Recherche

EDC de Wilde~54358

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Wilde~54358

Cacher

Comme une ritournelle

... elle tourne, et tourne encore. Elle tourne dans ma tête jusqu'à ce que le monde soit sens dessus-dessous.

C'est fort vicieux ce que deux yeux immenses et bleus peuvent faire, surtout assortis à deux pommettes qui s'ornent parfois d'une légère rougeur. Il ne le sait pas encore mais sa voix à elle s'est muée en chansonnette dans sa tête et il ne sait parfois si les plafonds chers à son coeur sont encore droits où s'ils bougent au rythme de la musique. Puis, nous le savons, cet homme-là ne se pose guère de question, le smog est son manteau et jamais il n'a su avoir froid jusqu'à ce qu'elle chauffe ses sens à le rendre marteau. Alors parfois, il sourit en coin, plaisante à l'accoutumée mais n'en pense pas moins. Il la voit comme une sorte de vestale, forte figure venue de temps anciens, sans jugement inopportun et pourtant...

Cette rougeur madame, sur vos joues, c'est charmant. J'aurais tant à en dire et les mots me brûlent les lèvres, eux qui se bousculent pourtant d'habitude sur ma langue acérée. Et la chansonnette me ferait presqu'avouer que cette langue, j'aimerais beaucoup la faire courir sur la rondeur d'une épaule.

Mais la chanson n'est pas terminée, il ne peut pas encore lui avouer tout ceci, ils en demeurent aux demies-mesures, cet entre-deux délicieux où chacun sait mais fait mine de demeurer dans la douceur de l'ignorance. La déshabiller du regard, voilà son refrain actuellement et il s'en va toujours chantant, la tête animée d'images moirées qui renvoient toutes son reflet. La récurrence des conversations, ce n'était pas ce qu'il avait prévu, il s'était rêvé hâbleur et surtout solitaire. Mais qu'en sait-il, il n'est pas chef d'orchestre, il se contente de déchiffrer la partition.
Jusqu'à la note finale... Il attend, avec cette fébrilité d'un coeur qui s'ébat à présent à deux. Temps. Sans jamais que les Silences ne portent leurs ombres à refroidir les âmes. Car c'est parfois en silence, qu'on imagine encore, la plus douce des ritournelles.

Cette ritournelle très chère, il me faudra vous la chanter, pour qu'enfin vous puissiez joindre votre voix à la mienne. C'est ainsi, ce me semble, que les duos sont faits. Et si j'ai envie d'entamer mon solo, afin de protester qu'il n'est pas naturel de voir ainsi les plafonds se mouvoir, prétendre plus encore que le miel d'une mélodieuse voix ne saura me fléchir, j'abandonne bien vite cette insurrection vaine, et entonne vos refrains.
... jusqu'à faire tomber peut-être, par mégarde bien sûr, votre parure et me déshabiller sans doute, de mon propret latin.

◊ Commentaires

  • L-X (1405☆) Le 14 Mars 2015
    Quelle classe... la demoiselle est bien en veine d'être la muse de pareil virtuose des mots !
  • Flaxia~51662 (162☆) Le 14 Mars 2015
    Oh ça. Je me transforme peu à peu en groupie avec tes textes si bien écrits.
  • Wilde~54358 (256☆) Le 15 Mars 2015
    Merci pour vos gentils messages, vous êtes adorables. J'essaierai donc de continuer sur la même voie.
  • Süe (0☆) Le 15 Mars 2015
    Juste.. Fiou..
    Enorme.
    Encore?
  • Uhmoja (41☆) Le 15 Mars 2015
    Wow, une étoile !
    Vraiment très joli, je comprend pourquoi je fait pas d'EDC, on se sent tout petit face a une écriture comme la tienne !
  • Wilde~54358 (256☆) Le 15 Mars 2015
    Merci à vous deux, vraiment.
    @Uhmoja Tu sais, faut pas, l'écriture ça se dompte aussi petit à petit.
  • Manerina~6356 (1523☆) Le 16 Mars 2015
    Fan... ♥
  • Wilde~54358 (256☆) Le 16 Mars 2015
    @Andévica : Alors merci... beaucoup. Dire que c'est un texte que j'ai hésité à sortir.
    @Manerina : Toi, j'espère te croiser dans cette autre vie.
  • Kambei (262☆) Le 25 Septembre 2016
    Je m'abstiens toujours de commenter sur les vieux articles mais tout de même... je dois me joindre aux autres : quelle virtuosité dans cette plume!