Recherche

EDC de Massilya~66466

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Massilya~66466

Cacher

50 nuances de ...

Spoiler (Afficher)
♪♫♪

Quelque part dans le secteur, avec quelqu'un, à une certaine heure...
Un regard perdu dans le smog, verre emplit d'un liquide transparent, elle songe. Songe aux occasions ratées, aux gens croisés, aux mots échangés, divagations habituelles en sommes.
C'est avec un fin sourire qu'une personne en particulier lui vint à l'esprit. Un homme bien pensant, tout aussi borderline qu'elle, aux idées bien arrêtées et si semblables aux siennes, et comme par magie, celui-ci apparût. Homme étrange, au visage caché la majorité du temps, ce qui en soi ne semble pas vraiment déranger la jeune Blanche. S'en suivi immédiatement une conversation attrayante, appréciée et appréciable.

Ils sont contraire aux Codexs. C'est de l'hérésie. Ces choses ne sont pas sensées nous être égales. Elles sont là pour nous servir, tel des outils, non l'inverse..
Ces mots n'avaient pu que dessiner un sourire franc et approbateur sur le visage de la demoiselle, discutant et argumentant des cycles avec le barman sur ce sujet, saluant son amie qui venait les rejoindre et converser à son tour, jusqu'à ce que...
ON NE SERT PAS LES GENS COMME TOI ICI!
Une z'oreille et certainement une pote à elle, humaine, c'étaient aventurées dans la bouche du gnoll, et c'est à présent un ricanement mauvais qui avait prit la gorge de la Blanche.
Et pourquoi ça ? On est tous égaux!
Erreur. Grave Erreur. Visiblement les deux ne savaient pas à qui elles s'adressaient. Au même moment, c'est le compagnon de la rousse amicale qui s'amenait, une batte dans chaque main, il semblait pas pour autant menaçant. Plutôt moqueur et curieux de la scène même, il écoutait.
Tous égaux, et puis quoi encore... Vous avez pas lu le panneau à l'entrée ? Les méta, c'est sur la paillasse au meilleur des cas, sinon ça dégage.
Les mots de la Blanche furent sec, glacial, tandis que l'homme posait un revolver de beau calibre sur le comptoir en guise de mise en garde.
L'humaine, aussi idiote que son acolyte aux oreilles rallongées, semblait pas comprendre le message, s'excitant comme un gnoll devant un steak, faisant des gestes un peu improbable avec ses bras.
Les deux finirent par partir, malgré les demandes nombreuses du dernier entré pour avoir ne serait-ce qu'un nom. Il se trouve que ce gars, c'est le mec à la rousse, juste quelques phrases échangées qu'elle commence à l'apprécier lui aussi tient.
Elle se sent bien dans ce rade, la violence y règne de façon sournoise mais palpable.
------------------------------
Spoiler (Afficher)
♪♫♫♪
Plus tard, ailleurs...
Elle entre, venant taper la bise à un ami assis non loin, se pose et commande. Toujours la même chose, ce liquide aussi clair que de l'eau mais qui vous décape un brin l'intérieur. Humeur massacrante, rencart raté, objectif non atteint, tout était fait pour qu'elle sente la haine monter et là, un mec sorti d'on ne sait où qui tente d'y faire les poches
Hé connard, les mains dans tes poches, pas dans les miennes, merci.
Je t'emmerdes.
Ouais tu m'emmerde, t'imagine pas à quel point.
Hé c'est nouveau ce genre de débardeur ou..?
Voilà encore un connard à longues oreilles qui vient lui casser les ovaires. Elle termine son verre cul-sec, se lève et rétorque d'un ton cassant.
Ptetre, ptetre pas.
Lançant une dernière phrase vers un humain assis non loin, elle décide de prendre le chemin de la sortie, seulement Grande N'oreilles a eu étrangement la même idée, la devançant même.
Brièvement une petite loupiote dans sa tête lui intima de se méfier, mais elle n'y prêta pas attention, sortant donc après un rapide salut général.
Trop Tard.
Bang Bang

Les méta t'emmerdes salope!
Ce fût là le coup fatal de la soirée, une balle, en pleine poitrine, achevée comme une mal propre par un foutu méta avec une violence qu'elle n'avait encore jamais connue.Un de plus qui ne sais pas ce qui l'attend, trop con pour se souvenir qu'il n'est qu'un outil pour humain, une chose, une putain de création bâtarde.
Un jour viendra, il payera, lui et tout les gens de son espèce...
Spoiler (Afficher)
Merci 911nypd Davison Zoey Johnny Lenok pour cette journée/soirée smiley

Informations sur l'article

Welcome in the ViceCity
08 Mai 2017
501√  19 10

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires