Recherche

FORUM AUTOUR ET HORS DU JEU DE ROLE » Rubrique IRL et Net en dehors de DC

Le roleplay, mécanismes, conséquences.

Créé par Liz le 13 Avril 2019 à 14:35

Visible par tout le monde
News — Info Offre A300
Liz Posté le 13 Avril 2019 à 22:25 #21
Avatar
Génie
Compte Joueur
Voir mon EDC
Echo a écrit :
Oui bon ça va... J'ai pleurée, ok. C'est bon. smiley
Tout ça pour dire que à tord ou à raison, j'ai souvent une implication émotive à un moment.

Ca se sentait dans ton rp smiley
Echo Posté le 13 Avril 2019 à 22:30 #22
Avatar
Hello world
Compte Joueur
Voir mon EDC
Toujours même si j'ai plus du tout la même implication depuis Harlonche.
Mieux miser sur une bonne arme plutôt qu'sur une bonne armée
Je me demande c'qui est le plus important entre : bien faire et faire le bien
Je veux pas vivre éternellement je veux que ce que j'ai construis me survive
Liz Posté le 13 Avril 2019 à 22:31 #23
Avatar
Génie
Compte Joueur
Voir mon EDC
Harlinde était vraiment un perso haut en couleurs et intéressant, je le dis comme je le pense, et je comprends qu'elle ait pu être immersive..
Minos Posté le 13 Avril 2019 à 23:47 #24
Avatar
-
Compte Premium
Voir mon EDC
Le rôleplay c'est la vie en bêta test.
♫ Depuis qu'la voix dans ma tête entend des voix dans la sienne ♪
Être désagréable, c'est cyberpunk vous trouvez ? Mdr
Law Posté le 14 Avril 2019 à 00:34 #25
Avatar
Gare au Gnoll
Compte Joueur
Voir mon EDC
Je ne suis pas sûr d'avoir compris la question, mais si la question est bien "est-ce que vous croyez vraiment à une distinction claire et nette entre le jeu et la vie réelle, entre vous et votre personnage", ma réponse est oui, clairement oui.

Je ne dévalue pas la question, je me suis moi-même longtemps demandé si en fait, mon personnage ne serait pas une version plus dégueulasse de moi-même, ou une version "non censurée", mais je pense sincèrement que non.

Oui, mon personnage me permet de me défouler, et de laisser libre court à mon imagination, mais je le vois plus comme un outil cathartique que comme une continuité de moi-même.
Ulsgühr Posté le 14 Avril 2019 à 08:49 #26
Avatar
Coupeur de têt.
Compte Premium
Voir mon EDC
Alucard a écrit :
"un être pensant de plus en plus indépendant de nous se dévelloppe dans notre cerveau ou nous lui faisons un peu de place pour exister.
Osons alors l'apeller comme il se doit d'être apellé, une sorte ....d'intelligence artificelle."

C'est pas la description du trouble de la personnalité ça?

Vaut mieux consulter si on commence à en arriver là. Sinon ça va finir avec un Split 2. ^^


Tu m'as tué !!!

Pour répondre, DC est ma première expérience sur ce type de jeu. Mon nain, mon premier et unique pion, pour le moment.
Novice, je n'ai pas posé de bases au départ, découvrant le jeu, et au fil du temps, construisant le caractère du nain. Sur une période ou je pouvais grandement m'investir, il a connu plein de choses. Et parfois, du canap' intensif car moi, je n'ai pas le temps. Dans certains moments, ça impacte sur l'IRL car le jeu peut être palpitant, une petite co du téléphone ou du boulot, ça m'est arrivé. C'est devenu bien plus rare.
Simple partage de mon expérience.

Je ne me considère pas comme un bon joueur, même si au fil des expériences, j'apprends. Mais je tente de garder cette trame qui fait que ce nain est (attention, je pèse mes mots) plus un 'pote' virtuel, tel le personnage d'une série qui peut passionner, qu'une extension de moi même. Même si le jeu peut être très immersif, il a des traits de caractère très différent des miens. Et d'autres plus proches, ce qui, selon moi, est naturel quand on joue de cette manière.

Concernant l'HRP, je ne suis pas super friand de base, même si j'en ai été à l'origine, la politesse de dire que je me déco ou des choses du genre, qui induisent un début de discussion. Erreur de débutant, peut être, même si ça peut mener à de sympathiques rencontres. Par là, je veux dire que je ne cours pas après les IRLs ou ce type de choses, comportement que j'incrimine aucunement, simplement j'ai vite pu voir les dérives de ce type de relations car comme lors d'une sortie avec les potes de boulot, quand l'HRP se développe, on en revient invariablement à parler du jeu. Et quand mon nain a eu accès à certaines choses, parce que justement je pouvais m'investir car période creuse IRL, c'est moi qu'on a insulté HRP. Je ne cherche pas a régler de compte, moi JD j'en ai foutrement rien à carrer de ces trucs là. Mais ça m'a amusé de voir à quel point la frustration pouvait vite faire vriller certains.

Pour conclure, nous sommes une communauté de joueurs au passif et aux origines culturelles et intellectuelles variées, et ce jeu comme nombre d'autres peut, comme l'a dit JD Alucard, mener à certaines dérives si l’immersion est trop intense. Alors gaffe à vous. Mais surtout, ne négligez pas une chose. Quoiqu'il arrive à votre pion, DC est un jeu. Le jour ou vous connecter pour jouer induit des choses négatives sur votre IRL, frustration, colère, plus que de raison j'entends, cliquez en haut à droite, et soufflez. Jouer, c'est fun, amusant, ça doit rester un bon moment.

Bises les JDs !
Akili Posté le 14 Avril 2019 à 13:55 #27
Avatar
Chef de guerre
Compte Joueur
Voir mon EDC
Je rejoins beaucoup l'avis de JD Uls - keur à toi, HRP, confusion, toussa.

Ca fait ... pff... Six ans que je joue à DC ? Et j'ai un peu connu toutes les étapes. Au début, j'étais passionnée par le jeu, principalement par cette possibilité d'écrire une histoire qui n'a pas de trame pré-définie, vu que je l'écrivais avec plein d'autres joueurs. Le premier perso était une Mary Sue, sans grande surprise, d'une moi qui n'existe plus trop, six ans plus tard !

Du coup, l'implication personnelle était très présente, et j'ai fait la connaissance de cette fameuse confusion RP/HRP. Après j'ai voulu recommencer un personnage un peu mieux tout de même. C'était déjà moins une Mary Sue, mais toujours pas super aboutie. Mais à ce moment-là, ayant conscience de ce qu'était la confusion, j'ai pris plus de recul avec le personnage, même si après des années de jeu avec, à un moment, ça devenait trop lourd de le jouer. Il lui était arrivé trop de trucs, et les conséquences psychologiques sont difficiles à ignorer quand on essaie de jouer un personnage réaliste et vraisemblable. Et j'ai toujours galérer à faire des persos over badass en mode " Je me suis faite violée mais je gère, ranatouf, demain je baise sauvagement un inconnu sans sourciller." D'où le fait que j'ai jamais su jouer des persos très longtemps. Et j'en ai joué beaucoup. Ma seule réussite de perso fut du coup un personnage qui me ressemble très peu niveau caractère ! Je dirais qu'on a que deux ou trois choses en commun.
Mais comme pour l'autre, c'est très difficile de ne pas s'impliquer, de ne pas pleurer quand un malheur lui arrive, ou de ne pas vivre un peu les histoires d'amour du pion par procuration parfois.

Mais DC c'est aussi une passion éreintante, et chronophage. Surtout quand on est de nature passionnée, et qu'on ne peut pas faire autrement que de s'impliquer dans ce qu'on joue, tout en essayant de garder de la distance, en essayant de ne pas prendre les choses trop à coeur, en essayant de ne pas avoir le comportement de trop qui va faire qu'on va te pointer du doigt et te traiter de mauvais joueur, etc.

En fait, c'est une véritable gymnastique pour parvenir à s'amuser tout en paraissant convenable d'un point de vue éthique à la communauté avec laquelle on joue. Parce que ben, oui, ici, on a constamment besoin des autres pour évoluer.

Perso, actuellement, je suis un peu lassée. L'IRL est plus prenant, et de mon point de vue, donne davantage envie de s'investir que de rester enfoncée dans mon canapé à m'inventer un genre de vie parallèle ou je combats des rats mutants, et où je peux être une héroïne pour un quart de seconde. Chose qui n'arrivera jamais dans la vraie vie.

Ca me fait un peu penser à cette image de l'âne qui poursuit une carotte qu'il n'atteindra jamais. Au début on en rêve, on vit le rêve à fond, puis on finit par se rendre qu'on l'attrapera jamais, on se lasse, et on finit par se concentrer sur des choses plus accessibles, plus réalistes.
Ajira Posté le 18 Avril 2019 à 16:39 #28
Avatar
Hello world
Compte Joueur
Voir mon EDC
Le role play m'a toujours intrigué mais je n'ai jamais vraiment eu la chance de m'y essayer sérieusement avec des amis. A l'époque je me suis rabattu sur ces "Livre dont vous êtes le héros" faute de mieux.

Comme j'aime bien l'univers cyberpunk, que j'ai toujours été curieux de faire du RP et que je me pose des questions sur la vie en société. J'ai créé un personnage qui partage certains de mes traits de caractère.

Alucard a écrit :
Sinon ça va finir avec un Split 2. ^^

Je pensais que ce ne serait, qu'une simulation et que je pourrais en apprendre plus sur moi-même sans m'y risquer IRL. Apparemment, c'était pas une idée très lumineuse parce que j'ai méchamment joué avec le feu ... et là, ça fait vraiment très très mal.

J'ai appris beaucoup pourtant, j'ai bien envie de continuer, c'est con non ?
Kamarade-K Posté le 18 Avril 2019 à 19:16 #29
Avatar
-
Compte Premium
Voir mon EDC
Gulkam a écrit :
Pour moi c'est le fils du théâtre et de la littérature. Comment ne pas s'amuser à écrire une histoire pour son personnage et l’interpréter ? Je ne vais pas chercher plus loin.


En tous points. smiley
Sigmar Posté le 19 Avril 2019 à 09:14 #30
Avatar
Fidèle Légend.
Compte Premium
Voir mon EDC
Je rejoins également beaucoup d'avis ici, c'est super intéressant de voir comment chacun peut vivre l'expérience de jeu et de roleplay super différemment !

Le Roleplay un simple jeu ?

Pour moi oui tant que ça reste dans le cadre de l'imaginatif et du récréatif, si on se connecte à un jeu Roleplay avec une idée autre en tête que créer du jeu et se divertir, y'a un problème avant même d'être log. Pareil si l'on se connecte en se disant que l'on va subir "ceci" ou "cela" ce n'est pas bon signe non plus.

On parle tous avec des gens IRL des communautés des jeux roleplay auxquels on joue et du coup je penses qu'il y a une sorte de "test" assez simple pour savoir si on est trop impliqué ou non dans son personnage et si du coup le Roleplay n'est plus un simple jeu.

C'est quand quelqu'un vous appelle par le nom de votre personnage et que ça ne vous fait pas un petit "tilt" dans votre tête, que ça ne vous "dérange pas" et que vous arrivez à vous identifiez à votre perso par instinct surtout si l'on vous parle dans un cadre totalement autre que le jeu, le pc ou la table de JDR.

Je penses qu'à ce moment la le personnage n'est plus un personnage imaginatif ayant pour but de jouer avec l'imaginaire, de se divertir et de divertir les autres mais bien une extension de soi, une "IA" comme cité plus haut ou bien également comme dit juste au dessus une "simulation" et la et bien la personne ne se met plus en position de divertir et se faire divertir mais bien en position de punching-ball à émotions et tout pour elle va devenir personnel donc quand son perso va prendre des coups, la personne aussi et quand son perso va se faire câliner la personne aussi virtuellement et la on est déjà sortit de la distanciation, vitale en Théâtre par exemple, le parent du Roleplay virtuel smiley

Et si on prends DreadCast par exemple, dans un univers cyberpunk avec des jeux de pouvoirs, d'argent, d'idéologies, de groupes, de guerres, d'univers moche, détruit, composé d'anti-héros la personne se met donc en position de bouffer du négatif au niveau de l'idée de "punching-ball à émotions". C'est comme vouloir débarquer en étant soit en Réalité Virtuelle dans le pire univers possible pour qu'un humain soit épanoui et heureux en vrai...

Ce raisonnement c'est en excluant tout ce qui est confusion/pourrir le jeu des gens gratos parce qu'on "ne les aiment pas IRL" que l'on peut subir et/ou infliger par dessus.

Donc au final est-ce que le Roleplay c'est un simple jeu ? De base oui, dans les faits pas toujours, ça dépends sur quel jeu, le niveau de la communauté du jeu en question et des partenaires de jeu.

Y'a des gens supers bons rôlistes sur la forme mais qui vous feront vivre un enfer même autours d'une table de JDR.

En définitive mon avis global et final c'est que oui le Roleplay reste un simple jeu car chacun évolue, apprends de ses erreurs et je penses qu'une communauté réellement Roleplay dans son âme, tends toujours à s'améliorer et à mieux faire pour se divertir et divertir les autres et qu'à partir de la même si y'a des crises et des épisodes, ça tends toujours vers mieux c'est aussi ça le principe d'une communauté, évoluer ensembles et faire mieux qu'avant !

Edit: la preuve avec ton poste Liz, quand y'a questionnement, y'a remise en question donc évolution
Akili Posté le 19 Avril 2019 à 11:42 #31
Avatar
Chef de guerre
Compte Joueur
Voir mon EDC
Le coup d'appeler les JD par le nom de leur personnage c'est juste une question de facilité. Les prénoms on les oublie vite mais les pions qu'on croise tous les jours en jeu, on les oublie moins. Parfois, faut pas chercher plus compliqué !
Hazel Posté le 22 Avril 2019 à 21:51 #32
Avatar
Insatiable
Compte Premium
Voir mon EDC
Alors... Ca fait bien huit ans que je joue à Dreadcast, et durant tout ce temps je suis passée par plusieurs étapes, progressives.

Dans un premier temps j'ai été très très - trop - passionnée par ce jeu, au point que ça en était devenu vital pour moi, je ne suis pas fière de certaines choses que certains savent ici, comme le fait d'avoir mentit même HRP sur des trucs... Mais faut dire que l'histoire avait été loin, moi qui venait d'un jeu MMORPG où on pouvait jouer plusieurs persos... Ici à l'époque les multis étaient chassés, flagellés par la communauté elle même.

M'breeeeeef. Une fois la claque prise j'ai tenté de me refaire en créant Hazel. Je n'ai pas prédéfinie les traits de ma pantine à part qu'elle était muette, quelques goûts et couleurs favoris, ce genre de détail négligeable. Elle s'est construite au fil du temps. Néanmoins j'étais toujours très investit, à l'époque je confondais ce que ma pantine voulait et ce que moi je voulais, genre, la faire devenir Noble à tout prix. Souvent à rager derrière l'écran, en avoir les larmes, de tristesse ou de rage encore une fois.

Ce n'est qu'au fil de Hazel et diverses vécus IRL qui m'auront permit, peu à peu, de devenir plus posée et réfléchit dans mon jeu, chose qui arriva avec ma petite princesse il y a 4 ans, coïncidence de la seconde claque !

M'après... Hazel a été pour moi une manière d'explorer pas mal de chose au fil de la logique des RP, d'en découvrir même me concernant...

Ca n'a été que quand je l'ai lâché pour recréer un perso de toute pièce avec un BG beaucoup plus aboutit que j'ai pu me détacher totalement de ma pantine. Etre très posée et réfléchit, il faut dire que les différences avec Hazel étaient énormes.

Après, la sensibilité selon les RP est toujours là, comme devant un bon film, pleurer, rire... Bien que ce soit plus immersif faut bien l'avouer !

Parfois aussi, c'est difficile de faire la part RP/HRP, surtout quand on se retrouve confronté a des persos qu'on a jamais rencontré IG mais qui, pour X ou Y raison apparemment, détestent le notre au point de l'éviter, l'insulter, le plomber même. Ce qui m'a mené à éviter certains pions/ljds, pensant - peut être à tord hein - qu'ils ne voulaient pas de mes persos dans leur patte.

Mais à ce jour c'est un simple jeu pour moi. Je ne m'investis plus pour quelques raisons déjà dites, j'en vois plus tellement l'intérêt faut dire donc je joue les RP que j'ai envie de jouer et basta. Même si du coup parfois ça fait penser que c'est ma pantine qui en a rien à fou*** mais non. Il y a des soirs/jours où souvent, même si c'était prévu, je préfère profiter de ma petite famille ou tout simplement mâter une série.

En vrai, ce devrai être ainsi pour tout le monde, je pense, mais on sait tous comment est Dreadcast, n'est-ce pas ? Il nous accroche et nous entraine smiley