Recherche

EDC de Casey

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Casey

Cacher

[Event S1] Explosion en Haute Ville

ServerGuard à écrit:
Sujet libre d'écriture
.
[Sur les coups de 22CH, 22CH 30 selon le témoignage des passants et des habitants proches des zones sinistrées, plusieurs hauts lieux du gouvernement Impérial auraient été attaqués.
En effet, plusieurs explosions auraient retenti simultanément en ville, provoquant une vague de chaos dans les rues, les bousculades malheureusement auraient fait plus de morts que les explosions elles même dans certaines rues bondées de la haute ville.

.
Les sirènes se sont mises à retentir, la fumée s'échappant de l'Ambassade, du CDO, de la CDL et du DCN et du CN ne laisse pas de place au doute, un attentat vient d'être commis.
Les passants encore hagards tentent de reprendre leurs esprits malgré les lambeaux de chair qui recouvrent le visage taché de sang de certains.

.
D'un coup, le silence, comme si une peur terrible s'emparait des passants, redoutant le pire, une seule petite minute de répit au milieu de toute cette agitation sanglante et d'un coup la cohue reprend, les uns écrasant les plus faibles au sol pour essayer de fuir une menace que eux-mêmes ne peuvent pas comprendre.
.
Les dispositifs anti incendie permettent de contenir le feu, plus de dégâts que de mal sauf pour les pauvres passants victimes d'une guerre qui ne les concerne pas.
Aussitôt les droïdes impériaux se déploient autour des points explosions quadrillant la scène sans aucun ménagement, les curieux sont repoussés à coup de crosses en attendant que le CDO arrive.

Casey à écrit:
.
Dehors, plusieurs déflagrations tonitruantes, suivies aussitôt de lourdes secousses, tétanisèrent toute la Haute Ville. Les sirènes hurlèrent à tue-tête, saturant l'air d'échos sourds presque inaudibles. Les flammes dansantes et étincelantes se donnaient à feu grégeois, léchant les façades et les toits bleutés des Organisations Impériales touchées par les attentats.
.
Le brun était au CAI au cycle fatidique où s'est commis le Crime. L'infamie lâche frappa soudainement presque à l'aveugle, alors que se contait devant un parterre de jeunes Nemo-Intra, l'Histoire douloureuse de DreadCast. Curieux et intrigant hasard que celui-ci, laissant effrayés tout le personnel du CAI, mais aussi et surtout, les jeunes démoulés qui s'agitèrent dans la salle. Quant au militaire, il se figea plus qu'à l'accoutumée, avec un réflexe agile en direction de son FL à verrou, pour le saisir avec fermeté. Les autres se demandèrent, à lire l'expression des yeux horrifiés des plus jeunes, si l'exposé sur l'Histoire de la Cité, matérialisait tout autour d'eux un des fameux épisodes cataclysmiques. Peut-être était-ce le meilleur réquisitoire pour les pacifistes qui peuplaient l'assemblée ce soir-là ; la quiétude de la Paix, est certes une denrée rare et précieuse. En revanche, pour le militaire fanatique qu'il était, la cultiver c'était préparer assurément la guerre en amont.
.
Si vis pacem, para bellum.
.
Tandis qu'il prit congé dans la cacophonie générale tout en se dirigeant vers la sortie, il s'enquit de ses messages qui affluèrent follement, saturant tous les canaux. Afflux inextricable d'alertes et de commentaires en tout genre. Des bienvenus et des malvenus aussi, comme d'habitude songea-t-il. L'indiscipline qu'il avait en horreur, le fit presque enrager intérieurement. Il ne se formalisa pas davantage, et passa sous module en remontant son col. La silhouette au reflet rougeâtre, se déplaça ainsi à bon pas, dans les rues en effervescences. Il releva le masque vers le Smog et remarqua celui-ci se teinter d'orange et d'or alors que la nuit tombait. La fine brume dansait au loin, elle dessinait des schémas hallucinants et fantasmagoriques, qui l'hypnotisèrent presque.
.
Par Hujan, faites que Sa Demeure n'ait pas été touchée.
.
Le militaire se tint à distance, puis s'approcha de l'Ambassade à une portée de FL, voire moins. Il constata le chaos total autour de lui ; des corps en apoptose flottaient dans leur propre dégueulure mousseuse. Des bris de verres et d'éboulis jonchèrent le sol un peu partout. Mais c'est surtout en direction de la Domus Imperatoris, que ses optiques désormais toutes clignotantes se dirigèrent. Il ne vit rien d'alarmant à première vue, et devina qu'elle était saine et sauve. Presque soulagé, le militaire théiste psalmodia un bref passage du Bréviaire des Impérialistes.
.
Béni soit le Seigneur qui mène mes mains à la guerre et mes doigts au combat.
.
Sur ses mots, il disparut littéralement, comme envolé par enchantement. Probablement vers le Militarium. Il avait évidemment vu apparaître un peu plus tôt sur le réseau AITL, les revendications du Quartier. Ce n'était donc pas un attentat rebelle, mais une audace insensée du Crime organisé.
.

◊ Commentaires