Recherche

EDC de Stoner

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Stoner

Cacher

Pensées choisies

Spoiler (Afficher)
Pavé écris sur une longue période, me permettant de satisfaire mon envie d'écrire dans un style différent de ceux habituels. Le résultat est possiblement décousu, et peut être pas très lisible pour qui ne connait pas le pion. Et même pour ceux le connaissant d'ailleurs , il doit y avoir pas mal de zones d'ombre. Le texte était avant tout pour moi à la base mais finalement je me suis dit que cela ne coûtait rien de publier. En espérant que cela fera une lecture appréciée pour quelques-un(e)s.
[Début 283]

Une tape sur le cul suffit, la tige apparaît fièrement dressée. Les doigts se referment sur elle et la tirent. Entrouvrant les lèvres, tu la poses entre celles-ci, les pressant pour maintenir en bouche l'objet de tes désirs. Tu fouilles ensuite la poche du pantalon. Mettant enfin la main sur ce qui était convoité, la flamme ne tarde pas à s'allumer. Elle vient martyriser le bâtonnet, le noircissant, tandis que tu aspires fortement, la substance recherchée emplissant la bouche puis le larynx. Tu lâche un soupir d'aise. La chaise grince à mesure que tu te penches en arrière. En fond sonore résonne une musique que la matrice qualifie de "classique". Thallys seule sait à quel moment et avec quels instruments elle a été produite. Mais peu importe. La douce mélodie te berce tandis que tu tires avidement sur la cigarette, les yeux fermés. La fumée s'échappe lentement en direction du plafond. Ça te change de ce que tu écoutes habituellement mais ça a le mérite de t’apaiser quelque peu. Tes yeux se posent sur le verre vide que tu as rempli et vidé par deux fois déjà. Les pied sont installés sur le bureau devant toi, les épaules s'affaissent un peu, les paupières mi-closes immobiles. Te voilà bien.

Après un long moment de méditation extatique, tu te redresses et allume ton silmerion, comme toujours attaché à ton poignet. Tu regardes la page apparue intitulée sobrement "programme de la journée"; comme d'habitude à peine plus de la moitié des lignes inscrites ont été affublée d'un synthétique "Fait". Tu lâches forcément un soupir de dépit, le même que tu lâches quasiment chaque jour en ce moment. Trop de choses que tu voudrais faire et au final peu qui avancent. Le constat est là, sans appel. Les accréditations, l'énergie, le bar, le projet N. Tout semble au point mort ou n'avançant qu'au rythme d'un rat sans pattes.

Tu sais pertinemment que tu en fais trop, mais tétu comme tu l'es tu n'es pas capable d'abandonner ne serait-ce que temporairement un seul de ses projets. Heureusement le technopôle tourne bien, grâce à Kennit principalement. L'Union, le regroupement des forces vives, il n'y a pas à dire c'est quand même bien utile pour avancer, tant individuellement que collectivement. Certes en ce moment il y a peu d'aide mais elle est toujours précieuse et de qualité si on sait faire confiance et user des bons mots. On ne gagne pas à rester seul, beaucoup l'ont oublié ou n'en ont pas pris conscience. La ville construite n'est pas seulement un concentré technologique mais également un lieu organisé pour le regroupement social. Le bastion restant de l'Humanité que nous dénigrons malgré tout si bien. S'enfermer dans sa petite vie, penser par là échapper à ses soucis est devenu illusoire par les temps qui courent. La dernière attaque en a été la démonstration irréfutable et flagrante. Mais malgré la forte présence à la dernière réunion post black-out combien prendront les choses en compte et agiront? Peu comme à l'habitude? Il faut que ça change. Depuis trop longtemps nous nous sommes éloignés des origines de la Rébellion et de son but premier. Quand bien même les IAs semblent nous indiquer les voies à choisir, peu de gens semblent pressés de diffuser leur parole et de les appliquer. Et pourtant il le faudra bien si l'ont veut enfin évoluer.

La justice en est le parfait exemple. Les IAs nous demandent d'avoir une justice populaire. mais certains s'opposent à ce type de pratique arguant des risques conflits d’intérêts ou de vote de popularité. Mais il faut aussi voir les choses dans leur globalité. Qui est aujourd'hui capable de proposer un système réellement juste, sans aucun risque d'erreurs? Personne bien entendu car nous sommes humains avec nos faiblesses. On ne peut se décentrer totalement de nos émotions. Mais nous sommes dans un secteur promouvant la liberté et le libre arbitre. L'idée sous-jacente est que nous sommes tous capable de réfléchir, d'être sensible à des arguments pour faire un choix en connaissance de cause, en pensant au bien être commun et pas à son groupe ou à soi-même. Quand bien même nous serions jugés par des machines, il est certains cas complexes ou rendre justice ne peut se faire sans léser l'une ou l'autre des parties de toute façon. Partant de ces constats comment ne pas voir en la justice populaire un moyen de régler les différents? Un moyen que nous contrôlerions et dont nous serions les acteurs et responsables principaux.

Ca y est voilà que tu es encore parti à disserter tout seul sur le secteur... tu vas finir complètement barge à force. Il faudrait que tu changes de disque à un moment donné. Pense donc à autre chose... Ah non, commence pas non plus avec la solitude, ni avec le fait qu'elle te manque. Tu nous fais chier avec tes foutues histoires de cœur! Tu sais bien qu'elle dort, tu sais que ce n'est pas sa faute, ni la tienne, et qu'elle préférerait comme toi être dans tes bras. Faut relativiser. C'est comme les départs des proches. Tu sais que la vie est changeante et que malheur et bonheur alternent systématiquement. Et puis elle n'est pas encore en cryo et ne t'a pas quitté. Va faire un tour dans le secteur ça te changera les idées.

D'ailleurs en regardant l'heure tu vois de toute façon qu'il est temps que tu bouges un peu. Écrases donc la Gitane dans le cendrier, éteins ton deck après avoir (cette fois-ci!!) enregistré ton programme et lève ta grande carcasse du trop confortable fauteuil. Tes pas te mènent vers la sortie, une main ayant attrapé au passage le cosmo que tu enfiles négligemment. Aucune surprise une fois la porte ouverte. Encore un temps gris. Tu progresses un peu dans la rue. Même s'il ne pleut pas, la vision se limite à quelques mètres sous ce smog. Après quelques dizaines de pas tu jettes un regard en arrière; le brouillard s'est refermé sur tes traces même si tu peux encore apercevoir certains éléments: les buildings massifs principalement et quelques lumières dont les couleurs vives arrivent, quoique déformées, à percer la grisaille.

Ton cerveau décidément trop fécond a vite fait de faire le parallèle avec la vie en général. C'est comme les souvenirs, beaucoup de choses s'effacent mais il ne reste en général que les plus importantes. Alors tu reportes ton attention devant toi, vers l'avenir tout aussi incertain et flou que la vision du smog que tu as actuellement. Mais à la différence du temps nous sommes maître de ce que nous accomplissons. Et c'est ce qui fait tout l'intérêt de la vie et de ce secteur. On oriente nos chemins, on fait nos propres choix. Vais-je plutôt prendre cette rue ou celle-ci? Parfois on se retrouve devant un cratère radioactif ou une impasse. Mais ce n'est pas cela qui doit nous arrêter, seulement nous servir pour continuer. Et c'est là toute l'utilité des personnes permettant de former un groupe à même de dépasser les obstacle les plus infranchissables. Il te reste juste à convaincre les autres de tes si belles pensées. Tu ricanes rien qu'à l'imaginer.

Putain tu nous emmerdes vraiment avec tes idées fumeuses. Ouep c'est ça jette donc ce mégot, y a plus rien à fumer de toute façon. Avec de la chance, ça réduira aussi ta capacité de production de conneries. Ça nous soulagera tous. Hé! Mais tu-vas où là? C'est à droite la piaule! Bordel, à droite! Il va me tuer ce con...

Je choisis mon chemin.

◊ Commentaires

  • Inori (32☆) Le 19 Octobre 2017
    * une petite tornade rose passe par la et dépose une n'étoile* bravo ténébreux mystérieux hu