Recherche

EDC de Liouli

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Liouli

Cacher

[event] Etude de cas - De l'ire au délire

Etude de cas de "Radio-toxémie aïgue".

Observations du cobaye :
ID #74563

Exposition : Irradiation
Durée : approximativement 35 à 45 minutes en tout ; à raison de plusieurs expositions allant de 2 à 25 minutes.
Durée des Expositions estimées sur la base de message que j'envoyais sur les trajets:
  • 23:20 approx. (2-5 minutes)
  • 23:25 approx. (2-5 minutes)
  • entre 23:30 et 23:55 approx. (20-25 minutes)
  • 00:00 approx. (2-5 minutes)
  • 00:05 à 00:20 approx : Rencontre avec le contaminé "vert-muté" : Flÿnn.
  • 00:25 exposition (5minutes)
  • 01:30 à 1:40 approx. (5-10 minutes)
SYMPTÔMES ET HEURE D'APPARITION :
Phase prodromale :
Heure approx : 23:35
  • Gout de métal/plomb dans la bouche.
  • Sensation d'anesthésie des dents.
  • Anesthésie sensorielle.
  • Désorientation (?)

Heure approx : 01:30 - 02:00
  • Nausées
  • Céphalées
  • Saignement de nez (épistaxis)
  • Lésions cutanées (nécrosante)
  • Perte de connaissance

Phase terminale :
Heure : 07:00- 07:30
Dégradation brutale de l'état de la patiente :
  • Vomissements (Hématémèse)
  • Hématurie.
  • Signes clinique de l'Hemorragie interne présents : Soif, anémie, hypoxie, asthénie, hypotension, augmentation du rythme cardiaque.
En l'absence de soins adéquats qui ne ferait que prolonger l'agonie : décès à prévoir.
Note : Probablement ma dernière entrée.
Décès du patient : 07:55
Analyses complémentaires :

Suite au visionnage de l'enregistrement des caméras holographiques il semblerait que le cobaye ait eu des absences et des phases délirantes
(Chose dont je n'ai pas souvenir et n'ai donc pas pu faire le constat pendant mon délirium et pendant mes phases fugaces de lucidité.)
In girum imus nocte et consumimur igni
Quelle idée de me laisser tenter par une accrétion alors que j'avais tant à faire ? Folie passagère.
Résultat, en sortant du centre de clonage ; j'avais été surprise par la pluie sans protections ... l'enfer.
" Putain d'imp ! " morigénais-je en m'éveillant dans un accès de mauvaise foi flagrant.
Repensant avec morgue aux "excuses" d'un Shull qui m'agressait et me lardait joyeusement.
J'étais néanmoins admirative de cette façon dissonante qu'ont ces imbéciles de nous tuer tout en s'en excusant.
...
Foutue pour foutue...
J'avais alors pensé que c'était une bonne idée.
J'avais pensé que ce n'etait qu'un mauvais moment à passer.
J'avais pensé être forte et faire un sacrifice utile et rentabilisé.
Celui qui visait à sauver les démoulés de la mutation auquelle je m'étais -presque- sciemment exposée... allant barricader et calfeutrer autant que possible fenêtres et entrées. Après tout, fallait que ce soit fait.
...
Venu me rejoindre dans sa batali pour vérifier mon état... Djoogo m'avait trouvé complétement désorientée et paniquée après ma rencontre avec le "Vert-muté". Je lui avais livré la vérité sans filtre, froidement, j'étais condamnée, c'était une question de temps : alors il m'a proposé de me cuver directement.
Mais. C'étais sans compter sur mes idées saugrenues, ma curiosité morbide et mon amour des promesses tenues. Le temps qu'il arrive je m'y étais déjà résolu :

" Tch! Cobaye ? des conneries de scientos ça !" m'avait-il dit, remonté comme rarement.
" Si tu souffres je te cuve, point barre! "
J'aurais du l'écouter, encore une fois.
Ô combien j'ai regretté de ne pas avoir accepté.
Mais j'avais dis à Minori que je le ferais...
...
La première nuit :
J'avais senti mon corps se consumer, se désagréger, s'auto-détruire, inexorablement jusqu'au petit matin. Et mon esprit tournoyait dans les pires affres de l'existence tandis que l'angoisse gagnait mes systèmes limbique et nerveux qui étaient inondés de signaux d'alarmes vitaux.
...
L'invisible vermine me tuait ... je revenais à la vie sans rien pour m'en protéger.
A nouveau, le centre de clonage qui prenait l'eau m'irradiait.
J'avais bien tenté d'éviter l'eau contaminée, qui remplissait peu à peu le centre en grimpant sur un baril. Peine perdue. Je sentais le rayonnement me parvenir du déluge, ma bouche s'engourdissait et mes papilles goutèrent au fer ...
"Eh merde !" J'avais ma dose ...
"Pas une putain de combi en vente dans ce secteur! Bordel à cul !"
J'avais demandé l'aide de la seule personne à qui j'osais le faire ... l'appel n'avait pas été entendu, j'écopais dans ma galère.
Dans une phase de fugace lucidité, je me suicidais avant de devenir un danger. Je mourrais et revenais...
Et malgré quelques échos de solutions, je n'osais pas exposer le groupe à ma contagion.
Alors. Intoxiquée, épuisée, je restais piegée dans le cercle vicié du décès, dans l'irradiante solitude et le désespoir contagieux.
Les forces et la salubrité mentales me quittaient peu à peu. Ma positivité contaminante remplacée par celle du poison insidieux."

Informations sur l'article

Fichiers corrompus
24 Septembre 2022
323√  6 4

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Minori~48242 (116☆) Le 24 Septembre 2022
    J'sais pas qui c'est cette Minori, mais elle est bien chiante en tout cas. On dit qu'il faut surtout jamais l'écouter. (♥)
  • N0-1R (149☆) Le 24 Septembre 2022
    Welcome back in hell 🔥
  • Barshabba (125☆) Le 24 Septembre 2022
    Je vais me mettre à piller, ici, quelques tournures de phrases bien classe… C'est le prix de l'excellence !
  • Liouli (372☆) Le 24 Septembre 2022
    @N0-1R : Go faire un petit panneau "Welcome back in hell 🔥" à afficher dans le centre de clonage ~

    @Minori : N'accusons pas cette pauvre Minori, j'en ai eu l'idée seule comme une grande ahah c'etait du bénévolat (♥)

    @Barshabba : Le Prix Nobel de la flatterie t'es descerné ~ Merci ahah.