Recherche

EDC de Dall

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Dall

Cacher

La confiance (première partie)

Spoiler (Afficher)

Dall avait toujours eu des problèmes. La naine était non seulement un aimant -attirant toutes les sales affaires à elle- mais aussi le condensateur qui leur donnait plus de corps et tout cela ne datait pas d'hier. C'est avant même sa "naissance" qu'elle s'était liée aux ennuis, en étant conçue pour en devenir le nid. Probablement que ses créateurs n'en avaient pas eu l'intention en la fabriquant, mais tel était bien le fruit de leurs expérimentations hasardeuses. La réflexion qui la tiraillait n'était pas perpétuelle, bien que fréquente. Il arrivait même qu'elle ait quelques instants de tranquillité.
Allongée sur un lit, nue et accompagnée, c'était le cas ce soir-là. Elle se laissait aller sans trop se préoccuper de cette menace permanente. Elle paressait mollement, sans la moindre envie de bouger, seulement la ferme intention de prendre un peu de repos mérité. Il ne l'avait rejointe que peu de temps auparavant et s'était naturellement dévêtu, sans même que cela n'entraîne un passage à l'acte presque obligé, à tout le moins logique. Simplement, ils se prélassaient, se délectant du contact chaud d'une peau contre une autre, de doigts perdus dans des cheveux étrangers. Il fumait et elle était si détendue en cet instant que la nicotine ne lui manquait même pas.
La conversation dérivait lentement, de chamailleries entendues en concours de performances au combat, dans lequel ils adoptaient des styles à la fois différents et similaires. Lui tireur. Elle cogneuse. Tous deux aguerris. Tous deux orientés pour produire un maximum de dégâts. Il critiquait plus fort, tandis qu'elle était plus régulière. Alors ils évoquaient leurs équipements, chacun se vantant de pouvoir s'optimiser encore, toujours, comme s'il n'y avait pas de limite à leur pouvoir de destruction.
« ... Le kit "de pointe".
- Oui, un truc d'elfe sûrement.
- Ouais, tu peux pas comprendre.1' Naine. »
Il écrasa son mégot dans le cendrier avant de revenir l'attraper. Un bras autour d'elle, il la serrait contre lui. Elle, yeux clos, avait enlacé sa taille à lui, tête oubliée contre le torse. Ils continuaient inlassablement de se chercher. Voilà qu'il voulait se servir d'elle comme cible d'entraînement au tir, mais en employant des flingues plasma plutôt que des pistobilles, afin de rendre la chose plus intéressante. Cependant, le sourire narquois de l'elfe était contrasté par les douces caresses qu'il appliquait aux cheveux de la naine. Jusqu'à ce que cela dérape. Ca arrivait toujours avec ces deux-là. Invariablement...
« T'es censée être juste une salope que je démonte et on passe notre temps à discuter comme un p'tit couple.
- N'importe quoi, on n'est pas un petit couple, répliqua-t-elle en ronchonnant. »
Elle était peu heurtée par ces mots durs, après une demie année à le fréquenter. Au départ, cela l'avait amusée et elle avait pris le parti, plutôt que de s'en offusquer, de les lui balancer frontalement en retour. C'était devenu un jeu. Aujourd'hui, elle se réfugiait derrière ces insultes, devenues une sorte de protection, pour mieux prétendre ne pas s'attacher à lui. Qu'il ose évoquer un "petit couple", en revanche, était beaucoup plus difficile à gérer. Dall ne se montrait jamais bien émotive et, si c'était le cas, le dissimulait farouchement, ne comprenant rien à ses sentiments dans tous les cas. Qu'est-ce qu'il lui prenait d'évoquer ça ? Donc, elle enchaîna d'un air concentré sur leur programme prévisionnel d'entraînement à la furtivité. La diversion ne dura pas longtemps avant qu'il ne renchérisse fort directement.
« T'as déjà été en couple? »
Tant osait-il qu'il finissait indiscret.
Dall se raidit aussitôt et tenta d'éluder la question, déclarant même "on s'en fout". Mais il insistait, semblant vraiment s'y intéresser. Alors, quoique réticente à s'ouvrir mais n'ayant pas vraiment de raison de lui cacher cela, elle lui montra son "alliance", celle d'Abraham, venue d'un temps où l'union d'un humain et d'un méta n'était pas tolérée. Oui, il avait disparu. Oui, il y avait longtemps. Non, ça n'était pas pour ça qu'elle s'était cryogénisée. Non, il n'était pas... elle n'avait pas... Et tandis qu'elle répondait, avec une surprenante patience, à ses questions, il ne cessait ses caresses et il... écoutait. Elle parla ensuite de l'autre, admit avoir été odieuse et l'avoir chargé de tous les maux de Kepler pour mieux se dédouaner de ses propres actes. Enfin, elle établit le problème rencontré dans chacune de ces deux relations, qu'il connaissait déjà, et finit par s'ouvrir au propos de l'idée folle qu'on lui avait récemment soufflée pour le résoudre.
« ... changer de sexe.
C'est... peut-être pas si mal. »
Les mains croisées derrière la nuque, il souriait. Sans se moquer. Juste sincère. Il confia même avoir récemment envisagé de se tourner vers les hommes tant il avait enchaîné de sales histoires avec les femmes. Et elle -Hujan !- en profita aussitôt pour lui bondir dessus et rappeler à leur bon souvenir ce qu'elle qualifiait de "croupe efféminée". En fait, elle ne réussit même pas à aller jusqu'au bout de sa phrase, tant les propos lui paraissaient ignominieux au fur et à mesure qu'elle les prononçait. Car c'était Dall. Blesser son entourage pour l'encourager à s'éloigner d'elle était tout ce qu'elle avait toujours fait. Il ne lui fallait pas de liens pour avancer, pas de relations pour la fragiliser, pour la pousser à s'exposer. Cette fois-ci pourtant, elle demanda pardon.
« Hmf... Pas grave, maugréa-t-il. »
Un moment de flottement suivit où, délicat, il ne cessa pas ses attentions tactiles. Elle tenta alors enfin de s'ouvrir, lui révélant du même coup ses faiblesses qu'elle exécrait et ses difficultés à appréhender leur(s) solution(s). Lui demeurait parfaitement à son écoute, rassurant et honnête dès lors qu'il exprimait son avis. La naine sentait quelque chose se liquéfier en elle. Était-il encore là, après toutes ces années ? Malgré le froid qui aurait pu -du- le faire exploser ? Evidemment. Dall avait un cœur et celui-ci fondait à vue d'œil.

Un peu plus tard dans l'heptade

Après une descente en souterrains, elle l'avait trouvé à nouveau. Longuement, ils échangèrent, se chamaillèrent, jusqu'à ce qu'une Dall passant à portée ne l'attrape par le col pour essayer de le tirer à sa hauteur, pas de toutes ses forces de naine, juste avec l'air de quémander. Il sourit, mais vint bien volontiers l'embrasser délicatement, pour ensuite lui souffler, réaliste :
« Tu deviens accroc, ma belle...
Mais non, fit-elle effrontément. »
Mais si.
Parce qu'avec lui, elle était en confiance.
__________________________
  • 1 Je ne résiste pas à l'envie de vous remettre ici la description du kit, par le même poète elfe anonyme :
    « Kit "de pointe". Assez pratique pour vite se rendre compte quand la nana mouille. »

Informations sur l'article

4e catégorie
20 Septembre 2022
70√  6 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire