Recherche

EDC de Dall

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Dall

Cacher

La confiance (deuxième et dernière partie)

Spoiler (Afficher)
O balékouy, on dira ke gé 14 an kan je mé la musik
On évitera un "j'me tire" de Gim's tout de même... ouf

Par-delà la confiance, il y avait la conscience. S'être rendu compte de son attachement à un elfe -entre le trouble de ressentir ce qu'elle ne pensait plus possible et le constat amer de s'être entichée de la pire race possible- avait été un séisme pour la naine. Elle avait même ressenti du manque lorsqu'il avait eu moins de temps à lui consacrer, rendant leur liaison dangereuse, à tout le moins pour elle. Chaque fois qu'un cycle minutaire leur était accordé, elle s'empressait d'aller sentir l'odeur du creux de son cou et frottait machinalement ses cheveux contre l'arête de la mâchoire masculine, cherchant à s'en imprégner tant que possible en prévision d'autres temps où ils seraient séparés.
Et par-delà la confiance, il y avait toujours son fameux devoir. La boule au ventre, Dall avait mis ses affaires en ordre, s'était préparée. Une longue heptade d'entraînement intense l'avait formée une ultime fois, dans la douleur, mais efficacement. Elle était donc prête à tout... Ou pas ? C'est avec un sentiment d'urgence, presque de détresse, qu'elle avait rédigé quelques mots pour Lui. Abraham ? Non. Pour ce doux dingue à l'ID récent, qui avait vécu pendant qu'elle dormait dans un frigo. Quelques mots manuscrits, puis quelques mots numériques. Deux jours et deux nuits entières, ils se croisèrent sans être jamais éveillés ensemble. Comble de la frustration. Et enfin il fut là, à poser son regard sur elle. Elle lui sauta dessus après seulement une cyclo-seconde et demie, sans doute. Car ses tractions sur leurs vêtements étaient autant de suppliques à réduire la distance entre eux, d'appels implorants pour trouver le contact de leurs peaux. Car ses caresses sur les dermes hérissés étaient autant de doses consommées, en retard et à l'avance, pour combler tout ce manque passé et à venir.
Dall ne lui dit rien de ses préoccupations. Une fois rassasiés, ils s'étaient échoués sur les draps, animés des sentiments de plénitude et d'alanguissement qui caractérisent les amants à la conclusion de leur affaire. Elle avait poussé la lèvre inférieure de l'elfe, d'un pouce câlin, puis s'était penchée par dessus pour l'embrasser, avec une tendresse qu'elle n'avait encore jamais eu pour lui. L'anticipation la poussait à l'émotion, ce qui en cercle vicieux la troublait plus encore. Chaque instant, regard, soupir, caresse, frisson, respiration, chaque rire agitant la cage thoracique, chaque pulsation du myocarde... était autant de souvenirs qu'elle tentait de graver dans sa mémoire, que de lames qui perforaient son cœur.
Il grogna et l'embrassa délicatement. Elle soupira et s'immobilisa. Il l'enlaçait et elle n'avait plus envie que de disparaître à l'intérieur de lui. Mais...
« Il faut que je file. »
Dans les sombres yeux en amande, une lueur triste trahissait l'impérialiste lorsqu'elle se redressa pour le considérer trop longuement. Il pencha la tête, pas dupe.
« C'est quoi cette tronche? »
Nier ! Nier au dessus de tout ! Dall bredouilla des excuses sans queue ni tête, évoquant son incapacité à parler en mots clairs et souffla qu'il lui manquerait, au futur. Enfin, elle déguerpit en vitesse, craignant de ne plus en avoir la force si elle traînait, ne serait-ce qu'un instant de plus. La forme était évidemment si étrange qu'il ne tarda pas à s'inquiéter du fond, faisant aussitôt sonner le communicateur à répétition.
Sur un autre canal, au même énergumène, elle avait établi la rupture de la curieuse relation qu'ils entretenaient depuis la moitié d'une année. Le temps était passé plus vite qu'elle ne l'avait cru et elle était beaucoup trop attachée à lui. Elle devait l'écarter de ses pensées, au moins momentanément.
1'
Ce n'était plus une marque de confiance, mais rien qu'un sacrifice : elle préférait qu'il la déteste plutôt qu'il ne s'inquiète à son propos et ne prenne tous les risques pour sauver le petit cul adoré. Car elle l'avait bien entendu, un cycle ou deux plus tôt... Alors qu'ils avaient établi en début d'heptade qu'elle-même était accro, lui avait enfin admis la réciproque lors de leurs derniers ébats. Trop tard.
Les dispositions étaient déjà prises. Un mot abandonné là, caché à Ses yeux si perçants. Et les indications pour le trouver ne lui parviendraient que par le biais d'autres êtres vivants chéris -rares- dont celle à laquelle reviendrait le testament. D'ici là, au crépuscule, elle partirait. Comme il y avait des mots qu'elle ne savait pas plus écrire que dire, ça n'aurait ni queue ni tête :
Sache que je.
_________________
  • 1 Et le petit dernier en bonus, deux jours plus tard : "OH ! REPONDS BORDEL DE PUTAIN DE TA RACE !"

Informations sur l'article

4e catégorie
20 Septembre 2022
71√  6 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Altyn (23☆) Le 20 Septembre 2022
    Etoilé juste pour la musique de frères des ours ~
  • Sedna (0☆) Le 21 Septembre 2022
    Aie aie, l'erreur de s'attacher aux elfes ! Magnifique récit.
  • Dall (77☆) Le 21 Septembre 2022
    Merci Altyn x'D
    @Sedna C'était vraiment pas prévu ! ... Mais quand je vois des soucis poper plein à l'horizon, je peux pas m'empêcher de faire courir Dall à leur rencontre pour jouer avec eux !
  • Sedna (0☆) Le 21 Septembre 2022
    C'est ce qui est beau dans le RP, on prévoit rien ! Dommage on verra pas une fin heureuse pour l'instant pour eux ! Peut-être un jour j'aime bien les Happy-ends. smiley
  • Dall (77☆) Le 23 Septembre 2022
    Trop Marran.