Recherche

EDC de June

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par June

Cacher

IX. À notre Éternité

Erik Satie - Gymnopédie No.1

«Croyez-le, le véritable amour est éternel, infini, toujours semblable à lui-même ;
il est égal et pur, sans démonstrations violentes ;
il se voit en cheveux blancs, toujours jeune de cœur. »
~ Honoré de Balzac
Le temps passe si vite. Un peu trop ? Alors qu'elle s'éveille avec la même difficulté que d'accoutumée, la Brune a pourtant l'impression que les aiguilles se font la course et qu'elles ne comptent pas s'arrêter et encore moins ralentir.
Mais aujourd'hui...
Aujourd'hui est un jour spécial. Et elle compte bien le fêter, comme il se doit. 365 jours à ses côtés. Les premiers d'une longue série. Qu'importe, qu'ils dorment ou qu'ils bougent. Qu'ils combattent ou qu'ils traînent dehors. Il occupait constamment toutes ses pensées, et June savait que la réciproque était vraie.
La jeune femme n'avait jamais ressenti une certitude aussi inébranlable que celle-ci. Et que les puristes la traitent d'hérétique, sa Foi en l'Empire n'était rien à côté de ceci. Il était la pièce manquante. Son Tout.
Son Éternité.

Ses doigts se promènent distraitement dans les cheveux de son époux, un doux sourire étirant ses lèvres. Un mélange de tendresse et d'amour lui enserre alors le cœur. Les mots se perdent et se mélangent dans son esprit avant de mourir étouffé par l'émotion dans sa gorge.
Saura-t-elle un
jour trouver les mots ?

S'extrayant alors du lit, June s'assied à l'écart. Sa chaleur la déconcentrerait. Une feuille entre les doigts, un stylo pour arme, il était temps de coucher sur le papier l'ouragan qui l'habitait depuis tout juste
douze ans, aujourd'hui. La main tremblante, faisant taire la petite voix qui lui susurre que ce ne serait jamais assez bien, jamais assez juste, elle laisse ses souvenirs l'envahir.
Un entraînement. C'était tout ce qu'il avait fallu à leur histoire pour commencer. De la médecine à monter, des longues sessions, constamment traqués par d'anciens ennemis. Les cuves incessantes, qui repoussaient toujours un peu plus le
moment où ils devraient se séparer.
Au final, sans eux, peut-être qu'ils ne se seraient jamais autant liés.

De ces entraînements, est né un binôme. Arpentant les souterrains sans faillir, affrontant systématiquement tout ce qui pouvait s'y trouver en bas. Il lui promettait alors de partager "ses" buissons sans râler. En son for intérieur, elle se promit de tout faire pour le protéger. Ça ne marchait pas tout le
temps, mais elle avait gagné la réputation d'être son médecin de poche. Et ils s'étaient sauvé mutuellement un bon nombre de fois.
Petit à petit, ils s'étaient rapprochés pour ne plus se quitter. Que ce soit pour partager une foutue chaise à côté du sas, ou tout simplement pour passer leur temps libre.

Et puis, finalement, il avait fait le premier pas. Cet
instant, trop précieux pour ne pas en garder le secret. De ce souvenir dont elle en gardait encore chaque mots, gravés au fer blanc dans sa mémoire. Le tournant qui l'a redéfinit, entièrement. Il n'y avait plus de June. Il n'y avait qu'Eux.

Les
années passèrent, encore et encore. Mais elle n'en avait que faire de voir le temps s'écoulait. Au contraire, la jeune femme accueillait chaque jour de plus les bras grand ouvert, parce qu'elle savait qu'elle se réveillerait dans les siens. Ils avaient traversé des épreuves, toujours avec brio. D'une randonnée en Ulrant, à une opération pour le compte d'une force extérieure. Du sommeil qui les étreignaient, à la naissance de leur fille.
Pourtant, malgré tout, chaque instant était plus beau que le précédent.

Alors elle écrit, jusqu'à en avoir mal à la main. Jusqu'à ce que les larmes coulent et que les souvenirs passent du doux, au douloureux, au passionné et à l'angoisse. Dans une danse inlassable des émotions, une valse dont elle ne voulait jamais connaître la fin, elle couche sur le papier l'histoire de leur
Éternité.

June & Sariel - 17/10/2022
Spoiler (Afficher)
Un an. Pfiou. De toute évidence cet article est dédié à Sariel à qui je dois ma présence sur le jeu. June n'aurait été qu'un souvenir si nos chemins ne se seraient pas croisés, pour le meilleur et pour le pire.
J'ai toujours autant envie de t'étrangler quand tu taunt, et ça m'agaces toujours que tu réussisses quand même à m'en faire rire. Merci, infiniment. Pour tout le jeu, et pour tout le reste.
Au un an de nos personnages et, j'espère, aux nombreuses années qui leur reste à vivre.

Informations sur l'article

Chroniques
17 Octobre 2023
542√  31 6

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Sariel (29☆) Le 17 Octobre 2023
    Un an est déjà passé depuis cette fameuse matinée où Sariel a passé le pas...! Je ne saurai suffisamment te remercier pour tous ces moments passés ensemble, je ne serai probablement plus ici si nos chemins ne s'étaient pas croisés. ❤️
  • Shyjo (47☆) Le 17 Octobre 2023
    C'est mims
  • Billie (161☆) Le 17 Octobre 2023
    Roméo + Juliette ♥
    tl;dr : Faites du rp lorsque vous vous entrainez !
  • Casey (439☆) Le 17 Octobre 2023
    Trop de love ici. Mais beau texte.
  • Osanwë~72247 (50☆) Le 17 Octobre 2023
    ❤️vraiment trop chou ❤️
  • June (220☆) Le 17 Octobre 2023
    Merci à tous pour vos petits mots ♥
    Un an où Sariel et June sont officiellement ensemble, quelques mois de plus que tu me supportes. Comme quoi, parfois le destin !