Recherche

Forum Role Play » LES EVENTS

[FlashEvent] La nuit des Mutants

Créé par Eda le 28 Octobre 2023 à 23:29

Visible par tout le monde - Sujet Role Play
News — Infos !
Rosalya Posté le 31 Octobre 2023 à 20:58 #21
Avatar
Congelé
Compte Joueur
Voir mon EDC
Au bout milieu de la nuit, la Plume dorée se réveille. Elle remarque que son communicateur est en phase d'alerte ou simplement une erreur de son vieil outil qui n'a pas de mis à jour depuis des lustres.

La Vautour ne fait pas attention et ignore totalement les alertes. Bien qu'elle râle en silence quand sa messagerie se fait harceler des messages inutiles.

" Laissez-moi, tranquille avec ces messages." dit-elle en marmonnant dans un petit coin de son bureau, loin des regards.

La "vétérane" mettra en vieille son communicateur pour une meilleure tranquillité. Laissant, certainement, plusieurs annonces ou messages non lus ou tout facilement que son communicateur n'arrive pas encore à les recevoir.

Quelques cycles plus tard, dans son calme olympien, elle remarqua que ce n'est pas une simple mise à jour ou ses outils de communications ou de travail. Mais un enjeu bien plus sinistre qui se prépare. Qui sait.

Elle soupira plusieurs fois avant de regarder ses documentaires téléchargés illégalement comme une petite vieille qui n'a rien à faire de sa journée.
La cryo, c'est la vie !
Acius Posté le 31 Octobre 2023 à 22:27 #22
Avatar
Imponite
Compte Premium
Voir mon EDC



Pris par surprise, pétrifié, impuissant. Elle m'avait déchiré les poumons de ses griffes effilées, furieuse comme un maldrill, méthodique comme un chirurgien. Le port brisé, la vision floue, je peinais à retrouver ce souffle, auquel se substituait là un râle assourdi qui résonnait entre mes mâchoires serrées. Pendant que ma main gauche pressait mes reins endoloris, la droite se crispait sur une rambarde en farinium piquée de rouille jusqu'à blanchir la jointures de mes doigts, dans un réflexe de préservation reptilien : par-delà la passerelle humide sur laquelle je m'étais risqué, ce soir, se promettaient bien soixante mètres de néant, et la réponse à cette vieille légende urbaine qui affirmait que la conscience s'évade durant une chute libre aux termes mortels. Au travers du filtre de charbon de ce vieux masque parasolvant, défectueux comme de bien entendu, j'avalais avidement une goulée d'oxygène, ô combien délicieuse. Il se dit qu'il n'y a rien de plus doux sur Kepler qu'un verre d'eau pour l'expéditionnaire qui s'est égaré dans les déserts de Galibran et retrouve enfin ses pénates, l'esprit enfiévré par la déshydratation; j'affirmerai désormais que quelques centimètres cubes d'air pourraient bien y concourir, après une quinte de toux tranchante comme celle qui venait de creuser mes alvéoles de grands sillons. J'avais le cœur au bout des lèvres, et les couleurs criardes des réclamations Armacham, en flottaison sur l'océan de brume environnant, ne contribuaient pas à calmer ce qui ressemblait, de plus en plus, à l'aura annonciatrice d'une crise migraineuse. Quelque chose n'allait par droit à DreadCast, ce soir.

Il n'était pas inhabituel, lorsque le smog se faisait particulièrement dense, que le corps humain redécouvre sa propension a percevoir les variations dans l'atmosphère qui presse son derme. Quoiqu'elles se raréfiaient dans la maior et sanior pars marranite, avec la bénédiction de l'un de ces rares plans d'urbanisme qui ne faisait pas la part belle à l'anarchie immobilière, les gueules fumeuses des industries lourdes du secteur pouvaient, épisodiquement, éructer entre les tours palatines des poches de composés gazeux, propres à alarmer les services sanitaires d'une société primitive qui ne connaitrait pas les joies du clonage et de l'immortalité. Esthète, on se découvrait alors la vocation d'un Nez de grande parfumerie, cueillant avec délice les effluves passagères du méthane, de l'acétylène, du cyanure et du méthylmercure. Etait-ce à l'une de ces compositions délicates que je devais mes déboires respiratoires ? Difficile à dire; peut-être avais-je trop négligé l'entretien de mon masque, par trop vieux pour quelque chose qui revendiquait la sécurité. J'aurais pu maudire mon goût des antiquités et du statu quo, si mes pensées n'avaient été brouillées par les sirènes grinçantes qui n'en finissaient plus de gémir, juchées sur les grands sommets de Marran.

Pressant le col de mon pourpoint, comme si ce geste anodin pouvait conjurer le mauvais sort et les tueurs aérosols, je quittais ce point de vue que la nuée me refusait, me perdant dans le claquement tenu de mes vieilles semelles contre les panneaux métalliques. Il me semblait percevoir autour de moi, outre le malaise hygiéniste, quelque chose d’électrique qui me piquait le bout de la langue, et voutait mes épaules comme Atlas portait le monde. Je bousculais là maladroitement une silhouette fuyante, auquel je ne prêtais que peu d'attention, et n'en recevait aucune en retour; la nuit, tous les impérialistes sont gris, et il était assez rare qu'il y ai un badaud pour me reconnaître dans ces pénombres vespertines. L'angoisse contaminait censément tout le monde; en d'autres cycles, cette embrassade m'aurait valu une bordée d'injures, comme savent s'en échanger les anonymes ordinaires d'une Cité tentaculaire. Non; définitivement, quelque chose n'allait pas droit à DreadCast, ce soir.


【 🔃 - Analyse des données en cours, veuillez patienter - Contact établi - Industria 】Alerte sectorielle n°187.512

Une plaque au Sud du Secteur n'émet plus de signal de sécurité. Il serait nécessaire d'émettre un périmètre de sûreté au cas où un exogène au secteur remonte des égouts. Et d'envoyer une équipe pour vérifier le fonctionnement du scellé.
-
Nero Posté le 31 Octobre 2023 à 23:11 #23
Avatar
Limit exceeded
Compte Premium
Voir mon EDC
Il n'était guère de coutume à ce que le vieux gnoll sorte dans la rue et pourtant, il s'était décidé à faire le déplacement pour effectuer quelques courses.
Ces trajets ne lui plaisaient guère, sa cybernétique déraillant depuis de récentes expérimentations, ses sens avaient perdu de sa superbe et des spasmes douloureux dues à de probables défaillances nerveuses l'encourageait à se vautrer dans son fauteuil plutôt qu'à s'activer à faire le coursier.
Alors que sa dernière course l'amenait à une interlocutrice prenant la poudre d'escampette brusquement, le vieux poilu ne put se résigner à l'idée d'aller voir ce qui diable pouvait tant être pressant.
Quelques messages transmis via son implant et sa fixeuse lui offrait là une probable localisation d'où aurait pu partir son interlocutrice.
Arpentant les ruelles du Sud jonchées de détritus divers et variés, le Bricognoll se disait que pour une fois, cet handicap latent provoqué par son chrome lui offrait un confort acceptable, l'odorat déclinant, l'odeur et la vue de ces immondices ne seraient pas si gênant que cela.
Rejoignant le lieu sous son attirail furtif PoilpasVu, il était là en observateur, épiant la situation à distance, se faufilant comme un kobold sans grâce féline dans l'ombre d'un elfe pour comprendre ce qui diable pouvait donc se tramait !
La patience était avec lui, un but atypique avait émergé en son crâne de détective poual, qui sait ce qui l'attendrait en cette soirée ?


En cette soirée, Nikos Plumeos annoncera le nouveau record de lancer de Gnoll en rue
qui eu atteint 167 mètres.

[N͔̞̥̭̬̦̱̤͑̋̈́ͣͩͤ͡͞ė̡̡͓͇̩̬̣͍̱̭ͤ́́͊r̲̪̤̲ͮ̌̊ǒ̦͓͇̖̼̑̍̾͂̈́̋ͨ͛ ̗̮̪̫̱̱̝̰̘ͪͩͭ͂ͭ̎ͪ͘P̰͇͓̜̘̎ͬͪ͢a̧̹̙͕̗̪̰̣̙ͯͤ̊̅̓͒̇́v̴̟̘̠̫̹̲͈̲ͥ͆̏̄̒ͫͨͪl̵̩͖͈̦̠̃̔ͬͬͬo̷̖̜̲͖͕̿ͬ͒̅͂̏͛̏v̟ͩͦ̈́̈́̇̕]
Amane-Mochizuki Posté le 01 Novembre 2023 à 16:14 #24
Avatar
Hello world
Compte Premium
Voir mon EDC
PrivateEvents.log # entrée 3/356.5@ch16 # ID 8F374DE604AB
Données : Enregistrement caméra de vidéos surveillance du New Generation


Les indicateurs étaient dans les normes malgré les derniers incidents de vol et techniques sur la dernière heptade...

La Directrice Générale du New Generation, depuis son bureau, hochait d'un signe de tête satisfait en examinant les données de l'exercice de l'année 356 affichées sur son fidèle deck Lyria.

L'incident d'origine inconnue qui s'est déclaré jeudi sur les systèmes électriques a nécessité une maintenance non planifiée pour rétablir le fonctionnement. Cela a été réglé le jour même de manière efficiente par les techniciens du groupe.

Samedi matin, une alerte a été notifiée par les autorités concernant les mauvaises conditions météorologiques, avec la nécessité d'utiliser un respirateur pour circuler en ville sans risquer des dommages. La directrice avait déjà remarquée le changement dans l'air et ordonnée la limitation des déplacements. Suite à l'annonce, elle a transmis une demande à l'usine de production pour la réquisition d'équipement complémentaire au cas où.

C'est alors qu'elle transmettait les résultats financiers de sa branche au siège du consortium qu'un employé est venu toquer à la porte de son bureau, visiblement paniqué pour annoncer une mauvaise nouvelle...


Employé - Madame la directrice générale ?
Amane - Oui ?
Employé - Je... je voudrais vous annoncer que... comment expliquer... non, attendez, je reprends...

La directrice a tourné son regard vers l'employé avec une expression neutre sur le visage et lui a adressé la parole d'un ton froid et distant.

Amane - Votre transmission d'informations est peu efficace. Merci de notifier uniquement l'objet de votre requête.
Employé - Oui... euh, je vous informe que... le système d'éclairage de l'enseigne à l'extérieur est hors service...
Amane - Ce dernier a été révisé par les ingénieurs jeudi. La probabilité d'une panne immédiate était inférieure à 2%. Quels paramètres ont conduit au dysfonctionnement ? Quel est le délai et le coût de rétablissement ?
Employé - Nous étudions la cause, pour le moment elle est inconnue. Et avec le smog actuel, il est impossible de travailler en extérieur...
Amane - L'équipement de protection sera livré dans 2 cycles d'heure selon les données de l'usine de production. Veuillez reprendre vos fonctions et me notifier un rapport dès que possible avec les données sur l'incident.
Employé - Bien madame !

L'employé est reparti du bureau plus vite qu'il n'était venu.


PrivateEvents.log # entrée 3/356.5@ch21 # ID C24684C9EBBA
Données : Enregistrement caméra de vidéos surveillance du Lux; synthèse de rapport écrit; copie message comm.

Cinq heures plus tard, le rapport a été transmis à la directrice qui s'était rendue au Lux et a hoché la tête en lisant ce dernier.

"Le smog est la cause de la réduction de 80% de la fréquentation en rue et boutique, 
et est également la cause des défaillances des systèmes extérieurs. Au vu des paramètres,
la probabilité que le coût des réparations soit supérieur au revenu des ventes est de 90%.
Il est nécessaire de résoudre ce problème en premier lieu avant de reprendre les opérations
dans des conditions standard..."


Elle venait de transmettre les directives quand l'alerte sectorielle de confinement généralisé a été reçue sur tous les appareils des clients présents.

Amane a retransmis presque instantanément à ses employés toujours en poste le message suivant grâce à son implant.


"Procédure de confinement suite à l'alerte exogène sectorielle, employés monitorés, 
veuillez exécuter les instructions suivantes :

- Confinement de l'ensemble du personnel dans les zones sécurisées
- Verrouillage des portes anti-intrusions
- Interdiction de quitter le bâtiment pour votre sécurité.
- Maintien en condition opérationnelle des distributeurs de vente automatique
- Limitation des fonctions physiques dans un but de préservation des ressources vitales.

Cordialement,
Mochizuki Kaneda Amane
Directrice Générale du New Generation"


Puis d'un geste instinctif, elle a sorti son pistolet 9mm et s'est assurée qu'il était chargé avant de scruter l'encadrement de la porte. Au même moment, un humain pucé s'était introduit dans le bâtiment. Amane a braqué son arme en sa direction, le prenant par surprise. Après un bref échange et une confirmation d'identité, elle lui a informé de la situation sectorielle pendant que la barmaid évacuait les clients dans une zone sécurisée de l'établissement, prête pour une nocturne confinée.



Asmodée Posté le 01 Novembre 2023 à 23:06 #25
Avatar
Marginal endurci
Compte Joueur
Voir mon EDC
Entre les murs de l'appartement de son récent compagnon, la jeune Asmodée semble souffrir d'une fièvre lourde, la plongeant dans un sommeil profond. Les récents évènements lui passent alors sous silence, les alarmes ne la sortant pas de sa léthargie cruelle. Ce n'est que le matin, quand enfin elle quitte ses songes, que la situation lui tombe sous le nez.
Equipée de son respirateur, elle s'aventure par delà l'épais smog et guide ses pas jusqu'à l'hôpital où elle y retrouve des proches amochés. Même si l'envie de pouvoir contribuer à la protection du secteur lui retourne les tripes, sa faiblesse l'en empêche. C'est avec frustration qu'elle reste au chevet de sa mère, échangeant quelques missives à la DreadCast avec pour seule pensée d'évoluer, pour pouvoir activement participer à la défense de ce qui lui est cher.
Argo Posté le 21 Novembre 2023 à 14:41 #26
Avatar
MJ
MJ background
Voir mon EDC
Conclusion


J+3 après l'apparition dans les secteurs de quelque chose.


Le smog était d'autant plus lourd et oppressant à mesure que les jours passaient, maintenant les secteurs et les poumons à bout de souffle. Les rues rendues aussi inquiétantes que les ruelles les plus mal famées aux cycles les plus sombres de la nuit. Des présences hostiles avaient été détectées à plusieurs endroits distincts dans les deux secteurs, échos de cris tantôt d'horreur, tantôt inhumains.

Finalement un nouveau jour passe, et durant la matinée, le smog s'est éclairci. Les lumières se sont remises à fonctionner et les secteurs retrouvent leur environnement habituel. Plus aucune trace de la moindre monstruosité, si ce ne sont les murmures de quelques clones. Aucune preuve tangible, aucun être attrapé et les ST ne sont plus habités que par les rats et mutants habituels.

Hallucination générale ou cauchemar dantesque ?
A chacun son idée, à chacun sa réalité.