Recherche

EDC de L-X

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par L-X

Cacher

20. "Ainsi soit-il..."

.
Le vernis craque.
Tel une de ces flaques de boue grises et gelées sur laquelle elle pose son pas fatigué, quelques heures après l'aube glaciale quand elle laisse place à la tiédeur polluée d'une matinée blafarde et paumée.
Il se fendille comme le miroir sale de ce bâtiment où elle s'est réfugiée et sur lequel son poing colérique s'est abattu. Il se fissure, se lézarde, et déjà suintent la lassitude et l'écoeurement, le refus qui rivalise avec l'abattement, creusant des sillons aussi douloureux qu'une scarification en X dans sa joue... Ce sont les larmes qui coulent sur son beau masque dont la cire craquelle, devenue trop sèche, durcie par le mensonge dont il se pare et chauffée jusqu'à calcination par la rage ardente qu'il dissimule et qu'il abrite.
Comme ces mots qui crissent dans la fumée d'un bar de la basse ville et qui coulent dans une oreille tellement indiscrète...
"... Pas besoin de la reconnaissance de quelques ingrats fats et incompétents... "
L'elfe est intéressé plus que le patron du bar. Tu parles. Le premier est une langue de pute, le second en fait commerce. Mais elle ne peut s'arrêter. Et le skiwi n'y est pour rien. Plutôt que de fermer sa gueule et alors que les process de sauvegarde couinent et stridulent leurs signaux d'alerte, l'animale domestiquée tire avec violence sur sa chaîne et poursuit ses hurlements alors qu'elle se jette tête baissée dans le piège béant. Elle sait. Elle fonce.
... de voir ce que l'Empire devient qui me colle la gerbe.
D'ailleurs... est-ce qu'on peut encore parler d'Empire? Quand le pouvoir se refile de main en main au sein d'un tout petit groupe de personnes, on parle plus d'Empire. Surtout quand ces gens, au fond, sont les premiers à se tamponner royalement de l'Empereur...
Le jeu de mot l'avait fait sourire intérieurement mais l'homme face à elle, là, maintenant, ne rit pas. Du tout. Dans ses yeux, il y a la colère. Il y a autre chose. La détresse? La peur? La peine? Alors même qu'il lui tend une main presque secourable, il se doute qu'elle la refusera.
Je t'ai dit que j'étais épuisée... Sache que... Au point où j'en suis, si je passe une heure en prison.... ce sera la dernière que je passe en SI....
Il sait. Il s'est préparé. Tout se mélange dans sa tête alors même qu'un seul mot martèle sa raison. Non. 48 heures... que 24... négocier. Exécution. "Je suis pas assez morte pour eux?". Non. ... une double trahison qui ferait pencher la balance de cette guerre pour longtemps. Oui mais... Tout ce que je peux faire... NON.
- ... tu pourras bien supporter une cellule pendant une journée. Bordel!
- Pas pour ces fils de putes qui restent planqués pendant que je me fais torturer ou tuer au nom de ce secteur !
Non ! L'échange est rude. Les larmes sont salées. La claque amère. L'amitié s'exprime dans ces derniers regards qui déjà redeviennent durs.
Tu comprends qu'ils ont enfin réussi.. à me piéger... Pour m'éloigner..?
Il sait. Bien sur. L'adversaire force au gambit. Il n'y a que ce choix. On ne couche pas le roi. Le cavalier se cède.
Alors, est-ce que tu abandonnes ? Fais ton foutu choix, je survivrai.  
A bâtons rompus, ils se font face et se balancent à la figure en quelques mots une vérité qu'ils partagent mais dans l’interprétation de laquelle ils sont désormais opposés. Ils se disent tout, vite. Car ce sont les derniers mots qu'ils échangent. Chacun un plateau de la balance.
Je suis épuisée. J'en peux plus de porter un masque, de tricher, de mentir... De baisser la tête...
Tu as bien quelques nanobots en réserve, pour réparer cette blessure... 
C'est le principe que je pourrais pas accepter. Et si je refuse... c'est par principe.
Et lui ne transigera pas. Par principe. Pour que le fil sur lequel il avance ne se rompe pas. Pour que son monde ne s'effondre pas. Alors qu'elle même en a déjà vu la fin se profiler... sur un horizon sanglant. Et là s'opposent la Justice aveugle et la vérité aveuglante. Et le funambule progresse, tournant le dos à la seconde pour faire un pas vers la première...
La vérité.
Au milieu de l'échange, il y a les mots qui rendent la fin inexorable...
Et puis... Il parait que tu as gardé des souvenirs de la Marche de Calver. Ils veulent te les effacer.

Et son esprit blessé, ravagé, mutilé, hurle sa souffrance et son refus comme la douleur sourde encore d'un membre fantôme...
Il n'est plus question de subir encore, de s'humilier encore, de s'offrir encore.
Depuis des semaines, c'est elle qui repousse l'inéluctable, opposant des arguments bien fragiles à celui qui lui a donné son nom et qui, lui, a déjà pris sa décision. Elle est fatiguée de cette lutte stérile qui la transforme chaque jour un peu plus en un spectre d'elle-même. Fatiguée de ne plus se connaitre, de ne plus se reconnaître. Fatiguée surtout, de cette mélancolie qui la gagne et qu'elle voit trop souvent dans le regard fauve qui veille sur elle comme sur une poupée cassée...
Quelques jours plus tôt, elle avait sorti son petit béret et l'avait planté sur sa tête, comme une provoc'. Comme un défi à l'avenir. Ou un signe adressé au destin.
22:15. Elle s'incline. Pour la dernière fois. "Vale Legatus..."
22:21 Un message est envoyé. "Je rentre à la maison..."
22:58 : dans le sillage d'un assaut impérial, ils passent le sas. Rebelles.
Derrière elle, quelques plumes bleues et l'hiver qui avance, comme le désert...
Elle se retournera plus tard sur tout ce qui est perdu.
Pour l'heure, il faut essayer de défendre son territoire.
Ou de le reconquérir.
Avec dans la besace, des trésors plus nombreux que ceux qu'elle avait la première fois qu'elle avait foulé ce sol.
"... Les yeux froids s’ouvrent sur un univers en ruines. Gris. Fait de métal, de larmes et de poussière. "*

.
[art=http://www.dreadcast.net/EDC/L-X/Article=6321]=> 21. La belle et la bête [Event : "Mais que se passe t'il ?!..."][/art]
.
Spoiler (Afficher)
* [art=http://www.dreadcast.net/EDC/L-X/Article=756]1. "... like tears in rain."[/art]

Spoiler (Afficher)
Cet article n'existe pas RP. Les informations contenues sont inconnues de votre personnage.

◊ Commentaires

  • Zartam (685☆) Le 08 Février 2013
    Peuh.
  • Skara (193☆) Le 08 Février 2013
    Welcome home
  • Alexander~33707 (254☆) Le 08 Février 2013
    "Langue de pute"... c'est vil...
    Bonne chance en SR.
  • Valmont (179☆) Le 08 Février 2013
    Ca va manquer, les "Wooohoooom" d'L-X en over.
  • Swan~3150 (689☆) Le 08 Février 2013
    Regrette de pas avoir eu le courage de lui proposer un Skiwi (ou un IB...ahem..) avant son départ.
  • L-X (1407☆) Le 08 Février 2013
    Ou un IB...? Ah... Dommage, en effet...
  • Amar (211☆) Le 08 Février 2013
    va trouver le SI moins bleu après ce départ, dommage
  • Halinna~20755 (60☆) Le 08 Février 2013
    Rhaaa je commençais à trouver Elix sympathique !
    Nous échangerons hélas plus de coups que de mots...
  • Uma~31273 (93☆) Le 09 Février 2013
    Renifle et zieute une vidéo en repensant au sourire niais de la Plume
  • Kambei~7880 (259☆) Le 09 Février 2013
    Ain't no sunshine when she's gone... ♪

    Enfin, y en a pas quand elle est là non plus mais bon.
  • Kinchaka~27073 (1111☆) Le 09 Février 2013
    Grimace ayant loupé pas mal de choses ses derniers temps et pas des moindres, pfeu
  • Kmaschta~1932 (236☆) Le 09 Février 2013
    "Vole petite fleur bleue et continue de " ... faner sur le béton. En espérant que la sève est moins acide là bas.
  • Jeeny~7568 (56☆) Le 09 Février 2013
    Vilaine. *