Recherche

Forum Role Play » LES EVENTS

[RP ouvert à tous] Te Deum Laudamus.

Créé par Casey le 18 Novembre 2022 à 20:48

Visible par tout le monde - Sujet Role Play
Nom du sujet
Visibilité du sujet 
Type de sujet
Poster
Casey Posté le 18 Novembre 2022 à 20:48 #1
Avatar
Héritier de To.
Compte Joueur
Voir mon EDC
Te Deum Laudamus

. : Hymnus ergo tria ista habet et cantum : .

.

.
4/345.3.
𝔏𝔢 𝔳𝔦𝔫𝔤𝔱 𝔢𝔱 𝔲𝔫𝔦𝔢𝔪𝔢 𝔠𝔶𝔠𝔩𝔢.

.
🎵 "𝕊𝕒𝕝𝕧𝕖 ℝé𝕘𝕚𝕟𝕒..." 🎵

.
𝕊i vous vous trouvez au centre névralgique de l'Imperium, un sublime chant grégorien en langue latine vous parviendra presque à l'improviste. Il émanerait, semble-t-il, du cœur même de la Domus Imperatoris, jusqu’à atteindre ses proches abords. Pour l'occasion, la somptueuse bâtisse est toute illuminée de candélabres qui irradient le feu divin.
.
Pour autant cela ne semble point être une oraison funèbre ; il y a dans l’air une infinie douceur quasi-indescriptible, tandis que le chant se fait plus vif et irréel à mesure que vous vous rapprochez de l'imposant édifice taillé dans le marbre.
.
Les plus proches, verront leur ouïe vibrer par ce chant éthéré, jusqu'à atteindre le chemin du cœur. Peut-être même, ira-t-il électriser une foi Impérialiste latente ou fatiguée.
.
D’autres, à travers le Smog épais, apercevront quelques silhouettes s’inviter prestement en Sa Demeure, par la porte principale.
.
Alors qu'au loin, certains pourront entendre ce chant sublimé, qui se mue en un écho ténu et volatile.
.
Un début de procession, une lecture du Bréviaire des Impérialistes, un office divin peut-être, ou simplement une soirée festive à la gloire de l'Imperium et des Pères Fondateurs.
.
Sur tous les visages à proximité de l'Avenue Impériale au cœur du quartier populaire, on peut lire une expression interrogative manifeste, voire une curiosité certaine. Mais de quelle cérémonie solennelle peut-il bien s’agir?

.

.
"Salve Regina. De nobis fabula narratur ut lux via.
Car ce soir et à jamais, tu es ma Reine."
Kazen Posté le 19 Novembre 2022 à 00:48 #2
Avatar
-
Compte Joueur
Voir mon EDC
Salle Ouest - Militarium
4/345.3 20:40 CH.


L'homme ouvrit les yeux, quittant les bras de Morphée afin de se reconnecter à la dure réalité de cette ville maudite, construite sur un tas de cadavres et entourée d'une douve de sang, dont la Seule Lumière pouvant être apportée a été négligé au profit de la folie et de l'hérésie par un bon nombre de ses habitants.

Il se redressa, se préparant rapidement - enfin, se rendant au moins présentable avec le peu de crédits que la vie de NI ne lui a permis de récolter, attachant ses cheveux convenablement, tout en rejoignant la sortie afin de se diriger vers Sa Demeure prestement.


Domus Imperatoris


L'écho de la musique arriva jusqu'à ses oreilles avant même qu'il ne soit à l'intérieur, un sourire s'étirant sur ses lèvres alors qu'il détaillait l'allure de l'édifice divin.
Entourée de ce smog répugnant rappelant la perversion subsistante dans la cité, condamnant ceux qui ne pouvaient pas apercevoir Sa Lumière à l'égarement,
Elle, sublimée par la lumière des candélabres et l'harmonie des chants qui se succédaient, faisait office de phare, ce soir plus que jamais.

L'humain aux cheveux écarlates prit place dans l'un des rangs, après avoir salué ses connaissances et les heureux élus. Tandis que ses mirettes restèrent fixées sur les mariés, de nombreuses pensées troublaient son esprit face à la première cérémonie dont il était spectateur.

24 ans, hein..?

La durée semblait très longue pour lui qui n'avait que peu de jours, cependant, malgré son inexpérience, il pouvait le sentir, ce sentiment persistant.
Ce n'était pas le même que celui qu'il portait à l'Empereur, ni même à l'Empire.
Ces deux-là, ensemble, étaient bien plus lumineux que ceux qui les entouraient.

C'est donc ça, l'amour ?

Il restait fixé sur les deux, observant leurs actions, leurs comportements, essayant d'appréhender ce concept qui ne lui était pas familier.

La façon dont ils se regardaient était très différente, sans compter leurs façons de se comporter en présence de l'autre.


C'était ce soir, le 4/345.3 que l'humain commença à appréhender le concept d'amour.
La Ville était certes déchirée par les guerres intestines, les complots, les trahisons, la liste des morts ne cessant de s'agrandir à chaque minute... Cependant, même ainsi, certaines âmes réussissaient à se lier, à grandir main dans la main, sous Son Regard, et pour Sa Gloire.



« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »