Recherche

EDC de Kais

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kais

Cacher

Humains

SOMMAIRE
1) Histoire
2) Morphologie
3) Psychologie
4) Relations sociales
PRÉAMBULE :
La race humaine est la race originelle de DreadCast, c'est d'elle que sont issus les autres races, dérivés génétiques plus ou moins complexes issus de recherches sur l'amélioration du génome humain.
HISTOIRE
Lors de la reconstruction de DreadCast, malgré les capacités exceptionnelles d'adaptation des humains, on a pu observer des lacunes importantes, par exemple dans la puissance musculaire, trop faible pour supporter certaines charges.
La résistance trop limités aux pathologies nouvelles et extrêmement virulentes était un autre problème de taille. L'épidémie qui suivit la construction des égouts de la ville manqua ainsi de décimé la ville et l'humanité toute entière par la même occasion.
Dans un premier temps, on se reposa sur l'assistance mécanique et les protections environnementales, mais ces solutions étaient partielles et trop peu adaptables, limitées à des tâches précises. On chercha donc bien vite une autre alternative et elle fut trouvée au travers de la génétique.
Les chercheurs de l'Empire examinèrent toutes les notes laissées par Hujan Enclism dans son laboratoire sur le génie génétique. Il ne fallut pas moins de vingts années pour arriver à maîtriser toutes les subtilités contenues dans ces écrits, années mises à profit pour automatiser le clonage et le rendre accessible à tous. Il y eut aussi de remarquables avancées sur la reproduction et sur la maturation in vitro. Ces recherches sauvèrent d'ailleurs encore une fois l'humanité alors que la fertilité de la population décroissait à vue d'oeil jusqu'à rendre toute grossesse naturelle particulièrement rare et tourmentée. Des reproducteurs et des maturateurs durent construis et mis sous haute protection pour éviter une démographie fulgurante.
Mais les recherches ne s'arrêtèrent pas là et il fallut encore plusieurs décennies pour explorer la majorité des voies de recherches restantes laissées par Hujan. C'est en explorant ces différentes possibilités d'améliorations du génome humain que les chercheurs donnèrent naissance à des aberrations rapidement supprimées ainsi qu'à de nouvelles races. Le distinguo entre nouvelle race et aberration n'était d'ailleurs pas toujours aisé. On obtint ainsi dans l'ordre les orcs, les trolls, les elfes, les vautours, les outriliens, les nains, les gobelins et les kobolds. Il y eut aussi l'apparition des androïdes mais il s'agit d'un cas à part.
Les orcs furent crées lors d'expérience sur la masse musculaire; les trolls sur la régénération cellulaire; les elfes sur l'allongement chromosomique sensé allonger la durée de vie; les vautours dans l'espoir de créer des humains capables de voler; les outriliens dans l'espoir de régénérer des membres perdus; les nains sur la concentration chromosomique sensée améliorer le métabolisme; les gobelins sur le métabolisme de l'adénosine tri-phosphate; et les kobolds sur le sixième sens.
Les androïdes quand à eux, sont des humains génétiquement inaptes à la survie mais mécaniquement sauvables, ou de simples machines avec des intelligences artificielles assez élaborées.
Il y eu aussi d'autres créatures comme les gnolls, les halfelins ou les dragonnets, mais leur génome était trop instables et ces races disparurent progressivement
Ces expériences, outre le fait d'avoir créé de nouvelles races, eurent un impact sur le génome humain.
Ce dernier fut en effet perfectionné mais de façon limitée. Les perturbations sociales liées aux nouvelles races, ainsi que des résultats toujours plus limités conduisirent progressivement à l'arrêt du financement des recherches génétiques sous diverses pressions idéologiques mais aussi et surtout sociologiques.
La recherche génétique fut scellée et mise sous véritable silence, elle devient taboue. Néanmoins de nombreuses personnes affirment que des recherches similaires sont toujours effectuées dans le plus grand secret.
MORPHOLOGIE :
L'être humain est un vertébré tétrapode qui se tient sur ses deux membres postérieurs. Il présent un pouce opposable sur chaque membres antérieur et développe un volume crânien aux alentours de 1600 centimètres cubes.
L'être humain est un homéotherme qui mesure généralement entre 1m60 et 1m90. Sa peau apparente est lisse, à pilosité faible et à pigmentation claire en raison d'une faible luminosité en dehors de possibles luminothérapies.
Le métabolisme humain a été renforcé au cours du temps, mais il reste hétérotrophe avec une alimentation d'omnivore et des besoins en dioxygène comblés par une respiration pulmonaire.
PSYCHOLOGIE :
L'humain n'a aucune particularité physiologique ou morphologique, car il est la norme, la réforme à partir de laquelle se définissent les autres races. Mais au lieu de s'arrêter sur cette apparente de banalité dérangeante, les humains préfèrent parler d'absence de défauts bien plus élogieuse. D'ailleurs, ils aiment insister sur les défauts des autres races pour notifier une certaine supériorité qui n'existe objectivement que par l'ancienneté, et la force, socialement impériale des choses.
N'étant favorisé pour aucune aspiration particulière, les humains développent très vite un sens aigu de la débrouillardise et savent s'adapter très rapidement à tout type de situation, développant toute la ruse nécessaire pour contrebalancer leurs attributs physiques peu développés. Ils développent très vite une très bonne capacité relationnelle et manient verbe comme étiquette avec aisance.
Le plus grand défaut des humains est également leur plus grande force: la normalité. A tel point que de nombreuses races méta-humaines tentent de ressembler en acte comme en apparence à la race originelle par l'éducation et/ou la chirurgie plastique. Les humains voient ce manège d'un très mauvais oeil se sentant bafoués dans leur unicité.
Les humains sont généralement fiers de leur génome qui est le plus proche de celui de l'Empereur. Ils sont audacieux, perfectionnistes et impatients. Ils sont possessifs aussi bien matériellement que psychologiquement et savent déployer des ressources insoupçonnées pour arriver à leurs fins, quelles que soient les adaptations nécessaires.
RELATIONS SOCIALES :
La société humaine est de facto aussi, sinon plus, ancienne que l'Imperium. Elle obéit à une hiérarchie et est marquée par la définition. L'être humain a naturellement besoin d'un certain ordre, une envie de catégoriser les choses, de les définir clairement et de les nommer. Cette tendance s'est d'ailleurs vue renforcée au gré du déchirement de la société par l'apparition des nouvelles races. De fait, l'humain a un besoin de définition de son entourage par rapport à lui-même et il aspire de façon duelle autant à s'intégrer dans la société qu'à se différencier de ses membres pour satisfaire un besoin assez égoïste d'unicité.
Pour se différencier les uns des autres, les humains ont parfois tendance à se sur-spécialiser dans un domaine particulier jusqu'à rivaliser avec les races qui en ont fait leur particularité. Si pour les autres races tenter de ressembler à un humain est pourtant mal vu, arriver à surpasser une race méta-humaine dans son domaine de prédilection est un challenge que relèvent de nombreux humains avec audace et ténacité. Ils développent alors souvent une animosité consciente ou non à l'égard de la race qu'ils tentent de surpasser.
L'humain peut travailler à peu près dans n'importe quel domaine qu'il soit manuel ou intellectuel et occupe à peu près toutes les strates de la société. Même si dans chaque domaine, il existe une race méta-humaine qui surpasse l'humain, celui-ci sais vanter sa polyvalence pour se faire recruter. L'ardeur au travail de l'humain est aussi réelle que connue car ce dernier a tendance à vouloir montrer à tout le monde de quoi il est capable et se surpasse donc en toute chose.
L'humain n'a à son éveil aucun domaine de prédilection et il dois se débrouiller comme il peut afin de survivre et trouver sa place dans un monde où il y a toujours une autre race qui le surpasse. Cela constitue une rude école de la vie qui oblige l'humain à savoir jouer des coudes et user des subterfuges divers tels la pressions psychologique ou la manipulation. Cet apprentissage obligatoire lui permet très souvent par la suite d'évoluer que ce soit dans la rue, les bars, les entreprises, les assemblées ou les chambres à coucher.
Spoiler (Afficher)
BG outrilien écrit par le MJ Grifter et des joueurs humains.

Informations sur l'article

BG des races de DC
04 Septembre 2012
1236√  1 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire