Recherche

EDC de Ozlem

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Ozlem

Cacher

La beauté du Diable

Par un soir d'orage, dans le coin d'un taudis humide au plafond dégoulinant, une elfe griffonne sur un bout de papier à l'aide d'un vieux crayon. Elle exorcise ses démons.
Je suis une ombre, éclipsant la lumière. Une ombre profanatrice, chassant la sainteté solaire. Je me répand comme une moisissure, un fungus envahissant, étouffant la vie de la terre, remplaçant herbe et mousse par la mort.
Aucun Dieu ne peut m’éradiquer, car je suis autant attachée à ma triste existence que du lierre à son arbre.
Vous ne m’aurez pas, quand bien même les océans s’asséchaient, le soleil cessait de briller, et le sang des hommes nourrirait la terre. Mon fléau est éternel, et accablera vos pères, vos mères, vos enfants, vos frères et vos sœurs.
Vous me subirez tous, et lorsque vous me croirez enfin parti, vous apprendrez que je reste tapi, tel un serpent sous le sable des chaudes dunes. L’éternité n’aura jamais de prise sur moi, je suis un phénomène aussi naturel que la bonté, aussi dévastateur qu’un volcan, aussi alarmant qu’un orage d’été.
Je suis l’amant de certains, et le père d’autres, celui qu’ils ont accueilli à bras ouverts quand le monde entier ne voulait plus d’eux. Ils me vénèrent, et m’embrassent, et je leur enseigne la douleur, la soif. C’est de plaisir qu’ils se tortillent, lorsque sous mon regard ils m’invoquent, avides d’un millième de mon pouvoir.
Je ne suis jamais loin, infinitésimalement au fond de vos cœurs. Et lorsque vous m’acceptez, vous en jouissez car je vous offre la liberté. Plus de culpabilité, vous obtenez tout. Sexe, argent et frissons, les interdits je les ai pulvérisés.
Ne me craignez pas, je suis votre amour, sauvage et incertain, ne vous fiez jamais à moi. Je suis un loup qui vous mordra lorsque vous baisserez la garde. Je suis celui qui vous étrangle au creux de la nuit, vous faisant ressentir des plaisirs coupables et interdits, qui vous consument de façon entêtante, ne laissant que le mot « encore » dans votre esprit ronflant.

Je suis une divinité implacable, manipulant le feu dans l’écrin de vos entrailles, les mots sur vos langues, les coups au bout de vos doigts.
Je suis le Mal, je vous corromps tous, et vous ne m’échapperez pas.
Spoiler (Afficher)
Les jolies mises en page, je ne sais toujours pas faire.

Informations sur l'article

La duelle du Mal
14 Mai 2024
316√  24 7

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires