Recherche

EDC de Acius

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Acius

Cacher

[ P ] I. Chefs de pôle et voix unique : un précis sur les elections en Orion. (Non référencé)

(HRP : Lecture accessible dans les secteurs 1 et 3. La section "commentaire" sera RP.)


I. Chefs de pôle et voix unique : un précis sur les elections en Orion


Sommaire :
01. Les pôles et institutions
02. Être chef de pôle
03. Être électeur
04. Les nouvelles responsabilités du chef de pôle
05. Les nouvelles responsabilités de l'opposition
06. Le champs des possibles
07. Les conséquences de cette réforme


Conçu comme une synthèse, cet article sera d'un format court qu'à l'accoutumée. Son but est de proposer un guide explicatif du système électoral apparu en Orion en 2/296.5, à l'attention des nouveaux arrivants et de toute personne désireuse d'en découvrir ou redécouvrir les rouages principaux et les quelques subtilités. On ne s'attardera pas en introduction sur le ressenti personnel de l'auteur, préférant ici une approche succincte et structurée; chacun des sept chapitres sera découpé en plusieurs petits paragraphes gravitant chacun autour d'une idée centrale.

Électeurs, candidats et curieux, bonne lecture.



01. Les pôles et les institutions

• Le secteur Orion possède huit institutions officielles nommées "organisations rebelles" dotées d'une compétence sur un domaine précis, dont voici la liste :

> Archives abandonnées
> Centrale énergétique de la ville
> Centre hospitalier
> Centre militaire
> Centre d'information pour l'emploi
> Direction de l'administration rebelle
> Frelon
> Prison

• A cela s'ajoutait autrefois une neuvième institution, le "quartier général rebelle" dont le rôle à fondamentalement changé depuis la réforme : il n'abrite plus de chef central, mais le terminal électoral au cœur du nouveau système.

• Ces huit institutions sont désormais divisées en trois pôles, dont voici la liste :

> Pôle combat : Prison, Centre militaire, Frelon
> Pôle économique : Direction de l'administration rebelle, Centre d'information pour l'emploi
> Pôle scientifique : Centrale énergétique de la ville, Centre hospitalier, Archives abandonnées


02. Être chef de pôle

• A la tête de chacun de ces pôles se trouve un chef de pôle, qui est élu par les citoyens du secteur Orion. Lorsqu'il cherche a être élu ou a maintenir son mandat, le chef de pôle doit donc faire campagne auprès des électeurs, en proposant un programme et en démontrant sa compétence et son expérience.

• Si la place est vacante, pour être élu, un candidat doit atteindre un "seuil d’élection", qui représente le nombre de voix qu'il doit obtenir si la place de chef de pôle est vacante. Ce seuil n'est pas indiqué sur les terminaux, varie selon la densité démographique du secteur et est propre à chacun des trois pôles (pôle économique : 19 pour le 2/297.2).

• Le chef élu est celui qui nomme ses délégués, ses bras exécutifs à la tête des institutions qui dépendent de son pôle. S'il souhaite être démocrate, il peut laisser ce choix aux citoyens en passant par un vote dans un lieu de référence. Actuellement, ce lieu est le cercle "Centre de vote" situé au 186 rue des petites affiches. Il peut aussi décider que son élection est un signe de confiance des électeurs lui laissant le droit de choisir librement ses délégués.

• De plus, le chef de pôle peut, a tout moment, décider de destituer le délégué de l'une des institutions qu'il contrôle. Ici encore, il peut choisir de passer par un vote de confiance dans un lieu de référence, ou de décider seul. Le chef de pôle peut décider de ne pas distribuer la charge de délégué; l'institution est alors sans chef.

• Le chef de pôle est le responsable principal des cercles gouvernementaux qui dépendent de son pôle et possède une autorité directe sur leur gestion.

• Les élections d'un chef de pôle sont continues et ne s'arrêtent jamais. A tout moment, un chef de pôle peut être destitué automatiquement ou sur décision des électeurs. Voici la liste des possibilités :

> Passer sous le seuil de destitution (qui varie selon la population) (pôle économique : 18 le pour le 2/297.2)
> Avoir un concurrent qui obtient le double de voix
> Perdre 50% des voix obtenues à son élection

> Démissionner volontairement
> Partir en cryonie
> Être attaché à un nouveau secteur

> Détenir un pôle depuis trois années consécutives

• Si un chef de pôle perd son mandat après avoir atteint le seuil de destitution, s'il démissionne, se cryogénise ou fuit dans un autre secteur, la place de chef de pôle devient vacante. Dès lors, le candidat ayant accumulé le plus de voix après 5 jours devient chef de pôle, sous condition de dépasser le seuil d’élection.

• Si un candidat parvient a posséder deux fois plus de voix que le chef de poste en titre, il le remplace automatiquement.

• Le système permet à un individu de cumuler plusieurs postes de chef de pôle.

• Il est possible de consulter le nom du chef de chaque pôle, ainsi que des prétendants, depuis le terminal situé dans les locaux du quartier général rebelle, ainsi que sur un terminal portable, dans la section "gestion des pôles". N'apparaissent sur ces écrans que les noms des cinq individus possédant le plus de voix pour chaque pôle.


03. Être électeur

• Est un électeur tout citoyen du secteur Orion présent en ville depuis un minimum 15 jours. De plus, les citoyens sortant de cryonie depuis moins de 15 jours n'ont pas les accréditations nécessaires pour pouvoir donner leur voix.

• Chaque électeur possède une voix unique, qu'il peut accorder en utilisant le terminal du quartier général rebelle situé au 110 rue de la santé, ou en utilisant l'onglet "Terminal des pôles" sur un terminal portable. Il ne peut donc voter que pour un seul candidat, tout pôles confondus.

• Un électeur peut en principe prendre connaissance des programmes et candidats sur les réseaux de l'AITL et du forum du secteur Orion.

• L’électeur doit faire un choix qui peut s'avérer difficile : celui de désigner l'un des trois pôles qui aura son vote. Ce choix n'est toutefois pas immuable. A tout moment, l’électeur peut retirer sa voix, la distribuer à un candidat concurrent, la distribuer dans un autre pôle ou s’abstenir de voter.

• Un électeur peut voter en faveur d'une personne qui n'est pas candidate.



04. Les nouvelles responsabilités du chef de pôle

• Désormais, les citoyens ne désignent plus les potentiels chefs des institutions par un système de "point-chef", mais élisent collégialement le chef de pôle.

• Cela implique que les élus sont constamment placés sous la pression populaire. Ils ne dirigent plus au nom d'un petit groupe de fidèles lui ayant attribué des "points-chef", mais au nom de l'ensemble des électeurs.

• Les chefs ne peuvent plus être destitués par assassinat. Le pouvoir n'est donc plus maintenu par celui qui sait le mieux se battre, mais par celui qui sait le mieux convaincre les citoyens et préserver sa majorité électorale.

• S'il souhaite stabiliser son mandat sur le temps-long, l'élu doit composer avec l'opposition pour réduire les risques d'une destitution-sanction. Il est ainsi soumis à la majorité électorale mais aussi, dans une moindre mesure, à l'opposition politique.

• Le système est conçu pour privilégier le consensus là où auparavant, seule la volonté de la faction armée au pouvoir comptait. Il est intelligent de prendre en considération les revendications de l'opposition et de proposer des compromis afin d'en réduire la menace.



05. Les nouvelles responsabilités de l'opposition

• L'opposition à un chef de pôle doit s'organiser intelligemment pour dialoguer avec son concurrent, mais aussi préparer son éventuel remplacement. Un chef d'opposition victorieux mais mal préparé peut perdre son élection aussi vite qu'il l'aura gagné.

• L'opposition doit ainsi être active et pédagogue. Elle doit s'adresser régulièrement aux électeurs, expliquer les raisons de son activité, convaincre que son plan est plus adapté à la vie du secteur Orion. Sa passivité ou sa mollesse peut être considéré comme un reflet de son éventuelle élection, et doit être évitée.

• Le candidat de l'opposition doit être proche de sa base électorale. Il n'est pas nécessaire que les sympathisants lui accordent systématiquement leurs votes, mais ils doivent être informés et prêts a agir rapidement en cas de tentative de destitution du chef de pôle concurrent. Le candidat de l'opposition doit, lui aussi, veiller à ne pas faire destituer par mégarde un chef de pôle tiers en aspirant ses voix.

• L'opposition doit avoir un discours clair et un programme aussi visible qu’exhaustif. Son objectif doit être facilement compris et analysé par les électeurs. La constitution d'un parti politique peut faciliter son approche pédagogique, mais aussi son organisation et sa légitimité sur le long-terme.



06. Le champ des possibles

• Le nouveau système est largement ouvert et permet de nombreux cas de figures différents qui vont animer la vie politique du secteur Orion. Pour en faire démonstration, nous allons prendre le cas de trois personnages fictifs : ABC, LMN et XYZ. ABC est la chef de pôle, elle possède 20 voix. LMN est son principal concurrent, il possède 12 voix. XYZ est un troisième concurrent, il possède 6 voix.

• Pour stabiliser son mandat et éviter la destitution, ABC peut dialoguer avec l'un de ses concurrents. Si convaincre les 12 électeurs de LMN peut s'avérer compliqué (mais réalisable), elle peut plus aisément rallier à elle l’électorat de XYZ en proposant un compromis. Pour cela, le ABC peut proposer à LMN et/ou XYZ de rejoindre son gouvernement à la tête de l'une des institutions qu'elle contrôle, ou négocier directement avec les électeurs de LMN et XYZ.

• S'ils trouvent un terrain d'entente, LMN et XYZ peuvent également s'allier pour déposer ABC. Avec un score qui approcherait les 18 voix, il faudrait peu d'effort pour faire chuter la chef de pôle. LMN peut également siphonner l’électorat de XYZ, et inversement.

• A l'usure, LMN ou XYZ peuvent saper l'autorité de ABC en convainquant, progressivement, l’électorat du chef de pôle de se porter sur un candidat concurrent, ou sur un autre pôle. Si ABC descend à 13 voix, elle ne perdra pas automatiquement son mandat -seulement à 10-, mais il ne sera pas difficile pour LMN d'atteindre les 23 voix et ainsi de doubler le score de la chef concurrente.

• Ces exemples ne sont pas exhaustifs, et démontrent la grande variété de coups politiques possibles. Les valeurs ne tiennent pas en compte les seuils d’élection et de destitution actuellement en vigueur. Il est toutefois intéressant de noter que dans chacun d'eux, c'est le corps électoral qui possède le dernier mot.



07. Les conséquences de cette réforme

• La première conséquence de cette réforme est la réintroduction de la démocratie dans le fonctionnement politique du secteur Orion. Cette démocratie n'est aujourd'hui plus consultative, mais institutionnelle, systématique et inaliénable.

• Ainsi, la réforme replace le citoyen -et non le guerrier- au centre du fonctionnement politique du secteur. Le sentiment que la politique se faisait par la cuve de clonage s'est atténué.

• Ce système est toutefois loin d'être parfait. Il est lourd et difficile a prévoir. Le vote unique peut conduire à la paralysie de certains pôles, qui perdent involontairement leur chef lorsque la volonté des électeurs n'est que de nommer un chef sur un autre pôle.

• Cela induit de réintroduire la participation à la chose publique dans la vie des citoyens, gagnés par l'apathie de plusieurs d'années sans pouvoir. Il faut ainsi faire preuve de patience avec l’électorat, qui demeure cohérent avec son expérience passée.

• Ce système implique également d'être pédagogue avec les nouvelles générations, en leur expliquant le fonctionnement du nouveau modèle électoral. Il est impératif que les futures forces vives d'Orion comprennent que leur voix, ici bas, résonne fort et loin.

• Cette réforme, enfin, nous interroge sur notre propre condition de citoyen. Plus qu'un droit, le vote semble être considéré par les intelligences artificielles majeures comme un devoir, car la non-participation aux elections affaiblit la stabilité des pôles, qui deviennent plus simples a ébranler.


Akjus - 2/297.2
(Dernière édition : 2/301.3)

[ Retour à la page d'accueil ]

Informations sur l'article

Métropole
09 Novembre 2018
967√  10 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire