Recherche

EDC de Jay

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Jay

Cacher

Tripping.

Sous un couvercle de noirceur envoutant, Jay s'était frotté aux quidams des bas-quartiers. Silhouette feutré par la condition carcérale dont l'aura reste plus qu’inquiétante. L'homme prend soin de ces ténèbres ouatés afin de comploter en discrétion.
Une âme qui exalte des relents de charogne , de corruption comme de nostalgie qui le lie matriciellement à cette société en chute libre.
Cette férocité venant de ses pairs lui bouillonne l'être par des assauts d'émotions.
Agité par la faim, son corps maigrelet dénaturé , rat en cage. Une animation aux sillons venimeux. Il marche encore, mais de ses pieds nus chuintent le sol encore humide de sang où résonne les murmures sur les murs stigmatisés.
Cicatrices rendues publiques , il s'offre aux regards égarés des pions ennuyés de ce manque d'intimité. L'homme rend visible sa lueur fugace, bougie consumée dont la cire ; au grès des cycles nécrose sa peau d'une cerne morne et méprisante. Stupre et carmin imposés aux regards félins et pervers. Beaucoup s’accommodaient dans cet havre de chair montée et enchaîné dans la fosse. Une simple ombre lasse se promène , son droit de pensée limité à des cercles. Sous les regards des cerbères prêt à abattre leurs lames du silence et couver la nuque.
Jay, sous sa maigre entité ne veille plus , il écarte ses importuns et se fait lasser par la débauche.
Abrité dans l'insalubrité sommaire d'un cachot miteux, ses doigts fins fendent l'air ambiant et se font une place garnie dans les poches, sa marche se poursuit. Les idées , ces scènes et souvenir coupées finement en des actes provoquent un effet borgne, remuant la tête péniblement.
Ces visages encore clairs le nargue , voix tacheté de liberté.
Une gorgée imaginée pour narguer ses narines par les effluves de la soif.
Silence pesant , maigre récompense sur soixante douze cycles horaires, l'épiderme nonchalant se teint à la fraicheur des lieux.
Ce sol froid, tremplin du circuit du détenu, il brode de par un balancement d'épaule une danse à la liberté, s'entête à se faire cible mouvante pour les tireurs. Il avoue , ces quelques bribes inscrites en lui, tractée par l'hémoglobine.
Les uns sont aveugles... De naissance et les autres refusent d'ouvrir les yeux. Que deviendront.. Que.. Si ceux qui voient encore clair , osent - ils s'interdire?
Si seulement tu pouvais encore nourrir quelque espoirs et voir ces chaines utilisées efficacement contre nous.. Aide nous à lutter contre le sommeil..
Que les mânes de mes ancêtres me guident, Cirius.

Informations sur l'article

Accord
29 Décembre 2014
844√  3 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire