Recherche

EDC de Amaryllis

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Amaryllis

Cacher

IV. Way to think

Spoiler (Afficher)
D’avis qu’une présentation un peu neuve se fasse et parce que la flemme de refaire l’EDC principal. Autant noter le pourquoi du comment dans un nouvel article, non descriptif celui là, on reprend la lignée pensive et comportementale un peu abandonnée depuis le temps !



On ne sait jamais comment définir ses peurs. 
Difficile de mettre des mots sur ce qui effraie, d’autant que d’y penser,
provoque déjà une réelle angoisse incontrôlable qui vous vrille le ventre.
Mais c’est surement lorsqu’on recherche profondément ces mots enfouis,
cette phrase qui a tant de mal à prendre forme dans nos esprits,
que l’on saisit le véritable intérêt de la loi primordiale.
La vie est faite d’embuches comme de beaux moments.
Mais à quoi peut on bien s’accrocher pour réussir un jour ultime,
à se réveiller des cauchemars qui nous encombre ?



Je ne sais toujours pas exactement ni qui je suis, ni où je souhaite me diriger. Non pas que j’accumule les échecs, ni les réussites. Qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Simplement, j’ai l’impression de ne pas parvenir à avancer. Faire un pas devant l’autre. J’ai cette impression de constamment stagner et ce sur place m’angoisse. Peut être plus que je n’oserais jamais l’avouer. C’est d’autant pour ça que je crains de décevoir ou plutôt que j’ai déjà déçu. Cette peur de ne pas tenir mes engagements et finalement, d’y céder pour qu’elle continue de s'accroître. Quels sont mes objectifs au juste ? Mes buts ?
Tu es un prodige.

Je ne sais pas. Bizarrement, rien que de penser être douée, m’offre l’intuition de me tromper. De dévier du chemin que je me suis fixée tout au départ. C’est ce que j’ai fait dernièrement. Prendre pour argent comptant cette confiance en moi, cette sûreté qui me rassurait à tel point que j’en dénigre mes responsabilités… et mes proches. J’en suis arrivée là sans même m’en rendre compte. Et la chute fait d’autant plus mal qu’un lendemain de cuite incroyable, en se souvenant de toutes nos conneries, la honte au ventre et la gerbe au coin des lèvres. Ce que ça fait mal de penser, de n’avoir que, ne serait ce un instant, pensé avoir était putain de supérieure aux autres.
N’oublie pas ta place. Tu as dénigrée ton rôle une fois.

Ca je le sais. Ou du moins, je m’en suis rendu compte bien trop tard. Tellement tard que cette phrase m’a fait l’effet d’une droite. Pas une simple claque mais une vraie patate qui fait vaciller le moindre muscle de votre visage, qui vous difforme la trogne quelques millièmes de secondes au prix d’une connerie sortie au mauvais moment au mauvais troll. C’est dans ce genre de moment, qu’une remise en question s’impose. Et que le travail se doit d’être repris, tant sur soi que sur ce qu’on projette.
On n’attendra pas éternellement.

Pourtant nous avons l’éternité. Je l’ai de mon coté, ou est ce que tout le monde se le dit pour se rassurer une fois au fond du trou ? Je poserais cette question aux hommes des bars le jour où je me convaincrais de pouvoir sortir sans ce regard hautain que je hais. J’ai trop de fois oublié qui j’étais, et ce pourquoi je suis. Même si aujourd’hu,i j’ai déjà abandonné mes noms pour me donner bonne conscience, d’une part parce que je ne peux qu’avouer que mes disparus me manquent et de l’autre parce que je ne voulais pas m’encombrer de souvenirs du passé afin de pouvoir tenter, une nouvelle avancée. Mais me revoilà au point de départ. Dois je abandonner plus précieux que le symbole de mon appartenance à un clan ? A une famille ? Je pense qu’aujourd’hui j’ai compris une chose.
Tu as peur donc ?

En vérité, je dois te dire la vérité… j’ai peur de tout. De la vie comme de la mort. C’est dire qu’avoir peur de la mort c’est plus ou moins banal, mais de la vie. Si tant est qu’un espoir même si infime réside encore en moi, je ne vais plus me contenter de l’attendre.
Il est l’heure.

Oui, de foncer. De reprendre les choses en main. D’abandonner toutes mes croyances et ce que je pensais juste pour atteindre ceux que j’admire. Que j’envie. Peut être que c’est égoïste de vouloir dépasser ses idoles. Mais j’ai ai plus qu’assez de m’attendre. L’éternité est devant moi mais je veux qu’ils voient, qu’un jour, je serais capable de reprendre la flamme.
Un leader c’est quoi pour toi ?

Quelques personnes ont beau l’avoir décelé, je n’ai toujours pas la réponse à cette question, et c’est pourquoi, je ne suis, voir ne serais jamais digne de porter un tel titre, au point où même proposé, je le refuserais en bloc. Car pour le moment, je ne suis qu’une apprentie. Une élève apprenant la vie et ses méandres. La beigne d’hier, je l’ai retenue, elle s’est enracinée dans ma chair, bien plus profond en fait. Elle a touché mon âme.
Et donc…?

Je sais. Je ne suis ni un prodige, ni un leader, ni Amaryllis. Simplement, la nouvelle âme en quête de savoir. Je ne cherche plus l’admiration, ni la sympathie, simplement, je cherche à me montrer à moi même que je suis bien moi.

Informations sur l'article

Ama'
03 Octobre 2018
266√  8 3

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Asajj (782☆) Le 04 Octobre 2018
    T'es bien, toi. Surtout.
  • Dianna (67☆) Le 04 Octobre 2018
    Personnage qui m'est totalement inconnu mais le texte était vraiment intéressant à lire !
  • Amaryllis (310☆) Le 05 Octobre 2018
    @Asajj Et toi, tu es toi ? smiley

    @Dianna Etant donné que les ST's séparent nos pionnes, je crois que c'est normal !
    Merci pour le compliment et (peut être) à une prochaine en RP !