Recherche

EDC de Jay

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Jay

Cacher

Forgotten People.

Année 24* {MARAN SECTOR}

6e cycle du matin.P.C. du Militarium.

Très tôt le matin, alors que citoyens, artisans, policiers et politiciens dorment sous la lame de leurs tueurs. Un briefing tient lieu au post de commandement du Militarium.
Le Général Panash, habillé de sa combinaison de combat, casque entièrement fermé, avec analyseur intégré pénètre dans la salle du service de surveillance, s'avance vers une table émettant un hologramme en 3D. L'espace est blindé d'opérateurs, militaires et chefs de sections en débriefing. Un des militaires à la porte , haussa le ton pour tous.

Garde à vous!.. Mes respects Général !
Tous imitèrent.
Panash regarda les gens autour de lui, laissant planer le silence ne faisant signe d'aucune réponse. Il posa son regard sur la table et les images envoyées. Il s'y pencha murmurant des commentaires personnels, analysant les situations, les rapports écrits comme radio de ses talents stratégiques.
Il inspira redressant sa colone vertébrale, hocha vivement.
Repos soldats, retournez à vos postes.
Il adressa son attention à deux entités s'étant placé autour de la table d'opération.

Salve Commando Serina, et Sergent Tého.
Commando au rapport ! Fourrier Tého , à vos ordres !
Bien, passons. Commando, faites moi un rapport sur les patrouilles de nuits, du cycle 00 jusqu'à maintenant.

Depuis le cycle 00, 2 patrouilles furent mobilisées. La 15e garde sectorielle à effectué sa ronde en basse ville ainsi qu'aux alentours des STV et de la Prison Impériale. Un groupe de 5 soldats furent par la suite envoyé au 3e cycle du matin de ce jour, afin de contrôler la haute ville. La 15e garde a effectué l’exécution de trafiquants d'armes, on a retrouvé de la kronatium sur eux. Le second groupe a patrouillé en haute ville, des individus ont été aperçus et... Ils n'ont pas pu les interpeller. Globalement les rues sont sécurisées et..

Suffit ! Rues sécurisées vous dites? Que faisaient - ils? Faites moi venir le gradé du second groupe. MAINTENANT !
Présente ! Commando Serina, chef du second groupe de la patrouille de nuit !
Vous vous fichez de moi?! N'appelez pas des rues sécurisées lorsque rien n'est contrôlé ! Je vais faire passer votre rapport verbal au CdO, ils se chargeront de ces types.
La prochaine fois : action réaction et exécution ! En Haute ville, pensez à l'Ambassade, à votre mission et au soldat inconnus. Vous prendrez en charge une patrouille de 6 cycles ce soir, du 23ecycle jusqu'au 5e cycle matinal.
A vos ordres Général !
Bien. Sergent, au rapport.
Général, nous avons reçu dernièrement des échos concernant la sécurité intérieure. Il est suggéré de déployer plus de patrouilles, plus de contrôles dans tous les quartiers. Nous craignons que le trafique de drogue ne se répande jusqu'en Haute ville. D'ailleurs, le SEI ( Service d'écoute impérial ) a intercepté plusieurs appels de vente privés par centrales, de produits diverses. Nous pensons que la drogue se vend ainsi, que messages et plans se transmettent par ces voix indétectables par matrice.
En début de soirée , des tensions ont été notifiée en haute ville, des coups de feu et une altercation entre le lieutenant Dodja et un civis. L'Ordre Noir continu ses publicités illicites sur les canaux de communications et d'information. De plus concernant Huit et Brucetik , ont été aperçut dans les sous terrains , à comploter, échanger avec des rebelles.
N'appelez pas cela publicité, mais dissidence aggravé. Je n'ai que faire d'une altercation entre un lieutenant et un civis. Doublez les patrouilles dans les Sous terrains, la Legatus en avait déjà demandé lors du mandat de Lady Balista.

Le général avisa un opérateur, se mit à ses côté et se pencha vers lui.

Soldat, contactez une patrouille.
A vos ordres.
L'opérateur , se pencha et pianota sur son terminal, le général s'étant redressé, mains croisés au dos dans une droiture légendaire, resta attentif à l'écoute.
Ici Poste de commandement , à patrouille n°142 ...
Canal ouvert, une voix et rires se font entendre.

T'es vraiment trop con gars.. Hahahah !
Attends j'en ai une encore !
Arrête tu vas me tuer ..
Atta, alors c'est quoi le point commun entre une combinaison tactique et une pute?
Putain.. Je sens vraiment la blague nulle..Balance.
T'as du mal à rentrer dedans, mais une fois que t'y es, tu déchires tout !
Hahahaha ! mais qu'est ce que tu peux être con !
J'aimerais bien m'faire Serina, le cul qu'elle a sérieux.. M'étonnerais pas qu'elle ait bossé pour Guido comme trainée du Sud..
hhh.. Tu m'étonnes que ta femme t'ai quitté, quel con..ohohoahaha

Panash, laissa peu à peu retomber ses épaules, blasé par l'écoute. Il tendit le bras pour couper le canal. Serina passait la tête par dessus l'épaule pour regarder ses fesses.
Merci soldat.
Serina, désormais vous serez conviée à remettre le cosmos, cela évitera aux patrouilleurs de penser à votre postérieur.
Sergent, contactez le commissaire. Je veux que votre rapport lui soit transmis ainsi que celui du commando. Valete et disposez.
Spoiler (Afficher)
Panash
Serina
Tého
Soldat
Quelques cycles en arrières, en Haute ville..
-Je venais de passer quoi? 4 cycles sur le laboratoire, 4 cycles avec deux ou trois réactions, zéta en attendait bien plus et alpha n'en a que faire des numéros, formules et combinaisons. Il veut un résultat sous forme matérielle, mais surtout la crédit puce qui va lui revenir en chair et en os. Aujourd'hui il ne faisait pas spécialement beau, j'avais disparu quelques jours de la circulation impériale. On pourrait me croire mort , les serveuses .. non. Les patrouilleurs ont du se demander ou était passer le petit merdeux avec son masque à gaz. Ils passent souvent sur la route de la banque ou du centre ville, je ne sais pas ce qu'ils trafiquent et parfois ça a tendance à m'agacer, ignorer alors qu'ils affichent des panneaux sur le savoir. Rejoignez le machin, car il faut apprendre.. Il y a aussi " Nous vous formerons, apprendrons tout.." Ils s'en foutent pas mal ouai. Tout ce qu'ils veulent c'est qu'on leur apprennent encore plus de choses pour mieux les censurer. Si j'osais jurer sur ce manque de liberté.. A mais oui, on est chez les impérialistes, j'en suis un d'ailleurs. Ce matin j'étais passé au CdO, je devais impérativement effacer toutes traces sur moi, une fois arrivé j'ai posé sur la table un bidon d'essence pour Lance - Flamme et un des modules d'invisibilité que j'ai dans les coffres. Yvana et Jo' étaient là pour bien évidemment me regarder de travers, mains serrés sur leurs gâchette. Mais tout c'est très bien déroulé, je n'ai notifier aucun problème. Je suis donc reparti tranquillement au labo normal. Mais je vais devoir sortir de nouveau.
Les rues sont fraiches, glissantes, il a du pleuvoir encore ce matin, d'ailleurs je vais passer par l'E-ion Bar il y a moins de monde par là, et c'est plus court surtout.
Et merde, lieutenant Dodja et une vautourde.. Merde vraiment j'ai la chance du débutant, merci. Bon on va passer vite fait, go go go. Oui on le frôle , on baisse la tête. Allé Jêrome on s'en fou on est en S1 là et la banque est à 200 mètres. Chouette je l'a vois, j'y suis presque. La merde j'ai eu peur, j'ai cru qu'il allait m'interpell...-
Hé toi !
Le vautour stoppa Jêrome d'une main sur l'épaule.
-Et galère et merde..-
Jêrome se retourne face au lieutenant Dodja.
Oui?
Vous devriez faire attention lorsque vous marchez, à ne pas bousculer les gens civis.
Hum.. hu'm.. Oui. Je peux y al..
J'espère vous déranger, contrôle de Carte d'Identité..

On m'a déjà contrôlé lieutenant, donc c'est bon..
Vous ne voyez pas d'inconvénient à ce qu'un autre contrôle soit effectué?
Ca me fait chier, mais bon si vous voulez tant la voir, regardez.
Fouille dans son imper, sort sa carte d'identité au lieutenant.
Hahaha..Et bien tournez - vous, vous êtes en état d'arrestation..
Le vautour venait de voir les points de hacking, qu'il venait déjà de sortir les menottes.
La jeune femme au loin semblait s'approcher, à petits pas gênée ne sachant quoi faire. Se met non loin du lieutenant menottes en main. Jêrome renonça d'un signe de tête, qu'en voyant approcher le flic, recula d'un pas, lève la jambe pour flanquer un coup de pied à son intercepteur. Mais à peine le temps de filer, un agent arrive en force arme son poing et tire sur le fugitif. Jêrome reçut quatre impacts, tous se logèrent dans son kevlar embarqué, mais par la force de pénétration des balles, il fut contraint d'épouser le sol.
Les grognements de lieutenant se firent entendre, qu'une patrouille de flic se rendit sur les lieux. L'agent manipula les bras de l'homme désarmé le menottant. Il se releva, laissant deux flics se charger de l'embarquer dans le fourgon. Dodja pianotait sur le terminal validant son rapport pour l'équipe carcéral, qu'il rejoignit la vautour qui durant l'action n'avait rien pu faire, mis à part regarder.

Deux jours plus tard.
Depuis les hauteurs de la ville, 911 s'y tient comme chaque nuits depuis qu'il a compris ce que devenait peu à peu le secteur qu'il a toujours défendu. Ses larmes se reflètent par les pluies acides venant sans cesse tenter de s'accrocher à la vitre mais s'y glisser lamentablement. Les mains jointes à son dos, dans son appartement des plus vieux et luxueux, une musique sonne l'ambiance nocturne et lui permet de rafraîchir ses songes. Il s'imagine maintes choses qu'il pourrait accomplir, qu'il aurait pu faire. Rien ne trahissait sa stature, parfois il parlait seul. Il imaginait ses anciens collègues qui se tenaient près de lui, lui commémorant d'anciennes missions. Des souffrances perpétuelles qui l'enferme dans une bulle de regret, le sentiment d'être le dernier de sa compagnie. Il doit rester là, spectateur de la modification de sa ville, qu'il sauvé des mains des criminels. Sa main s'imprimait sur la vitre, la buée se répand sur quelques centimètres, son regard tombe sur une rue, souriant que très légère lors d'une arrestation. Aujourd'hui il était père, celui de l'Ordre Noir. Il ne pouvait pas laisser l'Imperium, la terra tomber , se faire humilier ; il ne peut se permettre de faire souffrir ce que l'Empereur a fait. C'est à lui de souffrir , c'est son devoir de la protéger. Ces milles vers patriotiques qu'il a juré , cette légion d'honneur son second cœur.
Il posa doucement son poing contre le cœur, il se mit a hurler ô combien il serait fidèle d'un :" SEMPER FIDELIS !" Ce haut de cœur résonnant dans tout son appartement, faisant même vibrer les vitres. Il marqua son inspiration d'un grognement de rage, de mépris pour les sujets se moquant de ses verbes.
Nombreux sont les dissidents, nombreuses sont les catins qui se moquent de nous. Mes ennemis sont nombreux, mais je n'ai pas d'égal. A l'Ombre des regards ils disaient que la sécurité interne était inébranlable. Dans la terra imperium , ils disaient que la rébellion ne serait jamais pardonnée. Depuis le smog aveuglant , ils disaient que la Legatus ne serait jamais en danger. Après tout ça, leurs déclarations sont devenues mensonges. Ils me craignent , comme ils craignent les catastrophes, les invasions rebelles et la mort.
Je suis 911, fervent serviteur de l'Empereur, son plus fidèle adorateur!
Traîtres, vous mourrez tous !
Poings serrés, 911 contemplait son visage marqué par son adrénaline et de sa foi.
Son attention fut dérangée par les missives radio qui ne cessait d'émettre sur le canal de l'Ordre Noir. Il s'approcha désamorçant ses bras, saisit la radio , l’approcha de ses lèvres et d'un souffle répondit.

Quoi.
Ici Gamma, nous avons l'hérétique, attendons ordres..
Beuuu..S'il vous plaît.. Je vous en suplie beuheu..Je suis impérialiste !
Des râles se font entendre, lamentations et pardons , qui réveillent de nouveau la rage du Leader.
Gamma approchez votre radio du condamné.
L'unité s’exécuta, approchant sa radio près de l'hérétique agenouillé et menotté.
Ecoutez moi bien vermine.. Jamais vous ne serez impérialiste, car je suis le seul à pouvoir vous juger. Vous resterez à jamais, cette merde étalée sur le trottoir , alors choisissez bien : soit vous laissez la pluie vous balayer, soit je viendrais vous écraser de ma botte. NE ME DITES PAS QUE VOUS ÊTES IMPÉRIALISTE !
GAMMA EXÉCUTEZ MOI CA !
Une détonation se fait entendre, un "plof" confirmant l'élimination de la cible.
Tango éliminé. Nous nous retirons : Gamma terminé.
911 déposa la radio sur le meuble, passe sa main sur sa gorge irritée, racle plusieurs fois sa gorge. Se sert un doigt ambré de Mac gregor, ce fameux skiwi au bon goût que Guido lui avait fait gouter une fois. D'une boîte , sortit un cigare l'animant d'une flamme, quelques bouffées se noyant dans le bon goût. Il vint ajouter au mélange le skiwi fraîchement coulé dans le verre carré. Un fin soupire, mordillant définitivement le cigare le faisant sien. Les stores se fermèrent, le laissant dans l'intimité.

Année 24* quelques jours avant de partir en Maran.
{ORION SECTOR}
Le résultat du concours littéraire Orion venait d'élire Trafik en première place avec Nymphyra , Lorigua en seconde place. Des textes de haut niveaux. Le miens j'ai du le retirer de la course, étant arrivé en même position que Nymphyra, pour le fair play j'ai préféré lui laissé le titre. Je laisse les administratrices gérer le reste. En ce moment je ne vais pas très bien, je suis presque blasé de l'attitude de certains. Je ne voyais quasiment personne et ma vie n'avait aucune accroche particulière quand au secteur. Je voulais faire plus que m'occuper de toute une OR. Aller chez les impérialistes était un défis de taille, ce n'était pas vraiment pour devenir comme eux. Car je savais que je ne pouvais pas devenir autre que ce que je suis. Ils ont un talent de corruption, de faux semblants, ils savent valser entre leurs sentiments. Le pouvoir est si fort entre eux, qu'ils en oublient qui ils sont. Mais avant de partir je dois aller voir la fameuse Nizzy, on dit qu'elle est de titane ce que l'Imperium est d'orgie. Ça m'avait fait ricaner d'ailleurs.
Donc vers le 20e cycle nocturne , je me suis dirigé vers l'Upzing. C'est un bar assez populaire ici, sachant que tout le monde s'y réunit. Mais malgré tout c'est un bar de l'âge qui a connu de nombreuses époques et a tenu le coup. C'est d'ailleurs un bâtiment gâté par les tags et tatouage de l'ancienne corporation, Red Balls. Aujourd'hui il est devenu qu'un simple bistro. Service rapide, peu d'animations enfin pas la même qu'avant et croyez moi , je suis pas le premier à l'insuffler. La particularité de l'Upz, c'est la circularité du comptoir ayant la cuisine au centre, le tout monté sur un étage. Une sorte de cheminé montée, dans les temps de pluie et d'humidité on a pas froid avec ce truc là.. C'est bondé de monde.

Le truc avec Nizzy c'est qu'elle trafiquait des trucs, elle pouvait te renseigner sur un tas de choses. Parfois elle te mettait en contact avec des Laisser passeur, pour pouvoir rentrer dans l'autre secteur. En théorie fallait payer, mais pas besoin avec moi. Enfin c'est un peu compliqué à expliquer, mais vous comprendrez à la fin.
En entrant dans le bâtiment il fallait prendre le couloir de gauche qui menait à une ruelle où plusieurs type pas très nets s'échangeaient des papiers, drogues. Mais Nizzy était dans le secteur du troc, difficile à trouver faut dire c'est la seule femme qui à l'air détendue dans le coin. On m'avait dit qu'elle était tout au fond , et souvent des hommes en trench noir et borsalino marchandaient avec.
J'avais du marcher pendant 2 cycles minutaires? Je me suis fait shooter trois quatre fois, par des coups d'épaules. Faut dire c'est une parcelle économique...
Une fois trouvée, je me suis approché de la table, en me recoiffant.. Enfin passant ma main dans les bouclettes. Elle mâchait sa pâte a mâcher, daignant à peine me regarder.
A côté de moi, un kobold.. Ou un ripou , enfin difficile à cerner avec une capuche était là.
En fait il s'agissait du légendaire Roky, qui venait proposer de l'argent contre des produits chimiques, dealer quoi. Moi je regardais un peu, l'air ailleurs. La femme regardait les crédits puces , l'échange se faisait en toute sécurité. Une fois que le ripou a eut son dû il s'évapora laissant de la poussière derrière lui.
Yow, t'veux quoi?
Secouant la tête , je le regardais perdu, ne sachant quoi dire.
Hé ! Pas que ça à foutre, tu veux quoi?
Ben..Est-c..
Pousse toi gamin, tu vois pas qu'elle cause qu'aux hommes? hinhin..
Un type d'une grande stature venait de me passer dessus, marchander à ma place.
Mais je suis venu voir Nizzy moi, pas lui vendre un truc.. Font chier.
Niz' j'ai ça pour toi.. Pour 400 000, c'est rare.
Pour 250, je te le prends.. Tu connais mes tarifs Yosh!
Pfff, vraiment parce que c'est toi, mais seulement ça.
Elle sourit finement amusée, elle prit le coffret qu'elle rangea précieusement dans le conteneur, rangé dans l'emplacement dans le mur. Elle tourna le regarde vers Jêrome.

Bon alors? Tu viens faire quoi ici? Tu te casses fissa pendant deux ans et tu reviens l'air de rien. C'est quoi ton problème?


Ben.. Je viens te voir une dernière fois, je m'en vais..
Tu te barres où? En face ? T'as perdu la tête petit.. Ils vont t'écraser t'es rien là bas.
Ça me regarde.. Tu as trouvé ta voix on dirait, c'est pas le quartier des putes à côté?
Ferme là un peu sale gosse.. T'es venu me faire un bisous ? J'appelle M'man. Elle aimerait elle avoir un bisous aussi je crois !
J'ai pas trop envie de la voir, on s'est déjà dit au revoir de toute façon..
Jêrome s'avance faire une bise sur la joue de Nizzy, se redresse se tournant vers la rue et face à lui, tous les dealers sont sur le cul, la bouche de travers après avoir vu ça.. Eux qui se marraient à l'avance de la future cuve. Certains ricanes, se demandant si Niz adore les jeunes, d'autres s'inquiètent se questionnant sur la santé de la femme.
Voilà ça y est, je peux partir conscience tranquille là bas! C'était plutôt stressant sur le moment. J'ai mit la soeurette dans une situation compliquée quand elle a du s'expliquer, c'est sûr que pour le coup, elle a dû en cuver un ou deux pour reprendre son sérieux.
D'ici demain je serais peut être là bas qui sait?
Aujourd'hui..quelque part en secteur maran.

{ MARAN SECTOR }
21 cycles avant l'opération 
Tout devient difficile, les affaires, la réussite des recherches. 6 heptades que je suis ici en Impérium, j'ai impressionné lors de ma réinsertion et maintenant je ne fais que tout briser décevant ceux qui croyaient en moi. Je n'imagine plus rien, j'ai mes réponses j'ignore ce qu'il adviendra de moi dans le futur. Une chose est sure, ma citoyenneté je l'a brûle peu à peu chaque jours. Les patrouilles se font nombreuses, on joue et ainsi les meilleurs s'en sortirons. Chez moi.. Moins luxueux que les autres unités.
Quoi? C'est vrai, Alpha ancien directeur une formidable carrière, la lumière lui brille en plein dedans, même si en ce moment il est passé sous les projecteurs. Zeta riche et fervent combattant de l'Empire, homme de terrain , un peu barge. Delta, fille d'Alpha ce n'est pas rien quand même. Omega lui c'est un peu comme zeta et Alpha, prestigieuse carrière au sein des OIs. Et moi? Gamma, je ne suis plus fils, plus frère. Un pseudo fugitif, qui en sait trop. Alpha m'a rendu insensible, je le sais. Je ne suis plus capable d'aimer, j'obéis à chaque ordres, l'un plus fou que l'autre.
Finalement je sais des choses, certes ridicules mais je les connais. Personne n'est et naît, fruit d'une création , destiné à mourir dans l'arène qu'est Dreadcast ; sous son regard des plus pervers. A force de courir et de fuir je reste gladiateur piégé. La foule en transe siffle , envie ma perte. Dans mes derniers instants, ces libres cycles je serais face à moi même. Je ne penserais qu'aux actes, qu'au futur et à ma place dans l'Ordre du Temps.
A ceux qui ne sont plus, sous leurs propre regard. Nous festoyons alors, au maintient de l'Ordre.

Informations sur l'article

Accord
16 Novembre 2014
1553√  19 8

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • NeufCentÖnze (1839☆) Le 16 Novembre 2014
    J'ai simplement adoré, on dirait un bouquin. Les retours dans le passé sont supers...
    J'ai été honoré du passage sur mon perso... et j'ai pleuré à ta blague de la pute et de la combi.

    Beaucoup de talents...
  • Uhmoja~50659 (41☆) Le 17 Novembre 2014
    Sublime, ça serais 5 fois plus long qu'on s'en lasserais pas, on s'ennuie pas a un seul moment.
    Et putain, la blague de la pute et la combi j'en pouvait plus xD
    C'est vraiment super bien écrit, et j'attend la suite avec impatience, vraiment !
  • Rokan~36627 (0☆) Le 18 Novembre 2014
    Moi ripou ? pfff... N'importe quoi smiley *
  • Alexander~33707 (254☆) Le 21 Novembre 2014
    Très belle écrit. Etoile*
    J'ai aimé les références, comme le discours de 911 pour Star Wars.
  • Stoyan~45587 (323☆) Le 30 Janvier 2015
    a quand la parution de ton 1er bouquin ? ^^ étoile, of course