Recherche

EDC de L-X

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par L-X

Cacher

"Je suis une légende".


♪ ♫ “What is dead may never die
but rises again harder and stronger”

(GOT, G.R.R Martin)


Tu n'es pas mort, mon cyber chevalier.
Tu n'es pas mort car les légendes ne meurent jamais.
Te voilà désormais inscrit au panthéon immobile et paisible de ceux qui ne se soucient plus de savoir que leur nom s'inscrivait en sang et en larmes, ou qu'il se prononçait avec respect ou fureur devenant aujourd'hui tour à tour synonyme d'adoration ou d'injure. Qu'importe... Plus rien ni personne ne peut t'atteindre dans le temps où tu t'es arrêté désormais, au-delà, au-dessus.
Te voilà éternel, combattant à jamais ton shai-hulud albinos pour en triompher à perpétuité.
Te voilà marchant encore à mes côtés, te reposant contre mon épaule pour toujours, murmurant des mots que nulle autre n'aura jamais entendus de ta bouche.
Te voilà allant au bout de tes colères, cramant tout, brûlant les médiocres et détruisant les ordinaires, faisant hurler le plasma et le titane, réduisant ton univers à quelques pourcents d'acceptables pour mieux recommencer, éternel insatisfait, perfectionniste de l'absolu, jusqu'à la démence.
Te voilà inscrit pour l'éternité au rang de ceux qu'on haïra plus confortablement maintenant qu'ils ne sont plus là ou à qui on imaginera mille et une vies pour t'inventer tel qu'on t'aura rêvé, et se prétendre ton fils, ton amour, ton frère ou ton élève sans plus te demander ton avis.
Te voilà, vague sourire en coin, regard pâle caché derrière tes verres fumés, loin des crachats et des insultes, de la jalousie ou du mépris, loin de la chair et de l'acier, loin de la douleur qui sourdait ton épaule et ton âme.
Te voilà en paix, inatteignable, inaccessible, inaltérable.

"Ce qui est mort ne meurt jamais..."

**************************************

SI - Le Sud - un appartement modeste. Il y a si longtemps...


Elle le regarde, planté au pied du lit dans lequel elle siège, à moitié nue, perplexe et frustrée, essayant de garder son calme. C'est qu'elle est plus ou moins chargée d'une mission officieuse, la bleue. Ou du moins, elle a carte presque blanche - car oui, tout réside dans le presque et l'a peu près, en ces circonstances là...
Tu n'as pas envie de moi...?
Et lui est là, le tyran, celui qui a failli mettre l'Empire à genoux, celui qui a écrasé toutes les forces impériales avec une froideur implacable. Il est là, semblable à un enfant penaud et perdu à la dévisager sans oser.
Mais j'ai envie de toi depuis que je suis NI !!! Mais je ne veux pas...
... te salir, te manquer de respect, te traiter comme un vide-couilles, tout gâcher...
Il n'ose pas lui dire ce que ses yeux crient, presque désespéré de ne pas savoir aimer.
Et elle se souvient de lui, NI, le regard candide et admiratif devant elle qui incarne tout ce qu'il rêve, alors qu'elle vient de tenir tête à une meute de rebelles et de provoquer Xin en duel. Qu'elle a perdu au demeurant. Mais dans le regard du NI commémorateur de l'armée impériale, l'héroïne tragique à le cran d'un bonhomme et un cul magnifique. Elle est parfaite... Sauf qu'elle se barre en SR trois jours plus tard et "trahit" l'Empire, le général honni, tout ce pour quoi elle se battait quelques jours plus tôt, la garce!
Qu'à cela ne tienne, il la rejoindra quelques années plus tard, de l'autre côté du sas. Moins admiratif, moins rêveur, ses espoirs candides bien douchés par le général haï dont il se tape la maitresse...
Quelques heures tendres et complices dans une galerie qu'elle a créée, quelques heures d'entrainement durant lesquelles il peine à ne pas reluquer la silhouette moulée dans une dermique trop sexy. Il lui avoue et se raconte : ses trois fantasmes, ses désirs, ses ambitions, ses rêves, il se livre et se confie. Il est aussi beau que noble, le cyber-chevalier encore blond qui rêve d'unir le SI et le SR sous une même bannière idéale d'humanité et de grandeur... Il espère qu'elle va l'aider, le guider, lui apprendre.
Sauf qu'elle se barre quelques jours plus tard pour rejoindre ce fils de pute de général!

Des mois, des années qui étirent la distance.
Il aura grandi, muri, aigri... Il sera mort une fois déjà puis ramené à la vie par la déesse numérique. Lui, le deuxième fils de Folorion. Il en sera revenu froid et fou, glacé au fond de son âme de non-mort.
Il aura mené la Rébellion plus loin qu'aucun avant, il aura failli faire chuter l'Empire si la même déesse ne l'en avait pas empêché.
Et puis un soir, dans une autre galerie, alors que le secteur impérial flambe et saigne encore, il retrouve ce sourire bleu au milieu de tableaux roses et le temps d'une visite à l'intimité toute relative, il vibre à nouveau, un peu. Il ressent à nouveau, un peu.
Et elle sait qu'elle peut faire basculer le courant de l'histoire du bout de ses lèvres. Ou du moins, elle le pense et s'en persuade, autant qu'elle persuade l'Ambassade et le HC. Carte blanche a dit la madame :
"Faites ce qu'il faut Elix. Mais pas de vague."
Sur que ça ferait mauvais genre, quand même, surtout le soir où l'on obtient la noblesse...
"Le Haut-Conseil a rendu son Jugement, L-X obtient la noblesse". Et dans son lit, le LRQG s'étire, mâle satisfait et fier de sa performance... Oui, il va se faire destituer, il s'est rendu détestable, il va vider la caisse peut-être, il va partir surtout. Et venir en SI. Oui, il va faire venir ses fidèles et démonter ce qu'il a construit. Oui, ils seront paumés, divisés, sans leader ni armée. Oui, il va tout lâcher, tout laisser, ses palais, ses maitresses, ses soldats, ses projets. Oui, il va ramener tout ce qu'il sait, toutes les recherches scientifiques, ses entretiens avec Thallys, ses visites des atria, ses récits d'expéditions. Du moins, il l'affirme.
Oui, il est prêt à se faire soldat, à baisser la tête, à fermer sa gueule. Globalement. Plus ou moins. Souvent.
Oui, il la suivra. Il oubliera ses rêves de sang et de flammes pour porter son rêve d'élévation de l'humanité idéalisée.
Oui, il rongera son frein, attendant qu'elle perde ses illusions comme il a brulé les siennes, il y a si longtemps...
Oui, il acceptera ses écarts et ses blessures, il fermera les yeux et se fera discret, patient, doux... comme elle le fera pour lui.
Oui, il la portera, la protégera, la chérira alors qu'elle ne l'épousera pas.
Oui, il sera là pour elle, son dernier rêve de NI... Et si elle lui demande, il l'accompagnera loin, loin, loin... et se jettera corps et âme dans ce "Et si".

Ad Aeternam.



Spoiler (Afficher)
Cet article n'existe pas RP. Les informations contenues sont inconnues de votre personnage.

Spoiler (Afficher)
• "What is dead may never die but rises again harder and stronger" ("Ce qui est mort ne saurait jamais mourir mais se relève, plus dur et plus fort.".) : A Game of thrones, respons des suivants du Dieu noyé (the drowned god) principalement les Fers-Nés des Iles de Fer.

Ce qui nous unit est au-delà de ces deux destins qui ne nous appartiennent plus. Mais cela ne regarde que nous! ♥

Informations sur l'article

Portraits (de) robot.
16 Juillet 2017
2177√  34 18

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires