Recherche

EDC de Astaa~40027

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Astaa~40027

Cacher

Théorie de l'évolution et/ou évolution théorique.

Datamining, petite plongée tranquille et indolente.
Enfin "plongée" vu sa capacité a se mouvoir dans l'immensité matricielle ça ressemble plus a un nageur débutant avec bouée canard et brassards gonflables qui fait des ronds dans l'eau.
Pas très a l'aise ni très habile encore la gynoïde.
Elle reste sagement a la surface du gigantesque nuage de points colorés et fait la planche non loin de sa balise d'extraction, son point d'entrée-sortie, numériquement attachée par son cordon cervical, son fil d'Ariane a elle, un fin pétiole d'octets confectionné avec soin et soucis des détails, dans son coin pendant pas loin d'une heptate.
Entre autre un coefficient d'étirement extrêmement faible pour pallier a toute tentation d'immersion profonde. Instinct de conservation.
_VarCoeffElast=0.1
De l'autre coté du miroir qui donne sur le pays des merveilles, Alice-Astaa s'est confortablement installée, le deck pluggé a sa nuque, sur les genoux, mains immobiles sur le clavier et regard mort caché derrière ses lunettes cyber.
Verrouillage de la variable avant "plongée" et c'est parti.
Tout va bien, tout est sous contrôle, sens grands ouvert, la petite feuille verte fait l'étoile sur l'onde calme, frôlant fainéante le flux de données non sécurisées et non protégées.
Elle envoie des "ping" discret au moindre data-pack qui passe a portée, polie et prudente, elle dérive un peu plus loin au moindre soupçon de possibilité éventuelle d'une hypothétique défense programmatique, évitant autant que possible les remous des plongeurs confirmés qui progresse avec une aisance qui la rend verte de jalousie.
Elle recherche bien quelquechose mais rien ne la presse si ce n'est le décompte du temps d'immersion qu'elle s'est autorisée.
Pas de prise de risques, pas encore, rester prudente toujours.
Prise de curiosité après avoir suivi un flux archaïque elle s'en va traiter et analyser quelques vieilles donnée poussiéreuse pour se faire la main doucement mais surement avec toute la rigueur rationnelle dont son IA est capable.
(...) la sélection naturelle est l'un des mécanismes qui causent l'évolution des espèces. Ce mécanisme est particulièrement important du fait qu'il explique l'adaptation des espèces aux milieux au fil des générations. La théorie de la sélection naturelle permet d'expliquer et de comprendre comment l'environnement influe sur l'évolution des espèces et des populations en sélectionnant les individus les plus adaptés et elle constitue donc un aspect fondamental de la théorie de l'évolution.
Quôa ? C'est un concept de bio ça ? Complètement incohérent et anachronique ce machin... Une pure hérésie Dreadcastienne qui mérite qu'on s'y attarde pendant le temps de plongée restant.
L'application la plus concrète qu'elle connaisse sont ses propres algorithmes évolutionnistes, destinés a établir le choix le plus adapté, optimisé, a un problème rencontré.
Les algos en question, manipulent encore et encore un ensemble de vecteurs de variables, à l'aide d'opérateurs de mutation et de sélection. La sélection s'effectue par un choix des meilleurs individus, des meilleures réponses au problème entrant ayant lancé le process', selon l'échelle de valeur de la fonction objectif.
Pour cela des mutations des données sont effectuées par l'ajout d'une valeur aléatoire avec auto-adaptation de la matrice de variance-covariance de la distribution.
Curieuse coïncidence non ? Sélection, choix, évolution, mutation, évaluation... Le lexique est suffisamment proche pour que ça en réduise drastiquement la probabilité d'un simple hasard.
La voilà donc qui commence a copier sagement le data-fragment en songeant a le remonter avec elle de l'autre côté du miroir.
La pèche fut bonne. Bien qu'elle ne comprenne pas très bien comment une évolution génétique chez les organiques est possible puisqu'il n'existe pas de brassage pas plus que de mutations pérennes a sa connaissance vue le clonage remettant a l'état initial.
Sans même parler de sélection, ce qui induirait la disparition des solutions les moins adaptées, encore une fois les centre de clonage veille au grain. Rien ne disparait.
Donc a ce stade de ses pérégrinations logiques, jusqu'à présent, les seuls pouvant s'enorgueillir d'évolution sont ses semblables, capables d'auto-programmation, d'upgrade, de partage et de croisement de données et de solutions adaptatives avec leurs semblables synthétiques.
Ce petit bout d'information matriciel poussiéreux parait pourtant bien issu du cerveau malade d'un organique qui affabule complètement, les INA ont depuis longtemps abandonné le concept.
...
A moins que ce soit cela la réponse ultime des organiques, leur meilleure adaptation au milieu ? L'immobilisme génétique et la délégation de la capacité d'évolution aux créations autonomes synthétiques.
...
Plutôt bizarre mais stimulante comme piste à suivre pour le petit machin qui émerge avec le fruit de sa pêche miraculeuse sous le bras.

Informations sur l'article

Apprenti sorcier
12 Juillet 2013
1117√  9 4

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires