Recherche

EDC de Kais

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kais

Cacher

Kobolds

SOMMAIRE
1) Histoire
2) Morphologie
3) Psychologie
4) Relations sociales
Histoire
Après de nombreuses années d'études génétiques acharnées par les scientifiques impériaux, les avancées tarissaient et les voies de recherche se faisaient hasardeuses. Néanmoins un groupe de recherche appelé K.O.B.O.L.D aux idées parfois farfelues persista malgré tout. Deux hypothèses peuvent être retenues sur l'origine de cette appellation. Certains évoquent les termes Koala, Orvet, Belette, Opossum, Lérot, Dragon qui feraient référence à des animaux aujourd'hui disparus. D'autres préfèrent les noms Kurt, Actavius, Brutus, Oriana, Lucius, Diane qui étaient les noms de scientifiques de l'époque bien que rien ne prouve dans les archives qu'ils aient fait partie de cette équipe de recherche.
Le groupe fit des avancées étranges sur de nombreuses hybridations à base animale mais le processus peu maîtrisé donna des individus sans constance, chétifs, relativement disgracieux et aux capacités cognitives réduites. L'équipe décida de cacher ces cuisants échecs du point de vue des normes impériales. Les locaux étant trop petits pour continuer à stocker ces êtres, il fut décidé de procéder à une éradication. C'est à ce moment que se révéla le talent particulier de cette nouvelle race. Ceux qui seraient appelés par la suite Kobolds sentirent par leur instinct qu'il ne fallait pas rester prisonniers s'ils voulaient survivre et se faufilèrent hors du complexe de recherche par les conduits d'aération pourtant très étroits.
Arrivés à l'extérieur, ils investirent les égouts de la ville pour échapper aux patrouilles. Ils y établirent de nombreuses micro-communautés que l'on appela nids. Malgré de nombreuses tentatives de rafles de nids kobolds, ces derniers parvinrent à glisser au travers des mailles des filets tendus. Ils développèrent un esprit de groupe très développé et axé sur la débrouillardise à tous les niveaux. Cette proximité favorisa également la reproduction des individus qui semblaient paradoxalement très fertiles malgré une génétique très variée d'un individu à l'autre. Ce phénomène reste d'ailleurs un aujourd'hui toujours un mystère mais ce trait racial contraignit l'Imperium à officialiser en l'an 57 cette nouvelle race afin d'en maîtriser la démographie.

Morphologie
Rapport du docteur Julius Aubane*
[Rapport Numéro°4278B-X datant du Jour 4 année 113 heptade 3]

Ces créatures présentent autant de singularités qu'il y a d'individus, ce qui n'empêche pas de les identifier presque du premier coup d’œil comme étant bien de la même espèce.
D'une taille moyenne comprise entre 1m30 et 1m70, ils sont arque-boutés ce qui donne une impression de petitesse.
Leur poids variant entre 40 et 60 kg en moyenne, ce sont des créatures de corpulence plutôt frêles qui contrairement aux Orcs, Trolls, Nains ou même Humains, ne sont pas faites pour le combat rapproché.
En compensation, les Kobolds ont su développer d'autres capacités. On peut leur attribuer une agilité exceptionnelle sans pareil chez les autres races, de fortes capacité perceptives presque équivalentes à celle des elfes, ainsi qu'un extraordinaire talent pour la furtivité.
Si au détour d'une ruelle, vous vous sentez épié, il y a fort à parier qu'il s'agisse d'un Kobold. Mais seuls les plus perspicaces sauront repérer la source du malaise. De même il n'est pas rare de se trouver étrangement plus léger après avoir marché quelques pas dans une rue bondée où les kobolds se faufilent avec une aisance déconcertante, échappant à toutes les poursuites de dépouillés hargneux.
Pour en revenir à leur morphologie, les individus constituant la race Kobolde peuvent être classifiés de façon général en plusieurs catégories: les reptiliens, les rongeurs, les félins et les autres.

Mophologie - Les reptiliens
Les individus de cette classe présentent des écailles sur une partie ou la totalité du corps. Leur couleur varie d'un individu à l'autre: vertes, rouges, bleues ou noires. Leur tête peut présenter une chevelure ou une crête, et est encadrée par des oreilles légèrement pointues. Ils présentent des avant bras aux articulations très souples qui se terminent par des mains à quatre doigts et aux pouces opposables. Les pattes quand à elles comptent trois doigts griffus aussi.
Mâles et femelles présentent tous deux à la face postérieur du tronc une queue flexible mais non préhensile, elle aussi recouverte d'écailles. Les mâles présentent un phallus et les femelle une fente. Ces dernières présentent une poitrine bombée non fonctionnelle, reste des gènes humains.
Certain, individus au côté reptile très prononcé peuvent même avoir le sang froid. Il semblerait qu'à chaque couleur d'écaille corresponde une spécificité, ainsi a t-il été noté que les Kobolds dit Rouges de par la couleur associée de leur écailles soient sujet à une hypothermie rapide contre-coup d'une grande résistance à la chaleur. Les Kobolds dits Bleus supporteraient très mal la chaleur, et seraient d'une vivacité sans pareil en milieu aquatique. Les individus dits Verts quand à eux ne se sentiraient pas à l'aise dans les espaces ventilés ou traités mais auraient naturellement une résistance accrue aux maladies.
On remarquera que ces Kobolds ont la particularité d'avoir une dentition et une digestion parfaite en accord avec leur alimentation laquelle se composerait essentiellement d'oeufs d'écureuils ou d'aliment carnés.

Morphologie - Les félins
Les individus de cette classe présentent un pelage fourni sur une partie ou la totalité du corps. Leur couleur varie d'un individu à l'autre, allant du blanc au noir en passant par diverse teintes brunes. Leur tête présente une pilosité plus importante que le reste du corps. Leurs oreilles sont généralement rabattues vers l'avant et ont l'intérieur tapissé d'un fin duvet de poils. Leur dentition est très semblable à celle des reptiliens.
Leurs pattes antérieures ressemblent aux mains d'un humain tandis que les pattes postérieures, puissantes, présentent une articulation en Z, avec trois parties osseuses au lieu de deux pour les humains.
Mâles et femelles présentent tous deux à la face postérieur du tronc une queue très sensible aux variations atmosphériques et toujours recouverte de poils. Les mâles présentent un phallus crochu et les femelle une fente. Ces dernières présentent des attributs mammaires fonctionnels et ont un cycle hormonal irrégulier mais qui influe sensiblement sur leur comportement.

Morphologie - Rongeurs et autres
Les individus de cette classe ont la particularité de présenter une peau douce et duveteuse. Ils présentent des attributs très semblables à la classe des félins si ce n'est une queue toujours dépourvue de poils, un faciès proche du rat avec des incisives très coupantes. On suppose que ces individus sont les plus proches des kobolds originels car ils ont de loin la reproductibilité la plus élevée avec pour le mâle et la femelle des cycles hormonaux très puissants et réguliers. Ils ont de plus une forme de sixième sens instinctif hors du commun et un odorat encore plus développé que pour les reptiliens et les félins.
Il existe aussi de façon assez répandue des individus présentant des similitudes avec la race humaine sans les imiter parfaitement du fait de l'abondance des caractéristiques Kobolds. Ces individus ont un faciès humanisé, avec une peau lisse mais légèrement plus rigide que de la peau humaine et des mains ayant jusqu'à cinq doigts dont les ongles sont des griffes. Il sont vulgairement qualifiés d'humanoïdes et ne sont pas toujours intégrés aux communautés kobolds, préférant parfois la solitude au contact moins chaleureux que les "vrais kobolds" ont avec eux.

Morphologie - Maladies récurrentes
Chez les Reptiliens :
  • L'Auxiléite: inflammation de la queue.
  • Mollus épiderme: Les écailles perdent leurs rigidités.
  • Hypothermie rapide pour les Kobolds dits "rouges"

Chez les félins, les rongeurs et les "humanoïdes" :
  • Rugus pilosis: Les poils deviennent rugueux et tombent
  • Gros problème de dentition
  • Magna Stomachum : Douleurs et gonflements liés à une surproduction d'acides en lien avec une suralimentation carnée.
  • L'Arida cutis : dont le symptôme est un dessèchement de la peau.
Psychologie
Les nombreuses années de galère et de traques ont grandement au façonnage de l'esprit kobold. Dans la majorité des cas, les Kobolds sont roublards, craintifs, discrets, hyperactifs, exubérants, fourbes, vicieux, sournois, curieux, rusés, sociables entre eux mais presque sauvages avec les autres. Ils ont en effet appris à rarement faire confiance à autre qu'un Kobold ayant été régulièrement trompés, dénigrés, dépréciés par le passé.
Les Kobolds ont un comportement très teinté de territorialisme et centré sur l'intérieur de la communauté. Ils font appel pour cela à leur odorat très développé pour percevoir les phéromones de territoire ou d'appartenance à un groupe social. Même après que les nids aient plus ou moins disparus, les kobolds ont continué à se renifler allègrement pour faire connaissance ou renifler les individus des autres races pour les reconnaitre. Leur odorat est d'ailleurs associé à une curiosité presque maladive qui est la seule chose pouvant venir à bout de leur remarquable instinct de conservation.

Entre eux les Kobolds déploient beaucoup de chaleur sociale, aimant les contacts, les entraides, le partage. La notion de propriété leur est assez particulière: "ce que tu trouves est à toi, même si tu le trouves sur quelqu'un d'autre". Il n'est donc pas rare de voir des objets circuler dans la communauté au gré des accolades, des embrassades ou des "ruades".
Aujourd'hui les nids ont presque disparus. Ils ont diminué d'importance corrélativement avec l'intégration des Kobolds dans la société et on voit de plus en plus de pauvres Kobolds solitaires sillonner les rues. Néanmoins lorsque deux Kobolds ou plus se rencontrent, le comportement de clan resurgit avec force et on jurerait que le monde cesse d'exister autour d'eux, surtout s'il s'agit d'une première rencontre exacerbant leur curiosités mutuelles.

Relations sociales
L'aspect communautaire chez les Kobolds est une donnée particulièrement forte, bien plus marquée que dans n'importe quelle autre race. Des sociologues avancent que leurs différentes origines génétiques couplées au fait d'être crées de toutes pièces en font une race qui se sent désorientée et qui a tendance à se recentrer. D'autres avancent une thèse plus basée sur la nécessité commune à tous de se défendre contre les autres races généralement plus grandes et imposantes que ce soit du point de vue de la taille ou du point de vue musculaire. Et enfin une dernière théorie suggère un regroupement par affect: il est tout à fait possible de croiser un groupe composé de spécimens tous surexcités et un autre aux individus bien plus calmes.
Les Kobolds ont tendance à s'entendre très bien avec les Gobelins car ces derniers sont petits et aussi chétifs qu'eux. Par contre ils sont généralement incompris des Androïdes qui ont une logique beaucoup trop figée et cartésienne pour eux.
Là où certains Kobolds feront tout pour s'intégrer au mode de vie ambiant qui est totalement humanisé, la plupart mettront un point d'honneur à entretenir leurs spécificités raciales, sur le plan de l'attitude ou du langage. Certains vont même jusqu'à parfois éprouver un certains mépris vis à vis des membres les plus proches des humains morphologiquement parlant.
Les Kobolds ont bien évolué d'un point de vue social depuis leur création. Au départ considérés comme des gêneurs à éradiquer, ils sont aujourd'hui très recherché par les réseaux de renseignements ou les organisations criminelles car leur connaissance de la rue dans ses moindres recoins est devenue chose reconnue. Il n'est donc pas rare de voir des Kobolds en réalité espions se mêler dans les foules tout autant que des Kobolds criminels faire des reconnaissances avant les casses.

Informations sur l'article

BG des races de DC
04 Septembre 2012
1296√  2 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire