Recherche

EDC de KorSkarn

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par KorSkarn

Cacher

Guide de Survie aux Impérialistes

Quelque part, loin des yeux loin des menaces, le Cyborg tapote sur son deck tout en tenant une coupe de champkro. Il tâche cependant de garder son globe oculaire unique, synthétique, sur son interlocutrice, dès qu'il ne tapote pas un court instant à la suite d'un temps de chargement terminé vers l'upload... Quelques cycles après celui sur les fréquences LDE.

// Welcome, Judicator.
-- Open file ISGLDE1153.prtext.
// Opening file ISGLDE1153.prtext...
-- Save as ISGLDE1153.txt
// File saved as ISGLDE1153.txt
-- Upload file ISGLDE1153.txt on Public Document Server 30549.
// ... ... Request accepted. Hosting file...
// Hosting in progress...
// Hosting complete on Public Document Server 30549, Judicator.


Guide de Survie aux Impérialistes

Par la Légion des Enclism

.
.
.
.
.
.
.
.
Guide de Survie aux Impérialistes
Par la Légion des Enclism
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.


Table des matières
.
.
Préface : Page 3.
I. Se fondre dans la masse : Pages 4 à 14.
II. Eviter les coups : Pages 15 à 24.
III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme : Pages 25 à 34.
Conclusion : Page 35 et 36.
Notes de l'auteur : Page 37.



Préface
.
.
Avant toutes choses, il convient de définir le but de cet ouvrage, qui peut paraître plus ou moins surprenant selon le point de vue.
En réalité cet ouvrage est apparu non seulement comme une demande, mais comme une nécessité pour nous, suite aux répétés suicides, et cryogénisations de personnes globalement considérées comme Impérialistes. Voir, heureusement en comparaison, leur simple retraite de toutes affaires publiques, mêmes commerciales ou de recherches.
Retraite, s'accompagnant souvent d'un très fort, et durable, sentiment de dégoût, de lassitude, de désespoir.
Cet ouvrage est donc une tentative par la Légion des Enclism, de sauvegarder, de préserver, de rendre même un peu plus supportable, l'existence d'une frange de la population obéissant à une idéologie particulière, l'inclinant à être justement plus vulnérable aux atteintes par son abnégation, mais également par la situation politique et répressionnaire entourant le début de ce 3ème siècle et les quelques décennies précédentes.
Les trois chapitres qui suivent, détaillent comment ne pas montrer être (trop) Impérialiste, puis comment se prémunir des atteintes et des blocages, et enfin comment supporter et se défendre des moyens mis en oeuvres contre nous. La conclusion abordera brièvement l'idée de 'riposter'.


I. Se fondre dans la masse
.
.
Avant toutes choses, il convient de bien comprendre qu'en aucun cas quoi que ce soit que vous pourrez lire ensuite, particulièrement dans ce chapitre où nous vous donnerons les pistes pour dissimuler votre Impérialiste, ne doit jamais être vus et appliqués comme un renoncement de celle-ci. Jamais ce qui doit suivre doit être interprété comme d'être 'moins Impérialiste et plus Loyaliste', mais comme dissimuler qui vous êtes, et plus particulièrement, votre Abnégation et votre Impartialité, de sorte à ne pas être abusé, bloqué, attaqué, bref, empêché de donner à l'Humanité.
Si l'Impérialisme enseigne de ne pas faire preuve de duplicité, elle stipule aussi que si cela est nécessaire, cela doit être absolument utilisé : La fin justifie les moyens, et apparaître comme un Loyaliste pendant des années peut vous mener à une position où vous pourrez faire resplendir l'Impérialisme au sein de la Société, au grand jour, et diriger en concordance avec les idéaux d'Imperator. Une voie difficile où beaucoup échouent, trop révoltés, fatigués de ce qu'ils voient.
Ainsi, ce chapitre sera surtout d'utilité aux personnes souhaitant poursuivre une carrière de fonctionnaire, ou dans la politique, mais aussi à tous ceux qui pourraient tôt ou tard nécessiter la participation voir la plus simple autorisation gouvernementale pour avancer dans ses projets. En ce sens, ne négligez SURTOUT PAS ce chapitre même si vous ne pensez pas rejoindre les institutions officielles.



I. Se fondre dans la masse
.
.
Le premier moyen de vous fondre dans la masse, le plus important, est d'apparaître totalement comme un Loyaliste au niveau de l'obéissance, en suivant un ordre de priorités d'actions, de conduite, très strict sans JAMAIS en dévier :
  • Quoi qu'il arrive, en premier, obéissez d'abord a votre supérieur hiérarchique direct. Cela comprend son interprétation du Droit.

Comme votre DI, mais aussi n'importe quel supérieur hiérarchique qui vous contacte directement, les instructions et les directions du plus haut statut prenant précédence sur chacun, même s'ils sont un supérieur éloigné physiquement, qui n'est pas sur le terrain.
Exemple : Votre DI Militarium (pas noble) met un Hostis à terre, il va pour le laisser filer, peut-être car il y a quelque chose entre eux. Un Noble intervient par com', que ça soit à vous uniquement ou à l'ensemble des présents, ordonnant l'exécution. Vous obéissez.
(A noter que cette précédence des statuts est tout à fait Impérialiste dans une situation où elle est logique. En revanche, ce que nous voulons dire, c'est que vous devez l'appliquer de manière totalement stupide et potentiellement illogique, détrimentale. Par exemple, l'Hostis pouvait être un espion qui ne doit absolument pas cuver pour aider à une opération en cours. Ou le noble peut vous ordonner d'opérer une retraite et abandonner vos camarades alors que la situation ne l'exige pas, par exemple pour le protéger.)



I. Se fondre dans la masse
.
.
  • En second, obéissez scrupuleusement aux interprétations actuelles des textes juridiques, au sens strict comme étant celles publiées publiquement, mais aussi au sens strict des interprétations d'un plus haut statut dont vous avez pu entendre parler. Ce qui est vrai un jour, peut devenir faux le lendemain sans amendements juridiques.

Cela veut dire que, si vous avez entendu parler la Déléguée CdL dire que telle personne est Acivis, même si elle a oubliée de la déclarer comme tel, que cela fait 7 jours depuis qu'elle est passée en Prison, ne vous posez pas de questions : Obéissez.
Même si deux Hauts Dignitaires disent que le Flagrant Délit n'existes plus, qu'on ne met plus de PV sans passer par une plainte, que faites-vous ? Si c'est toujours d'actualité, vous opinez et vous obéissez.
Une interprétation douteuse d'il y a 10 ans du Droit gèle la prescription sur un individu, qu'on vous requiert d'incarcérer pour des faits d'il y a 16 ans ? Vous ne relevez pas, ne posez pas de questions, même si cela ne doit trop apparaître comme du zèle, même si ServerGuard pourrait intervenir.
Et si vous avez le moindre doute, référez vous au premièrement de la page précédente, et demandez simplement à votre supérieur hiérarchique direct quels sont ses désirs, si il est disponible pour vous répondre.



I. Se fondre dans la masse
.
.
  • En troisième lieu enfin, obéissez ensuite aux textes de Droits, Lois, Codex, etc, si bien sûr donc cela ne va a l'encontre du premièrement et du deuxièmement précédemment abordés. Donc, a l'encontre de l'obéissance direct aux ordres du supérieur hiérarchique, et de l'obéissance également à la position, à l'interprétation gouvernementale du moment, d'une partie du Droit.
Cela peut sembler très basique mais le Droit étant utilisé comme le filtre donnant une apparence de légitimité et d'impartialité, de justice aux décisions d'un régime, désobéir aux textes de Droit, même si ce n'est aussi grave que de désobéir directement à un tenant du pouvoir, fait montre tout de même, a minima, d'une certaine capacité d'insoumission qui vous fermera progressivement, mais très rapidement, des portes. Ce même pour des faits très mineurs, ou plutôt, cela peut servir d'excuses, bien que toujours, on a déjà vus le soutien d'un (de) haut(s) placé(s) déterminé(s) aisément rouvrir des portes même après des faits gravissimes pour réaccéder à des responsabilités même après avoir mis en danger le Secteur, fait de la collusion contre celui-ci, comploté contre un gouvernement, etc, etc..
Mais en tout cas, apparaître trop 'Criminel' vous fermera des portes, même si au delà de l'insoumission démontrée, et le danger inhérent au fait que la Criminalité a ses propres groupes, les Loyalistes ne sont pas réellement anti-Criminels en général.



I. Se fondre dans la masse
.
.
Bien au contraire parfois, 'tendre la main' à la 'Criminalité' se compte parfois dans les forces gouvernementales, littéralement, quand des groupes 'Criminels' peuvent être employés contre une Criminalité critique du gouvernement, ou simplement contre une Criminalité qui n'est pas contrôlée, à qui l'on ne donne parfois par exemple, une délégation, quelques autorisations de decking ou de récoltes, de descentes, et la promesse de la laisser vivre un peu dans un territoire tant qu'elle est parfaitement sage vis-a-vis du pouvoir en place, ServerGuard ne réagissant de toute manière pas aux violations des Codex, tel l'Urbain, qu'il impulsa.
Si cette compartimentalisation équivaut pratiquement à une mise en quarantaine cependant, ces rapprochements sont parfois l'occasion de se propulser au sein d'un gouvernement sur ces tandems, puisqu'il est utile de séduire tant un groupe important de combattants, que ses têtes, des espions, mais aussi ses individus les plus prometteurs, y compris pour qu'ils changent de veste, prenant un col et des gants plus blancs en Haute-Ville. Cependant cela demeure rare.
Mais donc, pour rester dans le sujet et ce qui est justement sujet à des frictions en Basse-Ville, alors que que nous parlions de l'obéissance surtout s'appuyant sur la façade du Droit, cela ne concerne que la direction générale à prendre face aux éléments Loyalistes pour leur donner l'illusion d'être un des leurs.



I. Se fondre dans la masse
.
.
Mais en réalité obéir n'est que le début, il est également obligatoire de montrer une certaine forme de respect, en soi, de rendre cette obéissance, obséquieuse.
C'est un faux pas gravissime de ne pas donner du Lord ou du Lady, de l'Excellence ou du Général, du Netrunner ou du Commandeur, même s'il faut les cumuler pour se référer à un individu d'une manière qui lui soit la plus acceptable, et agréable a l'oreille (et quelle que soit la manière dont elle a obtenue ces titres...)
Car bien au-delà du respect que cela tend à montrer que vous avez envers la personne, respect de son autorité pour démontrer votre obéissance envers le système, vous en montrez surtout envers l'individu en lui-même et son égo. Si faire usage sans faute des titres corrects n'est pas tant une flatterie en soi, ne pas le faire cependant, est bien plus suspect, et motif à se méfier de vous.
Cela peut sembler très basique encore une fois, mais plus difficile parfois qu'on ne le pense en pratique, selon ce que l'on peut savoir sur l'individu, selon le degré de conscience que l'on a de seulement honorer la loi du plus fort.
Règle basique donc, également car ce n'est qu'un début. Cette forme de respect en réalité, s'étend bien au-delà, s'étend même sans limites, comme l'égo de la plupart, voir l'égo de tout les tenants du pouvoir combinés, qu'il ne faut jamais ignorer, oublier.



I. Se fondre dans la masse
.
.
Considérez par exemple qu'il est obligatoire d'aider un noble en combat, quel que puisse être le contexte, la personne face à qui elle est, car bien que le contraire ne soit pas puni par la Loi, il vous vaudra un ressentiment très profond. La faute notamment à ce que malgré notre 'immortalité', l'acte de cuver, de tuer, est toujours vus comme un acte de domination très puissant, peut-être le plus grand, et de le subir une certaine humiliation, bien que cela dépende des individus et qu'évidemment l'égo et le désir d'apparaître inatteignable, puissant, fera qu'on ne montre pas les effets de la cuve tant physiques que psychiques.
Mais bien plus grave encore serait de lever la main sur les tenants du pouvoir, même pour une cuve tout aussi anodine que pour n'importe qui, car ce serait une attaque contre le système et ces individus, leur égo, en même temps. Comme l'on peut le voir en ce moment (306.1), même si l'attaque fut démarrée par un noble, c'est une quinzaine de personnes proches de près ou de loin de l'acte, et de ses perpétrateurs, qui ont rendus la prison Impériale bondée.
Si cela est plus du champ de ce qu'il ne faut pas faire, que de ce qu'il faut faire, cela en démontre l'intérêt, et l'impact, de 'faire de la lèche', Ne sous-estimez jamais à quel point un Loyaliste estime sa propre personne, son groupe, son pouvoir, son prestige... Son apparence.



I. Se fondre dans la masse
.
.
Faire de la lèche, pouvant même aller très loin, avec certains nobles mâles par exemple étant relativement connus pour faire usage de leur titre, de leur position dans la société, pour se mettre en position bien autrement sur des femmes en général, bien que le phénomène soit connu chez certaines nobles.
Si refuser ce genre d'avance vous attire rarement des récriminations étonnées, des "mais je suis noble !", ne sous-estimez pas cependant le ressentiment que cela peut entraîner. Et s'il est attendu de vous, Impérialistes, de tout faire pour l'Humanité y compris usage de votre corps, nous vous rassurons qu'il est parfois tout aussi efficace, si ce n'est plus, de ne pas céder mais de mener, de laisser espérer, l'individu avide n'étant jamais plus attiré que par ce qu'il ne parvient pas à posséder.
Bien que ce genre de situations reste relativement rare, ou du moins, les avances plus subtiles, il est indéniable, et souvent, à tort ou a raison, reproché à voix basse en général ou a telle ou telle noble d'être monté sur autre chose avec ses fesses que les sièges des plus hautes institutions impériales avant de s'y être soudainement retrouvé. Si certains, rares, ne sont attirés par le sexe, ou ne risquent pas d'êtres abusés par les techniques qu'ils connaissent bien, le sexe reste une force directrice des êtres avides qui peut toujours obtenir des résultats si bien manié, avec la bonne cible.



I. Se fondre dans la masse
.
.
Sans aller jusque-là, surtout si vous ne désirez pas l'ascension hiérarchique mais bien simplement d'être laissé tranquille, il n'est jamais suffisamment répété, sous-entendu précédemment par le respect qui doit être donné, qu'il faut être poli et gentil avec les tenants du pouvoir pour se fondre dans la masse et ne pas éveiller de soupçons. Répondez aux conversations les plus ennuyantes, avec plus ou moins d'enthousiasme selon que vous avez besoin que cette personne se sentes liée à vous pour pouvoir travailler envers l'Humanité. Pour autant que le travail dans lequel vous êtes dérangé vous fasse de l'oeil, ne négligez pas de répondre à votre com' selon le nom s'affichant, qui pourrait très bien être celui de la personne qui vous bloquera, fermera toutes les portes et tentera de vous empêcher de justement travailler pour l'Ensemble.
Pourquoi pas même aller au contact pour ne pas montrer que vous êtes absent voir que vous fuyiez, mener des petites conversations sur la pluie acide et le beau temps au smog calme, fort anodines et bien inutiles en apparence mais qui imprime tout de même votre présence et votre amabilité, voir votre potentiel à le servir, en le Loyaliste à qui vous parlez.
Qui sait si même vous n'aurez pas l'immense surprise et plaisir de découvrir un autre Impérialiste, une personne qui se sacrifie réellement, de bon gré et sans arrières pensées, pour la société !



I. Se fondre dans la masse
.
.
Dans ce cas d'ailleurs, vos cirages de bottes risquent forts d'êtres inefficaces puisque la personne ne verra pas vos flatteries ni votre désir de le servir lui, quelque soient vos postes et vos situations, mais l'Humanité et l'Empereur.
Rien ne vous dit non plus que cette personne fasse encore mieux semblant que le commun des Loyalistes ne s'en donnent la peine, et d'ailleurs, nous en venons à l'importance de garder votre Impérialisme secret : Il n'est JAMAIS suffisamment souligné, répété, car c'est un piège où très nombreux sont attirés par la solitude, de ne PAS, ou en tout cas le moins possible, se confier à d'autres individus. Leur confier que vous n'êtes pas d'accord avec telle décision d'un dirigeant qui va à l'encontre des paroles d'Imperator, ses Valeurs, des règles de ses IA, ou qui est défendu par tel Codex qui n'as pas été amendé. Ou que vous avez vu tel acte de corruption et songez à faire quelque chose, que vous l'avez enregistré. Ou qu'une fois au pouvoir vous introduirez plus de transparence, que vous ouvrirez certains accès plus largement, que vous promulguerez telle Loi pouvant mettre à mal le népotisme, etc...
Car quoi qu'il arrive, vous n'êtes jamais assez prudent. Parfois même rester en boutique et ne pas s'intéresser a quoi que ce soit en dehors peut être vus comme un comportement suspect, un irrespect de ne pas participer a la 'vie impériale', au défilé de respects à donner.



I. Se fondre dans la masse
.
.
N'hésitez alors pas à faire valoir votre présence, surtout aux événements officiels où l'absence si vous êtes éveillé peut être vus comme un grave irrespect, surtout si vous êtes fonctionnaire. Mais avec une savante retenue de ne pas se faire remarquer, ni d'avoir l'air mystérieux pour n'éveiller la curiosité, mais simplement rappeler son existence de manière simple, ce qui peut parfois vous ouvrir des portes d'ailleurs d'une manière similaire à une 'redécouverte'. Comme avec les NI vites parrainés et testés que le Loyaliste découvre compétents, actifs, présents et malléables pour vite en faire des outils attachés à soi. Soyez donc adaptables, soyez aussi insaisissables qu'un Serratus Vellox mais sans jamais paraître aussi dangereux !...
Vous devez vous fondre, ne faire qu'un avec le principe voulu par le pouvoir dirigeant cette société, leur interprétation des Codex qu'ils réforment à leur guise petit a petit dans ce but, que vous leur devez une obéissance pas uniquement totale et aveugle, mais déférente simplement par la position qu'ils occupent entre eux, par les choix qu'ils prennent les uns envers les autres.
Vous DEVEZ bannir toutes émotions dans votre processus de décisions de ce que vous allez faire et dire, ces émotions qui attirent vers le Loyalisme ou la Rébellion, pour uniquement les laisser transpirer dans vos mots et votre attitude affichée pour passer comme l'un des leurs, et pas un Impérialiste pragmatique et constant



II. Eviter les coups
.
.
Malgré toutes ces précautions, il n'est pas impossible que vous ayez été découvert comme étant une vilaine personne trop intransigeante avec les principes Impérialistes, avec le bien de l'Humanité, comme étant 'trop remuant', 'incapable d'obéir', voir 'chaotique' car n'obéissant pas au système aristocratique pourtant lui-même chaotique, engoncé dans des luttes de pouvoirs.
Ou également souvent, que vous n'ayez pas été suffisamment discret ou prudent quant à vos traces, quant à qui vous vous confiiez, et que vos agissements, pensées mêmes, faisant fi des édits provenant de personnes inférieures à Imperator et ses outils, dans le but de servir l'Humanité, ont été rapportées en haut lieu comme une dissidence même latente, un refus de se soumettre aveuglement et totalement.
Chances sont alors que, selon la gravité et l'étendue de l'exposition, et de votre Impérialisme, des actions seront mises en plus contre vous, que nous allons définir dans ce chapitre avec les moyens d'y parer, de s'en protéger, ou du moins de les rendre fastidieuses.
Cependant il n'y a pas de solutions miracle. Si vous en êtes à ce stade, et que vous continuez, même par le simple fait de défendre votre position plutôt que de simplement vous découvrir pour recevoir votre correction et remercier, vous pouvez êtres certains que vous serez dans les listes, mémoires, à jamais, comme individu a risques.



II. Eviter les coups
.
.
Vous devez vous attendre à ce que toutes responsabilités vous soient soudainement refusées, souvent en étant plus ou moins vagues, hésitants, mensongers voire infondés dans les accusations, dans les raisons formulées. Jusqu'à parfois s'attaquer à vos compétences et votre personnalité, alors qu'ils ne sont, n'étaient aucunement en cause. Du moins, pas directement... Mais les actes ou les paroles vus comme des actes d'oppositions ou simplement d'insoumission, tel que de ne pas avoir aidé à une arrestation il y a des années, d'avoir parlé à un Acivis qui n'était pourtant pas déclaré, d'avoir eu des liens il y a des décennies avec un ennemi du régime au pouvoir, etc.
Toutes responsabilités, mais évidemment pas tout les travaux, les responsables impériaux étant souvent très doués pour monter dans la hiérarchie, dans l'art de déléguer leur propre travail, et comment mieux le faire qu'auprès d'individus qu'on ne laissera jamais grimper à plus de responsabilités, que l'on peut faire travailler comme des bêtes de sommes jusqu'à ce qu'ils s'en dégoûtent ?
Méfiez-vous donc de ce piège de la fausse méritocratie : Celle-ci, l'idée que vous monterez dans la hiérarchie, dans les droits et devoirs, simplement par votre travail et votre irréprochabilité, n'existe que dans votre esprit, et peut-être de rares hauts-responsables ne faisant jamais la majorité. La tactique est tellement usitée, usuelle, qu'elle n'est même pas dissimulée, et souvent l'on vous redirigera a combler



II. Eviter les coups
.
.
un trou là où l'on manque de personnel, étant parti pour quelque raison qu'on se demande bien. Poste souvent inférieur, et où vous serez immanquablement sous un individu déjà bien placé pour vous chaperonner, former, mais surtout pour vous donner son travail.
Pour jauger de ce genre de choses, il suffit de voir quelle proportion de Délégués impériaux et de Directeurs d'annexes, partent sans reprendre un poste équivalent ou même dans les instances publiques, et surtout, partent sans êtres parrainés.
Mais nous divergeons, et pour revenir dans le sujet, un autre moyen d'éviter les coups s'intitule simplement "l'appel à un ami".
Elle consiste à simplement demander l'aide, interroger sur sa situation, une personne haute placée si vous deviez avoir une relation de confiance avec elle, suffisamment tant que pour qu'elle vous croit, mais aussi pour qu'elle se donne un minimum de mal pour communiquer avec vous, sans forcément vous révéler quoi que ce soit, mais également de son côté, en haut, pour remuer les accusations portées contre vous. Si tout dépend à quel point ces accusations sont légères et hors de propos, il n'en demeure pas moins que seule une personne d'un certain statut peut agiter l'affaire et éventuellement en montrer le vide, la faire abandonner, le système impérial étant devenu ainsi, où le poids est directement lié à la position dans la société.



II. Eviter les coups
.
.
Même si bien évidemment, devoir requérir à un lien privilégié, personnel, entretenu avec un personnage haut placé, n'est en aucun cas Impérialiste, c'est surtout l'état de fait obligeant à en arriver là, qui est contre-Impérialiste. Car en effet, à toutes critiques de la méthode, l'on peut tout simplement demander, opposer, dans le plus grand des calmes :
"Mais en temps normal, est-ce que n'importe qui d'en haut écouterait ce que j'ai à dire ?"
Bien évidemment, tout les individus ne vous ignoreront pas parce que vous n'êtes qu'un Civis, voir AI, DI... Mais vous écouteront-ils autant que si vous étiez de statut égal ?... Y compris l'ensemble de ses pairs ?
Et si vous pensez qu'il existe de tels individus, et que vous n'avez pas de relations en haut, par hasard ou parce que cela n'est pas votre manière de vivre, hé bien n'hésitez pas à attirer leur attention sur le problème qui afflige votre capacité à simplement servir l'Humanité, sur le fait que vous êtes bloqué simplement pour des querelles personnelles. Ceci vous permet même de les tester.
Vous pouvez sinon maximiser l'exposition, si vous êtes totalement certain, notamment après d'autres avis, du caractère complètement abusif, contraire aux principes (officiellement) en vigueurs, irrégulier, etc, en portant l'affaire à la connaissance d'un



II. Eviter les coups
.
.
Organe entier du pouvoir, haut placé, tel que le haut-conseil, ou le conseil de la noblesse. Cela bien sûr, si vous êtes un minimum doué pour la forme de votre propos, qui devra être bien rédigé mais ne surtout pas, ou en tout cas le moins possible, donner de plus amples possibilités de vous incriminer pour dissidence notamment.
A savoir que la 'définition' de la dissidence, auparavant simple remise en cause du système, de l'Empereur, de l'Impérialisme, a récemment été - en 2/296.4, par le CN soucieux de mieux condamner les signes d'insatisfactions croissantes du peuple - fusionnée avec le discrédit, auparavant défini comme propos critique envers les personnes, leur manière de faire, d'utiliser les outils officiels, c'est a dire les fonctionnaires, mais aussi les nobles, en passant par les DI. A présent, la Dissidence, charge beaucoup plus lourde menant à l'Acivisme, s'applique aux deux... Et vous sera donc très probablement illico appliquée notamment si vous portez en publique la moindre remise en cause d'une personne suffisamment haut placée et/ou ayant suffisamment de relations.
Rien ne vous empêche en tout cas, et qui est garanti bien plus difficilement condamnable comme contestation puisqu'elle est prévue par le système, même si extrêmement rarement efficace si vous vous êtes trop opposé aux tenants du pouvoir, les appels.



II. Eviter les coups
.
.
Faire des appels, des recours, garantit tout d'abord un moyen de se défendre, même si on ne vous en donneras pas vraiment l'occasion, qu'on ne vous transmettra même par exemple aucunes accusations au delà du PV, aucunes preuves contre vous, pour faire votre plaidoyer.
Cela garantit également cependant de savoir, du moins vous en assurer grandement, s'il y a eu peu de réflexions, peu d'éléments, peu de dossier tout court, tout entier, derrière votre accusation, mais uniquement souvent l'égo froissé d'une personne, ou la hâte à faire taire, rentrer dans le rang, le citoyen remuant que vous êtes.
En dernier lieu, cela garantit qu'un minimum, qu'un peu plus, de travail devra être faite à votre endroit pour vous condamner, qu'il ne suffira pas - ou du moins pas sans prouver un peu plus le caractère expéditif et personnel de la sanction - de simplement ordonner qu'on vous mette sur AR, qu'on vous renvoie de votre OI, de rendre quelque chose même que vous avez faite vous-mêmes, de n'avoir aucun contacts par la déclaration d'acivilisation, etc.
En tout cas il ne coûte rien de répondre de manière très polie, sans paraître condescendant pour ne pas froisser plus ces enfants, NI guidés par leurs humeurs, et s'informer, ou simplement informer, montrer, démontrer, prouver en quoi c'est faux, en quoi c'est injustifié. En quoi c'est disproportionné surtout, car croyez-le sur parole, tout le seras contre vous, si vous êtes perçu comme opposant.



II. Eviter les coups
.
.
N'hésitez pas à vous baser sur des affaires similaires, mais ayant entraînées des peines autrement plus légères, par exemple parce qu'elles impliquaient des relations de personnes connues. Voir même des faits comparables n'ayant entraînées aucunes poursuites, notamment dans le cas où l'on vous reprocherait du viol de 'secret impérial', ou que votre critique ait été labellée de 'Dissidence' ou 'Diffamation' dans un débat, ce genre de choses. Une technique très efficace, pour montrer que deux poids bien différents sont utilisés dans la 'justice', mais malheureusement de telles pièces sont difficiles à avoir (mais non pas rares), doivent correspondre à ce qu'on vous reproche, et de plus, doivent êtres relativement récentes, dans l'idéal, impliquer les mêmes juges, personnes qu'actuellement. Sinon l'on vous diras simplement que ce ne sont plus les mêmes personnes à présent, argument se tenant à demi.
Après cela, après cette phase de poursuites, surtout si vous les avez évitées avec succès, ou selon la trace indélébile qu'on insistera beaucoup pour mettre sur votre casier, il convient en général - à moins que vous pensiez réellement, vraiment, être totalement sûr, de pouvoir entrer dans une opposition ouverte et survivre - de faire profil bas un temps, car tout les prétextes seront potentiellement bons pour enchaîner les lignes sur votre casier, vous faire aciviliser si vous ne l'avez été, vous faire payer des amendes, etc, etc.



II. Eviter les coups
.
.
C'est également nécessaire car on ne cherchera pas simplement de quoi vous incriminer de nouveau, vous ne serez pas uniquement surveillé par exemple pour vous surprendre avec des acivis qui sont de plus en plus nombreux - alors que population et activité décroissent - mais vous serez également potentiellement bloqué dans toutes vos démarches impliquant les outils gouvernementaux. Expulsion des annexes, révocation ou non-continuation des autorisations et dérogations, interdiction de participer aux activités - de la RI, du Pôle Culturel par exemple -, candidatures et parrainages refusés sur aucune autre base que votre peine purgée ou accusation passée, travaux et outils de travail confisqués/repris, etc.
Une phase dans laquelle on tentera de vous empêcher de faire pour le Secteur, rien que pour potentiellement le retenir contre vous. Mais quoiqu'il arrive, et c'est une qualité essentielle à avoir, soyez patient !
Enfin, il convient pour circonscrire à tout les risques, d'être le plus secret, le plus prudent, et peut-être même, paranoïaque avec quasiment n'importe qui n'ayant pas prouvé avoir des idées similaires, notamment quant à celui de débattre, de penser librement.
Sinon, avant d'ouvrir la bouche pour prononcer quoi que ce soit de potentiellement blessant envers un tenant du pouvoir, imaginez vous l'Epée de Damoclès que vous placez au dessus de votre tête. Et ce,



II. Eviter les coups
.
.
même si vous contrôlez la caméra du lieu où se produit la conversation. Même si les SRI sont rarement en meilleurs état que le reste des annexes, des organisations impériales, ils sont sujets à des hausses d'activité, comme lors de la prise de fonctions d'un individu plus ambitieux, ou pouvant verser de belles primes... SRI également susceptibles de contenir n'importe qui, même votre petite amie ou votre famille, qui si elles n'auront pas de preuves à présenter contre vous, ou qu'il ne sera pas prit le risque d'exposer l'Agent, ne manqueront pas de vous faire remarquer si vous ne l'êtes déjà, si l'on n'a déjà cherché à placer quelqu'un près de vous...
Attention vous exposant ensuite à toutes sortes de manoeuvres destinées à vous piéger, par exemple, se montrer particulièrement critique du pouvoir en vous parlant pour vous pousser à dire de même, ou donner votre nom à un rebelle peu connu et désireux de transfuge en tentant de vous contacter et vous faire tomber pour collusion, vous interpeller et vous interroger comme quoi il y aurait la moindre preuve contre vous alors qu'il n'y a que des rumeurs, etc.
Encore une fois soyez patient, souvent l'incompétence et le manque de moyens, d'activités, vous fera surveiller peu de temps, mais vous aurez très sûrement longtemps le ressentiment de hauts placés désireux de vous écraser, et vous devrez faire profil bas, vivre dans le secret vos idées, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que de rares personnes se souvenant, vous reprochant, de vous être opposé, ce qui inclut de possibles personnes ayant des implants mémoriels de cette époque.



II. Eviter les coups
.
.
De pair avec le fait de faire profil bas, et potentiellement de vivre dans le secret, il vous suffit aussi pour éviter les coups, voire même au contraire pour attirer le patronage, parrainage, sinon l'avidité, de hauts placés, de vivre, et surtout faire, en totale autarcie. Car après tout, il y a de nombreuses choses qui sont possibles de faire, et nous ne le répétons jamais suffisamment, sans devoir enjamber les chausses-trappes gouvernementales, devoir flatter les égos de mieux placés.
Dépendre le moins possible de ces instances, faire vos recherches dans des centres privés où l'on ne vous les voleras et utiliseras contre l'Humanité que par une confiance mal placée à un Agent... Héberger vous-mêmes vos événements pour ne pas obéir a des désiderata rendant la rencontre carrément désagréable aux Civis, voire interdite à plus bas statuts... Entraîner martialement comme tactiquement dans des structures sans hiérarchies non-méritocratiques... Glaner, fouiller vous-mêmes et décider tout autant seul ce que vous voulez garder... Soigner, opérer, porter assistance à qui vous voulez en respectant leur secret médical, sans influer sur eux... Appartenir a une structure avec des règles, des lois plus strictes, ou du moins aveugles, impartiales.. Enseigner librement tout ce qui peut être utile à l'Humanité, même simplement une Histoire objective, sans partie pris... Informer, de manière neutre... Défendre l'Humanité contre toute les menaces, avec tout ceux compétents et en ayant la volonté...



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Tout cela sont des exemples pour 'faire avec', mais aussi petit à petit pour ramener l'Humanité vers des buts Impérialistes.
Cette troisième partie aurait pu s'appeler 'Rendre les coups', mais en réalité, cela n'est jamais le but de l'Impérialiste, uniquement du Rebelle, du Loyaliste... La seule forme pouvant s'en approcher dans l'objectif d'un Impérialiste, est d'éloigner les non-Impérialistes s'étant révélés, des leviers du pouvoir, et de les en maintenir éloignés tant qu'ils ne reviennent pas dans les préceptes d'Imperator, tant qu'ils évaluent leur propre bien, celui de leurs proches, de leur famille, plus que celui de l'Humanité !
L'Empereur lui-même a justement dit, qu'il était venu séparer les pères des fils, les personnes d'une même famille, pour qu'ils marchent ensembles uniquement vers le bien commun de l'Humanité !
Est-ce parce qu'il est parti, qu'il convient d'oublier ces préceptes, de les laisser sombrer, êtres oubliés, piétinés ?
Vous pouvez penser que la tâche est immense, qu'elle est incommensurable, voire même infinie, mais n'avons-nous pas l'Eternité ? N'est-il pas encore en vie ?
Vous pouvez penser que vous ne pesez rien, ne pouvez rien apporter, mais ne voyez-vous pas que tout se situe dans ce que l'ensemble entreprend, dans toutes les petites actions, directions ?



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Le système Impérial dégénère, c'est indéniable, en un outil de contrôle et d'esclavagisme des masses, pour un petit nombre, et plus grave encore, uniquement pour cette fin en soi, et non pas pour mener par la force vers un avenir meilleur. Nos jeunes et nouveaux vénus, il est regrettable, ne peuvent qu'à peine remarquer la situation se dégrader au fil du temps qui passe, sans avoir l'expérience et les souvenirs de voir que la société c'est engagée dans cette pente depuis bien longtemps.
Et accepter tout les rebelles qui transfugent, quand bien même il est avéré qu'un certain nombre sont devenus plus Impérialistes par eux-mêmes que le système Impérial ne force ses habitants a êtres Loyalistes voir Rebelles, n'est qu'un palliatif à la baisse d'activité, à un symptôme uniquement.
Si vous pensez différemment de ce qu'il est admis, de ce qu'il est approuvé, vous n'êtes pas nécessairement un 'opposant', vous n'êtes pas nécessairement en désaccord avec ce qui est en réalité, la majorité, mais forcée au silence. Vous êtes même peut-être simplement en accord avec des valeurs revendiquées, mais non-appliquée, ou des valeurs mêmes plus officiellement clamées.
Nous ne vous dirons pas d'avoir peur de votre différence, parce que ce sont les raisons qui y amenées cette situation qui sont effrayantes.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Nous ne vous dirons encore moins de détruire, mais uniquement de construire, et si cela est encore possible sans devoir détruire, c'est une tâche qui revient, qui n'est possible, que par tous.
Chacun est capable de dénoncer tout comportement anti-Impérialiste, ou du moins, d'en prendre note.
Chacun est capable de traiter son ami comme son ennemi dans les affaires publiques, sans partialités.
Chacun est capable d'échanger avec une personne sans faire de jugements, de préjugés infondés.
Chacun est capable de pardonner a celui qui est sincère et se repent de son erreur, de ses faiblesses.
Chacun est capable d'aller au delà de ses manquements, de les rejeter comme enseignements du passé pour ne les répéter.
Chacun est capable de réprimer sa nature humaine profonde pouvant pousser à l'avidité, à l'égoïsme.
Chacun est capable de repousser la peur et d'avancer avec courage même dans l'inconnu.
Chacun est capable de se motiver et abandonner le travail facile, la paresse, les méthodes expéditives.
Chacun, est capable, de se donner, de se sacrifier, de clone mais aussi de temps, de biens, d'esprit, pour l'Ensemble, pour l'Humanité.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Ce chapitre aurait également pu s'appeler "Supporter les coups", lorsque les éviter n'a pas été suffisant, mais il n'existe tout simplement pas meilleure façon de rester inamovible, indomptable face aux plus grandes pressions, face aux pires coups bas, que d'avoir un but, d'avoir un objectif, d'avoir une raison de faire plus que survivre, ou profiter d'exister.
La force de volonté, est une qualité tant qu'elle n'est pas un entêtement aveugle, et abandonner car cela est plus plaisant, abandonner car nos émotions nous y guident, est Rebelle (même si on peut aussi opposer qu'un Rebelle est, par définition et par nom, censé être un éternel révolté envers le système Impérial) ou tout du moins, abandonner car l'autre côté est plus fort, pour s'y rallier, est Loyaliste.
Rejeter l'hypocrisie pour vivre et s'affirmer dans des idées qui nous dépassent, est difficile, car d'une certaine manière si l'on abandonne un masque que nous portons pour ne plus vraiment se cacher, si l'on vit en concordance avec nos idées profondes, l'on se retrouve également à devoir y obéir scrupuleusement, a êtres prévisibles, voir à ne plus vraiment avoir de choix. Même l'amitié devient difficile, lorsque l'on met le bien de tous avant celui de chacun, sans compter l'idée de couple, mais pourtant, croyez-nous, même si vous pouvez parfois êtres terriblement seul, abandonnés, cela ne dure jamais.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Du moins, pas plus seul qu'au final, que chacun vivant dans les apparences, dans les faux-semblants, parmi des personnes tournées uniquement vers elles-mêmes, ne vit.
L'on nous demande souvent comment être Impérialiste, quand une fois bloqué de toute parts, l'habitant lambda n'a plus accès, n'a plus droits, n'a plus moyens a rien faire. Après tout, il faut se fier uniquement aux faits pour juger une personne, et si elle ne fait rien pour l'Humanité, elle pourrait difficilement être jugée Impérialiste.
Cependant, cette impasse n'étant pas le fait de cette personne, a moins qu'elle ait vraiment cherchée a s'y fourrer en connaissance de causes, ce n'est pas parce qu'elle est empêchée d'agir, d'avancer, que cela change la personne qu'elle est, surtout si elle profite du temps qui lui est donnée pour tout de même faire quoi que ce soit destiné, par exemple, à son enrichissement personnel, à son élévation, dans le sens notamment d'acquérir plus de connaissances, de s'entraîner, de discuter et débattre, de tracer les grandes lignes de ses recherches avant d'avoir accès à un centre équipé privé, etc.
Alors, oui, il y a toujours quelque chose à faire, mais ce qui est en effet frustrant, ce à quoi il faut s'habituer, qui est très difficile, est de ne pas avoir grand choix tant dans ce que l'on peut faire, dans le sens des accès, que de base, dans le sens de ce que nos idées nous permettent.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Un Impérialiste, peut, doit, se donner des objectifs personnels bien plus minces, bien plus petits, que 'Rétablir L'Impérialisme', pas dans le sens d'un abandon, d'un concession à la défaite, d'un renoncement, mais plutôt dans le sens d'emprunter un escalier marche par marche, de détruire une chaîne maillon par maillon.
Par exemple, un Impérialiste qui a été sensibilisé au problème des Loi entourant les ouvrages, qui aurait été utilisé pour faire censurer et interdire un de ses traités scientifiques pour empêcher que le savoir atterrisse dans un large nombre de mains, peut décider, pas par revanche, ni une quelconque autre forme de colère, mais simplement parce qu'il reconnaît en toute objectivité le problème que forme cette Loi dans son opinion, tenter de grimper les échelons, ou sensibiliser à son tour des personnes hautes placées, pour la faire amender vers un meilleur projet plus Impérialiste. Et ce, pas pour lui-même donc, mais pour tout ceux qui pourraient se retrouver ensuite dans la même situation. Tel que par exemple, que les ouvrages soient d'offices autorisés si ce sont des fictions, des ouvrages scientifiques, et qu'aucun secret sensible, aucune subversion anti-Impérialiste, n'y ait été trouvée et soulignée par le HC expliquant son choix par une annonce publique, dans un choix de système transparent, technocratique, méritocratique même.
Bien évidemment, rien n'empêches de se pencher sur un problème



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
qui ne nous touche pas, c'est même mieux, mais l'on en est parfois pas informé.
Dans la même veine du 'savoir interdit', problème revenant très souvent, une personne qui aurait créée un outil, confisqué par les autorités, et l'auteur interdit de la réutiliser, même posséder sa propre création, par les Lois de propriétés intellectuelles, pourrait viser à le diffuser autant que possible. Mais sans doutes après un temps de réflexion, de plusieurs jours par exemple, pour prendre cette décision sans esprit de vengeance, et avec grande subtilité pour ne pas être soupçonné et empêché, s'il a encore des droits, des accès dans la société qui peuvent lui être retirées, impactant potentiellement sur sa capacité à travailler, et servir l'Humanité.
Endroit où la transparence fait défaut par excellence, où les Impérialistes ne font jamais long feu, le conseil de la noblesse a souvent été dans la visée des esprits réformateurs non pas pour lui donner plus de pouvoir comme depuis quelques temps - mais pas plus de travail... -, plusieurs décennies, mais pour lui adjoindre plus de devoirs à ses droits (supplémentaires) notamment en matière de communication envers le peuple, qui de plus à la longue, n'est plus convaincu qu'il abat encore du travail a part se renouveler, mettre en valeur ses membres et veiller sur son pouvoir. De même souvent avec le haut-conseil, lorsque les interprétations parfois contradictoires se succèdent en jugement, sans susciter la moindre réaction.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Parfois les objectifs sont bien plus proches aussi, et des Impérialistes, ou parfois simplement des personnes agissant par dégoût, exposent de temps à autres des affaires d'abus de pouvoirs, même en interne, quitte à subir ensuite les foudres d'un supérieur incriminé. Un phénomène que ceux pouvant êtres incriminés, évitent en ne justifiant pas leurs décisions, en établissant des protocoles cachant de supposées 'informations', tout cela qu'ils basent ensuite sur 'les principes d'un système impérial hiérarchique'.
Cela, doit être fait dans le but non pas de réellement punir, ou incriminer, ou du moins, que dans l'optique de faire évoluer une personne, des pratiques, ou un groupe, a des méthodes, mais surtout, des visées plus Impérialistes dans leurs fonctions, responsabilités.
Il en va de même pour les magouilles politiques qui peuvent êtres exposées, telles que par exemple les incriminations fantasques surgissant 'de nulle part' lors d'un changement de statut d'une personne, de son accession a plus de pouvoir notamment. Ou chose également pratiquée, de diriger les personnes enthousiastes à servir vers des candidatures où ne figurent pas un ami, une personne de sa famille, etc, dans une attitude népotique d'écarter la concurrence. Ou 'd'oublier' de mentionner des liens personnels, où les minimiser, quand l'on décide d'une candidature, d'un parrainage... Mais ce ne sont là que quelques pratiques déjà vues, parmi une multitude.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Un chercheur, peut également tout au contraire choisir de garder ses recherches secrètes, à l'abri d'un centre, et d'EM, privés, si bien sûr cela ne se perd pas. Une décision prise car, par exemple, ses recherches se porteraient sur des contre-mesures envers les puces de contrôles mentales, et qu'il serait alors nécessaire de garder ses recherches secrètes des tentatives en la matière du S2 et du S1 pour ne pas qu'elles s'y adaptent, et deviennent même encore plus difficiles a s'en libérer. Mais bien évidemment, un tel chercheur devrait également s'assurer de pouvoir délivrer sa méthode, qu'elle soit accessible à tout ceux qui chercherait à libérer de potentielles Impérialistes de n'être rien de plus que des esclaves, pire que des monitorés, puisque eux au moins sont maniés par l'IA d'Imperator.
De même, il est compréhensible qu'un Impérialiste pourrait souhaiter constituer un petit stock d'énergie, de farin, dans le cas d'une urgence pour le Secteur, étant donné que les possessions gouvernementales sont soumises aux aléas des manoeuvres politiques, des trahisons, destitutions, pertes, voire simples incompétences.
Il existe donc, en clair, de nombreux moyens pour un Impérialiste de servir l'Humanité pour autant qu'on s'échine à le bloquer, l'empêcher. Même s'il n'en existe très peu qui implique le combat, malheureusement pour les combattants.



III. Rétablir et vivre dans l'Impérialisme
.
.
Si ce chapitre s'intitule 'Vivre' et non pas 'Survivre' comme impliqué dans le titre de l'ouvrage, et que ce chapitre aurait presque pu s'adjoindre au début le mot 'Se', pour 'Se rétablir', c'est qu'avant tout pour que l'Impérialiste survive à long terme, il doit nécessairement apprendre à vivre dans sa condition, dans sa situation.
Ce, malgré que l'Impérialiste doit tendre à ne pas concevoir son bien avant celui de l'Ensemble, malgré qu'il doit être appelé par le travail avant le plaisir... Il doit néanmoins en avoir, se constituer des loisirs qu'on ne peut lui empêcher tout autant que ses travaux. Bien que ses plaisirs l'aident à tenir, à satisfaire son être organique s'il n'est androïde, à rester sain d'esprit, ils ne doivent tout de même pas (trop) empiéter sur le travail, même si tout est bon à prendre tant que l'activité n'est pas anti-Impérialiste.
Cela est bien souvent le sexe, mais parfois des choses bien plus innocentes comme la cuisine, l'aide aux NI, l'alcool, les fêtes, l'art (qui peut tout autant être un 'travail' sans en être un, en intégrant des connotations Impérialiste par exemple), les aides à la personne, etc.
Important justement, est de s'entourer de personnes qui ne vous jugent pas selon ce qu'on édicte sur, oblige à penser, de vous. Même si une condamnation peut vous faire soudain être bien seul, n'ayez aucun doute que tout le monde ne vous abandonnera pas ainsi.



Conclusion
.
.
Quels que soient les conseils, les exemples donnés dans cet ouvrage, rien ne déterminera mieux votre succès à survivre en tant qu'Impérialiste, que certaines qualités. Votre détermination à vous accrocher et vous relever malgré ce qu'on vous fait, votre capacité de raisonnement à prendre les bonnes directions, à vous tirer des faux-pas, à choisir les bons mots, et enfin votre moral, savoir prendre les choses du bon côté, et garder ce qu'on peut même appeler, un bon équilibre mental.
Il est véritablement essentiel, tout en restant réaliste et pragmatique évidemment, de garder un 'bon côté des choses' en tête. Après tout, si vous avez à l'UI un mauvais professeur à l'attitude déplorable, même si vous êtes jeune, dites-vous que vous avez de l'avenir pour le remplacer ! Si vous trouvez que rien n'avance, cela pourrait être pire, comme d'avancer dans la mauvaise direction. La recherche n'avance pas ? Elle pourrait être entre de mauvaises mains !
Être Impérialiste, et de surcroît, réussir en tant que tel, c'est sans doutes une bonne part de cet art de la 'transmutation', de savoir tourner les choses à votre avantage quels qu'elles soient, aussi mauvaises que soient vos chances, la main qu'on vous a servie, ou l'acharnement. On ne l'apprend jamais assez, on ne l'apprend pas pour chaque situation du premier coup, mais l'important est de toujours le garder à l'esprit et de ne pas abandonner. Pensez à Imperator...



Conclusion et remerciements
.
.
Vous créez le monde qui vous entoure, votre entourage immédiat.
Et il n'est pas de métal plus solide que votre volonté si vous la laissez se forger ainsi dans les épreuves. Que cela soit le métal d'une armature, ou le métal d'une arme.
Brillez avec intensité de la flamme Impérialiste, et dans l'obscurité ambiante, les autres vous trouveront. Se rallieront à vous, même.
Ou restez dans l'ombre a chercher votre chemin, ou a guider ceux qui se sont perdus dans les méandres de l'esprit (méta)humain.
Quelque soit vos choix, qu'ils soient Impérialistes, et ils auront alors conséquences, ils se démarqueront inévitablement de tout les actes sans importances inspirés uniquement par les instincts '(méta)humains', égoïstes, animaux, toujours sur le même ton, ne consistant toujours... Qu'à tout s'approprier.
Nous remercions tout ceux nous ayant inspirés et poussés à écrire, tant de leurs témoignages que de leurs demandes, de leur détresse, mais surtout, de la force en eux, de leur esprit, qui aspirent à plus.
A s'élever.
  • En mémoire de Liwey -
  • Bibliothèque Impérialiste, écrit et publié en S1 le 4/306.4 -



Notes de l'auteur
.
.
La surveillance par decking : La surveillance matricielle consiste très souvent uniquement à surveiller les zones pour voir si elles correspondent avec des personnes interdites d'interactions, puis, ou même si le résultat n'est pas identique, à vérifier les présences dans les habitations, voir cercles, de la personne surveillée.
La présence dans la même zone de deux personnes suspectées de se voir alors que c'est interdit, qui plus est si c'est une zone plus rare (donc plus haute, se voir en zone 1 est relativement sûr de ne pas éveiller les soupçons par exemple), entraîne une vérification des actions pour savoir si elles bougent simultanément. Ce qui arrive quand on déambule dans la même pièce, voir le même bâtiment, pour diverses raisons (bouger trop simultanément, même en Z1, peut éveiller les soupçons).
En cas de présences suspectes chez la personne surveillée, le bâtiment peut être surveillé en plongée, voir être perquisitionné.
L'accusation sur des rumeurs : Technique très utilisée, inspirée, par le CdO depuis plusieurs décennies face au manque de preuves et d'informations, elle consiste à accuser une personne qui est relativement suspectée (on ne sait comment souvent), voir pas du tout si l'on s'apprête juste à lui faire confiance, et à lui faire pression, lui faire peur, pour qu'elle craque et avoue... Alors qu'il n'y a pas la moindre preuve contre elle. Parfois aussi en confisquant un com' en partant du principe qu'ils n'auraient aucune protection de base...

Informations sur l'article

Publications
26 Août 2019
510√  14 10

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Gecko (532☆) Le 26 Août 2019
    J'ai pas lu.
  • Judas (85☆) Le 27 Août 2019
    Un vieil adage dit : " Il est plus facile de se laver les dents dans un verre à pied que de se laver les pieds dans un verre à dents."

    Assez balaise le bouquin.
  • Hécate (234☆) Le 27 Août 2019
    TL;DR
  • Bishop (248☆) Le 27 Août 2019
    trop long.
  • Hata-Mari (44☆) Le 27 Août 2019
    ouai j'vois ouai
  • Mitsuko (66☆) Le 27 Août 2019
    Bah dis dont tu t'es bien fait chier.
  • Hailie (81☆) Le 28 Août 2019
    [rp] L'investissement de la dissidence est infiniment plus grand que celui des parasites fonctionnarisés de l'Empire. Si bien, que si un jour, la dissidence dispose d'une prison et de menotte, je ne donnerais pas trois ans avant que le SR soit repeuplé de ces hérétiques qui n'ont pas leur place en Secteur Un [/rp]
  • Andreï~55592 (0☆) Le 28 Août 2019
    [hrp: Tout lu. Intéressant smiley ]
  • KorSkarn (579☆) Le 29 Août 2019
    [HRP // Du coup pour tout ceux qui s'inquiètent non, c'est pas long long en soi a écrire !^^
    Quelques heures par chapitre c'est tout, en revanche ce qui est beaucoup plus long, c'est la prise de notes, la réflexion autour de la mise en page, des idées a écrire, etc, mais ça ce fait petit a petit a potasser un peu a chaque fois.]
  • AGRORK (269☆) Le 31 Août 2019
    [ KorSkarn, promoteur numéro 1 de la doctrine impérialiste depuis 3 décennies !]