Recherche

EDC de Artemis~25837

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Artemis~25837

Cacher

Jeune et con

L'agrimensor, c'est kool.
C'est beau, c'est stylé, tu te la pètes avec. C'est pas l'arme la plus efficace du monde ; mais il faut reconnaître que c'est beau. Quand tu te trimbales avec dans la rue, les gens se disent : "Wah quand-même, il porte un agri". Et ouais les gens, je porte un agri.
Enfin encore faut-il que j'en aie un.
Recherche agrimensors


Je recherche les agrimensors dont vous n'avez plus besoin, envoyez-moi vos fiches avec vos prix.
Notre ami l'elfe rageux me fait part de sa possession d'un agrimensor quasi-neuf. Cher. Ça ne m'intéresse pas trop. Il dit qu'il accepte le troc. Bah tant qu'à faire, autant me débarrasser d'une de mes paires de lames - ouais, j'en ai deux, ces trucs sont tellement fragiles...
Il me retrouve sur mon site de fouille.
Je lui file les lames. Et attends l'arme fatale.
- L'agrimensor ?
- Pourquoi être si pressé, pauvre vaut' ?
- J'ai juste pas envie de me faire entuber.
- Si j'avais eus envie de t'entuber je t'aurais buté et j'aurais pris les lames dans ton cadavre encore chaud.
- ... Mouais.
Ouais, j'étais plutôt sceptique... M'enfin l'elfe macho qui est -trop- sûr de sa puissance et qui me prend de haut ça me fait sacrément chier. Il finit par me céder l'arme -qui est décidément incroyablement énorme- que je fais tournoyer une fois de ma main droite avec une magistrale aisance. Pour la forme.
- Pourquoi être venu ici ?
Je lui sors alors le discours que je sers quasiment identique à tous les rebelles qui me le demandent - donc à toutes les personnes que je croise, en fait.
- Je vais te dire. Je connais les transfuges. Tous peuvent être classés.
Il y a les cachés, les pleutres... Les utiles, les reconnaissants... Et les gênants.
La plus grosse erreur, c'est de penser que l'on peut vivre en SR ce que l'on n'a pas pu vivre en SI. Alors ne fais pas cette bêtise.

- Pourquoi ce serait une erreur ?
- ... Parce que.
- ... Mouais. Comment se décrédibiliser en deux mots.
- Tu vois jeune con... C'est avec ce genre de phrases-là que tu as failli crever l'autre jour.
- Pas par toi en tout cas.
- Et tu continues...
Il braque son fusil sur moi, comme la dernière fois. Honnêtement je trouve ce geste ridicule, c'est tellement plus impressionnant de dégainer son arme au moment du combat, genre : "Surprise !" même si ça n'en est pas une. M'enfin ce n'est que mon avis.
- Alors soit on règle ça maintenant, soit tu la boucles.
- Nan, pas ce soir.
- Pourquoi ?
- Je ne suis pas au top de ma forme. Puis arrête de braquer cette arme sur moi, je t'assure c'est ridicule.
Dans cette phrase, deux erreurs, l'une plus grosse que l'autre : déjà, le provoquer en disant que cette pose était ridicule, alors qu'il me menaçait déjà. Ensuite, bien plus grosse connerie : lui avouer que je n'étais pas au top de ma forme.
Quand je m'en suis rendu compte - au bout de... 2 secondes après avoir parlé... J'eus ressenti le besoin de me cogner le crâne contre un mur. M'enfin j'avais d'autres préoccupations plus pressantes, notamment ravager d'abord la gueule d'un elfe qui s'était mis à me tirer dessus au laser.
Il essaye de prendre de la distance. Je le poursuis sans trop de peine en balançant ma nouvelle arme de frime à droite à gauche. Il bouge encore en esquivant mes coups.
- Tu ne parviendras pas à m'échapper.
Je me doutais qu'il s'en rendrait compte, puis j'en fus sûr lorsqu'il troqua son fusil pour sa sulfateuse. Alors commença le gros du combat.
Alors que je balance ma lame avec une certaine violence sur le buste de l'elfe, lui visait au même endroit, tirant à bout portant. Alors que les coups étaient égaux tout d'abord, rapidement les rafales de l'elfe prirent le dessus et, alors que je tentais dans un ultime espoir de fuir, il m'envoya au sol.
- AAAAaaarrrh...!!
Il tire plusieurs rafale alors que je titube, lâchant la lourde lame, n'ayant plus la force de la porter. Il s'arrête en comprenant que c'était fini ; moi, je me retrouve dos à un mur, m'affaisse au sol comme un vieux chiffon. Du sang coule de ma poitrine perforée.
Lui, s’ébroue un peu, grogne en constatant le sang qui s'écoule de ses méchantes entailles, s'allume une clope puis me regarde.
- Toi...
Mes équipements ne sont pas au mieux... Laisse-moi une seconde chance...
Une peur effroyable de la mort m'étreint violemment lorsque je prononce ces mots. Lui, tire paisiblement sur sa clope.
- Jeune con. Tu n'aurais pas dû me provoquer comme ça.
Cette fois-ci je ne peux répondre à son insulte. Non seulement j'ai un mal de chien à faire marcher ma tête, mais en plus... Bah, je suis en kit quoi...
Quelques paroles échangées, l'elfe me laisse en vie, et se tire tranquillement.
- C'était cool. A plus tard.
Deux choses :
1) Je vois pour la première fois le vrai visage de la Rébellion. Tu détruis, ou tu la boucles. Je pensais y échapper vu ma carrure. Visiblement pas avec tout le monde.
2) Jamais je ne fuirai. J'ai pourtant essayé ; mais l'elfe m'a au final laissé en vie. Soit je fuis et je suis un pleutre, un fini, un planqué, zéro crédibilité ; soit je perds, bah, j'ai perdu, c'est comme ça, la prochaine fois je nique de l'elfe et j'ai une chance de m'en tirer avec les honneurs.
Oh, puis autre chose...
Je suis assez con d'avoir voulu faire affaire avec le type qui m'a attaqué au Centre Militaire l'autre jour, pas vrai ?
Spoiler (Afficher)
Merki à Aleth... again. smiley

Informations sur l'article

feathercode: purple
16 Juillet 2013
758√  7 7

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires