Recherche

EDC de Nero

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Nero

Cacher

Utendi Complex (Non référencé)

Convertir en livre
Utendi Complex

Par Nero Pavlov


La déshumanisation, définition
=> Action de déshumaniser, de faire perdre les caractères spécifiques à la nature de l'homme et à sa condition.

Si il y a un terme qui, ces dernières décennies n'a cessé de faire parler de lui, c'est bien la déshumanisation, un concept à l'apparence abstraite.
Qu'est ce que la déshumanisation ?
En quoi et dans quel contexte s'inscrit-il en chacun de nous ?

Pour en revenir à une réponse cohérente, nous nous devons de revenir au bloc philosophique atteint par ce concept, l'Humanité.
Mise au cœur des systèmes humains, l'Humanité désigne le genre humain et sa nature dans son ensemble, tout ce qui permet à cette Humanité d'évoluer et d'interagir avec ce qui l'entoure.
Conscient de l'imperfection de l'Humanité et de certaines facettes néfastes, les Enclism ont inscrit au sein de leur héritage des valeurs et des codes moraux sociétaux pour guider l'évolution humaine.

L'Acte de déshumaniser, est donc de par son étymologie un acte visant à altérer, détruire des facettes de l'Humanité.
C'est un acte qui vise à apporter un changement, une nouveauté dans ce qu'est et représente l'Humanité.

Quelques exemples de déshumanisation :
  • La valeur de l'Abnégation en est un exemple car elle demande à l'Humanité de ne pas céder à ses valeurs émotionnelles lorsque l'avenir de l'Humanité est mise en danger.

L'Humanité se veut sociable, l'inscription même dans la chair d'organes génitaux tend à prouver que cette attribut de personnalité est une composante même du genre humain mais comme elle peut etre faillible, une valeur sociétale est inscrite pour préserver l'avenir du genre.
  • Le clonage, qui représente en sa simple existence une déshumanisation du genre Humain. Il ne lui est plus interdit de mourir, il doit perdurer.


Est-ce que la déshumanisation est en soi un mal à éviter ?
Oui et non, l'important avec la déshumanisation, ce sont les effets, les conséquences qui découlent de celle-ci et non le changement d'origine qui surviendrait.
Après la notion d'évolution est grossièrement une forme de déshumanisation puisqu'elle cherche à faire avancer un concept en modifiant sa structure d'origine.

La Cybernétique, un vecteur à la folie
Quand je vous parle de déshumanisation, le premier facteur qui ressort dans votre tête est la cybernétique.
A l'origine une solution médicale permettant de faire perdurer un individu estropié, elle s'est inscrite avec l'avènement du clonage comme une possibilité d'évolution pour le genre humain.
Le premier exemple qui viendrait serait la puce APM qui consiste à l'implantation dans chacun de nos corps d'un processus de sauvegarde de notre être psychique.
La Cybernétique est un courant transhumaniste qui est porteur d'une certaine forme d'évolution.
En effet, l'avènement de concepts robotiques, physiques et énergétiques de plus en plus perfectionnés et stables a amené l'Humanité à revoir sa vision de l'évolution.
Outre l'approche sociétale et communautaire permettant à un ensemble d'individus de former une force apte à survivre et avancer au gré des Eres, il était nécessaire d'envisager à améliorer l'individu en lui même.
La Cybernétique considère que l'automatisation et la fusion entre l'homme et la machine est l'étape suivante à approcher pour évoluer.
C'est un courant extrêmement fort qui a connu bon nombre d'avancées durant l'existence de l'Humanité avec quelques points névralgiques réalisés par les Premiers Nés.
Stasset, Kertany, Balthoreln et d'autres ont permis de grandes avancés sur cette voie d'évolution au travers du développement d'une robotique de pointe complexe et redoutable mais également avec l'arrivée des premiers implants de contrôle, les interfaces nerveuses.

Grâce à ces avancées, un progrès technologique Majeur a pu voir le jour et des principes de déshumanisation ont pu en découler.
Il suffit de voir les rares enregistrements sur des individus du secteur Emperor dont cet axe transhumanisme semble avoir pris le pas sur tout le reste.

Mais la déshumanisation n'est pas forcément quelque chose de bénéfique, quand elle mêle l'individu à la machine, quels sont les limites à définir pour éviter tout déboire avec celle-ci ?
Est-ce que toute déshumanisation cybernétique est bonne à prendre ?
Jusqu'où devons nous aller pour considérer que nous n'avons plus rien en commun avec l'Humanité ?

La génétique, une alternative transhumaniste
Face à cela et depuis l'avènement du clonage au sein de la Cité, nous avons vu une autre forme de transhumanisme se manifester, elle est même pour certains devenu courante pour parvenir à l'individu concerné à atteindre ses objectifs.
Nous parlons bel et bien de génétique.
En opposition à la cybernétique, la génétique se veut l'initiateur d'une forme d'évolution par la manipulation du code génétique qui nous définit tout à chacun.
L'exemple le plus parlant serait le concept de méta-race, longtemps décrié comme l'outil impérial, elle est une forme d'évolution de l'Humanité qui est choisi par bien d'entre nous pour répondre à différents besoins et attentes.
Cette approche ne saurait être contredite car maintes ouvrages et faits avérés tendent à confirmer cette théorie avancée. Il suffit de lire les ouvrages ayant trait aux races.
La génétique, domaine chasse gardée par le Centre de clonage a, contrairement à la cybernétique connu que peu d'avancées dévoilés au grand jour.
Cela peut se comprendre par l'occultisme avéré et entourant la puce APM, instaurant une crainte vis à vis des répercussions que pourrait avoir une modification sur notre capacité à être recréé.
Il suffit de voir cela avec le cas Gnoll, dont l'absence d'Humanité en ces clones les rendent complexes à reconstruire pour le Centre, avançant à même l'idée que la génétique de par sa complexité est un domaine qui pourrait connaître des situations où le Centre de Clonage n'aurait aucune solution à des problèmes donnés.

Le Transhumanisme, une évolution à surveiller
En dépit de ces deux grandes voies scientifiques exposés, il ne faut pas oublier que l'évolution ne se fait pas que par l'individu mais également par sa société et ses mœurs.
Il serait donc bête de réduire la déshumanisation à un phénomène de Corps.
Ce livre explicatif a pour but à exposer les différentes formes de déshumanisation et à déconstruire les idées reçues sur le sujet.
Nous formons un tout sectoriel et c'est par nos idéaux, nos avancées, nos philosophies que nous façonnons en déshumanisant l'Humanité, un futur humain viable et qui saurait perdurer sur l'échelle du temps.
Mais ce futur ne sera viable et en capacité à perdurer uniquement si nous prenons en considération ce que tout acte de déshumanisation apportera à celle-ci.
L'Humanité est un ensemble d'être de chair et doté d'une conscience individuelle, d'émotions, de sentiments.
Bien que nous cherchons à la parfaire, chaque changement aura un coût et des conséquences, et c'est à nous tous, acteur de notre société à s'assurer que nous n'irons pas droit dans le mur.

Informations sur l'article

Bibliothèque
15 Janvier 2023
195√  0 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire