Recherche

EDC de Wilde~54358

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Wilde~54358

Cacher

Feue Bertha

Si vous l'aviez connue Bertha... Elle avait des formes si plantureuses que vous aviez envie de vous nicher contre elle pour ne plus jamais quitter le havre de ses bras. Je me souviens de tant de moments passés avec elle... Tant qui s'échappent déjà de ma mémoire, maintenant qu'elle a connu ce sort si tragique.

Je me souviens... De siestes dans le giron de Bertha. Vous dormiez contre elle du plus doux des sommeils, surtout ainsi, en plein travail. Parce que Bertha avait sans doute un petit côté exhibo, il faut bien l'avouer à présent. Même si ce n'est pas bien de dire du mal des morts, il est vrai. Mais Bertha était ainsi, il fallait qu'elle s'affiche, elle avait le besoin de s'imposer et de trôner là, juste derrière le bureau. Magistrale.

Je me souviens... De moments rudes alors que je me retranchais auprès d'elle, quand il fallait négocier, quand il fallait âprement discuter chiffres et kits. Bertha veillait, Bertha demeurait. Bertha était toujours là. On eut cru l'archétype même de la fidélité. Surtout que je crois qu'elle aimait mon postérieur Bertha. Qui ne l'aime pas ?

Fidèle ? Pensez-vous... Elle a bientôt fantasmé sur les fesses d'un autre cette dévergondée rebondie. Il a fallu qu'elle l'enlace à son tour, qu'elle me délaisse, qu'elle me boude enfin. Alors ce soir, je l'ai tuée Bertha. Je l'ai tuée et j'ai tellement ri sur sa carcasse. Parce qu'après tout, elle avait bien vécu.

Ce soir Bertha est morte. De mes mains ou plutôt de mon poids. Aidé de celui d'un androïde certes, et d'une belle à plumes. Parce que pour l'étouffer Bertha, vu qu'elle était fort grosse, il a fallu s'y mettre à trois. Elle a donc défailli sous nos assauts, la Bertha. Et puis voilà...

Celui qui me l'avait volée, c'est lui qui l'a nommée. Moi alors que je retrouvais son confort, je ne l'appelais même pas. Comportement de mâle ingrat peut-être. Sans doute qu'il l'a plus aimée que moi. Sans doute que ce soir il la pleure Bertha. Et qu'il me maudit. C'était le plus beau fauteuil dictatorial. C'était surtout mon premier. Et puis il s'est brisé, comme tant d'autres choses se brisent sous le poids des années, ou bien de trois déchainés.

Bertha, je t'ai abandonnée... C'est vrai. Et tu t'es consolée. J'ai l'âme d'un aigri. Tu en as bien pâti. Tu ne me reviendras pas... Bertha. Mais je me souviendrai toujours des moments partagés. Que mon rival dictateur sèche ses larmes et ravale son ire, une usine te refaçonnera Bertha, ou ce seront les mains magiques du réparateur androïde. Et tu renaîtras, plus dodue, plus rembourrée, plus confortable que dans toutes nos mémoires.

Bertha grosse renforcée2 allongée4.

Spoiler (Afficher)
Pour Tharios. Pour Astaa. Pour Mayiine.
Merci à vous trois pour ce moment complètement improvisé. J'en ri encore ! Nos idées folles sont ici condensées, cet écrit est donc inspiré de nos quatre cerveaux, il faut le souligner... Le nom Bertha n'est pas de moi mais de Tharios.

◊ Commentaires

  • Eaven (812☆) Le 14 Août 2015
    Des fous, totalement. Et plus ils sont nombreux, plus ils vont en enrôler !
    Lecture bien drôle en tout cas, merci. *
  • Tharios (11☆) Le 15 Août 2015
    R.I.P. Bertha ... On t'oubliera jamais. Aujourd'hui encore je pleure ta perte
  • Wilde~54358 (255☆) Le 15 Août 2015
    @Dye : Tant mieux, je crois que pour nous rattraper maintenant, c'est fichu ^^
    @Eaven : De rien. Promis, quand on pète Bertha 2, on lance les cartons d'invitation.
    @Tha-rios : Jamais. Voici là le fauteuil qui a failli briser une amitié.
  • Wilde~54358 (255☆) Le 19 Août 2015
    Demandez des droits d'auteur à Tharios. Attention, tout étant parti de là, je vous l'épèle bien : Tha-rios smiley
    Merci smiley