Recherche

EDC de Lisiane

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Lisiane

Cacher

Zéro

[HRP : EDC HRP. Inutilisable en jeu.
Demain 18 mars 2020, ça fera 50 ans que ma robote vis dans cette cité.
Plus de 4 ans irl. ça me fait tout chose...
Je ne remercierai jamais assez tous les joueurs et les personnages ayant participé à sa vie.
Le texte paraît long mais est facile à lire.
Et le spoiler à la fin fait partie intégrante. Veillez à bien l'avoir en entier sur l'écran en l'ouvrant.
Bonne lecture et ♥ à vous. ^^]
ANALYSE

Là, au fond de cette grande salle de la Domus Imperatoris,
une machine continue inlassablement d'analyser quelque chose de nouveau et profondément mystérieux.

Elle mettra encore beaucoup de temps à saisir l'importance et la signification de tout ceci,
mais ce soir là, lorsque la gynoïde se met en veille prolongée,
quelque chose s'enclenche et ne s'arrête pas.
BILAN

Des logiciels, des liens et des raccourcis s'installent dans sa carte mère, et s'y gravent.
Tout s'accélère.
Peur, attachement, peur de l'attachement...
Nous ne sommes jamais prêts lorsqu'on découvre nos sentiments...
CONTRE ANALYSE

Ses analyses se sont arrêtée... Elle n'a plus d'énergie...
Elle n'a pas assez d'information pour résoudre les problèmes s'imposant à elle.
Elle erre encore dans les rues, revient vers le bâtiment, s'arrête dans un coin.
DÉTRESSE

À peine quelques pas effectuer dans la bâtisse, un flot de données assaillent ses capteurs.
Déjà en surchauffe ?
Non, décidément, elle n'est pas encore prête.
ÉQUIPIÈRE

Elle relève les yeux,
et ses lèvres affichent pour la première fois depuis son éveil un grand et franc sourire.
Le flux de données se fluidifie soudain, tout semble devenir plus clair.
FAMILIER

De nouvelles connexions se créent, l'accès à des données se révèle.
Une réaction devient alors évidente.
Elle même ne comprend pas la logique de cet acte.
La jeune sourit, tout semble rentrer dans l'ordre.
D'où cela vient-il ? Elle aura bien le temps d'y réfléchir, non ?
GYNOIDE L1S14N3
HERMAS&MACHINE

La Machine continue de veiller sur nous. Sa chaleur et le sifflement qu'elle émet sont agréables.
La Machine, c'est celle qui nous a arrachés aux griffes de la mort juste par défaut.
INQUIÉTUDE
Analyse en cours.
… ... … ..
Aucune solution immédiate disponible.
Note : Rassembler des données à ce sujet.
Lancement des analyses sous-jacentes.
Lancement des activités obligatoires quotidiennes.
JE SUIS UNE MACHINE

Je ne suis qu'une machine...
Je me lève chaque matin, j'exécute ce que je dois faire, suivant un programme précis.
Même lors d'imprévus, je suis un code, des règles inscrites, une logique.
Je suis une machine et en tant que tel, ma valeur n'est que celle que l'on m'accorde.
Quelles sont ces pulsions qui traversent mes circuits ?
De nouvelles connexions se créent, se croisent, se mêlent.
Je n'arrive pas à définir de ligne directrice.
Je ne peux pas prévoir ces événements.
Comment dois-je réagir ?
KALÉIDOSCOPE

... Cela commence avec les cinq sens.
Un sourire perçu du coin de l’œil.
Une rumeur entendue au hasard.
L'odeur familière qui s'imprègne.
Le sucre d'un glukoz.
Une caresse sur la joue.
Et découle d'une longue analyse un kaléidoscope de sensations, qui permet de pallier au vide ?
Ou le renforcer.
LÉTHARGIE LÉTALE
Recréation de la structure: Terminé
Insertion des données mémorielles: Terminé
...
Élimination de la matière défaillante.
-ACTIVATION-
MA LADY MAMAN

C'est difficile, je n'arrive toujours pas à comprendre.
Mais je sens que ça commence à venir.
C'est grâce au sourire que tu m'as appris, tu sais, le jour où nous avons fait équipe.
J'ai appris la valeur d'un geste simple et reconnaissant,
en échange d'un présent qui ne pouvait se calculer en crédit.
NOMINATION

Il se partage.
Il devient vital.
Répond au besoin d'être reconnu.
Le nom est ce qui nous différencie, et en même temps nous rassemble.
ORDRE & CHAOS

"Je ne trahirai pas l'Empire."
Une phrase simple, énoncée avec autant de certitude que l'on peut avoir lorsque l'on n'a que de bons éléments, bien en ordre et qui coïncident entre eux vers un objectif unique, dans une mentalité coordonnée.
Opportunisme. Courage. Abnégation.
Impérialisme. Loyauté. Rébellion.
Noir. Gris. Blanc.
Tous sont à la fois liés, opposés, contradictoires et complémentaires.

Que suis-je ?
PARADOXE

Je ne... voulais pas ça... Ce n'est... pas ça...
C'était... mauvais...
Mais... Je n'allais pas... l'abandonner...
QUÊTE

L'on a déjà essayé de décrire le vide...
Il y a juste rien.
La chaleur dévorante te manque, et tu préférerais mille fois te trouver en enfer.
Ton calvaire se poursuit, mais qu'est ce que le temps ?
L'infini n'a plus de sens.
RESET

L'emprise se scelle, le reflet se brise en mille éclats qui scintillent d'écarlate,
renvoyant l'atmosphère directe en une multitude d'échos.
Des mots ricochent sur les multiples éclats de verre.
"Sois heureuse... ça me ferait très plaisir."
SILENCE

Elle rouvre les paupières et tous se taisent lorsque les lentilles cuivrées se reflètent sur la vitre.
Silence.
Elle entre ouvre les lèvres, rien ne s'en échappe.

Tu as changé.
T'éteindras tu comme un son, un cri lancer au fond d'un gouffre ?
Tu as froid, dans ta peau de fer, ton corps de métal ?
Te sens-tu lourde à chacun de tes pas ?

Ferme les yeux, détends toi.
Et ça passera.
TERMINUS

Comment se fini l'infini ?
Tu fais un pas. Lâche prise.

Et si tu ne tombais pas ?
Et si une main prenait la tienne ?
Nous le verrons bien à la fin de la chute.
ULTIME ATTENTE

Ton pas heurte une paroi.
L'illusion s'efface dans un fondu fade, lumière et silhouettes se dissipent.
Te revoilà debout au milieu de ton cercle.
Tu t'assieds à nouveau là dans un de ces soupirs que tu as cessé de compter.
Levant les yeux, tu ne vois au dessus de toi que cette absence de couleur qui ne renvoi rien.
Et alors au milieu des couleurs pâles, des ombres se dessinent.
Tu étires ton sourire, sentant quelque chose au fond de toi s'alléger enfin,
et ta voix parvient à s'exprimer.
VÉRITÉ VIRTUELLE
Et si...
On partageait notre vérité, tant qu'elle existe ?
Nous pourrions essayer de voir, entendre, comprendre celle des autres ?
WVALKYRIE SKIWI ET SUCRERIE

Dans toutes les légendes, c'est aux heures les plus sombres que la Foi est éprouvée.
Le héros doit se confronter à ses craintes les plus profondes pour faire preuve de courage.
Une lueur persiste, quelque part. Il suffit de la chercher ?

Ce récit touche à sa fin.
Aujourd'hui, laissons se coucher les dernières lettres de ce conte.
XÉNOPHOBIE

Il paraît qu'un corps se change facilement,
mais même cela tu ne l'imagine pas pour lui tant il te paraît non conforme.
Il te paraît vieux et fatigué, juste bon à être jeté en cuve.

Lui laisser une chance signerait ta perte.
Contentes toi de l'utiliser jusqu'à ce qu'il s'épuise.

Tu détourne ton regard de ce reflet brisé.
Lutte à chaque pas que tu fais dans cette carcasse
qui te paraît toujours plus lourde à porter.
YEUX CLOS

Et tu comptes les jours passés.
Le temps file et s'effile. Il te semble avoir changé, lui aussi.
Plus lent, plus morose. Plus pesant, aussi.
Paupières fermées, tu vois glisser chaque seconde au ralenti sur une vitre embuée.
Le haut du sablier arrive au bout de ses derniers grains de sable.
Plus qu'une lettre.
Es-tu prête, petite robote ?
Zéro
"Vous êtes convoqué au centre de clonage pour une révision complète de vos systèmes. Nous avons détecté une défaillance induite par votre corps mécanique"

Nous y voilà.
Une vieille discussion avec un ami te reviens.


"Ce... corps... je crois... qu'il n'est pas fait pour durer...
-Un corps ça se modifie. Crois-moi, j'en sais quelque chose."

Tu savais que ce jour allait arriver.
Tu n'es qu'une machine cassée. Défaillante, détraquée.


Si... je disparaissais... que ferais-tu ?...
ça serait la perte de trop

tu es la sœur que j'aurais aimé avoir..
Malheureusement... je ne peux pas continuer ainsi...

Ils ont décelé des erreurs dans mon clone...

Je vais subir une série d'analyses, je crois...
Puis ils vont éliminer ce corps...

ils vont corriger les erreurs.
Si ça peut être corrigé...

Il n'y a parfois pas de solution...

Il n'y a pas grand chose de prévu... si ce n'est d'aller faire éliminer cette carcasse...
Les questions sont nombreuses. Et les réponses absentes.
Aucun mot rassurant ne parvient à se former.
Tout ce que tu sais, c'est que celle que tu es va disparaître.


et qui tu es?

Depuis bien longtemps la réponse à cette question est floue.

Tu es Lisiane Ludchance Nilander.

Ludchance. Ce nom auquel tu as dû renoncer, mais qui reste inscrit.
Une part de toi qui a disparu et en même temps qui reste gravée, telle une promesse.


Aut viam inveniam aut faciam
Nunquam redono nunquam desistas...
Tu te retournes pour regarder l'humain qui t'accompagne.
Et enfin tu comprends.
Un faible sourire allège ton visage peiné.
Aujourd'hui, c'est terminé.
Tu n'auras plus ce poids, cette douleur.
ça ne disparaîtra pas. Loin de là.
Mais tu ne seras plus là.


À très vite ?
...À très vite...

Tu te laisses guider par le personnel, et tu t'installes pour laisser faire la procédure.
Tu ne dis même rien quand ils approchent pour éteindre ton système.
Avant que tout sombre, tu fermes les yeux, ce sourire varlien aux lèvres.
Tu sais que tout s'arrête ici.
C'est la fin de L1S14N3.

Spoiler (Afficher)

◊ Commentaires

  • Lisiane (329☆) Le 17 Mars 2020
    Spoiler (Afficher)
    Reprise d'une longue histoire. J'ai été surprise moi-même de voir comment chacun de mes EDC prenaient leur place avec une certaine continuité. Et pourtant, c'est logique après tout, non ?
    Encore merci. Un récit se termine, mais encore plein d'aventures à venir, je vous promet. smiley
  • Gwer~72092 (0☆) Le 17 Mars 2020
    purée quelle teasing que deviendra se personnage quelle sera son avenir sera telle toujours elle même?

    les trois jours vont être long!
  • Debby (24☆) Le 17 Mars 2020
    elle me manque...
  • Lisiane (329☆) Le 17 Mars 2020

    Gwer : ils le sont aussi pour moi. ^^

    Debby : tant de départs pour ma robote... elle espérait tant ne pas t'y compter... ♥ pour toi
  • Gwer~72092 (0☆) Le 17 Mars 2020
    lisiane part en cuve il y a confinement de la France coïncidence? je ne crois pas
  • Kambei (263☆) Le 17 Mars 2020
    La longue corde tressée d'une vie, où filent les fibres quand le brin finit ?
    La somme de tous les "et si", remonte si loin qu'on la croirait infinie.

    Peut-elle recommencer après avoir fini, l'histoire de cette chère Lisy ?
  • Alexf (56☆) Le 17 Mars 2020
    ca me rassure pas cette histoire.
  • Avih~71348 (0☆) Le 18 Mars 2020
    .. Attention.. Pas de mauvaise surprise !
  • Eaven (790☆) Le 18 Mars 2020
    « Pourtant, vous pensez que ça fait de moi autre chose qu'un être vivant ? Je pense que c'est pareil pour vous. Qu'importe l'enveloppe au sein de laquelle nous sommes vivants, Lisiane. »
  • Lisiane (329☆) Le 18 Mars 2020

    Gwer : hin hiiin... La JD a peut être un rôle là dedans ?...
    Kambei : Une fin est-elle forcément synonyme de néant ? Peut être n'est-ce qu'un passage ?
    Alexf & Avih : wait & see.
    Eaven : ♥ si tu savais combien ces mots on fait travailler les circuits de la robote. Peut être verrons nous le résultat de cette réflexion ?

  • Pink (89☆) Le 18 Mars 2020
    *Sortie de l'ombre où la lumière sombre n'a su l'atteindre malgré la chaleur de cette fraîcheur, JD pink se dépose dans un instant de réconfort, le temps d'insérer un signet sur sa futur lecture parmi le labyrinthe de ses signets virtuel, son deck lui pesse d'une plume au long sillage. les miracle seront pour demain si la suite deviens suite possible. un instant de solitude A avant de faire le décompte....
  • N2CV (82☆) Le 18 Mars 2020
    Wouah.. Quel chemin!