Recherche

EDC de Astaa~40027

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Astaa~40027

Cacher

Tu peux pas comprendre...

Services Techniques de la Ville, sur une chaise, scotchée a son holo-poste de travail. Du moins celui qu'elle s'est approprié puisque personne n’avait l'air d'y avoir ses petites habitudes.
... Tu es là ? ...
- 'videmment... Ou veux-tu que je sois ?
Elle soupire irritée, irritable.
Une jambe repliée sous elle, assise sur sa cheville a s'en couper la circulation si la dite gambette avait été organique. L'autre est repliée, le pied nu posé sur l'arrête avant de la chaise et le genoux en guise de réceptacle a menton, la lippe boudeuse.
... Ça va pas toi... Pour que tu me cloisonne comme ça ...
- Mmmph... Laisses moi... Mal au ventre... T'peux pas comprendre...
Ça ressemble fort a un grondement de bête blessée, repliée au fond de sa caverne, occupée a lécher ses plaies en s'occupant frénétiquement, pour penser a autre chose qu'a la douleur lancinante. Presque hystérique... Ironique non ?
Les doigts de la main gauche portés à la bouche, la gynoïde grignote ses ongles de céramique imitation kératine, joue avec ses dents et la pulpe de ses dernières phalanges.
La main jumelle est reposée sur l'interface-holo, s'agite et se déplace, mécanique sous le regard, bleu, fixe, un peu vide, toujours quand elle bosse de la sorte. La réponse ressemble a un soupir numérique, une respiration entre deux colonnes binaires, avec un rien d'anthropomorphisme on pourrait croire a un souffle désabusé de se heurter a un écureuil-épic aux dards de platine
... Non ça... C'est sur, morphologiquement parlant, maintenant, tu sais ...
- Alors lâches moi les nanones...
... Mais quel caractère de merde quand tu t'y met ! ...
Plus d'échange, un instant elle se prête a le regretter mais bien vite, toute à ses réflexes anatomiques de nouveau né, en position regroupée sur sa chaise, occupée a suçoter ses doigts elle se replonge dans son ouvrage avec soulagement.
Deux câbles d'un noir opaque, fins, vaguement irisés selon l'angle, presque gracieux si elle ne les avait extirpés de leurs logements cervicaux et déroulés jusqu’à se brancher directement a son poste...
Là, elle s'imprègne, s'oublie dans les itérations de données confortables, les algorithmes douillets et fait presque corps avec son travail de surveillance, nageant avec bonheur entre et à l'intérieur des diagrammes et matrices de régulation... Comme un poisson dans l'eau...
Un poisson a la nageoire caudale en charpie.
Qu’importe c'est un excellent palliatif pour oublier, même quand on nage de travers... Oublier qu'elle ressemble a rien -déjà que- emmitouflée comme si on avait coupé le chauffage dans les locaux. Mais évidemment ça ne pouvait pas durer très longtemps sans qu'on vienne l'emmerder à nouveau... C'est vrai ça ! On fait tout pour manifester ostensiblement qu'on a pas envie de se faire marcher sur les orteils et pourtant...
...Tentative d'intrusion...
Bénigne... Déjouée sans problème aucun, avec peut être plus de fougue rageuse qu'il n'en était besoin par un firewall aussi mal-aimable que sa maitresse ... "Un magnifique plaquage correct bien qu'a la limite du règlement" Comme dirait les commentateurs.
L'attaque était dérisoire surtout quand elle pose son regard dessus une fois les contremesures et la contre-offensive réflexe lancée.
Un paquet de octets friables, éventré, et sans intérêt encapsulant un exécutable en sommeil... Un Trojan tout pataud, ridiculement visible dans son costume a paillettes et facile a annihiler, sans défense, même pour elle.
Les lignes de codes de l'intrus sont démembrées, déchiquetées, éparpillés et piétinés.
Une mort numérique rapide et -presque- sans cruauté d'un virus encore en bourgeon qui râle une première et ultime fois. Quelques 0 et 1 bien vite absorbés par le flux ayant a peine le temps de laisser paraitre leur nature :
...Empathie, réconfort, compassion...
Comme si c'était le moment de l'agacer avec ce genre de guimauve...
Sur sa chaise elle grimace, sub-vocalise un grondement en crispant ses doigts sur l'interface pourtant intangible et se replonge une fois le coup d'épingle passé, dans son labeur.
... Z'auraient pu faire quelquechose pour t'éviter "ça" ...
- Ta gueule, merde à la fin...
... ... ...
Spoiler (Afficher)

Informations sur l'article

imperium in imperio
08 Mai 2013
1162√  4 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire