Recherche

EDC de Mara

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Mara

Cacher

Pimper un véhicule I par Mara - id65041

Convertir en livre
Pimper un véhicule I

par Mara – id 65041

Sommaire
Introduction..........................................................p2
I. Réflexions autour de ce que devait faire le véhicule.................................................................p4
II. Réparer le véhicule..........................................p5
III. Renforcer le véhicule.....................................p6
IV. Alourdir le châssis..........................................p7
V. Rapport caméra - Garage CdO........................p8

Introduction
L'idée de ce compte-rendu technique est de partager mon expérience de pimpeuse auprès des communautés scientifiques, d'ingénieurs et de techniciens.
Nous sommes le 7/343.3 lorsque je réalise la première modification de véhicule de ma vie, le véhicule en question est l'un des fourgons du Cercle de l'Orient.
Cette première expérience se déroule au tout début de la crise pluviale de l'année 343 : cette crise où DreadCast fut soumise à de fortes pluies, une inondation partielle du sud du secteur Marran et la mutation de certains citoyens en êtres à la peau luminescente et l'appétit vorace et insatiable.
Lorsque j'eus l'idée d'améliorer le fourgon du CdO, pour le préparer à la crise à venir - crise anticipée grâce à la station météorologique du DCN – nous pensions alors avec la commissaire Chapter que les exogènes vivants dans les souterrains allaient remonter à la surface et parcourir les rues.
Nous ne savions pas encore qu'une partie de la population allait subir une transformation des plus contaminante et funeste.
Ce manuel exposera la réflexion construite dans l'urgence autour de la réparation et de l'amélioration du fourgon pour faire face à la menace exogène.
Il parlera également des méthodes retenues et utilisées.
Et enfin, vous trouverez la transcription de la caméra holographique du garage du Cercle de l'Orient, qui a tout enregistré de la réparation et de l'amélioration du fourgon.
Je remercie l'alte nobilis Hopper, la citoyenne Guillemette et le citoyen Acius pour leur concours dans cette entreprise.
Sans eux elle n'aurait pas pu être aussi rapide.
Je remercie également la commissaire Chapter pour sa patience.
Mara, le 6/343.4
I. Réflexions autour de ce que devait faire le véhicule
Le véhicule devait être rapidement remis en état.
Le rayonnement ionisant des radiations - que nous pensions alors émis par la pluie contaminée – à l'intérieur de l'habitacle devait être réduit, afin de protéger au maximum les occupants du véhicule.
En effet le véhicule allait servir dans des opérations d'évacuation.
Le véhicule devait pouvoir opérer dans un environnement urbain où des exogènes essayeront d'en ralentir le déplacement.
Le véhicule devait faire l'objet d'un aménagement particulier afin que les occupants puissent tirer depuis l'habitacle à travers des meurtrières.
Une meurtrière est un interstice dans un obstacle ou un mur qui permet un tir à travers celui-ci, ou le passage d'une arme d'hast (hallebarde, pique, lance, etc.)
II. Réparer le véhicule.

Le véhicule était abîmé : impacts de balles, fenêtre passager avant droite brisée et pneus dégonflés.
Les impacts furent comblés à l'aide d'un polymère fondu au chalumeau.
La citoyenne Guillemette - id 70740 - alors participante au canal civil, eut l'idée brillante d'utiliser une robe carbone à la place d'un amalgame.
La fenêtre fut condamnée à l'aide d'une plaque en titane, rivetée à la carrosserie du véhicule.
La taille de la plaque a été ajustée, comme toutes les autres plaques, grâce à un tranchoir à fusion, la main sûre de l'alte nobilis Hopper et le sang-froid du citoyen Acius, chargé de toute la manutention.
Et enfin, parechoc fut riveté et les pneus regonflés.
Si vous n'avez pas de pompe sous la main, détournez le système pneumatique de votre riveteuse ou pistolet à clous pour les gonfler.
III. Renforcer le véhicule.
Le véhicule fut renforcé à l'aide de plaques en titanium, afin de limiter la propagation des radiations à l'intérieur de celui-ci.
Les plaques ont été découpées de sorte à s'adapter à la carrosserie et aux portes du fourgon.
Les meurtrières, elles, n'étaient qu'une grille de titanium grossière à travers laquelle le canon d'un fusil ou une arme de poing pouvait passer.
De fines plaques de titanium furent découpées au tranchoir à fusion, disposées en grille les unes sur les autres, puis soudées à l'aide d'un chalumeau entre elles.
Ces grilles de fortune ont ensuite été rivetées à la carrosserie, autour des fenêtres, depuis l'extérieur du véhicule.
IV. Alourdir le châssis.
Le châssis devait être alourdi de sorte à concentrer le poids du véhicule vers l'avant.
En penchant son nez dix degrés plus bas, le fourgon devait pouvoir servir de bélier si une menace exogène devait se trouver sur sa route.
Il devait écarter, renverser ou écraser la menace.
Des plaques d'ironium furent soudées sous le véhicule, sur la partie avant du châssis.
À posteriori, cette modification aurait peut-être pu se faire en recalibrant la puissance mécanique exercée par les amortisseurs du fourgon.
L'urgence ne nous a pas permis d'essayer cette solution.
V. Rapport caméra - Garage CdO
Mara: Bonjour lord [15:05]
Hopper garde la visière de sa tenue protectrice baissé.
Acius: Ave. répond laconiquement l'homme, en promenant sur le vieux véhicule un regard lunaire
Acius: Allez; on s'y colle ?
Mara a le visage exposé, sa loupe binoculaire bien sanglée
Mara: Bien sûr, je vais récapituler
Mara: L'unique fourgon de transport pénitentiaire du CdO pourrait être utile pendant la catastrophe
Mara: Nous allons dans un premier temps le réparer, changer les pneus, isoler l'habitacle, remplacer la vitre cassée, bref.
Mara: Le réparer.
Mara: Le parechoc doit être correctement fixé aussi
Mara: Ensuite, nous allons l'améliorer en vissant des plaques sur le véhicule et autour des parois qui n'ont ni fenêtres, ni portes.
Hopper fouillera dans un sac, pour sortir un tranchoir à fusion, presque neuf. il tend un peu la tête, pour écouter.
Mara: Lord, je prendrai les mesures, je dessinerai les cotes sur les plaques, vous pourrez alors les couper avec votre tranchoir à fusion
Hopper: Allons, allons, vous allez nous guider, j'espère ? Je ne suis pas ingénieur.
Hopper hoche ensuite
Hopper: Cela, devrait aller !
Mara: Acius, tu assisteras lord Hopper sur la découpe, il faudra maintenir la plaque en pression
Mara: Ensuite tu positionneras les premières plaques, je mettrai les coups de pistaclou [15:09]
Acius opine, en pas en retrait pour laisser Mara dans la lumière. Il aquiesce rapidement d'un signe de tête, ponctué d'un prompt Reçu !
Mara: L'idée est de limiter la propagation du rayonnement ionisant des radiations.
Hopper garde l'outil de fortune dans la main, plutot calme, et écoutant les ordres, chose rare.
Mara: C'est à cela que servent les plaques, c'est ce rayonnement qui nous empoisonne
Mara: Une fois la structure du véhicule renforcée nous allons protéger les fenêtres avec des grilles et y installer des meurtrières.
Mara: Lord, vous découperez des longueurs plutôt fines, je dessinerai les cotes
Mara: Nous les souderons ensemble, en forme de grille, à l'aide de mon chalumeau
Mara l'agite comme si c'était un vulgaire pistolet à billes [15:10]

Mara: Ensuite nous les visserons autour des fenêtres, puis le reste des plaques sur les portes
Mara: Et enfin nous allons alourdir le châssis du véhicule, de sorte à ce qu'il penche plus en avant
Mara: Cela devrait augmenter ses capacités de renversement
Mara: Cette opération est physique, nous la ferons tous ensemble
Mara: Des questions?
Chapter laisse le petit groupe de fourmis organiques se coordonner. prenant conge sans rien ajouter de plus, laissant Mara faire la chef d'orchestre.
Mara désigne d'ailleurs l'étrange petit robot qui traîne dans le garage - baril - ; il porte les plaques
Hopper: Je suis vos ordres, c'est vous l'experte.
Mara: L'ironium ira sous le véhicule, à l'avant, le titanium renforcera le toit et les côtés
Acius: Aucune question. secoue l'homme [15:13]
Mara dessinera alors sur les plaques, à l'aide de son [chalumeau] dont elle laisse échapper une mince flamme
Mara dessine des plaques de différentes tailles, elle essaye d'optimiser les schémas à l'intérieur de la plaque de sorte à gaspiller le moins de matériaux possible
Acius suit du regard les tracés de la naine, en s’accroupissant, le souffle court sous son respirateur.
Acius: Vous êtes resté longtemps sous la pluie en venant, lord ?
Mara rangera ensuite les plaques prêtes à être découpée contre le mur est
Hopper secoue la tête, revenant un peu a lui.
Hopper: Non, j'ai fais Ambassade a ici.
Hopper: Vous pouvez me toucher, c'est bon. [15:17]
Mara: Lord, Acius, je vous en prie
Mara répondra sur le canal en tapant rapidement sur le clavier de son communicateur
Mara: Que le tranchoir fasse son office! Ah ah.
Acius s'approche et empoigne solidement la plaque, à deux mains, doigts crispés sur le métal.
Hopper: Sur ces traits ?
Mara réglera la teinte de sa loupe binoculaire en la manipulant, ses yeux disparaissent
Mara: Ouaip
Hopper: Je préfère être sur.
Mara: Y a que des bonnes questions
Hopper allume alors le tranchoir, pour faire crépiter, à cause de la chaleur. Il commence la découpe, suivant les lignes, soucieux du détail. Des étincelles volent.
Mara recule un peu et les observe tous les deux, une image qu'elle cherche probablement à se créer pour la postérité [15:21]
Mara: Ouais, classe.
Mara répond rapidement sur le canal
Mara: Je vais retrouver Guillemette à l'entrée
Mara traverse rapidement le bâtiment après avoir vérifié sa cagoule
Hopper est bien content d'avoir une visière de protection, les étincelles se fracassent dessus. Il continue de suivre les dessins.
Acius fait une grimace en tordant le cou, pour jeter un regard aux alentours, les paupières plissées comme un vieux clone.
Acius: Kepler. Attention à mes doigts, lord.
Hopper: Ne vous inquiétez pas. Si je voulais votre cuve, j'aurais déjà dérapé.
Hopper semble suivre les traits, plus ou moins précis, mais cela semble propre. [15:26]
Acius maintient fermement la plaque, la tête pleine du chuintement grinçante de la lame d’énergie qui s'attaque à l'alliage.
Acius: Sacré bazar dehors, mh ? Vous pensez que c'est naturel ?
Hopper continue de suivre les traits du dessin. Le Lord jette quelques coups d'oeil vers Acius, plus pour vérifier que tout va bien qu'autre chose.
Hopper: Il est trop tôt pour vous répondre je pense.
Acius hocherait volontiers la tête si elle n'était pas déjà tordue à l'extrême, pour mieux détailler le plafond.
Mara regagne le garage en glissant, elle pose un moment avec un [pistaclou chargé]
Mara reprend son sérieux puis s'intéresse au nouveau travail des deux hommes
Mara: Alors? [15:33]
Hopper coupe l'alimentation de l'arme, pour désigner le travail.
Hopper: Ça coupe.
Mara déposera sur le baril une grosse boîte de rivets, il doit y en avoir au moins cinq-cent un truc comme ça
Acius souffle, glissant une main dans sa nuque pour la masser.
Mara dépliera ensuite la robe carbone, elle habille le baril avec ce sacrifice
Acius: Je dirais même plus : ça tranche.
Hopper: Je dirais même plus, ça tranche, oui.
Mara réajustera le parechoc dans le bon axe, avant de l'assembler au reste du véhicule en le rivetant
Hopper redresse la tête et reprend son travail de tranchage, terminant les derniers tracés. [15:37]
Acius repose ses mains sur l'alliage, les yeux fermés, les traits froncés sous la chaleur de l'arc.
Mara secoue deux [jerricans] pour vérifier leur contenu, elle les met ensuite à l'écart, proche d'un baril
Hopper se rapproche dangereusement de la main d'Acius, semblant être bien moins précis vers la fin, les étincelles l'éblouissant
Acius: RAH !
Acius lâche la plaque d'une main, la secouant en l'air dans un geste souffreteux.
Acius: Kepler, lord !
Mara resserrera les vis des phares du véhicule en piochant un tournevis dans sa [boîte à outils]
Hopper coupe immédiatement l'alimentation, sursautant un peu. Il fronce sous sa visière.
Hopper: Qu'ai-je fais ?...!
Mara tournera la tête vers le couple de techniciens, elle revient vers eux
Acius regarde sa main, où une trace roussie se dessine. Ce n'était pas loin. [15:43]
Hopper: Vous m'en voyez vraiment désolé. Mon esprit est plus minutieux que mes mains.
Mara constate avec soulagement qu'elle n'a pas fondue, elle retourne inspecter les roues
Acius: C'est les risques du métier. Continuons. opine l'homme d'un ton moins alarmé
Mara regonflera les roues du mieux qu'elle le pourra, soit avec l'instrument adéquat qui traîne dans le garage, soit en détournant le système d'air comprimée du pistaclou
Hopper réallume pour la troisième fois son arme de fortune, pour terminer la coupe, sans bruler quelqu'un. Enfin, presque.
Hopper: Et voila.
Acius relâche la pression et se redresse, chassant d'un bras la sueur accumulée sur son front.
Mara prendra les plaques destinée à la structure, elle les rivetera au véhicule lorsque la hauteur le lui permettra [15:57]
Mara montera sur le véhicule pour y fixer les autres plaques, sur le côté et l'arrière
Acius: Je vous laisse un instant. fait l'homme en étirant un bras douloureux
Mara condamnera la fenêtre brisée y vissant une plaque
Acius: J'ai un peu trop marché sous la pluie, j'ai des vertiges.
Mara hoche la tête, elle poursuit l'opération d'assemblage de fortune
Hopper plisse les yeux sur l'humain, un brin soucieux
Hopper: Vous allez bien Acius ?
Mara soudera ensuite les longueurs les plus fines entre elles, à l'aide de son chalumeau, formant une grille
Acius: Oui, oui. J'ai simplement l'impression de ne pas avoir dormir pendant deux jours. fait l'homme en s'adossant à un mur [16:03]
Hopper se retourne vers Mara, l'air mi sérieux, mi amusé
Hopper: Besoin de mon aide à nouveau ?
Mara installe les grilles sur les fenêtres, les mailles sont grossières et permettent le passage du canon d'un pistolet
Mara: Je peux assurer le reste du travail, vous pouvez m'assister si vous le souhaitez
Mara: Mais cela fait déjà une heure que vous êtes là, on a probablement besoin de vous ailleurs
Hopper: Je vais voir si on a besoin de moi.
Acius s'assied au sol, les omoplates contre le mur, et ferme les yeux un temps, récupérant.
Hopper tapote doucement un com, usagé, pour ne pas contaminer le sien. Il fronce ensuite vers Acius
Mara hoche la tête, elle se tourne à nouveau vers l'ouvrage et poursuit la consolidation des fenêtres [16:10]
Mara vérifiera que le mécanisme d'ouverture des fenêtres fonctionne bien, elle s'essaye à passer le canon du pistaclou à travers les mailles
Mara s'installe à l'avant du véhicule, elle s'accroupit sur le siège pour vérifier le champ de vision côté conducteur
Mara se sera octroyée une longue pause, elle mange un oeuf et boit lentement une grande bouteille d'eau
Mara pliera les plaques d'ironium à l'aide de ses [exo-gants], comme l'on fait plusieurs couches avec une feuille en papier.
Mara inspectera le châssis de l'avant du véhicule, elle viendra y souder des plaques d'ironium pour alourdir le véhicule et répartir son poids plus avant, à l'aide de son [chalumeau]
Mara glisse un ultime coup de pied porte-bonheur à l'arrière du véhicule
Mara: Voilà, ça devrait être un peu mieux maintenant. [17:27]
Mara: Ah, j'oubliais
Mara travaillera les finitions à l'aide d'une robe carbone découpée: la manipulation consiste à boucher les trous à l'intérieur de l'habitacle puis faire fusionner le carbone à l'aide d'un chalumeau.
fin de la retranscription.

◊ Commentaires

  • Knight (235☆) Le 30 Septembre 2022
    Knight aussi il pimp des véhicules, accéléré, viser le mur, BOOM. Véhicule modifié. smiley
  • Mara (392☆) Le 30 Septembre 2022
    Un pimp' très radical, le fourgon n'était pas prêt :(
  • Dall (192☆) Le 30 Septembre 2022
    J'ai même pas pu faire vroum vroum avec Commissaire Gros Camion avant qu'il soit tout cassé =( Heureusement qu'il reste des cailloux.
  • Chapter (52☆) Le 30 Septembre 2022
    Mon camion...
  • Mara (392☆) Le 30 Septembre 2022
    La prochaine fois, les véhicules du CdO seront mieux préparés!