Recherche

EDC de Saito

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Saito

Cacher

Fortis caedere, cedere non potest!

Spoiler (Afficher)
HRP : Ceci est évident impossible à connaitre pour vos personnages. Absolument pas utilisable dans le jeu... toussa toussa.
En tout cas un remerciement à l'ensemble des protagonistes de ce conflit qui fait vivre le secteur.


La lueur blafarde d’une lune à l’agonie vient difficilement percer le smog ambiant, véritable barrière de poussière figée dans l’ombre des hauts murs de la Cité.

Les pas de l’individu sortant du centre de clonage s’enfoncent dans l’eau radioactive, légèrement teintée de sang, stagnant sur les trottoirs à peine entretenus du secteur Marran. Une légère odeur du gel des caissons de cuve se répand sur son passage, témoin fatidique de ses récents déboires.

Les gouttes viennent s’écraser sur les pans de son trench-coat dissimulé sous un camouflage optique, seule trace éphémère de son passage dans les ruelles impériales qu’ils traversent rapidement. L’âme et le corps meurtris ils semblent éviter les foules d’impériaux, n’hésitant pas à effectuer des détours en voyant des groupes de révoltés en armes. Certaines lumières synthétiques vacillent avant de s’éteindre, la lumière artificielle rapidement remplacée par une obscurité envahissante.

L’individu s’arrête un instant surpris, vérifiant sur son deck les niveaux énergétiques, maugréant des insultes en voyant les différents résultats qui s’affichent. Il reprend rapidement sa route, arpentant dans l’ombre ce secteur désormais sans défense contre les menaces rebelles et exogènes.

Marquant un instant d’hésitation il finit par s’engouffrer dans le hall d’une barre d’immeuble, frayant vers un appartement richement décoré, visiblement appartenant à une femme. Il se pose sur un canapé et entame de sortir son paquet de Bloody, désormais écrasé, de son pantalon, soupirant légèrement avant de choisir une tige encore en un seul morceau et la glisser à la commissure de ses lèvres.

Attrapant son appareil de communication débordant de messages, il entame de répondre à certains, ignorant d’autres, prévenant rapidement la propriétaire de son intrusion dans son cadre de vie. Les messages, codés pour certains, attirent un instant son attention avant qu’il le verrouille et l’éteigne, son esprit surchargé d’informations, se remémorant des épisodes de cette folle heptade.


La mort de sa mère, Ardelia, fauchée prématurément, rapidement, trop rapidement, l’abandonnant seul dans cette cité peu accueillante.

L’annonce de l’Ambassade déclarant les hostilités contre Armacham, scindant en deux l’Imperium pour des raisons pécuniaires… le jeune homme ne comprenait pas les visages réjouis de certains impériaux à cette annonce. Armacham est un rouage nécessaire à l’Empire et une masse importante de combattants et travailleurs, se les mettre à dos demeure stupides et contre-productifs pour l’Empire.

Puis vient les attaques des membres de cette « Coalition » sommes des entreprises privées SMI et Armacham, la défaite est terrible et sans appel, la lutte ne sera pas égale. Le nombre d’assaillants est important, sans compter la violence et la barbarie de certains ayant perdu toute Humanité. Découpés, scalpés puis mangés vivant… voici ce que sont devenus Ses enfants… le constat est douloureux, déprimant.


Au final, l’Humanité que nous représentons mérite t’elle d’être sauvée ?


Puis la déclaration de l’état de crise et sa nomination exprès comme Commissaire Intérimaire, lui jeune lieutenant ayant à peine deux années de vie. Tentant de s’endurcir rapidement, s’épuisant à vouloir porter sur ses épaules encore frêle le poids d’une responsabilité beaucoup trop lourde. Les messages venant inonder son communicateur.

« Nous comptons sur vous pour protéger l’Empire »
« Nous avons besoin de vous. »


Pendant que le gouvernement et un général dépassé par les événements enchainent les ordres, les consignes et les actions, rarement efficaces… la Coalition l’assomme de message de propagande, entre persuasions et menaces pour lui demander d’emprisonner le gouvernement.

« Vous pouvez amener la paix en faisant votre devoir, emprisonnez le Haut Conseil. »
« Ne fuyez pas vos responsabilités, aidez-nous, ne soyez pas lâche. »


Les attaques s’enchainent au rythme des réunions de crise. Entre palabres et cuves, le communicateur dans une main et l'épée dans l’autre, il faut savoir jongler dans ce labyrinthe politique sans se tromper d’adversaire… mais au final… qui est l’ennemi… qui est le patriote… qui mérite ce « pouvoir » pour lesquels deux petits groupes décident mettre le secteur à feu et à sang.

Dans ce jeu où les égos démesurés se confrontent sans se préoccuper des jeunes fonctionnaires subissant de plein fouet leur ambition… les noms se mélangent, se croisent et au final se ressemblent… SigmarValmontIristaArseniaElliothKorskarn… tous des nobles et anciens nobles, tellement accrochés au pouvoir qu’ils en oublient l’Empire malgré de beaux discours démagogues.


L’envie de leur crier qu’aucun d’entre eux ne mérite l’honneur de diriger l’Empire, l’envie de leur hurler de régler leur différend dans une arène… de s’entretuer et de laisser Son Heritage en paix !


Le jeune homme, tour à tour Lieutenant, Commissaire et Major… symbole de ces fonctionnaires sacrifiés par les deux camps, ne sachant plus où est sa place, allume sa clope avec un long soupir.

Ave Imperator, ceux qui vont mourir te saluent !


Voyant la propriétaire venir à sa rencontre il abandonne ses rêves de paix et de d’Imperium unis pour reprendre l’entrainement. La faiblesse est un luxe qu’il ne peut se permettre en ces temps de troubles. Ce n’est pas pour ce gouvernement qu’il combat, ce n’est pas des consortiums privés qu’il veut protéger, ce n’est pas ces vaniteux qui méritent le sacrifice son clone… c’est pour la masse de fonctionnaire, osant ou non prendre les armes, c’est pour l’Imperium et Ses valeurs… il le doit, pour l’Humanité.
Il existe une troisième voie... une voie de paix!

Fortis caedere, cedere non potest.

Informations sur l'article

Pro Impérium
28 Mai 2017
669√  15 1

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Sigmar (209☆) Le 28 Mai 2017
    "Ce n'est point par la lâcheté que les grands empires sont soutenus." (Tacite)