Recherche

EDC de Amaryllis

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Amaryllis

Cacher

II. ... Invenies Operae Lapidem

Spoiler (Afficher)
Article en commun avec JD Bishop si vous souhaitez mieux comprendre la situation de la petite pionne ! Je précise également ne pas l'avoir forcé à poster quoi que ce soit smiley
Lien de l'aticle :ICI







"Ce qui effraie le plus l’Homme, c’est l’Inconnu.
Sitôt cet Inconnu, même adverse identifié, l’Homme se sent rassuré."










Une dimension semblant parallèle à la réalité. Celle que l’on a peur de découvrir, que l’on n’ose pas affronter. Difficile de poser des mots pour ça. Surtout après un débarquement. Tant de questions et d’interrogations dont certaines n’auront sans aucun doute, jamais de réponses. Ce qu’on entreprend, on en comprend souvent le sens à la dernière minute. Lorsqu’on se retrouve blessé, agonisant dans notre angoisse et notre peine. Pour elle, cet Inconnu, c’est sa Peur. Sa découverte n’en a été que plus douloureuse après l’avoir subi de plein fouet. Un ouragan a emporté, fait balloter sa vie, la basculant en quelques secondes.




“Mais ne pas “savoir” déclenche son processus d’imagination.
Apparaît alors en chacun son démon intérieur, son “pire personnel”.”





Fleurire les images de sa peur. Tout ce qu’elle a, peut et pourra vivre dans les trois dimensions se superposant. Le Passé, le Présent et le Futur. Dans le présent, ses convictions sont encore pures, pleines de naïveté, à part une. Un choc conséquent qui aura transformer sa vision du monde. La perte de sa mère l’aura déstabilisé, mais celle d’en perdre d’Autres l’angoisse au plus haut point. Chaque jour, chaque minutes passées ne l’empêche pas d’y penser malgré les moments heureux.




“Et croyant affronter les ténèbres, il affronte les monstres fantasmagoriques de son propre inconscient.
Pourtant, c’est à l’instant où l’être humain rencontre un phénomène nouveau non identifié
que son esprit fonctionne à son meilleur niveau.”





Preuve que tout peut arriver. Alors qu’on s’entête à penser qu’on ne doit pas, sous aucuns prétextes, apprendre ce qu’est le fait de s’attacher. Grande erreur que de le faire, encore plus d’avouer pouvoir en mourir. Pourtant… cette émotion suscite le plus puissant des sentiments. Celui donnant la conviction que rien ni personne ne pourra vous atteindre. Qu’à jamais, votre force se dresse en un étendard, prêt à affronter et gagner la guerre engagée contre vos cauchemars.




“Il est attentif”




Plus que jamais..



“Il est éveillé”




Enfin le moment est arrivé..




“De toutes ses facultés sensorielles, il cherche à comprendre afin d’endiguer la peur.
Il se découvre des talents insoupçonnés.”





La volonté tirée des autres est sûrement le plus puissants des pouvoirs. Celui de pouvoir se battre et vaincre. Avancer seul offre l’avantage de ne pas être blessé, elle le savait. Mais avancer avec ceux qu’elle aime, lui permet justement… d’aimer. D’avancer avec des camarades, un père, une soeur… un homme. Le décès créé la peur mais la peur n’est rien sans l’amour encore éprouvé et éprouvant son Être.




“L’inconnu l’excite et le fascine tout à la fois.
Il le redoute et en même temps l'espère pour voir si son cerveau
saura trouver les solutions pour s’y adapter.”





La découverte des premiers baisers, des premières paroles d’un amour jugé inébranlable, ancré rapidement dans la chair, avant d’être juré comme étant un “à jamais”. Des promesses de bonheurs murmurés, chuchotant des gestes maladroits d’abord laissant place à une tendresse infinie brisant ce cycle dont lequel nous nous enfoncions. On pense que l’ennui plus jamais ne nous touchera,
que le smog ne nous étoufferas à aucun autre moment. Mais réside toujours, au fond de l’intimité la plus profonde cette crainte de le perdre. Douleur inimaginable qu’elle ne veut pas revivre. Plus que tout au monde. Mais elle se demande surtout, si cela arrive, que fera-t-elle ?









“Tant qu’une chose n’est pas nommée, elle dispose d’un pouvoir de défi pour l’Humanité.”





Elle vivra sûrement. Sans lui. A jamais meurtri, son esprit à jamais attaché à leur premier “Je t’aime”. Mais en attendant, ils s'attendent.




Spoiler (Afficher)
Les phrases entre “..” sont tirées de Bernard Werber. Un auteur inspirant, à lire vraiment.
Ensuite, merci pour la lecture ! Hésitez pas à critiquer, toujours ouverte pour des commentaires m’aidant à améliorer mon style - HRP les com’s m’hein, évidemment -
Enfin, merci aux JD’s qui m’inspirent chaque jour et avec qui je tape de bons délires !
@Bishop, @Nerea, @Personne, @Enora notamment smiley Et merci à @Carmen d’avoir partagé un bout de sa vie..

Informations sur l'article

Ama'
13 Juin 2018
404√  11 7

Partager l'article

Personnages cités

Articles cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Bishop (246☆) Le 13 Juin 2018
    First.

    Moche au passage.
  • Enora (76☆) Le 14 Juin 2018
  • Amaryllis (310☆) Le 15 Juin 2018
    @Bishop TG ♥

    @Enora M'ci Nono ! ♥
  • Flip (310☆) Le 20 Juillet 2018
    "Les phrases entre “..” sont tirées de Bernard Werber"
    Un nom de livre a conseiller en particulier ?
  • Amaryllis (310☆) Le 20 Juillet 2018
    @Flip Pour ces situations, il s'agissait de "L'encyclopédie du savoir relatif et absolue", bon bouquin, tu pourras y lire n'importe quoi allant du big bang à la recette du gâteau au chocolat smiley

    Sinon, il écrit par cycle, à toi de voir celui qui te plait le plus, ça passe des fourmis, aux humains arrivant aux dieux. Après quelques livres indépendants, mais pas eu le temps de tous les lire xD
    C'est particulier comme lecture mais si tu aimes déjà les extraits, tu vas adorer !
  • Flip (310☆) Le 20 Juillet 2018
    "du big bang à la recette du gâteau au chocolat" excellent ! smiley

    Mon frangin avait du m'en parler il y a bien.. 10ans, il doit avoir le cycle des fourmis qui traine quelque part.

    Je me pencherai dessus pour mes prochaines lectures, merci smiley
  • Amaryllis (310☆) Le 27 Juillet 2018
    Pas de quoi ! Et le cycle des fourmis est pas mal xD