Recherche

EDC de Mara

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Mara

Cacher

[DCN Tech] Armes escamotables implantées

Les armes escamotables implantées sont des armes cachées dans des cavités spécialement aménagées, dans le corps artificiel ou cyborg.
Difficiles à détecter d'une simple inspection visuelle, elles constituent un atout pour l'utilisateur puisque même nu et désarmé il continue de représenter une menace.

Un FI2615 logé dans un bras artificiel, revêtement synthé-peau blanche.
Image commerciale.
Toutefois la menace est à pondérer : il est généralement long et difficile de recharger une arme escamotable, elle n'est qu'un ultime recours ou un élément de surprise.
La plupart des armes de poing ou blanche ont leur modèle escamotable et ne demandent pas d'aménagement particulier.

Un T31 escamotable, logé dans un bras androïde.
Les armes d'épaule en revanche sollicitent beaucoup plus le corps de l'utilisateur-cyborg : la puissance du recul doit être compensée par d'autres implantations - charpente linéaire implantée, compensateur de recul implanté, etc. - sous peine de blesser l'opérateur - luxation, fêlure, fracture, brûlure, etc.
Ce sont les « roboticiens » qui installent de tels systèmes sur les corps artificiels. Les cyborgs, eux, doivent faire en plus appel à un « neuro-chirurgien » pour gérer l'interface organique-machine, si ils souhaitent que la liaison utilisateur-arme se fasse par la pensée.
À noter que ce dernier point n'est pas à prendre au sens littéral du terme : une pensée n'est pas quelque chose de localisable dans le cerveau, il s'agit avant tout d'une activité neuronale spécifique.
L'utilisateur cyborg d'une arme escamotable doit entraîner son esprit à la déployer lorsqu'il le veut vraiment, ou que la situation l'exige, et pas quand il y pense de façon anodine – ai-je bien rechargé mon arme, de quelle couleur est-elle, j'ai envie de la sortir mais il ne faut pas, etc.
La plupart des utilisateurs cyborgs font des exercices de projection mentale : ils visualisent le déploiement de leur arme, cette visualisation crée une activité neuronale spécifique, qui va alors être le déclencheur du déploiement physique. C'est l'exercice pur d'une forme de mémoire sensorielle.
Bien sûr, chacun sa technique. L'arme peut être déployée autrement : si les doigts sont écartés d'une certaine manière, que le poignet est plié d'une certaine façon, que le bras soit secoué d'une certaine façon, etc.
Attention à ne pas tirer une cellule plasma en attrapant le pack de lait d'écureuil dans votre frigo !
Et ne rangez rien dans votre cuisse si vous aimez porter des pantalons!
De Mara, id 65041.

◊ Commentaires

  • Hécate (219☆) Le 03 Octobre 2022
    *
  • Mara (391☆) Le 03 Octobre 2022
    La preuve qu'Hécate peut sortir de son nid \o/
  • Baby (26☆) Le 04 Octobre 2022
    Merci de nous abreuver chaque semaine de nouveaux articles ♥
  • Mara (391☆) Le 04 Octobre 2022
    C'est parce que j'aime bien mettre des cristaux plein tes yeux, bb 😘