Recherche

EDC de Line~46018

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Line~46018

Cacher

Les 4 Cavaliers de l'Apocalypse

Cette vieille légende qui pourtant peut prendre bien des visages et se personnifier de manière très personnelle pour mieux nous atteindre. Ces quatre représentants ont bien des formes d'interventions et de biens nombreuses conséquences. Ici sera conté l'histoire des Quatre Cavaliers de l'Apocalyspe ayant traversés la vie d'une vautour devenue humaine.
~~~~~
Un jour la vautour était assise dans un bar de la haute ville et se sustentait de manière somme toute, pas très ragoutante. Utilisant ses griffes pour détenir le steak cru, ainsi que ses dents pour trancher aisément et mâcher. Pourtant cette image ne sembla pas repousser un homme qui vint près d'elle au bout d'un moment, quittant son amie pour mieux venir discuter avec elle. Ils se revirent en privé à plusieurs reprises. Très vite l'humain comprit qu'elle était dénuée d'émotion.
Alors il se mit à la peindre, car c'était son art. A mesure que le temps passait, la vautour, confrontée pour la première fois à la réalité de fréquenter quelqu'un si régulièrement, vint à éprouver de l'attachement pour lui. Attachement qui se mua très rapidement en amour. Le premier amour... Elle découvrit avec lui les affres du plaisir charnelle autant que les attentions doucereuses et tendres que les sentiments provoquaient. Cela dura ainsi durant deux années jusqu'à ce qu'il lui apprenne qu'il ne l'aimait plus. Ce fût très difficile pour la vautour qui, avait prit la décision de devenir humaine pour lui. Et c'est d'ailleurs sous son coup porté à son coeur, qu'elle trépassa pour changer de clone et renaître, humaine.
Ce Cavalier n'était autre que le Cavalier Blanc. Qui fît naître une faiblesse dangereuse chez la jeune femme, commençant le travail des Quatre.
~~~~~
La rencontre avec le suivant ce fît de manière bien complexe. Une chasse à la femme encore vautour à l'époque avait débuté. L'elfe désirait les informations contenus par son communicateur autant que tenter de la faire sienne.
Si l'on peut dire que les étreintes avec le Premier Cavalier furent peu nombreuse et douce, ce ne fût pas le cas ici. Le Second la posséda sans lui demander son avis, faisant d'elle une proie surement délicieuse qui, acculée, entre ses griffes, fini par succomber à ses avances, un temps du moins.
Il ne l'a voulait rien qu'à lui. Mais la vautour était bien trop éprise du Premier Cavalier qu'elle décida de garder, et coupa ainsi les ponts avec l'elfe, non sans douleur puisque finalement elle s'était attachée à lui.
C'était le Cavalier Noir. Maître de la tentation charnelle brûlante à l'état pur. Si avant elle n'était pas dépendante de ces contacts, maintenant elle l'était, et c'est ce qui fît qu'elle céda bien plus tard, au Troisième Cavalier.
~~~~~
Dans le sens chronologique, il y eu le Blanc, le Noir de passage, le Blanc qui n'avait pas terminé, mais restait. C'est quelques temps après que survint le suivant.
Au début, elle souhaitait que le cyborg chute de manière digne, lui disant de ne point faire de bêtise et d'encaisser, d'attendre que le feu passe. Mais elle ne pensait certes pas, qu'on la jugerait pour avoir répondu à un de ses messages durant son acivisme. Contact qui fût juger comme amical et la conduisit à la prison.
Devant l'intransigeance de la CdL ainsi que de la prison qui refusaient qu'elle paye une caution malgré que cela était dans ses droits, malgré que le Haut Conseil - qui n'avait pas son Quorum complet - soit contre l'interprétation de la CdL, cette dernière ne prit aucunement compte de l'avis des Hautes Instances.
L'humaine était assaillie d'une intense douleur émotionnelle qu'elle ne saisissait pas totalement, n'en ayant jamais ressentie de telle. C'est ainsi que le rapprochement naquit entre elle et le Troisième Cavalier qui vint la soutenir, pensant que c'était de sa faute. Ce fût au détour d'une discussion qu'ils s'étreignirent pour la première fois.
Pourtant, l'histoire n'était pas encore terminée avec le Premier Cavalier qui n'était plus du tout présent pour elle et s'éloignait dangereusement.
Mais ce nouveau cavalier par ses gestes, la fît s'attacher quelque peu, mais pas suffisamment. Il essayait de la convaincre que l'Empire se servait d'elle et la jetterait, qu'elle pouvait toujours, le rejoindre dans sa lutte.
Ce Cavalier était donc le rouge. Qui l'empoisonna de rancoeur et de rage envers certaines décisions et actes injustes qu'elle voyait arriver au sein de l'Empire.
~~~~~
L'humaine vécue tout ceci à grand renfort de chamboulement intérieur. Mais elle n'arrivait toujours pas à oublier le Premier Cavalier et lui demanda donc de la briser. Il y parvint si bien qu'elle partie subitement en cryogénie durant une heptade. C'est ainsi qu'elle coupa les ponts avec le Troisième Cavalier, persuadée que les relations intimes et si intense émotionnellement, était un frein à son évolution psychologique et à ses fonctions au sein de l'Empire.
Mais elle ne vit pas du tout arriver le Quatrième Cavalier. Elle le connaissait quelque peu, ils discutaient de temps à autres. C'est en désirant aider l'Empire et en discutant en privé que le rapprochement se fit, lentement, tel un poison.
C'est ainsi qu'elle vécue un amour tout autant inconditionnel qu'irrationnel. Elle savait qu'il ne fallait pas qu'elle s'attache trop à l'humain, qu'elle devait garder ses distances. Cela fût cependant, extrêmement court, deux heptades pour être exact.
C'était le Cavalier Blême. Et sa cryogénie la porta dans la spirale finale... La fin approchait. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne le rejoigne. Presque dans un suicide temporaire par chagrin d'amour.
~~~~~
Et voilà la fin de l'histoire des Quatre Cavaliers de l'Apocalypse. A moins qu'elle ne soit pas encore terminée ?

Informations sur l'article

Au fil de l'inspiration
17 Décembre 2016
952√  16 3

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Zhadum~60904 (470☆) Le 17 Décembre 2016
    "C'est là tout l'avantage de l'Apocalypse très chère. Portée par le vent putride du Smog, si elle a un début, elle n'a pas de fin. Prenez le temps d'écouter le cheval qui renâcle, son souffle si puissant qui vous fait courber l'échine.
    Et n'oubliez jamais que ceux qui les chevauchent ne sont que porteurs de Mort."
    Beau texte miss ... et touchant, forcement.
    Et interdit de jouer le jeu des cavaliers ! Vis, joue, aime ! M'bordel !
  • Lyxus~60811 (80☆) Le 17 Décembre 2016
    Joli texte, j'espère que ça ne se terminera pas maintenant. ***