Recherche

EDC de KorSkarn

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par KorSkarn

Cacher

Ma Place

Ma Place


?/320.3 à 08ch30
LOCATION UNKNOWN - NO CONNECTION



Après cette sensation d'avoir couru, d'épuisement physique et presque mental, être assis en aussi bonne position était un véritable délice.
La tête auréolée de rose d'une gynoïde allait et venait avec application entre ses cuisses musclées, coulissant, étau serré, avec une expertise certaine autour de l'imposante virilité du cyborg, égalée seulement par l'application toute synthétique a la tâche : Muqueuses se serrant de manière trop prononcées pour être normale, réflexe de déglutitions supprimés, absence de réelle respiration, de limites...


Mais quelque chose... Tout était brouillé, atténué. Amoindri.

Sortant soudainement de son rêve érotique, il se redresse un brin vivement, grognant, une main sur un Gun. Immédiatement, les courbatures dues au port prolongé de l'armure se font sentir, toujours paré de celle-ci d'ailleurs alors qu'il s'assoit.
Le mâle se passe une main sur le visage puis dans les cheveux, chassant les dernières bribes de la fin du songe inspiré par une longue escapade sans intimité. Baladant son regard sur ses Camarades encore endormis, il se lève pour se diriger vers la sortie, entamant tout en marchant son rituel matinal d'étirements. Poignets, puis coudes, puis épaules, puis la nuque...


Dehors l'arbre, le reste de la forêt l'accueille, élevant ses étranges cimes naturelles aux formes chaotiques. Torturées parfois, peut-être pas si insensibles aux drames qui se déroulent au pied, entres, leurs augustes et silencieuses, massives et pourtant discrètes, présences.
L'ambivalence. La nature en était pétrie, entre promesses d'étouffement sous le couvert de la végétation prête à engloutir ses visiteurs sans plus jamais les laisser paraître, et promesses d'une liberté infinie de parcourir ses étendues aussi longtemps qu'on le puisse, sans être tenus en laisse par les intérêts des égoïstes ou par les IA.

- "Même cette putain de spore."


Grogne le Cyborg en élevant une main, avisant une particule colorée voleter, agitant la main pour fendre l'air et la faire accélérer, l'entraîner sur un courant invisible dans une autre direction. La regardant s'envoler dans l'éther, vers la plus inconnue des destinations une fois qu'il se sera retourné pour la quitter du regard.

Ici, rien n'était écrit, qu'à la pointe d'une balle ou d'une lame, et de ses compétences. Il avait l'impression d'être jeune a nouveau, nouvelle recrue du Mili', étudiant avidement à l'UI, croyant encore en un but suprême, en un système qu'il ne connaissait pas encore pour savoir qu'il vivait ses derniers instants debout...

Le cyborg referme soudain le poing, inspirant profondément comme pour ventiler le corps niché dans la carapace secret technologique, parcourue d'une soudaine vague de chaleur...
Car leurs compétences et leurs moyens n'avaient pas été suffisantes, justement. Malgré tout les défis relevés avec brio, les dangers qu'ils ont passés avec inventivité et à très peu de prix... On venait de leur mettre la pine.



Un ennemi beaucoup trop déterminé et discipliné avait attendu le moment parfait pour frapper chirurgicalement, méthodiquement. Au contraire total par exemple de ces barbares du S3 qu'ils ont croisés dont la seule idéologie est de détruire et de tuer déf' autant que possible, par plaisir, et peut-être, quelque conviction nihiliste haineuse et enragée, écumante.

Il était profondément curieux de quelles idées pouvaient bien animer leur nouvel implacable ennemi, face à qui tous tremblaient... Ou trembleraient, si ils avaient vu ce qu'ils ont vu... ....
Était-ce, comme pour bon nombre de factions qui se chamaillaient pour contrôler autant que possible du gâteau Dreadcast, simplement cette recherche d'hégémonie par une méthode précise ?
Ou quelque chose de plus profond les animaient a... Faire... De telles choses ?...


Le Cyborg s'assoit lentement, soupirant longuement face à l'éternelle récurrence d'un monde fait de constantes questions aux réponses souvent décevantes. Le regard triste, blasé, et pourtant illuminé d'une lueur qui n'est pas que celle du lever du jour qu'il contemple, illuminant le smog a un horizon plus bas qu'on ne peut le voir dans les Murs.

Ses pensées dérivent vers la cérémonie prochaine, se demandant s'il se rendra a la prochaine mascarade gouvernementale au sein de la Domus, en l'honneur des disparus sortis pour sauver l'Humanité. Disparus qu'ils auront une fois de plus refusés d'aider, quand ils ne tentent pas de les manipuler, infiltrer, empêcher voir coincer... ...

Pas étonnant que leur Secteur soit autant derrière, et de tout façon, c'est à se demander quelle aide ils pourraient encore apporter. Surtout empêtrés, s'effondrant sous le poids des politiques catastrophiques jusqu'à avoir, impensable il y a quelques décennies, ployer le genou face au S3... Sauvés par une rousse sur laquelle ils crachent depuis des sièges où ils accumulent, littéralement, la poussière.
Le cyborg souffle un léger rire nasal. Tout n'allait pas si mal au fond, quand on regarde de ce côté. Après tout, son coup de poker avec les demandes, sans aucune préparation, avait fonctionné comme prévu, et même mieux. Peut-être même trop, l'opposition à le voir Sénateur s'était faite tardive, mais belle est bien ferme, l'ayant fait craindre qu'il devrait bel et bien tenter de bosser à redresser les choses en S1, malgré mais avec eux, a un poste quasiment honorifique.
Ils ont réellement cru qu'il voulait rafler toutes la cagnotte en misant gros avec une petite paire, mais au final il c'était barré en piquant toutes les blind avec rien en main, avant de sortir de table avec ses gains... Et en prime, en révélant une fois de plus qui bluffait sur leurs promesses, sur la méritocratie, voir sur l'avenir du Secteur.

Même la duplicité reste claire comme de l'eau de roche lorsqu'elle est prévisible, guidée par la rancœur.
Cela lui faisait penser...



Sortant son com', le cyborg avise le message pré-écrit aux congrés sur le fil où l'on le houspillait de vieilles rancœurs, et d'avoir demandé quelque chose en échange d'un acte a priori Impérialiste...
... Comme si en cette époque il existait encore quiconque pour croire qu'on obtient quoi que ce soit du régime gratuitement, ou sans le forcer, même s'il s'agit d'un poste, d'une position, pour bosser...



Les Enclism m’en soient témoins, j'aurais tout tenté... Usez comme il vous plaît de vos droits et pouvoirs, je l’acceptes autant que j’en suis déçu. Et vous, les résultats ?

Si vous voulez tout savoir, cet important stock que je constituais devait servir a un avant-poste Extérieur, stock que je sacrifie a un Secteur, a sa population, qui en a besoin, pour me tenir a ses côtés plutôt que fuir.
Un espoir que plutôt que bâtir autre part, il y aurait une chance d'union face à l'adversité, et que je pourrais être a nouveau au sein de, accepté, dans ce Secteur.

Mais de toute évidence les vieilles rancœurs ont la vie dures, puisque même a un poste quasiment entièrement honorifique, les voix s'élèvent pour me reprocher ce qu'il c'est passé bien au delà de la naissance de nos plus jeunes membres, des décennies en arrière.

J'en suis attristé mais pas tellement surpris. J'aurais plaidé ma cause en essayant d'ignorer les noms ressortant les heurts qui nous ont divisés il y a des décennies, au delà de toute prescription. J'aurais tenté, avec trop d'audace peut-être, mais je ne regrettes rien.
Particulièrement, si ce choix n'était pas celui du Sénat.

Bonne soirée et qu'Il vous guides.


// Déconnexion



Rangeant, après de menues modifications, son com' privé de réseau, le cyborg reprend sa contemplation. Profondément serein, repensant a la promesse de Liam, il écoute les bruits de l'infâme végétation, d'un monde qui s'éveille dans lequel ils allaient reprendre leur progression. Un monde implacable, déterminé, meurtrier, mais... Bien vivant.

Il connaissait sa place. Plus que jamais. Même si il croyait parfois voir une ombre Mergo l'accompagner Dehors.
Sa seule crainte à l'occuper, cette place, était de ne plus être en mesure par son engagement Dehors pour l'Humanité, de ne plus pouvoir remplir ceux 'Dedans'...
Et surtout, de les abandonner elles si il y laissait la peau... Ses trois beautés à qui il ramenait un souvenir, d'ailleurs.


C'était tellement plus facile quand il n'y avait rien a perdre...
Même si il sait plus que jamais pour quoi se battre.




Nous reviendrons.
Il subsiste des Impérialistes... Beaucoup.



Spoiler (Afficher)
@Camalyenne, Nelwenn et Sephoë
Ainsi qu'aux MJ ayant encadrés, que je remercie a fond d'ouvrir ce jeu a tous, et les joueurs ayant partagés cette aventure ! < 3
Inconnu, tout ça, a moins que...

Informations sur l'article

Impérialisme et Loyalisme
27 Octobre 2020
410√  21 10

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires