Recherche

EDC de Plax

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Plax

Cacher

Le Glaive de l'Empire - De la sueur et du sang

Episode III : De la sueur et du sang

Si Genesis pensait avoir un jour connu la fatigue, elle réalisa s’être trompée. La première heptade fut un calvaire, pour elle comme pour ses deux compagnons d’armes avec qui elle avait sympathisé, ainsi que toutes les autres recrues dont l’épreuve dévoilait les âmes.

Du cycle 5 au 24, ils reçurent un entraînement et une instruction poussés à l’extrême. Elle maîtrisait à présent sur le bout des doigts l’usage des armes en dotation, les soins de premier secours, comme la manière d’évoluer des mutants ou de la façon dont les fédérés organisaient leur attaque.

Elle réalisa aussi que les rangs de la section s’étaient éclaircis. Un grand nombre d’enrôlés avaient renoncé, vaincu par la fatigue, la rigueur militaire et la peur insidieuse qui planait dans les souterrains. De ce constat, elle en tirait une certaine fierté. Elle la petite humaine sur qui personne ne misait, avait à l’aide de sa force de caractère et de sa résistance physique, su gagner le respect de tous ses frères d’armes. En commençant par ceux qui comptaient le plus pour elle, Redman et Victoire, qui s’assuraient de sa présence à chaque fois qu’une patrouille s’organisait.

Sans avoir encore fait face à des rebelles, ils n’en demeuraient pas moins des novices. Ombre fugitive dans le méandre des souterrains. Ils avaient jusque là refusé l’affrontement direct, ce qui créait une certaine frustration chez Redman équipé à présent d’une cuirasse massive ainsi que Victoire à l’agilité surprenante qui ne rêvait que d’une chose, les tenir au bout de sa lunette.

Ce qu’ils n’avaient jamais imaginé en revanche, c’était de devoir combattre les deux, en même temps.

Redman et Victoire venaient d’ouvrir une patrouille, ils attendaient Genesis au pied du sas pour descendre. L’orc sifflotait comme à son habitude pendant que l’elfe s’assurait pour la énième fois que son laser était bien opérationnel.

Genesis les rejoignit d’un pas pressé équipée de son sac à dos pour les premiers soins, ainsi qu’un fusil d’appoint en bandoulière.

Un sourire apparut sur le visage du géant.

— Ah, t’ voilà p’tite sœur, prête à arpenter les souterrains, Vic’ s’impatientait tu la connais si elle ne vide pas un ou deux chargeurs dans la journée ça va pas.

Repris aussitôt par l’elfe qui redressa la tête pour lui jeter un regard noir.

— Ne commence pas à raconter n’importe quoi, si tu ne veux pas que ta jolie armure en fasse les frais.

Genesis les aimait bien, elle savait que sous leurs querelles incessantes ces deux-là se témoignaient d’une franche amitié et d’un respect à toute épreuve, comme avec elle en la nommant de ce sobriquet familier « petite sœur ».

— Désolé pour le retard, je suis passée récupérer les nouveaux garrots en dotation, avec injection de morphine calculée par le réseau sanguin du blessé, qui détermine automatique son poids…

Elle fut interrompue par l’intervention du deckeur en ligne qui leur transmit un scan’ des forces adverses, et du bruit métallique émit par le sas que l’Orc venait d’actionner.

Redman descendait en premier, suivi de Genesis et de Victoire qui fermait la marche et couvrait leurs arrières.

Une fois en bas l’univers changé.

Leurs lunettes de vision au multiple spectre prenaient le relais pour s’adapter à l’obscurité perpétuelle qui régnait dans ce no man land. Ils évoluaient dans des boyaux souvent étroits. Les parois suintaient de toute part, tapissées d’une pourriture nauséabonde qui frémissait à son contact si on la touchait, pour ensuite tenter de venir envelopper l’indésirable qui avait eu le malheur de l’animer.

Les sons, étouffés dans les couloirs confinés, se répercutaient comme dans une cathédrale dans les immenses salles qui s’ouvraient à leur passage. Perception inversée qui pouvait sans difficulté déstabiliser un tireur, ou servir à tendre un piège. C’est en pénétrant dans la plus grande d’entre elles, la centrale, dont les dimensions démesurées empêchaient de distinguer les murs opposés, qu’ils entendirent, le bruit caractéristique d’une arme vider son chargeur.

Informations sur l'article

Danger parking miné
28 Juin 2024
60√  5 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire