Recherche

FORUM AUTOUR ET HORS DU JEU DE ROLE » Rubrique IRL et Net en dehors de DC

Références Cyberpunk

Créé par MockingJay le 08 Février 2020 à 17:33

Visible par tout le monde
News — News-info
Nom du sujet
Visibilité du sujet 
Type de sujet
Poster
MockingJay Posté le 08 Février 2020 à 17:33 #1
Avatar
Beetee Latier
Compte Premium
Voir mon EDC
Liste de références cyberpunk (post principal)

Vert: très recommandé
Jaune: recommandé
 
 
 

Films

Matrix: c'est dans le nom! Le premier film de la trilogie est à voir, au grand minimum.

Tron: plus cyber que punk, et à la base un livre, ayant eu deux adaptations au cinéma.

Blade Runner 2049: raconte les aventures d'un « blade runner » (policier chargé de traquer les réplicants, des androïdes créés à l'image de l'Homme), trente ans après les aventures de Rick Deckard dans "Blade Runner" (1982).

Upgrade: Très cyberpunk je pense, et très bon film

Avalon: Très cyberpunk.

Johnny Mnemonic: FUCKING EXTREMELY CYBERPUNK

Chappie: Assez cyberpunk, manque de certains côtés genre informatique omniprésente car futur proche

Elysium: Assez/très cyberpunk, un peu moins a cause de la fin, de la morale générale du film

Total Recall: - L'ancien et remake -

Priest: Assez cyberpunk, pas très cyber mais assez présent tout de même, absence de crime/corpo, trèèès dystopique/punk, mégacités, post-apo

Clones: Très cyberpunk

Cargo: A mi chemin entre cyberpunk et science-fiction simple

Minority Report: - Dont le bouquin - Très cyberpunk.

Robocop: Très.

New York 1997: Peu de cyber.

Metropolis: Très, malgré le même problème d'ancienneté du film d'au dessus.

La Jetée: de Chris Marker, a beaucoup inspiré le cyberpunk au cinéma, et notamment l'armée des douze singes.

Equilibrium: feat. Stilicon

Virtual Revolution: des grosses multinationales qui sont les vilains, des traqueurs, ce côté matrice où chacun peut faire sa vie et laisser son corps dépérir en favorisant l'aspect dématérialisé.

Ares: plutôt sombre, voyage temporel, drogue à gogo

Dredd: (récent comme ancien + un troisième qui centre moins sur le personnage principal et mieux imprégner l'univers) une méga-cité où il existe un régime limite totalitaire, qui réprime par le bannissement, une révolte éclata suite à des expériences, entrainant le personnage dans une enquête dans et hors de la cité.

District 9: Peu de cyber.

Les fils de l'homme Peu de cyber.

Aeon Flux: Peu de cyber.

The Island: Des éléments cyberpunk mais peu accentués.

Paycheck: Pareil, c'est sans doutes plus proche du film d'enquête/action simple.

Dark City: Un très bon film qui a quelques éléments du cyberpunk très accentués, mais une absence totale d'autres, dont le cyber, sauf si on considères que... Je ne spoil pas.

Bienvenue à Gattaca: Quelques éléments cyberpunk, mais encore une fois, peu de cyber, pas vraiment de mégacriminalité/corporation, etc.

L'Armée des douzes singes: Pareil.

Demolition Man: Pareil, quoiqu'avec des éléments cyberpunk plus accentués que les deux précédents dans un film pourtant clairement visé action, mais absence de dystopie en plus.

Silent Running: Quelques éléments cyberpunk, et comme certains des plus vieux films ici il y a peu de côté cyber pour nous car a l'époque du film... Voilà.

Thx 1138

Brazil

Cypher

Moon

Oblivion

Repo Men

Strange Days

Tetsuo Iron Man

I-Robot

I.A., réalisé par Spielberg (2001): Dans un monde futuriste ravagé par le réchauffement de la planète et où la procréation est strictement encadrée, les êtres humains vivent en parfaite harmonie avec les « méchas », des robots androïdes spécialement créés pour répondre à leurs besoins : tâches ménagères, services et… amour ! Une famille, dont le fils est dans le coma, décide d'aller plus loin et d'adopter un enfant robot, David, programmé pour vouer un amour sans limites envers ses parents adoptifs. Entretemps, la science ramène à la vie leur enfant biologique, Martin.

Hardware

Soleil vert: L'histoire se déroule en 2022 dans la ville de New York où, comme dans le reste du monde, la pollution et la surpopulation ont cours.

Judge Dread: En 2139, après une apocalypse nucléaire, la civilisation humaine survit dans de rares mégalopoles surpeuplées, les Megacités, gangrenées par un taux de criminalité élevé. La population se replie derrière les remparts des Megacités pour se protéger entre autres du monde extérieur, devenu radioactif, désertique et peuplé de créatures mutantes à la suite de la guerre, mais subit à l'intérieur une criminalité galopante.

 
 
 
Séries

Carbon modifié: adaptation Netflix des livres.

Love, Death & Robots: une série d'anthologie, chaque épisode est complètement différent des autres, par le style et le genre; la série contient des perles en matière de cyberpunk.

 
 
 
Livres

Carbon modifié: un livre qui a été adapté en série par Netflix. Ça a servi d'inspiration pour Matrix entre autres.

Johnny Mnemonic: FUCKING EXTREMELY CYBERPUNK

2048, par Lionel Cruzille: Dans un monde qui se relève du chaos, tous les êtres humains se sont vus implanter une puce biotechno pour survivre à une terrible pandémie.

 
 
 
Jeux vidéos

Cyberpunk 2077: Un titre extrêmement attendu pour 2020, il suffit d'en voir les trailers et gameplays révélés pour comprendre.

Shadowrun: Plusieurs titres sur Steam, reprenant l'univers du JdR sur table.

Deux Ex: Une série de jeux incontournables, où l'on incarne un cyborg surpuissant, avec le choix entre la furtivité et la castagne.

Hacknet: Libérez le vautour en vous! Une simulation de hack très prenante avec quelques poussées d'adrénaline.

VA-11 Hall-A, Cyberpunk Bartender Action: le RP bar dont vous avez toujours rêvé. Un second opus sort en 2020.

The Red Strings Club: encore plus de RP bar...entre autres.

Observer: du cyberpunk horrifique.

Dex: : Du Cyberpunk en 2D. C'est un bon jeu d'explo, un peu tryhard sur certains côtés que je qualifierais comme full Cyberpunk. Y'a de nombreuses quêtes annexes qui sont dans le thème, sans compter la trame principale, y'a du hacking en mode "plongée", le design est quand même très sympa.

Akane: Un jeu d'arène en flash, des vagues d'ennemis à dessouder pour taper les boss, des tas de bonus à débloquer. Mais ce qui est le plus intéressant c'est tout l'univers autour, des putes aux clodos ou des simples passant. C'est du pixel art, mais tous les détails sont franchement chouettes à découvrir.

Hard Reset ( Redux ): C'est deux volets, dont Redux est le Remaster du hard Reset Normal. C'est un FPS où tu vas shooter des vagues d'ennemis, y'a pas beaucoup de refs, mais tu évolues dans une ambiance de ville ultra-moderne méchanisée entre le sci-fi et le cyberpunk.

Ruiner: Hack'n'Slash ultra violent dans un neo-tokyo anarchique.

System Shock: se déroule en 2072, dans un futur de science-fiction, à l'intérieur d'une station spatiale appelée « Citadel ». Le joueur incarne un pirate informatique, dont les capacités ont été améliorées par un implant neural, devant contrer les plans d'une intelligence artificielle hostile baptisée « SHODAN ». Un reboot de ce jeu sort courant 2020.

The Surge: Tu incarnes un technicien qui se fait rouler dans la farine, tu te retrouves avec une exo-armure à taper des robots.
Alors, outre le fait que le jeu soit plus Post-Apo-Mecha que full Cyberpunk, y'a quand même pas mal d'idées à en tirer, que ce soit au niveau des costumes, des robots ou même des armes.

Satellite Reign: jeu de stratégie en temps réel. Évoluez avec vos agents dans les rues sombres et détrempées d'une cité cyberpunk contrôlée par les méga-corporations. Infiltration, sabotage, combat... Saurez-vous prendre la tête du plus puissant monopole de tous les temps ?

Re-legion: Une ville ultra-moderne où tu essais de créer une nouvelle religion avec le plus de partisans.

Neo tokyo: Un cs go like dans une ambiance cyberpunk ( Pas trop d'interêt, mais c'est fun. )

EYE Divine Cybermancy C'est un jeu très sous-côté qui a pourtant énormément de refs et qui peut être vraiment utilisé.
Tu incarnes un type partisan d'une secte, on t'envoie libérer une ville d'une attaque de démons affreux. Outre le Lore démentiel du jeu, et même s'il fait un peu cheap au début il a un énorme potentiel

Cyber City Oedo 808: trouvable sur PC Engine / Core GrafX.

Snatcher: réalisé par Hideo Kojima.

Ghost in the Shell (1997): sur PS1, jeu en TPS avec une bande son plutôt chouette.

Technobabylon

Syndicate
 
 
 
Comics / Mangas / Animes

Ghost in the Shell: principalement les deux films d'animation et le manga, mais aussi les séries "Stand Alone Complex" et "Arise"

La trilogie Nikopol: par Enki Bilal, référence de la BD cyberpunk. A inspiré le personnage de L-X

Akira: En 2019, Neo-Tokyo est une mégapole corrompue et sillonnée par des bandes de jeunes motards désœuvrés et drogués. Une nuit, l’un d'eux, Tetsuo, a un accident de moto en essayant d'éviter un étrange garçon qui se trouve sur son chemin.

Exterminateur 17: par Enki Bilal. Un androïde en quête d'émancipation.

Bug: par Enki Bilal. Un monde cyberpunk hyper-connecté sur le point de sombrer dans le post-apo, avec la disparition d'Internet.

Psycho-Pass: un Tokyo utopique ou dystopique? (2 saisons, puis 4 films, puis 1 saison actuellement)

Gunnm: manga ayant servi au film Alita Battle Angel.

Shangri-La: un comics de Mathieu Bablet, très cyberpunk, dans une station orbitale, même s'il ne puise pas dans l'ensemble du spectre du genre.

Bolchoï Arena: d'Aseyn et Boulet, un peu moins cyberpunk que Shangri-La, mais qui explore assez loin l'irruption de la réalité virtuelle dans la vie du public; plutôt pré-cyberpunk.

Ergo Proxy (anime): Un groupe de robots est contaminé par un virus baptisé Cogito et devient alors conscient de sa propre entité. Ces robots, qui ont été les fidèles serviteurs des humains, entreprennent donc la quête d'eux-mêmes.

Serial Experiments Lain: un anime très, très trippy, mais un précurseur solide de cyberpunk. Lain Iwakura est une pré-adolescente solitaire, mal dans sa peau. À la suite de la mort d'une de ses camarades de classe, elle se découvre une passion pour l'informatique et pour le Wired, sorte d'évolution d'Internet.

No Guns Life: une série qui suit les déboires d'un cyborg à tête de revolver dans les bas-fonds d'une cité corrompue par une méga-corpo.

Blame: L'histoire d'un surhomme qui cherche dans une ville aux proportions gargantuesque un humain génétiquement sain.

Biomega: Du même auteur que Blame, c'est encore un sur-homme qui va chercher à protéger le monde d'une catastrophe planétaire.

Tokyo Ghost: C'est l'histoire d'une nana qui cherche à tout prix à changer le monde pour pouvoir vivre avec son crush. Une sorte de Madmax survolté à la sauce cyberpunk, très dérangeant, très dynamique.

Le dernier Atlas: Un type de la pègre qui essaie de protéger le monde d'un super robot arrivé de nulle part, avec un autre super robot fabriqué par les humains.

Cyber City Oedo 808: Comporte 3 OAV.

Cyberforce (comics): Les héros sont des mutants, munis d'implants robotiques augmentant leurs capacités physiques ou psychiques, qui luttent contre Cyberdata, le groupe qui a fait d'eux des « Special Hazardous Operations Cyborg » (S.H.O.C.), des cyborgs améliorés puis les a manipulés à des fins criminelles.

Blue (BD): édite par Les Humanoïdes Associés. Une citée close où le ciel ne luit jamais. Un mur colossal et gardé par de farouches guerriers, ceint la ville où des clans s'affrontent. Blue, le chef des Patineurs n'a qu'une obsession: franchir ce mur qui les emprisonne.


Jeux

Shadowrun: le jeu de rôle sur table

Cyberpunk 2020: jeu de rôle sur table

Netrunner: jeu de cartes

Renegade: fait par Victory Point Game

Heavy Metal: un JdR sur table. Le jeu se déroule sur Terre en 2040. Le monde est séparé en deux : le bloc Nord, riche et prospère, et le bloc Sud, pauvre et pollué. Les citoyens du bloc Nord vivent dans une insouciante société du spectacle télévisuel, payent leurs achats en points cadeaux. Ils sont protégés des rebelles et des habitants du bloc Sud par les unités de répression cybernétiques (URC), une police robotisée.


Merci aux contributeurs suivants pour cette liste non-exhaustive: KorSkarn, Phylène, MockingJay, Lyna, Vostro, Zves, Kemelvor, Kermina, Shaia, Akjus, Soan, Yrié, Casey, Dia, ExoReiv-Sci0, DocAlbert