Recherche

EDC de Barshabba

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Barshabba

Cacher

Sang, menottes et Pun'go


"Glandouf, prends ce poignard."

Quand on décide de choisir comme témoin les moustaches du Grand Rat, un mauvais pressentiment vous ronge. C'est forcé. Les miennes se hérissaient. À cette appréhension lancinante, de veille de noce, traînante jusqu'à cet autel, par deux chaises, dressé, face à face ; se provoquaient dans un émouvant duel, esseulées. Sous le masque rouge de la prêtresse Sha-Sha qui exhibait d'inquiétantes reliques par-dessous son manteau sacerdotal, à poil, dans un ordre troublant, mais canonique. Ce poignard, avec lequel Glandouf, vaut-elfe-victimaire, entailla nos paumes au sang, n'était pas le premier artéfact, ni le dernier de nos actes. Parmi ceux de cette soirée par laquelle nous nous reconnûmes l'un l'autre comme essentiel.
Essence fulminante sous le feu d'un zippo rubigineux. Au fond du brûloir d'une pipe d'os et de superbe dont nous partageâmes la toxicité du saint dessein de son sein. Par nos souffles empoisonnés au smog, mêlés en baisers, convertis en symboles. En signes vitaux, observés en contre-plongée, par Lucian et Kadath, les deux elfes jumeaux. Eux, tenus, par cette même sorte de lien. Tout aussi indescriptible, tout aussi complexe et certain que le furent les entraves, à nos poignets, serrées par Anastacia. Parfaite belle-mère inconnue, pourvoyant aux joints nécessaires à une nuit qui fut pourtant bien loin d'être détendue…
Mais cette fois... promis ! C'était la faute aux calices…

À ce cru de messe noire, à ce vin d'alliance scandaleuse ; entre un arbre vénéneux disparu et du sang de vestale, mais surtout... surtout, avec beaucoup d'amour en poudre. Poudre noire dynamite. Heureusement, nos vœux venaient avant. Avant que ne s'initia, sous l'influence du Pun'go, ou pas, une cène improvisée sur place... à l'image de nos serments. Passionnée.
Le tien, Elvire, psalmodiait ceci :
"Que dire, mon amour, que je ne t'ai point déjà dit… Tu as toutes mes pensées. Tu es l'endroit de mes envies. Il n'y a qu'en tes bras que je suis chez moi. Et d'avec toi, j'aimerais que mes entrailles donnent la vie… Nous sommes l'un à autre… ⁣"
Le mien priait cela :
"Elvire… Il y a peu de promesses qui puissent être tenues indéfiniment, malgré nos clones. Un jour quelqu’un prononcera nos noms pour la dernière fois, un jour avant l’oubli, c'est certain… Cependant, en attendant et bien que je ne sois pas un homme qui ait la folie des certitudes, tu le sais bien. Je te fais le serment, aujourd’hui, devant témoins, de me réjouir du simple fait que tu existes sous le Smog ; des moments que tu me donnes à vivre avec toi. Je perpétuerai ce vœu à chacun de ces instants ensemble, avec le souhait d'y parvenir, un peu mieux. Honnêtement. Je t'offre ainsi, la seule promesse que je n'ai jamais faite et ferais."
Et nous bûmes ces mots jusqu'à la lie de nos coupes explosives. Et les détonations des bravos se mêlèrent à la pleine volée balistique, à balle et au plafond, du révolver consacré à la clôture cérémoniale. Nexus était en tête de ce joyeux cortège. Cette elfe, patiente, qui, malgré l'urgence qui la pressait de partir, avait fait preuve d'une amabilité sans égale, en assistant, en dépit de tout et jusqu'au bout, à la cérémonie. Qui s'acheva sur une proposition jetée en bouquet final, sacrificiel. Sha-sha désigna Béroé. L'orc refusa poliment tout en acceptant la discussion. Avait-elle seulement fait le bon choix ? Rien n'était moins sûr.
Finalement, le Grand Rat était resté sur sa faim alors que la nôtre chassait, avec indécence, ces deux dernières ; averties par un balai de chaises dansantes que le Symposium allait connaître les échos d'une dispute tout à fait singulière. Seuls restaient là Glandouf, médusé, et Miranda, qui bien tard arriva et lâcha un "Bonne bourre" sans que nous succions alors s'il s'agissait d'un souhait ou d'une simple constatation.

Spoiler (Afficher)
HRP : A tous les JDs qui ont participé, de prés ou de loin ; organisé, cet événement. Merci infiniment.
Référence du tableau : L'Étreinte (couple d'amoureux II) (Umarmung (Liebespaar II)) Egon Schiele, 1917.

◊ Commentaires

  • Liouli (371☆) Le 11 Décembre 2022
    De toutes mes envies, n'aurais pu rêver, moi, ta mie, plus grandiose cérémonie pour l'union de nos vies ~
  • Liouli (371☆) Le 11 Décembre 2022
    (Comme toujours : une plume poétique ; nous offrant un résumé emphatique de cette scène totémique *)

    (Merci à tous les participants, qui ont rendu par leur avenant, l'évènement plus marquant ♥♥♥)
  • Kadath (28☆) Le 11 Décembre 2022
    Jolie cérémonie, qui a laissé un Kadath médusé parce que "mais c'est quoi ces histoires de Rat Géant..?"

    (NB: les jumeaux ne sont plus jumeaux depuis quelques temps !)
  • Tadzio (0☆) Le 11 Décembre 2022
    Quelle plume ! *
  • Lucian (177☆) Le 11 Décembre 2022
    Cette cérémonie est certainement la meilleure cérémonie de mariage à laquelle j'ai assisté depuis que je suis sur le jeu. Et quel plaisir de voir ma femme épouser un homme qui devient de fait mon mari aussi! smiley
  • Sha-Sha (88☆) Le 11 Décembre 2022
    Je ne connaissais pas ce tableau, je l'aime beaucoup.
  • Crowley (133☆) Le 12 Décembre 2022
    Joyeuse (sanglantes) noce ! 🥂 *
  • Mara (391☆) Le 18 Décembre 2022
    Mmmh.. le pun'go.