Recherche

EDC de Francky

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Francky

Cacher

Sexy'k ou les désirs du gobelin

Enfin elle fonctionnait comme il le souhaitait ! Des heures passées assis à un bureau crasseux pour tracer des plans, puis des heures à bricoler, souder, visser, ou encore à recommencer pour enfin arriver à un résultat qui lui semblait satisfaisant.
L’atelier sombre dont il disposait dans une arrière salle du Rebelteck No Logik était dans un état catastrophique suite à son travail, des bouts de tuyaux, des plaques d’acier, des cadavres de goblikoz, des composants électroniques ou encore des fils dénudés trainaient partout. En soit un vrai atelier gob’ ! Le gobelin était fier de son travail à genoux au milieu de sa boite à outils renversée autour de lui pendant qu’il contemplait le fruit de son travail.
Il lui fallait trouver un nom pour sa création… sexyk ? ou l’joliepiston ? Dur de se décider alors qu’il avait déjà eu du mal à choisir le matériel pour son œuvre.
Ça s’ra l’sexyk j’crois bien… s’lui va bien à l’gobcreation !
Parler seul et de manière incompréhensible était un autre trait de caractère de ses créateurs chétifs qu’étaient les gobelins.
Il se décida à passer un dernier coup de chiffon sur l’enveloppe métallique de son androïde. Car oui il s’agissant bien d’une sorte d’androïde, une « femme » terriblement sexy de boulon et de métal. Ces yeux équipés d’une rétine des plus performante, son corps travaillés de plaques d’iridium élancés et imitant parfaitement le corps humain. Les articulations étaient fines mais sophistiqués la patte du gob se voyait dans chaque détail de son travail, le projet était réfléchi et parfaitement bien réalisé.


Le corps de l’androide en fessait une travailleuse mécanique hors-pair pour tout bordel qui se respecte dans cette ville. Fine comme une elfe et dotée de forme généreuses comme une humaine les proportions étaient parfaites. Le gobelin avait conçu cette « être » comme un objet sexuel et c’était une franche réussite.

Gob’activ’ l’sexyk !Les yeux de la machine s’éveillèrent et le corps se dressa lentement.
Etat circuit d’sexy k
Prête à servir, état des circuits internes : propre à 100%

Le gobelin se posa sur son fauteuil sourire aux lèvres, fier de son travail et de l’allure qu’il avait réussi à lui donner. L’outil était parfait. Dévisageant son travail de haut en bas les yeux du petit vert se mirent à luire.
Gob’activ danse.

L’androïde commença un lent déhanché des plus sexy. Alliant souplesse et grâce la machine dansait lentement de manière très sensuelle. Le gob observait l’engin de haut en bas sans ciller profitant de chaque mouvement. La hauteur des talons hauts dont avait été équipé la « danseuse » ne gênait pas le moins du monde la beauté de sa danse.
La bave au coin de la bouche le gobelin n’en perdait pas une miette avant d’annoncer :
Gob’activ proces K !
L’androide stoppa net sa danse et se recula d’un pas avant d’exploser dans un terriblefracas. Des bouts de taules se répandant partout dans l’atelier et s’ajoutant aux pièces déjà répandus. L’odeur facilement identifiable de la poudre de dynamite régnait dans l’air.

hihihi bien marché le process’k ! kaboum kaboum !!!


Le gob se retournait en attrapant une bouteille de goblikoz pour retourner en ville, réduisant à néant des journées de travail et une création splendide sur une simple commande.
Génie ou dévastateur toujours est-il : qu’est ce qu’il est con ce gob !

Informations sur l'article

Gobartisan
22 Avril 2013
2006√  28 14

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires