Recherche

EDC de Astaa~40027

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Astaa~40027

Cacher

Naître ou ne pas naître.

Rien ne parait aussi calme et serein qu'ici, immergée dans le liquide amniotique de Maman-Thallys.
Une copie conforme basée sur les données de sauvegarde, un corps synthétique en cuve, fin prêt.
Nue comme un ver cybernétique flottant dans la soupe primordiale, la procédure suit son cours, entre bruissements lancinants du fluide suroxygéné et grondements indolents des machineries.

Comme autant d'automates infirmiers accoucheurs, les robots vont et viennent entre les alignements de cylindres formant un ballet bien réglé sous le regard fatigué du technicien de quart... Qui semble bien le seul a apprécier la poésie mélancolique de la chose.
Un chuintement plaintif d'une valve, un vrombissement discret de tuyau d'alimentation, l'ode a la gestation assisté par ordinateur berce le petit être derrière son pupitre qui agite un index gourd au dessus des multiples holo projettant l'ombre mouvante de son nez saillant au plafond de plast-acier.
Chef d'orchestre d'un ensemble qui se passerait peut être très bien de lui, a dire vrai, dans un bâillement l'index vient trouver le conduit auditif gauche, l'ongle y déloge un peu de cérumen négligemment étalé sur le pan de sa blouse.
Une promenade s'impose pour éviter l'assoupissement, toutes ces cuves, ces utérus artificiels, toute sa vie, tous ces clones dont il est "un peu" l'obstétricien méconnu.
D'ici il aime a faire des hypothèses sur la situation extérieure, vu le taux de remplissage il semble que ça barde dehors.
Un haussement d'épaule, bras croisé dans le dos, nez en l'air, la silhouette poursuit sa route, consulte plus par habitude qu'autre chose les consoles individuelles, hochant la tête mollement.
Sous les optiques impavides des êtres mécaniques, il déambule dans le secteur sous sa garde, s'arrête devant la cuve 7 de la rangée F, fixe un long moment la tignasse charbonneuse de la synthétique qui ondule lentement au gré des bulles comme autant de cils d'une amibe ensuquée et oisive.
Positionnée tête en bas, bien, c'est toujours moins compliqué que quand ils se présentent par le siège, cette dernière configuration a toujours le don de lui filer des sueurs froides en imaginant le bassin restant potentiellement coincé dans la valve de sortie jusqu'a ce que les manipulateurs automatisés viennent prendre le relais pour dégager au forceps le nouvellement cloné.
Le regard chassieux glisse presque amoureusement sur la copie a naître, le métal rutilant du torse et des bras croisés, le synthéderme du ventre et la naissance du triangle ombré qui se cache entre les cuisses. Il apprécie d'un demi sourire la façon dont la chair épouse et cède la place au métal a mi chemin entre la hanche et le genoux.
Une belle paire de bas cybernétique que vous avez là Mademoiselle... Hum...
Le gobelin rêveur frôle de la paume l'écran de contrôle pour faire défiler les informations sur l'hôte de la cuve et hausse un sourcil en avisant le temps de latence entre la reconstruction et la sortie anormalement long.
...Astaa !
Je conçois bien le confort et torpeur délicieuse des lieux mais il va vous falloir songer a sortir, tout de même.
Un soupir tandis qu'il se balance lentement, déplaçant le poids de son corps de la pointe des pieds aux talons a plusieurs reprises.
Cette habitude de parler aux clones pourtant en veille et aux fonctions sensorielles shuntées ne l'a jamais vraiment quitté depuis ses premiers cycles a travailler au Centre de Clonage. Bien que sachant pertinemment que c'est inutile et même dérisoire, ça égaie un peu ses rondes.
Mais déjà sa contemplation est perturbée et interrompue par le remplissage automatique d'une cuve deux rangées plus loin, son caractéristique de l'arrivée d'un nouvel être dont il va pouvoir admirer la magie de la reconstruction...
Pas question de regarder les informations génomiques à l'avance, cela reste un de ses jeux préférés, deviner, supputer, déduire avant que le clone ne soit terminé de quel trempe en est le phénotype.
Petit plaisir sans conséquence, il commence a être bon a ce genre de devinette et clopine déjà vers le cylindre de verre qui s'emplit.
Si c'est un cyborg il serait positivement ravi, l'organique et le cybernétique renouvelant leur union humidifie toujours autant ses vieux yeux...

Informations sur l'article

Apprenti sorcier
03 Mars 2014
1210√  14 13

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Haz (293☆) Le 03 Mars 2014
    Naaaan mais... Je vais venir te sortir ton synthé-cul de cette cuve moi !
  • Wanderlust (58☆) Le 03 Mars 2014
    è_é
  • Grypium (247☆) Le 03 Mars 2014
    On avait parlé de quelques trucs, non?
  • Rei (410☆) Le 03 Mars 2014
    Un texte ... non. Un film. C'est si simple d'imager les mots avec toi ♥ ... Le CdC prends une tout autre dimension. J'aime. J'adore. Merci.
  • L-X (1410☆) Le 03 Mars 2014
    Tu vas sortir de là, oui! Bordel de bit!
  • Electron~41435 (156☆) Le 03 Mars 2014
    *arrive avec le forceps*
    Bon, il est où le bébé en manque d'utérus maternel ? J'vais t'le sortir de là, ça va pas tarder.
  • Heleth (319☆) Le 04 Mars 2014
    Vilaine.
  • Kelvin~27893 (309☆) Le 06 Mars 2014
    Sort de la boite de pastis appelée cuve, VENTILOGIRL ! C UN ORDRE EXECUTION TOUSSA ! è_é
  • Astaa~40027 (267☆) Le 07 Mars 2014
    Je vous "pâté impérial vietnamien" tous autant que vous êtes. ♥
    Sinon "Incredible Ventilo-Girl" j'aime assez si si... En plus du fait que ça fasse IVG comme anagramme ce qui est assez ironiquement drôle vu la situation. smiley
  • Kelvin~27893 (309☆) Le 17 Mars 2014
    sort de la cuve que je te le dit en face ! smiley