Recherche

EDC de Raziel

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Raziel

Cacher

Fire of Agony

Spoiler (Afficher)
- Compilation des deux articles parus : Feu de joie et Supplice -


‖ 𝟙/𝟛𝟜𝟜.𝟚 ‖

𝙼𝚊𝚛𝚛𝚊𝚗,
- 𝙳𝚊𝚗𝚜 𝚕𝚎𝚜 𝚎𝚗𝚟𝚒𝚛𝚘𝚗𝚜 𝚍𝚞 𝚀𝚞𝚊𝚛𝚝𝚒𝚎𝚛 𝙼𝚒𝚕𝚒𝚝𝚊𝚛𝚒𝚞𝚖 -




Comme une nuit agitée, ensmoguée, le Secteur-01 s'adonnait à ses routines usuelles.

La pluie battait l'asphalte à petite secousse tandis que les rues parfumées aux vapeurs d'usines et d'urines créaient cette ambiance si toxique mais à la fois si précieuse à nos très chers concitoyens de Dreadcast ; autour, le vrombissement de moult neuvopacks se mêlaient de concert aux fracas des pelles cherchant à dénicher le précieux kit.

Entre deux trois taudis, de grands buildings venaient un peu plus obscurcir le ciel de leurs fondations, perçant à même les nuages viciés recouvrant la ville, la noyant dans sa propre décadence et ses propres vices cachés.

Une soirée comme une autre dans l'inconscient de la foule. En s'immisçant un peu plus dans les dédalles de Marran et plus particulièrement à l'Est de celle-ci, le quartier tristement célèbre pour son ouverture vers les souterrains s'accordait une trêve de mouvement. Les rues semblaient vidées d'âmes et les quelques malheureux à s'y investir n'accordaient que très peu d'instant au fameux district.

Un calme soudain, avant la tempête .. 𝓭𝓮 𝓕𝓮𝓾.


Alors que tout semblait annoncer une nouvelle nuit de calme, quelques âcretés pointèrent le bout de leurs particules, gonflant l'épais brouillard marranite d'une fumée noir nocive. Très vite, une odeur de brûlé s'empara de la rue Hoblet et des environs. Un point lumineux pour celles et ceux qui passaient les portes du Militarium pouvait à ce moment précis se dessiner à l'horizon.

De fil en aiguille et de braise en combustible un habitat se voyait calciné, dévoré par des flammes qui ne semblaient vouloir s'éteindre malgré le crachin constant que revêtait la ville. Un habitat, oui, qui avait pour réputation d'abriter des Gnolls tant par son nom que par son existence qui se voyait à ce jour contesté.

Quelques brèves déflagrations se firent ensuite entendre, légères mais bien assez bruyante pour avertir une bonne partie des habitants vivant aux alentours. L'édifice prenait feu, et il était dès à présent à la portée de quiconque dans le périmètre d'apercevoir ce brasier fumant.

~

‖ 𝟛/𝟛𝟜𝟜.𝟚 ‖

𝙼𝚊𝚛𝚛𝚊𝚗,
- 𝙻𝚒𝚎𝚞 𝙸𝚗𝚌𝚘𝚗𝚗𝚞 -


// : Branchement caméra . . .
 
Connexion . . . 

Prêt.

Quelque part dans un lieu à l'abri des regards importuns, cloisonné au milieu des ténèbres et de l'usuel gris anthracite qui nimbait l'entièreté du Secteur, un bruit de clapotis parvenait à l'audio de la caméra. L'image était bruitée, de la crasse parvenait jusqu'aux rebords de l'objectif tandis qu'une faible luminosité pointait en direction d'un amas à la forme non distinguable.

Après quelques réglages, nos spectateurs pouvaient enfin apercevoir au milieu de ce brouhaha visuel une sorte de silhouette cruciforme.
En son socle, quelques débris chapardés à une quelconque décharge, des pierres pointues, un peu de synthé-bois et de quoi maintenir en somme le reste de la charpente faite de métaux, de poutres et de bois qui s'élevait sur un peu plus de trois mètres.


Empalé à cette sinistre architecture, un exogène imbibé de son propre sang - meurtri par divers coups et blessures - semblait flirter avec l'inconscience. Sa gueule semi-ouverte laissait s'échapper quelques drainées d'une immonde salive carmine. Son pelage qui, fût un temps, se devait être purulent de souillures semblait dès à présent totalement lavé de ces impuretés, rougissant à l'orée d'une fine lumière qui s'échappait d'une brèche ouverte à l'entrée du bâtiment.

Au côté du martyr crucifié se tenait un grand homme. Il était masqué et vêtu de noir, s'affairant à plonger une longue tige dans une sorte de baril fumant. Les volutes de fumée s'agrandissaient à mesure que les mouvements précis trituraient l'intérieur du récipient en d'amples gestes circulaires. Ce fût seulement après quelques cycles secondaires que le geôlier en fît finalement jaillir un long fer qui en son bout arborait une gravure incandescente.

Armé de cette lance de feu, l'homme s'approcha de la caméra pour pointer le symbole face à l'objectif. Le son des braises noircies crépitait face à l'écran d'ores et déjà endommagé. Il était facile pour les témoins de l'enregistrement de reconnaître la fameuse croix potencée qui avait été l'objet du dernier incident connu à l'Est de la ville.

Une main gantée se mit à balayer la suie naissante de l'objectif tandis que l'homme désormais de dos s'avançait jusqu'au malheureux.

𝔄𝔩𝔢𝔞 𝔧𝔞𝔠𝔱𝔞 𝔢𝔰𝔱

Son sort était jeté, l'homme dressa la pointe de son bâton pour l'enfoncer au niveau du front Gnollesque qui, sous l'impulsion et la terrible brûlure qui s'intensifiait se mit à rugir du tréfonds de ses entrailles. Un cri de souffrance glaçant qui viendra ponctuer la vidéo, laissant les rideaux noirs du théâtre de ses supplices se refermer pour nos curieux malsains.




Informations sur l'article

[☩] - Ex Cathedra
12 Octobre 2022
550√  25 2

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires