Recherche

EDC de Syra

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Syra

Cacher

Le Fou de la Reine ♛

Musique

Tu es là, installée à ton bureau, le dos droit, les avant bras appuyés sur les accoudoirs à écouter la jeune humaine venu passer un entretien pour une Délégation. Tu écoute, calme, sereine, installée confortablement dans ton nouveau fauteuil, seule pièce du mobilier avec le bureau qui furent directement changées à ta prise de poste de peur d'imaginer ce que ton prédécesseur avait put faire dessus.

Parlez moi de l'Ordre Noir.


Ta demande claque en pleins milieu de l'entretien au moment même où ton communicateur vient vibrer sur le bureau, te faisant laisser quelques instants ton interlocutrice du jour pour lire rapidement le message.
Ton sang se fige, ton coeur se glace et les mots du passé reviennent à ton bon souvenir.


Vous êtes à moi...je vous l'ai promis, je ne vous ferais jamais de mal mais tous ceux que vous approcherez, l'homme que vous aimerez...les amis que vous vous créerez...je les torturais et je les tuerais un à un...


La haine au bord des lèvres, tu te lève, d'une lenteur calculée, mesurant chaque geste jusqu'à te placer derrière l'humaine et déposer tes mains sur ses frêles épaules. Tu ne serre pas mais tu presse juste ce qu'il faut pour que cela soit désagréable sans être douloureux alors que ton regard froid vient se fixer sur les 2 drapeaux impérialistes qui entourent le bureau.
L'humaine sous tes doigts fins se tend, tu le sens alors que pourtant la candidate tente de garder un ton imperturbable. Vraiment ? Pense t-elle pouvoir se jouer de toi ainsi ? Ne t'avait-elle pas demandé quelques années auparavant de pouvoir devenir comme toi ? Même si l'échec était prévisible, tu avais accepté et constaté que non, ce n'était pas possible. Trop faible, trop empathique, trop naïve. Elle peut faire la fière, tu n'es pas dupe devant cette façade qui peut se craqueler à tout moment.
Tes mains finissent pourtant par quitter les épaules après quelques questions, ta silhouette longiligne contourne à nouveau le bureau et ton séant impérial retrouve sa place dans le fauteuil confortable avant que tes doigts manucurés viennent tapoter sur ton com.


Syra - 140917 - 12Ch10
Ne vous approchez pas de lui.

L'entretien se termine, la candidate s'en va et tu reste là, songeuse, ton regard glacial fixé sur la chaise maintenant vide. Le com vibre à nouveau, la réponse va dans le sens que tu désire, soit, très bien, mais derrière l'expéditeur se cache un homme qui à ton sens, serait réellement très mal avisé de venir jouer à ce jeu là avec toi...Une piqûre de rappel lui serait-il nécessaire ?

Les jours passent. 5 exactement avant que tu ne reçoive un message de sa part. Tient donc, voila qu'il souhaite postuler à une OI ? Plutôt surprise, tu note le culot qu'il a de candidater mais tu l'invite à un entretien malgré tout, lui offrant la même chance que les autres de faire ses preuves.

Quand tu arrive il est déjà là et ton ventre se noue en même temps qu'il claque des talons pour te saluer. Lui et toi, c'est une histoire vieille de 30 ans. Il t'a forgé, tu lui dois ça mais ta haine pour lui est sans doute aussi forte que le dernier coup de wolfer que tu as assené dans ses tripes. Tu étais à lui mais jamais soumise. Sa prisonnière mais jamais sa Chose. Ses coups t'ont rendu tel que tu es mais ta force de caractère t'as sauvé la vie. Ta liberté tu l'as gagné au prix de son sang et maintenant celui des deux qui donne les ordres c'est toi. Ceux-ci s'abattent sèchement sur l'humain défiguré alors que tu rejoins ton bureau et qu'il te suit, prenant sans doute sur lui pour ne rien dire, peu habitué à être relégué au rang de suiveur.

Tu parle, il répond. Tu accuse, il se défend, du moins essaie. Tu le pousse dans ses retranchements, tu retrouve vos anciens rapports de force qui ont rendu votre relation si spéciale. Il présente son programme et tu ne peux pas t'empêcher de te lever comme avec l'humaine de la dernière fois. Tu n'es pas conne, tu le connais et tes doigts viennent frôler le bois du bureau jusqu'à se poser sur les épaules du mâle. Sans douceur cette fois, tu sens tout son corps se tendre sous la pression alors que ton visage s'approche du siens. Ta bouche contre son oreille tu lui murmure des mots, ton souffle balayant sa peau à chaque expiration et tu t'offre le luxe d'un sourire en coin alors que les poings de l'humain viennent se fermer, signe qu'il n'a pas oublié, même 30 ans après. Satisfaite tu retourne à ta place et enroule tes doigts au bord des accoudoirs.

Ainsi donc je laisserais la prison aux mains de l'Ordre Noir..
....vous savez très bien que les membres de l'ON sont dans de nombreuses organisations... Nous ne cherchons pas à vous poser des problèmes que je sache...vous êtes loin d’être Ethayel...
Je le sais, cependant vous en êtes le Commandeur..
Il n'y a pas eu meilleure ambassadrice depuis des dizaines d'années.
Je ne suis là que depuis 10 jours.
Certains l'ont été pendant des années et ne sont même pas dans l'Histoire.


Ainsi donc il pense réellement que te brosser dans le sens du poils va te faire accepter ? Ne sait-il pas que tu n'as que faire de ça ? Que tu déteste même la flatterie qui sent à des kilomètres l’hypocrisie ? Qu'avait dit ton homme une fois ? « Être avec une Lady ça donne pleins d'avantages sauf si la noble c'est toi. Tu dis rien, que dalle, tu pistonne même pas ! T'es chiante.» A l'époque tu avais sourit mais la suite du discours du Boucher ne te laisse guère le temps de te replonger dans les souvenirs. Un sourcil s'arque devant la demande alors qu'il se lève et te rejoint sous ton regard suspicieux. Tu l'observe, assise dans ton fauteuil, alors que lui te regarde de haut en bas avant d'inspirer doucement. Méfiante tu te redresse alors que lui ploie le genou.

Je vous prête allégeance et fidélité Excellence

Ta mâchoire se contracte alors que tes yeux se posent sur cette nuque mise à découvert. Il est là, à genoux, en position de faiblesse, fidèle, loyal et toi...tu imagine le doux craquement de sa nuque entre tes mains.

J'accepte ces promesses 911 mais votre fidélité doit aller avant tout à notre Empereur ne l'oubliez pas.

Tes lèvres se pincent et tu reprends ta place. L'Ordre Noir s'est mit à genoux devant toi mais l'entretien est loin d'être terminé..


All you have is your fire
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons
But always keep 'em on a leash



Spoiler (Afficher)
Comme promis c'est fait ! Ça ne me plait pas vraiment mais c'est fait ! Des bisous mon cher Alpha et merci les screens pour le dialogue smiley.

◊ Commentaires

  • Caeldoris~63851 (118☆) Le 28 Septembre 2017
    J'adore ton écriture. + *
  • Syra (905☆) Le 28 Septembre 2017
    merci smiley
  • Akasha (0☆) Le 28 Septembre 2017
    [☆~☆]
  • Jade (215☆) Le 28 Septembre 2017
    on ne te lis pas assez.. j'ai adoré du début a la fin ***
  • Zhadum~60904 (507☆) Le 28 Septembre 2017
    En couleur celui-là, ici, on peut : . Madame l'infirmière.

  • Syra (905☆) Le 29 Septembre 2017
    Merci smiley
    @Jade : J'aimerais mais avec son poste, je n'ai pas le temps et même si je l'avais je ne pourrais pas vraiment. Certains prennent ce qu'il y a d'écrit sur les EDC comme paroles d'Évangile donc même si c'est romancé voir même faux ils vont croire que c'est vrai et même si leur perso n'est pas censé être au courant ça sera quand même prit en compte donc...j'en fais le minimum.
  • Zum (107☆) Le 29 Septembre 2017
    Ouais façon on le sait que tu es encore de l'ON ! :/
  • Sigmar (209☆) Le 29 Septembre 2017
    Ton écriture poses rapidement l'ambiance, on s'y croirait vraiment, comme dans un film en tant que spectateur assistant à la scène c'est immersif, vrai ou pas cela doit rester dans la case "mon perso l'ignore", étoile *
  • Agramf (191☆) Le 30 Septembre 2017
    Les EDC c'est quand on a le temps, qu'on rp pas trop. Beaucoup aimer aussi. L'Alpha n'est pas masculin en fait^^*
  • Hellguapo (200☆) Le 01 Octobre 2017
    N'étoile même si ça spoil un peu... Mais juré, Hellguapo au courant de rien. D'ailleurs, c'est qui Syra? ^^
  • KorSkarn (491☆) Le 02 Octobre 2017
    👸🏻
  • Aislinn (165☆) Le 03 Octobre 2017
    J'ai adoré. L'ambiance est là. C'est très intéressant à lire et on comprend mieux la psychologie du personnage. Et en même temps on se pose un millier de questions. Que s'est-il passé il y a 30 ans? Pourquoi est elle devenue si froide? Etc...
    J'ai hâte de lire une suite ou un flash back . Tu as un très beau style, une belle plume et un phrasé inspirant. *