Recherche

EDC de Eaven

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Eaven

Cacher

Lève toi, Double.

Jour 4, Année 236.1.
(04.10.2013)
Les cuves s’alignaient parallèlement, dans une géométrique parfaite, placée là depuis des années. Des corps, nus, en remplissaient chacune, dans l’attente de la fin de maturation ou, de rares fois, dans cette glace protectrice pendant encore longtemps. Jusqu’à la fin.
Un scientifique s’affaire devant l’une de ces boîtes, les rides du front plus plissés encore qu’à l’accoutumée, signe de sa réflexion. Le corps qu’il programme ne bouge pas encore, seuls quelques voyants, sur ce que l’on pourrait à peine appeler le tableau de bord, sont allumés.
---------------------
Etude corporelle...

---------------------
Des rayons vérifient son corps nu à la peau de pêche, créé selon encore quelques fantasmes d’homme comme il en existe tellement. Les fins rayons qui traversent de part en part la cuve où elle réside s’arrêtent parfois plus longuement sur des parties de son anatomie. Quelques secondes sur la cicatrice qu’elle porte à l’avant-bras droit, fine, que le docteur a tenu à reproduire comme son modèle. La taille est choisie, les formes sont ajustées à son avantage, le créateur pourrait presque saliver s’il n’était pas si concentré.
Un coup d’œil à un corps, dans une autre cuve, sur sa gauche, et la couleur des iris sont enfin choisi. Il s’applique jusqu’au moindre petit détail.
----------------------
...Etude caractérielle...

-----------------------
L’écran affiche d’autres données, un peu plus complexes cette fois. Le scientifique tend la main vers les notes pris sur le modèle qu’il utilise, l’ayant examiné plus que nécessaire, et retranscrit les codes correspondants. Parfois, un étrange sourire se dessine sur ses lèvres selon ce qu’il choisit, et ainsi se façonne l’être qu’il détient pour quelques minutes encore. Il sait ce qu’il crée, pertinemment.
Satisfait des dosages, il enclenche enfin la procédure de sortie, attendant avec l’impatience d’un enfant qui aurait choisi la moindre pièce pour créer son jouet.
Dans un chuintement caractéristique, la cuve s’ouvre sur la jeune fille de dix-neuf ans, comme il l’avait voulu. Il quitte son fauteuil, et s’approche à peine, s’appuyant sur la cuve du modèle utilisé avec nonchalance.
---------------
...Ouverture.

---------------
Elle tousse, avant de prendre son premier souffle et se lever brusquement en ouvrant ses yeux mauves sur le scientifique, qui lui n’a toujours pas bronché. En quelques secondes, alors que ses jambes balancent dans le vide, assise au rebord de la cuve, ses bras tentent vainement de cacher sa nudité absolue.
Une maigre besace lui est tendue, et elle enfile rapidement une veste en cuir, seul vêtement qu’elle a pu y trouver. Son regard le fixe, et un sourire vide s’affiche sur les lèvres de l’homme auquel elle fait face.
---------------------
- Salve, Double.
---------------------
Elle plisse les yeux sans comprendre.
---------------------
- C’est là mon nom ?
- Non.
---------------------
Il se retourne enfin vers la cuve contre laquelle il est appuyé, et y vérifie le nom de son occupante, dont il ne voit que cinq lettres, la dernière restant cachée par son dos.
---------------------
- Tu te nommeras Eaven. Sort, maintenant, tu n’as plus rien à faire ici.
---------------------
Elle ne se le fit pas dire deux fois, aux vues de la méfiance que cet être lui inspire, quand bien même il l’avait créée. Jetée dans le monde de Dreadcast.
Elle prit sa besace, et alors que sa veste lui cachait à peine le haut de ses cuisses, s’arrêta un court instant devant le corps qui trônait dans la cuve d’à côté. Un pendentif avec une drôle de forme attira son attention, et sans même demander une quelconque autorisation, s’en empara, et l’accrocha autour de son cou, avant de sortir dans la Cité, pied de biche à la main.
---------------------
---------------------
Spoiler (Afficher)
Inutilisable IG, sauf si vous venez à l'apprendre par la principale concernée.
Les commentaires sont évidemment les bienvenus smiley

◊ Commentaires