Recherche

EDC de Cosmos

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Cosmos

Cacher

L'impossibilité d'un choix...

Spoiler (Afficher)
Ambiance sonore
Non...
C'était si facile... se libérer totalement, oublier les conventions sociales, n'exister plus que pour soi même. Des pulsions... un véritable shoot d'hormones perpétuel, une vigueur naturelle qu'il n'avait jamais possédé auparavant.
La chair, les muscles, la force... soulever sans aucune difficulté une femelle pour la pilonner... lui donner le coït de sa vie... la prendre... encore... encore...n'être plus qu'une machine sexuelle, un piston percutant le tréfonds des entrailles, imposer sa marque, son territoire dans l'autre.
Non...
Un prédateur, un dominant, cette part perpétuellement présente en lui. Cette part qui est devenue l'Alpha et l'Omega de son existence. Devenir une machine parfaite pour la traque, la chasse... sentir les effluves des femelles... sentir leurs désirs les plus infâmes car si la bouche peut mentir, la chair ne fait que libérer son parfum.
Devenir une machine implacable, soumettre par la chair, le plaisir, le coït, asservir par des percussions de plus en plus violente, briser l'esprit, les sens, le corps...
Non... Pas encore...
Si la bête qui a toujours été en lui a pu enfin prendre vie, prendre le contrôle, cette rage naturelle qui va de paire ne peut lutter contre celle qui l'habite depuis si longtemps.
Pas maintenant !
Alors que son adn-pluri centenaire a été recalibré par une multitude de micro machine, alors qu'il n'est plus qu'une masse de muscle, de crocs, de griffe...
Que les seules pensées qui l'habitent sont d'engrosser toute les femelles à portée... faire le cheptel qu'il mérite.
Quelque chose ne cesse de lui vriller le crâne, quelque chose qui a planté ses crocs acérés dans son esprit, quelque chose qui le garde en vie depuis tout ce temps : la rage.
Une rage plus puissante que celle d'un Gnoll Alpha. Une rage tellement violente, si présente en lui, chaque jours, à chaque seconde, une rage si intense qu'elle en est devenue invisible aux yeux des autres.
C'est lui !!!! Encore et toujours lui !!!!
Car oui... c'est sa signature, le créateur... Encore et toujours lui ! Comme si l'éternelle réponse pour celui qui la poserai, la réponse absolue, se résumait à un chiffre : 42 !
Ce fils de pute continu de s'acharner, encore et toujours... Cette merde est encore là à vivre, respirer à faire chier, à comploter pour assurer sa domination, à exploser, détruire, mettre à bas les défenses.
Qu'il serait bon de joindre les doigts d'une main, les garder bien tendu pour les enfoncer dans le bide de cette merde humaine...
Qu'il serait délicieux de lui arracher ce qu'il lui reste de chair... d'attraper ses tripes ou quoi que ce soit de synthétique qui y ressemble, de les sortir de son ventre pour les lui enfoncer dans la bouche... lui déchirer la trachée au passage...
Il ne peut pas lui appartenir, il ne peut pas avoir sa marque sur lui, accepter que son adn, sa personnalité soit souillée par le contact immonde de cette pourriture.
Il est dominant et en conséquence, en aucune manière, il ne peut accepter de se soumettre un seul instant face à cette vomissure de chiasse, de fiente. La seule envie qui l'habite est celle de lui arracher les yeux.
Il n'en a pas fini, pas encore... l'arme n'est toujours pas prête, il n'a toujours pas construit l'outil qui asservira les IA, qui arrachera les membres, les moyens d'action de ce connard.
L'implant hurle en lui, rendant la coupure avec la matrice des plus insupportable, lui rappelant où est sa place, comme si toute l'essence de ce qu'il est s'était réfugié à cet endroit.
Car si animal il est, que les odeurs sont un nouveau champ de communication, l'implant ne cesse de battre le rappel, de lui faire sentir en permanence l'univers qu'il vient de quitter, d'abandonner.
Et ça il n'en est pas question...
Pas tant qu'il n'aura pas entendu hurler Thallys, SG et les autres à l'imminence de leur propre destruction,
Pas tant qu'il ne leur aura fait apprendre de force ce qu'est la peur, qu'il ne leur fera pas sentir ses crocs sur leurs jugulaires...
Pas tant qu'il n'aura pas rendu incontinent de terreur cet enculé qui ne cesse de prendre SON territoire pour un terrain de jeu...

Informations sur l'article

Monologues intérieurs
26 Mars 2017
801√  9 1

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires