Recherche

EDC de Pelagia

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Pelagia

Cacher

Conditio


TW : lavage de cerveau
Conditio

- “En Son nom !”

À ma droite #75X9X, petit individu à la peau flasque et pâle. Encore frêle, il a quelques intubations de moins que moi. À ma gauche #746XX. Cet individu-là est plus grand, plus formé. Et il arbore les mêmes courbes morphologiques que moi. Pour ce que j’en sais en tout cas.

J’aime ce mot. Morphologie. Je l’ai appris un peu avant.

- “Loué soit-Il, car grande est Son Œuvre.”

Je me dévisse le cou, de temps en temps, pour regarder mes deux voisins. Ça me divertit de l’implacable bouillie d’images qui s’agglutine devant ma rétine, inlassablement. Je n’ai pas tous les détails. C’est un peu trouble au travers du gel oxygéné, et encore plus au travers du plastiverre qui me sert de matrice. Mais je peux tout de même les voir, l’un et l’autre, chacun dans leur propre cocon, fixant leur propre Réalité Normative Différée.

*****

- “Gloire à l’Empereur, qu’Il nous garde.”

Je glougloute, crachote, et m’étouffe. Pas à cause des mots. Je les connais, et ils m’aident. D’abord, on cherche à les comprendre. Une fois qu’on a compris, on cherche à ne plus entendre. Et puis on finit par les entendre, même quand la voix se tait. Et après on s’habitue, on les apprivoise, et on les aime. J’aime ces mots, mais je m’étouffe toujours.

C’est le tube nutritif enfoncé dans ma gorge, il s’est encore bouché. Je ne peux pas faire grand-chose, à part tousser, et me cogner contre le plastiverre. Mais on finit par venir. Le Tout Blanc ouvre ma matrice. C’est le moment que j’aime bien, les doigts de latex plongent dans le gel pour me tirer en avant et me dégager les poumons. C’est frais tout autour, et je peux prendre une pleine bolée d’air, avant qu’on m’intube à nouveau. Retour dans mon cocon, le gel envahit à nouveau mes narines. C’était la quatre-vingt quatorzième fois. Depuis que je sais compter en tout cas. Quatre-vingt-quatorze, c’est un bon nombre, je serai bientôt à maturité, je pense.

À côté de moi, #75X9X se démène encore dans sa poche. Le Tout Blanc était occupé avec moi et il manque d’oxygène. Je vois les gestes, identiques à ce que j’ai subis, un tube sort, un autre rentre. C’est efficace, ça va vite. Avec un peu de chance, lui aussi atteindra quatre-vingt-quatorze. Il aura peut-être quelques déficiences, mais ça arrive. J’en ai vu une autre avant, avant qu’on installe #746XX. Il y avait #27320 sur son plastiverre. Plusieurs ratés, mais ils l’ont tout de même porté à maturité. Qui s’inquiète des séquelles de toute façon, on est tous là pour une seule raison, non ?

- “Pour Sa plus grande Gloire.”

*****

Rêve. J’ai appris à reconnaître. Je peux parler, aucun tube ne s’enfonce dans mon œsophage. Je peux bouger, je ne suis pas allongée dans mon gel. Je suis dans un rêve. Je n’ai pas peur, la voix est là pour me rassurer, et je répète avec elle.

- “Il me guide, Sa Lumière est sur moi, et me réchauffe.”

Je peux faire ce que je veux quand je rêve, alors j’en profite. Les images contre mes rétines m’ont beaucoup appris sur l’Après. Je visualise son Œuvre, je m’y promène, j’admire les jardins, et les hautes tours. Son armée est là, qui défile. Ils ont fier allure dans leurs uniformes noir et or, image de puissance et de Sa Grandeur. Je m’émerveille devant les Hauts Murs qui veillent sur l’Humanité. Je rêve que je suis en haut de ces mêmes murs, je regarde la grande désolation du Dehors, les ombres qui se couchent sur des terres irradiées, et des créatures de cauchemar. Je marche encore, et je surplombe maintenant les terres impies, les flammes dansantes de quelques feux allumés par ses sauvages aux mœurs dépravées.

- “Et mes ennemis brûleront, pour Sa plus grande Gloire.”

*****

Ils ont retiré #746XX. Défectueux. Je me demande ce qu’ils en font ensuite.

- “Il est pour les monitorés.” a dit le Tout Blanc.

Ce doit être là qu’on effectue le recyclage des produits ratés. Je répète les paroles idoines, mais je ne peux m’empêcher d’éprouver de la jalousie. #746XX a beaucoup de chance.

- “Il lui dédiera son être, et finalement pourra vivre dans sa Grâce pour l’éternité.”

Dans l’Après, moi aussi, j’aurai cette chance de Le servir, mais jusque-là, je sais que je dois me concentrer sur son Enseignement. Je reprends le fil du déchaînement visuel, les yeux écarquillés par les pinces de fer qui tiennent fermement mes paupières.

*****

Extraction, extubation, examen.

On me redresse sur le carrelage froid. Tout est blanc, le sol, les murs, les doigts qui me palpent et me tripotent. La lumière aussi. Je replie mes orteils, et je grelotte, tandis que quelques morceaux de gel se détachent de ma peau pour retomber en petites flaques visqueuses.

On continue de me tourner de me tirer un bras, une jambe, couvrant ma nudité de vêtements informes d’un bleu-vert écœurant, et pourtant si savoureux au milieu de cette pièce sans couleur.

- “Le produit est conforme. Conditionnement impérial à damner un Samus. On peut lui refaire une mémo-virginité.”

Virginité. Il y a une notion de pureté, parfait. Je souhaite évidemment me présenter à Lui sous mon meilleur jour. Une gifle sur les fesses, et je suis apte. Démoulage terminé. Je me redresse fièrement, et avance vers les portes à battant. À mon tour, je vais pouvoir parcourir les rues de Sa Cité, et peut-être même, hanter les rétines des prochaines générations, dans leurs cuves.

- “Loué soit-Il, car je m’en vais perpétuer Son Œuvre”, je croasse, la voix encore éraillée.

Spoiler (Afficher)
Inutilisable en RP.
Il ne s’agit pas d’un souvenir de Pelagia, ni même d’une situation existante. Il ne s’agit que d’un peut-être, un rêve dans une réalité dystopique, pas si éloignée. A moins que ..?

Informations sur l'article

Speculum Rei
19 Mars 2023
593√  26 7

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires