Recherche

EDC de Casey

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Casey

Cacher

[Event] Apocalypse.

Alpha a écrit:
Apocalypse ?
Ils l'avaient annoncé. Il était temps. Laissez-place au déluge.
La pluie se mit à tomber à 20 heures, de grosses gouttes éparses qui s'abattirent sur les toits dans un concert de graves. Puis petit à petit, l'intensité augmenta et les ondées reprirent leur rythme habituel, désagréable et assommant. Pour l'instant, rien n'était différent des jours les plus humides, et l'on en avait connu des semaines entières passées sous une pluie gelée.
.
Vers 21 heures, les averses prirent encore de l'ampleur, juste de quoi rendre dérangeant les déplacements. Les évacuations de la Cité firent cependant leur travail, et les avenues les plus grandes restèrent presque vides d'eau. Les rues moins entretenues quant à elles, engluées dans les déchets se transformèrent en ruisseaux. L'eau dévalant les axes pour rejoindre les bouches d'égout les plus proches.
.
MAJ situation:24/01/2021 13h00
L'heure de l'Apocalypse aurait-elle enfin sonné ?
Le smog habituellement lourd s'est éclairci au cours des heures précédentes, et pour cause la pluie qui s'abat sur la Cité ne semble pas décidée à s'arrêter. Pire encore, elle s'intensifie.
Elle est partout, elle ruisselle, s'infiltre et stagne. Si les bouches d'égout tenaient le rythme, absorbant avec peine le flux quasi-indomptable qui se déversait des cieux, les heures auront eu raison de leur résistance. Plutôt que de la drainer, voilà qu'elles se mettent à la rejeter, dégueulant dans les rues une eau sombre qui ne tarde pas à envahir les trottoirs, les porches et même les taudis. Boue lourde et déchets innommables dévalent maintenant les avenues pour finir par s'entasser dans les cours et les espaces vides. Les systèmes d'urgence s'enclenchent et si les lumières des lieux de vie restent allumées, celles des lampadaires qui tentaient de percer le rideau opaque, lâchent une à une, plongeant les rues dans le noir. Au point que même se déplacer devient un véritable défi. Rien ni personne n'était prêt à subir ce qui s'abat sur la Cité.
.
Spoiler (Afficher)
Veuillez mettre alpha, Argo, Swiffer et Tyché en tant que MJ référents de vos différentes actions et laisser souffler nos pauvres anciens. Les messages allant à Cryptic, Lars, Rwyn ou encore Malatrose ne trouveront pas réponse.

.
Casey a écrit:
"Sergent, 
Il se tiendra au Militarium une réunion exceptionnelle, vers le quatorzième cycle,
tâchez d'être présent. Je vous remercie."

.
Ainsi, au son du Kender qui carillonnait, le militaire obliqua son regard sévère vers celui-ci pour prendre connaissance du message entrant. Il fronça, davantage perplexe. Alors qu'il relisait encore avec brièveté ledit message pour en comprendre la nature de l'urgence, un deuxième, émanant d'une autre source d'information officielle, l'informa aussi d'un événement exceptionnel à venir. Une cellule de crise allait être mise en place.
.
Ses marrons se tintèrent de la couleur rougeâtre de l'écran, plusieurs cyclo-secondes durant. Comme happé par le caractère impératif que l'affaire semblait revêtir. Le militaire arbora son éternel air dubitatif, caractéristique.
.
Puis, il comprit enfin de quoi il en retournait réellement. Il était donc question de déluge diluvien, semblait-il. Le grand nettoyage par les eaux, peut-être. Comme jadis, lorsque les Antiques Cités devenues bien trop dégénérées, disparaissaient par la force des choses dans un cataclysme qu'elles avaient elles-mêmes préparé de leurs mains. DreadCast était bel et bien une cité en décrépitude totale. C'était un sujet auquel il n'y avait plus aucun doute.
.
Mais incrédule, tout comme sa nature profonde, il douta de la mise en marche de la fin du monde pour quelques caniveaux débordés. Cependant, forcé au devoir et au service auquel il avait prêté allégeance et dédié toute son existence, il s'exécuta stricto sensu et pleinement dans l'exercice de ses fonctions.
.
"Edi, les impériaux sont invités à venir se mettre à l'abri au Milit'. Je t'y attendrai. 
Les pluies annoncées seront abondantes mais surtout acides, sois équipée dûment
lorsque tu traverseras la cité. Mets ton A300. Fais attention à toi.
ฅʕ•̫͡•ʔฅ"

.
Vers le vingt-deuxième cycle, le Militarium s'était fortement rempli de civis en tout genre, alors que le corps militaire s'affairait à leurs responsabilités. Le brun a pu même y voir parfois filtrer des revenants et d'inconnus-à-cette-adresse, qui semblaient s'être totalement perdus sur le palier de la Salle Ouest. Lui, mutique, était engoncé dans un divan à l'écart, tandis que son armure rougeoyante s'entrechoquait parfois avec celle de sa voisine, lorsqu'ils échangeaient des mots.
.
Le militaire ne reconnaissait plus sa vieille institution avec toute cette agitation et ses allers et venues. Ce brouhaha continuel et ininterrompu lui cassait les oreilles; du futile, du frivole, des commentaires et des blagues, tout ce qui lui était étranger, volaient en ces lieux pourtant si paisibles d'habitude pour sa quiétude.
.
Au fil des cycles, il prenait de plus en en plus conscience qu'il n'y avait strictement rien d'inhabituel, comme lui suggéra son instinct. De la pluie, rien que de la pluie. Un samedi soir de pluie acide ou salée, où il était coincé avec des habitués de bars et même des ménestrels et autre troubadour, comme à la cour du Roi. D'ailleurs un saltimbanque se tenait debout devant eux, pour gratter ses quelques cordes, et lui, dans son armure hermétique, croisa ses bras indifférent, voire agacé comme un souverain trop aigris par un jour de pluie.

◊ Commentaires