Recherche

MATRICE PUBLIQUE (RP) » Politique rebelle

Background Rebelle

Créé par Grifter~15311 le 17 Octobre 2011 à 03:34

Visible par tout le monde
News — Fix 4.7.7 :

Sondage

20.3%
34.9%
4.7%
2.3%
37.8%
Nombre de votants : 172
Nom du sujet
Visibilité du sujet 
Type de sujet Sondage
Type de sondage Choix unique
Sondage ouvert
Montrer les résultats
Accessibilité du vote
Champs du sondage
1# Yeah ça ça m'plait !!
2# Mmmh, pas mal ... mais faudrait rajouter des trucs
3# Bof ...
4# Nul ! Retravaillez nous ça nondidju
5# Obiwan Kenobi
Poster
Grifter~15311 Posté le 17 Octobre 2011 à 03:34 #1
Avatar
Peace and love
Compte Joueur
Voir mon EDC
Rebelles Bonsoir, c'est le MJ qui vous parle !

J'ai ces derniers jours médité les différentes observations faites par les rebelles sur l'esprit rebelle afin de vous concocter un Back Ground cohérent qui pourra poser les bases idéologiques du secteur Rebelle tout en vous laissant un maximum de libertés pour évoluer dans ce cadre RP.

Le sondage vous permet d’émettre une appréciation sur les lignes qui vont suivre. Ces dernières seront améliorées au besoin avant d'être officialisées.
R.I.P
Grifter~15311 Posté le 17 Octobre 2011 à 03:35 #2
Avatar
Peace and love
Compte Joueur
Voir mon EDC
La Naissance de la Rébéllion



L'imperium n'a jamais été la seule voie à DreadCast. De tous temps le mécontentement a grondé tel une bête tenue en cage, privée de ce bien fondamental qu'est la liberté.

Cette bête à pendant de longues années rongé les barreaux de sa cellule, faite de dogmes et de mensonges plus vils les uns que les autres. Cette bête a maintenant échappé à son geôlier.

" Levez vous frère rebelles, ne laissez plus jamais ce prétendu empereur de l'humanité vous dicter vos actes et vos pensées. Soyez vous-mêmes l'artisan de votre destin."

Tel fut le discours des premiers rebelles.



La naissance de la rébellion était inévitable car des plus naturelle. Déjà à l'époque de l'ancienne cité, la voix de la dissidence s'est faite entendre. Plusieurs quartiers se sont élevés contre l'empire même si ce dernier finissait toujours par reprendre le dessus.

Ce n'était qu'une question de temps avant que ne survienne le soulèvement. Peu avant la fin de l'ancienne cité, le désordre faisait rage et l'empire était menacé. Mais la nouvelle de la météorite stoppa toute velléité et on s'empressa à construire des bunkers farcis de caissons cryogéniques.
On savait pertinemment que la ville serait partiellement détruite et qu'il faudrait attendre que les robots de construction aient remis en place le bouclier électromagnétique protégeant DreadCast.

Suite à ce second cataclysme ayant affecté l'humanité, la population oublia mystérieusement ce passé houleux, et reprit le travail que lui donnait l'empire, comme si de rien n'était. Mais cette période aseptisée prit rapidement fin alors que les esprits les plus retors parvinrent à surpasser ce que l'on sut plus tard être des blocages mentaux implantés lors de la grande cryogénisation.
Les premiers dissidents à recouvrer petit à petit la mémoire furent complètement désorientés, mais ils comprirent que la DreadCast dans laquelle ils vivaient était bien plus petite que par le passé, et pour cause : des bâtiments se dessinaient par-delà l'immense cratère dans lequel se trouvait toujours la météorite. Des explorateurs courageux défièrent les interdictions de l'imperium et redécouvrirent la partie est de l'ancienne cité.
Ils se rendirent compte alors que ce pan de la ville avait été sciemment abandonné, voire même utilisé pour éradiquer les anciens opposants à l'empire. C'était en tout cas la meilleure explication concernant le bunker de cryogénisation complètement dévasté ainsi que la présence d'un souterrain reliant les deux secteurs sans avoir à passer par le cratère extrêmement radioactif.
L'empire avait essayé de faire oublier jusqu'à l'existence de ce passé, mais encore une fois la soif de liberté avait été la plus forte. Le secteur Est n'était plus que l'ombre de lui-même, mais abritait toujours une unité de clonage ainsi qu'une centrale énergétique plus ou moins fonctionnelles.

Cette fois, plus que jamais, il était temps de revendiquer cette liberté.
Avec ce secteur qui ne demandait qu’à être rebâti, la rébellion allait pouvoir exister, prospérer, et persister.

C'est une nouvelle ère qui commençait pour DreadCast.
R.I.P
Grifter~15311 Posté le 17 Octobre 2011 à 03:36 #3
Avatar
Peace and love
Compte Joueur
Voir mon EDC
La sécession


Après environ un mois, nous avions réussi à remettre en fonction l'essentiel des bâtiments du secteur Est, mais nous les fîmes tourner au minimum énergétique afin de ne pas attirer l'attention de l'empire. Les deux mois qui suivirent, nous élaborâmes avec acharnement un système de sas suffisamment sécurisé pour ralentir démesurément toute tentative d'invasion par l'empire.

Le lavage de cerveau de masse impérial était performant et il fut compliqué de libérer les esprits asservis, mais pendant un bon mois, les esprits libres mirent tout en œuvre : harangue de rue, tracts, affiches, crieurs firent entendre la voix de la rébellion.

Le rendez-vous avait été donné à tous pour le grand départ qui était simplement supposé être un grand discours. Il fallait tromper l'empire quant à l'ampleur de ce qui allait se produire. Ce dernier usa de tous ses moyens pour faire taire nos frères: meurtres, arrestations, pots de vin, ridiculisation propagandiste... en vain.

Le jour J, seuls quelques rebelles furent au rendez-vous avec les nouveaux émancipés car l'essentiel d'entre nous devait distraire les forces de l'empire au moyen d'escarmouches sur la quasi-totalité des organisations impériales.
Le combat fut rude et nombreux furent ceux qui tombèrent mais la liberté fut arrachée par la force de notre conviction. Nous arrivâmes à semer suffisamment le chaos pour que les nouveaux rebelles puissent traverser le souterrain sans encombres.
Le cœur serré pour nos frères restés prisonniers de l'autre côté, nous refermâmes le sas de sécurité du secteur Est. Le sort en était jeté !

Ainsi naquit le secteur rebelle, dans les larmes et dans le sang, tel un vrai nouveau né hurlant sa joie d'être enfin maître de sa destinée.
R.I.P
Grifter~15311 Posté le 17 Octobre 2011 à 03:37 #4
Avatar
Peace and love
Compte Joueur
Voir mon EDC
Système politique rebelle


Si le système politique impérial incarne le dogmatisme, le système politique rebelles incarne la multiplicité.
Il existe un nombre important de courants politiques en secteur rebelle et ils ont tous le droit de faire entendre leur voix, mais il est certaines choses qui sont communes à tous les rebelles :

- Le rejet total de toutes les valeurs impériales
- Le rejet de toute forme de loi
- La préservation de toutes les libertés individuelles
- La prépondérance de la justice populaire sur toute justice "gouvernementale"
- La représentativité du peuple autour de leaders rebelles à la vocation strictement sociale
- Le contrôle par le peuple de ces leaders

Ainsi, on assista très rapidement au démantèlement des organisations comme la police ou la prison. Ces derniers ne subsistent que pour rappeler au peuple rebelle que la liberté est un combat de tous les jours et de tous les instants.
Les autres organisations furent conservées ou modifiées comme la chambre des lois qui fut réaménagée en centre de documentation.
Les leaders rebelles réorganisèrent très vite le centre d'information pour l'emploi, la centrale énergétique et le centre militaire.
Cette dernière organisation revêt une importance sociale particulière car tous les rebelles prêtent main forte à la défense contre l'imperium.
Elle symbolise l'esprit de liberté défendu par le peuple rebelle, et chacun y va de sa petite pierre, en travaillant, en organisant, en combattant, ou en veillant au bien-être d'autrui.

Néanmoins des dissensions apparurent bien vite compte tenu des nombreux courants idéologiques différents animant la population rebelle contrainte d'une seule chose: le fait de devoir cohabiter.
Après plusieurs conflits sanglants, les Rebelles se rassemblèrent et établirent une convention simple, supposée apaiser les tensions.

- Chaque courant de pensée existant dans le cœur des rebelles doit être incarné par un Leader Rebelle, représentatif de la partie du peuple lui prêtant soutient.

- Chaque année, parmi ces différents leaders est choisie aléatoirement la personne chargée de coordonner les Organisations Rebelles.
Au bout de ce court mandat annuel ou dès lors qu'il le souhaite, le coordonnateur est démit de ses fonctions, quels que soient les résultats de son travail.

- Ce "super leader" officie dans une organisation rebelle dédiée, baptisée Quartier Général Rebelle.
Il a durant son mandat le pouvoir absolu sur la gestion des différents leaders rebelles: il leur insuffle l'énergie du changement, mutualise leurs efforts, assure la cohérence de leurs actions, surveille leur travail et peut à tout moment les renvoyer.

Attention: Le secteur rebelle est en perpétuelle évolution et on assiste actuellement à la remise en service de la prison ainsi que de la police appelée frelon afin de mieux combattre les cas de force majeure comme une invasion impériale ou des psychopathes déchainés
R.I.P
Grifter~15311 Posté le 17 Octobre 2011 à 03:40 #5
Avatar
Peace and love
Compte Joueur
Voir mon EDC
Système économique rebelle


En secteur rebelle, le terme "économie" prend tout son sens car les ressources y sont très rares. En effet, le secteur ne bénéficie pas de l'infrastructure souterraine propre au secteur impérial. La nourriture est plus rare et l'industrie lourde pratiquement inexistante.

La vie est dure, insalubre, la majorité des bâtiments sont délabrés, et l'accés à la nourriture très compliqué. Le recyclage est maximal mais s'accompagne toujours d'un certain taux de perte. Les rebelles ont tout lieu de haïr le faste impérial puisqu'ils en sont réduits à recycler également les déchets rejetés négligemment par l'empire afin de pallier aux pertes matérielles du secteur.
Par conséquent, chaque vol sur les impériaux et chaque prise de guerre sur un cadavre imperial encore chaud est acclamé par les frères d'armes car c'est toute une richesse qui sera exploité jusqu'à la moindre fibre par le secteur.

Grâce au recyclage, l'absence d'industrie lourde n'impacte que peu sur l'industrie de transformation. Un effort tout particulier est employé à la gestion de la production et au contrôle de la consommation. L'économie doit tourner mais surtout pas s'emballer et les acteurs du commerce en sont bien conscients.

Afin d'assurer une économie optimale, les différents possesseurs d'entreprise se rassemblèrent et discutèrent très longuement. Ils mirent en relief le fil conducteur du système économique rebelle : puisque personne ne souhaite d'organisme de régulation, il faut étendre le principe d'autogestion sociale à l'économie et ne jamais perdre de vue que le peuple doit avoir les moyens de prendre ses propres décisions.
De ce constat découlèrent les résolutions suivantes :

- Des taxes sont prélevés aux entreprises pour toute production afin d'alimenter les caisses du gouvernement rebelle, c'est à dire le peuple. Ainsi, toutes les taxes vont grossir un fond d'aide à la récolte des cristaux. Cette mesure a le triple effet de limiter la production, augmenter le pouvoir d'achat et favoriser la récolte des cristaux.

- Le financement des organisations rebelles se fait par le peuple. Chaque rebelle décide de l'aide financière qu'il apporte aux différents projets mis en place par les leaders rebelles. Cette mesure assure la souveraineté populaire et la représentativité des leaders.

Des propriétaires des rares entreprises appliquent des principes de l'anarchisme aux entreprises. Il considèrent que celles-ci sont capables de s'auto-réguler. La concurrence et gérée de façon populaire par les propriétaires d'entreprise et les salariés qu'ils font vivre : parfois par un respect mutuel entre entreprises, souvent par de sanglantes oppositions, toujours de façon spontanée.
Les règlements de comptes entre personnes et entre entreprises alimentent fortement la boucle de consommation. Les vols, les agressions, les meurtres, et surtout les différents moyens de s'en prémunir sont autant de choses qui, tout en pimentant la vie des rebelles, permettent d'avoir une économie saine et compétitive avec le secteur Impérial.

En résumé, l'économie du secteur rebelle se caractérise par le recyclage, le socialisme, et l'absence de tout système administratif lourd et crédivore.
R.I.P