Recherche

EDC de Jay

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Jay

Cacher

Hang on

Contact_ 
MARAN SECTOR..

4 am... Militarium, zone de d'équipement. 
Retour de la 15e section.
Dreadcast, secteur Maran très tôt dans le matin. Une des Organisations Impériale avait pour habitude d'envoyer des patrouilles nocturnes dans tous les coins du secteur. Pour préserver la propreté des rues, ces patrouilleurs avaient pour objectifs ne les nettoyer dans un sens plutôt à part. Le protocole stipulait l'interdiction d'envoyer un individu violant le couvre feu en prison, mais de l’exécuter sur le champs. Il n'est pas rare que le matin, des tâches soient visibles sur les murs, que des traînées de sang content la douleur d'une nuit.
Il y avait 4 sections de patrouille que tout habitant se méfiait, sous leurs armures on ne pouvait distinguer la personne, puisque le modulateur effectuait son travail d'anonymat. Toute première, la 7e Section de Still'n'icone, créée en hommage à un ancien ambassadeur patriotique voire secteurieliste. Cette patrouille marchait tôt dans la soirée, afin de montrer la grandeur habituelle, de la garde Impériale. La tenue était bien évidemment très scintillante, la marche ou pas, sveltes. Cela dit, la patrouille ne marchait uniquement qu'en Haute Ville, elle était également la garde privée des Haut-Dignitaires.
La 9e Section de Marelynn , appelée ainsi pour saluer une ancienne Ambassadrice, chercheuse qui révolutionna la perception de la matrice. Cette section débutait en début de nuitée, elle principalement chargée de veiller aux OIs, de patrouiller autour , pénétrer dans celles-ci et vérifier selon une check-list que tout va bien. On dit qu'elle est souvent très proche de la prison, que ceux qui tombent entre leurs mains, se perdent à jamais.
Vous avez du entendre parler de la 13e section.. de MortdeKaizer, sans doute les pires de tous. Officiellement , ce sont des soldats... Mais on sait tous qu'ils font partis des inquisiteurs. Cette patrouille a pour particularité de sortir uniquement en cas d'insécurité justifiée. Les tagueurs zélés , les extrémistes , et autres idiots qui tentent de faire leurs show se font emporter, eux comme leur ID.
On peut dire que cette patrouille porte malheur puisqu'ils ne sont que 6.
De plus, ils ont a ce qu'il parait un endroit mystérieux où sont enfermés ceux qui ont levé la voix au delà de la Lex.
La 15e patrouille dite Légion Zarflamme, appelée soit 15e Légion, soit la Flamme Impériale. C'est sans doute la patrouille qui porte le plus de fierté dans sa démarche, qui sort le plus souvent et le plus longtemps. Elle est d'ailleurs la seule à aller patrouiller dans le Sud comme dans les STs, afin de dénicher les éventuels fuyards. Si vous n'arrivez à les distinguer, regardez leur écussons.
Si vous voyez le fameux Lance flamme accompagné d'un Z, faites vous très petits, voire suicidez vous.

La militarium compte plusieurs zones, dont celle des patrouilles. Là elles sont équipées pour la sortie, puis l'inverse lors du retour. Aux aurores d'une nouvelle journée, le Kepitz, opérateur et chef de la zone accueille la 15e Légion à son retour de patrouille.
.Kepitz : Tiens, le gang des têtes brûlés.
Sourit , écrasant son cigarillo dans son godet, à la vue de la 15e.
Santeo : Arrête de nous appeler comme ça.. Fais ton boulot, branleur.
Tente de retirer lui même le casque, soupire se contentant de dénouer les lanières des gants.
.Kepitz : Oh.. La nuit a été douce je vois ça Patrouilleur, raconte un peu!

Santeo : Tu parles, encore ces idiots de l'Ordre.. On était en marche, c'était plutôt calme tu me suis?
.Kepitz Hoche remplissant rapidement la fiche de rapport, fait signe à ses hommes de retirer les équipements des patrouilleurs. Confirme son attention envers Santeo , de par son regard.
Santeo :Alors on reçoit un appel du militarium, ordre d’appui le motif était noble en danger de mort. On en savait peu, juste l'adresse et l'ordre d'intervenir de toute urgence.
Soupire un instant souvenirs émergents sur sa rétine.
.Kepitz : Des rebelles?
Se lèche le pourtour des lèvres, dans l’appétit de l'histoire. Le suspens le ronge.
Santeo : Bizarrement non, en entrant on s'est occupé d'une catin clouée au sol.
Puis une fois reconnue, on savait que 911 était dans les parages. J'ai pris 4 mecs avec moi, on ne craignait rien mais..
.Kepitz : C'est 911 quoi ! Il faut tout péter, et alors t'as fais quoi?
Lui coupe la parole, envieux comme un gamin.
Santeo : Arrête ! Tu veux la connaître la suite? Ou je te laisse là à te pisser dessus, parce que tu m'emmerde?.
Souffle l'air emmerdé.
.Kepitz : Ok ok ! Raconte !
Santeo : Bon, quand on est arrivé là haut, dans une des salles de commandement.. -C'est justement là où on s'est demandé ce qu'on était venu foutre là..- Aparte.
Lady Melix qui défonçait à elle seule 911.. Alors du coup, on a fait un constat et notre rapport. Le CDO était finalement arrivé ramasser l'ordure.
Du coup on est rentré et voilà quoi. Je vais voir le Général lui faire mon rapport là dessus..
.Kepitz : L'over class.. Bon allé les gars ! On a pas toute la matinée, retirez leurs tout ce matos ! Avant que le Panash nous tombe sur la gueule !
Tape des mains, remet à jour l'ambiance de travail, tout le monde s'active.
Plus tard, vers le 7e cycle horaire, Haute Ville
A tous , ici le Dreadcast Network. Nous répétons, Ici le Dreadcast Network.
Écoutez attentivement. Nous demandons à ce que personne ne circule en Haute ville, pour des raisons de sécurités. Qu'il soit su de vous tous, que les forces de l'Ordre n'hésiteront pas à faire sommation en cas de désobéissance, pour ce cas les nobles et autorités impériale ne sont pas visés. Nous vous demandons, de rester chez vous et attendre le contre ordre, qui sera et uniquement donné par la Dreadcast Network. N'oubliez pas, l'Empire vous protège, la Legatus vous aime.
Pro Imperium..
[relance en boucle]
Quelques cycles minutaires plus tard..
Ici opérateur 4 à patrouille N°7 à vous.
...[Klik] Oui, ici Lord Commandant Vartius de la 7e, contact avec opérateur 4.[tlut]
Quelle est votre position? Combien de patrouilleurs à disposition ?
....[Klik] 4 patrouilleurs, dont moi inclu. Nous sommes près des STV, à vous. [tlut]
Ordre général donné , vous devez impérativement vous rendre au Plaza, nous avons besoin d'une patrouille pour sécuriser les lieux.
...[Klik] Reçu, pouvons en savoir plus, si possible. A vous.[tlut]
Nous soupçonnons Brucetik d'avoir assassiné un citoyen , au Plaza. Nous n'avons pas encore assez d'information sur l'identité de celui-ci. Nous ignorons l'état des lieux, le couvre feu à été ordonné et diffusé. Vous avez ordre d'abattre tout individu traînant dans les rues, ou les environs. Cet ordre de concerne pas les nobles et autorités impériale. Avez vous saisit l'enjeu de votre mission Lord Commandant?
[Klik] Ici Patrouille , nous sommes en route. Nous avons parfaitement compris l'ordre et nous nous appliquerons à le faire régner. Terminé.[tlut]
....
[Klik] Ici Patrouille à opérateur 4, à vous.[tlut]
....
[Klik] Ici Patrouille à opérateur 4, en attente[tlut]

Ici Opérateur 4, bien reçu. Rapport des lieux, vous êtes prié d'attendre les forces de l'Ordre, il semblerait qu'il y ait du personnel encore dans l'établissement. Ne les laissez pas sortir.
[Klik] Reçu, bâtiment encerclé, nous attendons le CDO.[tlut]
La patrouille se tenait près de l'établissement, leurs canon pointaient le sol, pas un seul n'avait le regard ailleurs que dans les deux rues menant à la porte d'entrée. Lord Vartius restait à l'écart, dans le coin de la rue, et d'un battement de cinq secondes, il tournait la tête afin de regarder d'où arriverait les agents.
Ils patientaient déjà depuis une vingtaine de cycles minutaires, quand l'un deux aperçurent des mouvements suspects au loin, quatre individus lévitant sur des céleris dernier cris. Les agent du CDO venait d'arriver, prenant la relève. Le Lord , ne tarda point à envoyer son rapport à l'opérateur qui lui confirma que c'était bel et bien eux.
L'un des agents du CdO un petit nain avec une moustache , d'un cigare aux lèvres avisa le patrouilleur.
Bon, toi et tes michets vous surveillez l’extérieur, nous on rentre on fait notre enquête. Dès qu'on ressort vous pourrez vous fourrer ailleurs. Clair ou pas?
Très clair..
Parfait , à tout de suite !

Le major rentra donc d'un coup de miche dans la porte, fit une annonce générale très claire une fois de plus, aux individus dans le bar. Il y avait le barmaid, dans un coin de la pièce le corps de la victime et plus loin quelques clients, deux ou trois.
On ne bouge plus, sauf le cadavre.. héhé.. Bon le premier qui tente de se barrer, je me l'enfile et croyez moi ça fait très mal.
se tourne vers ses hommes un instant.
Bon Jeffrey et Koli vous restez près de la porte, vous faites sortir les clients par ailleurs. Moi et le Lieutenant on s'occupe du reste, au travail !
Le Major et le lieutenant s'approchèrent du corps de la victime étalée au sol.
Le pourtour de la scène était bien bordélique, des chaises envoyées en l'air, bien le signe qu'il y a eu confrontation. Le major croisa les bras au bout de quelques secondes, le regard perplexe, mais prit un air détective pour ne pas avoir l'air idiot devant un tel... Crime où la solution reste relativement étroite.
Lieutenant.. Qu'en pensez vous? Qui est - ce?
Et bien.. Je n'en sais rien Major, il n'a plus de tête..
La main du major vint s'étaler sur son visage, un long soupire s'échappa de ses narines , un air pourri par le tabac et l'haleine répugnante du vieil être.
Une voix rauque sorti donc en guise de réponse..
Cirius , dis moi que c'est une blague..
Le barmaid se mit à hésiter et fit acte de sa présence par ses gémissement absorbé par la peur, surement la peur du petit major avec sa trogne.
Cela dit les deux se tournèrent vers celui-ci, l'air encore plus sceptique à se demander si cela en valait la peine. Peut être ne serait-ce pas pire que la réflexion non pertinente du lieutenant? Dans cette situation, plus aucun doute, c'était à prendre. Pendant que les techniciens du Centre de Clonage s'occupaient du corps, les deux s'avancèrent vers gérant du comptoir, l'un s'accouda au comptoir, cigare aux commissures ; l'autre reste derrière observateur. Le major sortit sa plaque qu'il officialise devant le citoyen, l'incitant à prendre conscience de qui il a affaire.

Parlez...
Il l'a dit !!! glups.. Avant de le tuer, que le Cdo.. N'identifierait jamais le corps ! Il lui a mangé la tête !

Mangé la tête.. Quel malin celui là..
Mais Major..
Vous vous rendez compte? Ils nous surpassent.. De mon temps..
Major !

Rooh cessez de m'interrompre ! Vous voulez quoi?


Nous pourrions regarder l'AITL pour savoir qui c'était?
Le major cligna des yeux , s'empourpre de honte face aux agents aux alentours.. Racle sa gorge un instant.
Vous lisez dans mes pensées.. Mais oui l'AITL, je suis un génie. Affaire résolue, contactez le central et informez les patrouilleurs.
[Klik] Ici Lord Vartius de la 7e, nous rentrons au terminal...Terminé..[tlut]
Opérateur 4, je confirme, j'informe Kepitz. Terminé.
Quelques jours plus tard, secteur Maran, en journée.
Les jours passaient, Alpha et Delta étaient sortis depuis un moment de prison. La pluie calmait ou alors détendait l'arc que le militarium avait tendu en envoyant chaque nuit la 13e patrouille. Je restais chez moi, la radio au canal ne faisait qu'émettre les messages des autres unités, les temps calment annoncent toujours des failles, il y a peut être ce soir la possibilité de revenir. J'avais beaucoup laissé, sans doute ne m'avait-on pas pris au sérieux durant ces jours que j'avais passé en prison. Vexander était quelqu'un que j'avais mis en liste noir, l'apercevoir ne ferait que m'attirer des problèmes, l'homme en lui même cherche la vérité. Verité et Vexander riment tellement bien ensemble. Je savais qu'on aurait jamais du y aller, jamais.
---------
Nous allons nous faire la DAR, Gamma, Delta et H. Vous irez vous faire le Digicode, n'éliminez personne à l'intérieur si possible, et faites moi savoir une fois que c'est propre.
---------

J'y suis allé avec Delta et H, pas en même temps mais une fois à l'intérieur je commençais mes série de hacking. Je me disais finalement qu'une fois de plus on marquerait le début d'un nouveau style de bordel, on entrerait presque en concurrence avec Brucetik et son Chytsubo. Mais il y avait les cheveux rouge vif de H, qui ont soudainement disparu de mon champ de vision. Décollé de ma chaise, les flic étaient là. Je me souviens bien, Vexander, Dodja , Messa, Kuury, Kamati.. Rien à faire dans ces situations là, les tirs m'avaient déjà bien perdu.
J'avais jeté mes armes au sol, agenouillés et mains sur la tête. Mais ils étaient en train de boucler H.
Mon tour était venu, entouré de ces agents, ma liste noire et Vexander au tout sourire de pouvoir resserrer l'étau sur moi, Dodja de pouvoir m'enfermer de nouveau. A ce moment là, ils m'ont relevé, m'ont fouillé et au risque de se faire mal, ils me demandèrent ma drogue. J'avais le choix entre refuser et me faire enfermer en prison ou alors coopérer et tenter un suicide, je ne pouvais pas me livrer, j'aurais parlé c'est sûr. Vexander aurait tout su..
J'ai donc avec douceur fouillé ma poche récupérant à la fois ma capsule et la seringue de Kro qui se terrait là. J'ai donc donné cette dose à Dodja qui se fit un plaisir de la prendre, ma main vint doucement vers mon visage, la liberté s'offrait à moi, là. Le directeur se jeta sur moi, me plaquant au sol, ma tête immobilisée entre ses mains, la pilule au sol que je pouvais rêver de pire que cette défaite déplorable que j'avais vécu.
Mais je ne sais par quelle miracle quelqu'un dans l'Ombre me trancha la gorge, m'étouffant dans un mal être atroce, ce sang chaud qui bouillait , mes jambes se tortillaient.. Mes mains engourdies déjà, je ne sentais plus rien.

Je ne pourrais jamais dire combien j'étais heureux d'échapper à la douleur par la mort.. Jamais pouvoir voir la déception sur le visage de Vexander comme de Dodja, sans doute un rire ambitieux avant qu'ils aient l'occasion de mettre la main sur moi..
Aparté
Désormais il pleut encore, et encore. En espérant que l'Ambassadrice nous regarde, comprenne notre combat. Peuple.
Lady , regardez nous. Nous nageons sous la pluie..


J'étais Vitamine Jay , nous vous aurons quel qu’en soit le prix.
Quelques heures avant d'être condamné par l'Ordre Noir.
Spoiler (Afficher)
Navré pour le retard smiley

Informations sur l'article

Accord
06 Décembre 2014
1462√  7 2

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • NeufCentÖnze (1839☆) Le 06 Décembre 2014
    J'adore toujours autant
  • Uhmoja~50659 (41☆) Le 07 Décembre 2014
    Peu être un poil moins entrainant que les précédents, mais toujours un pur plaisir ! smiley
    On commanderais presque un bouquin s'il y en avait un.

    Vraiment bravo a toi, une fois encore, et bien dommage qu'on ne puisse pas continuer l'aventure de DreadCast a tes côtés ! smiley