Recherche

EDC de Nezdar

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Nezdar

Cacher

Hoc Est Oculis Tuus

La chape du smog crépusculaire est tombée sur le rebord de l’Abîme. Aux alentours, les tours de guet font office de cime, un chapelet de prière entourant le Cratère, sans que l’on ne sache trop si leur existence est vouée à empêcher l’imprudent d’y chuter, ou l’indicible d’en sortir.

Est-ce depuis l’apparition de la monstruosité verdoyante aux crocs innombrables que le silence semble s’être abattu dans la Contrade Sudique, et bien au-delà encore, dans les lointaines Terres du Nord ? Non. Il y a probablement autre chose. Les monotones processions de manants sordides continuent d’extraire du sol d’improbables trésors, mais même elles semblent clairsemées.






Silhouette noire entremêlée de volutes dorées, assise à son emplacement de recueillement usuel, rebord déchiqueté où le béton cède à la chute. Pas un instant, son regard envoûté ne quitte le néant. Restent les oreilles, aux aguets, et aux genoux, le sempiternel carnet où s’accumulent ratures et gribouillages sans queue ni tête. Ecoutant le silence, et surtout, ce qui s’y cache.

Cliquètement et pas massif derrière elle ; en armure, l’un des gardiens de céans veille. Troll massif au port fier, lame dans le dos et pelle au clair. Qu’importe son parler rustre, qu’importent ses bassesses ; qu’importe s’il n’affiche pas le lustre de la Noblesse. Les fiefs défavorisés ont tout autant que les autres besoin de leurs chevaliers.


"Le gros vert viendra pas faire chier, tu peux méditer tranquille."

Ah.


L’inclinaison des oreilles est reconnaissante. Elle ne peut mesurer pleinement son privilège, mais la Pythie a au final été toujours protégée. Tantôt par son hygiène plus que déplorable, tantôt par ses mécènes visibles ou non, cape d’yeux lorgnant par-dessus ses épaules, tantôt, encore, par le goudron de l’Abîme, encre s’écoulant au bout de ses doigts pour former des mots auxquels elle ne réfléchit pas.

"Le salut !"


Un second chevalier offre les révérences d’usage au premier. Un coursier en livrée de bocaux – est-ce là les armoiries de la Déchetterie ? - fait un pas de côté, intimidé malgré lui par ce titanesque rassemblement de poussière et de prestance. Elle peut le comprendre, en un sens. Pour sa part, son esprit est serein, tandis qu’elle s’entaille légèrement la paume de la main.


Un caillou.
Trois gouttes de sang
Offrande à l’Abîme
Rejoint le Néant



Il y a quelque chose, au-delà du silence et du bruit, au-delà des apparences de vide sous la pluie. Elle le sent. Alors, elle prie. Et peu à peu, l’ombre s’étend. Elle le sait : une personne, deux, trois, sont déjà venues lui offrir des fragments d’âme, lui admettre leur secrète perception de son œuvre.

La plupart garderont le secret. Le Secteur est Ordre et Progrès, rationnel. On ne peut croire. On ne peut que croire sans y croire. On ne peut que douter. On ne peut que laisser l’improbable s’infiltrer par la fissure du doute. On ne peut accepter la folie à mots couverts.



Peut-on rêver assez fort pour altérer le voile de la réalité ?...

Informations sur l'article

Ah.
21 Mars 2024
118√  7 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire