Recherche

EDC de Dimanche

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Dimanche

Cacher

Chez moi



Je visite les halls désaffectés, sombres et un peu puants. Je le deviens aussi, mais personne n'y vient, alors ça me va, et puis, je n'ai pas le choix; je sors le soir (comme un petit rat). J'ai encore ma besace, mon parapactum, mon deck, mes cheveux, mon AITL, mon jean, ma chemise, mes chaussures, et mes dents. Aussi quelques souvenirs, j'avais en tête des actes, ceux de ma vie, et une ambition, plus haute que les murs et les tours, mais j'en suis tombé, sur le pavé, et ils ont tous coulés dans la rigole, entre mes doigts.
Je pense être encore assez beau gosse, mais je n'ai plus beaucoup d'argent, et personne ne veut payer pour la musique, alors j'ai posté une annonce, et quelques vieilles racines se sont réveillées pour me contacter. Ils m'ont dit que j'étais encore vivant; "oui", j'ai répondu. Mais c'était tout. Ah, j'ai encore mes écouteurs, même s'ils sont un peu moites, ils rentrent encore dans mes oreilles, et puis la matrice, vieil animal fidèle, est restée là, et tous les bidules dessus aussi: les synthétiseurs et les samples, tous ces enregistrements d'outre-tombe, que j'arrange encore sur la vieille interface.

Je pense sérieusement à me faire entretenir. Il y a trop de riches en ville et je suis un diamant brut; ne me manque qu'un mécène-orfèvre pas trop prostituant, une douche et un sourire. Je ne sais que servir des verres et arranger quelques bip-bips sur une machine, quelle disgrâce pour la société. J'aimerais bien le confort d'un appartement, sans l'ennui existentiel du travail; et je suis trop beau pour mendier dans la rue, non, je sais. Allez, Dreadcast n'a que l'Empereur et les politiques comme idole, c'est dommage. Les femmes méritent un ange à idolâtrer comme un fils.
Je pourrais me faire engager et composer sur la publicité, mais autant revendre mes organes contre du pain rassis; non, adoptez-moi, vous, les nobles. J'ai mon univers à moi, c'est vraiment fascinant, vous verrez, et je suis payable d'avance. Posez-moi à l'entrée de vos manoirs, et je deviens barde, bouffon, amuseur, donnez-moi un pagne et des ailettes, je bénirai vos repas, non, vraiment, déposez-moi sur le guéridon, contre le mur et je fais tapisserie, mais payez-moi, je serai content.

Je suis Dimanche, et je ne suis plus Romantique ni Royal, je crois que j'ai un peu perdu mes repères, et mon travail. Mais j'ai toujours mon parapactum. On fera avec.

Informations sur l'article

Dimanche
19 Mars 2018
373√  15 2

Partager l'article

Articles cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Dimanche (122☆) Le 19 Mars 2018
    Coucou, pensez à mettre la musique en même temps, ça participe, bises. Au passage, elle existe en RP, sur la matrice.
  • Zartam (605☆) Le 19 Mars 2018
    Tu n'aurais pas 6 soeurs par hasard ?
    (j'aime bien le style)