Recherche

EDC de Dimanche

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Dimanche

Cacher

Romantique

incipit - c'era una volta

Le bruit de l'eau chaude contre son corps engourdi était comme de la musique aux oreilles de Dimanche. A travers la porte de douche semi-transparente, pleine de buée, il pouvait aperçevoir ses vêtements trempés de pluie gisant sur le sol. C'était le premier bain de son existence, et, nu comme un ver, Dimanche pensait à la vie, car on pense beaucoup mieux à la vie à poil ; progressivement, il poussait la température, son corps pâle, malingre rougissant sous la chaleur de l'eau, sous la pression du jet. Dans la douche, dans la maison d'une inconnue, Dimanche pensait à son roman. C'était celui de sa vie, dont il était le héros; c'était une oeuvre romantique, un roman pétri d'idéal et de poésie; c'était lui qui en était l'auteur, et l'empereur, Thallys et l'Histoire en avaient déterminé la situation initiale, quand, à peine vétu, il était né, démoulé sur le pavé froid et glauque du centre, sans trop de souvneirs ni d'idées en tête à part son prénom dominicain. Et puis il avait erré, quelques jours, sans trop savoir, dans le smog et la bruine, puis suivi un bureaucrate, qui comme un prophète raté, lui avait sommé d'aller user ses mains d'ange à la centrale; en son for intérieur, Dimanche avait ri, déjà farouche, déjà bohème, presque fier de sa hardiesse, de l'homme repoussant et de ses fiches. Emporté par ses pieds nus aux pulsions d'errance, il avait atteri sous une enseigne aux couleurs chaudes, sentant son destin s'ouvrir, sentant en lui une épiphanie, comme s'il vivait les premières lignes de sa vie.
chapitre premier - le memento - d'art et de glukoz
Sur sa joue, le lendemain, étaient imprimés les touches du piano du fond du bar, et dans son esprit étaient gravés les sons de l'instrument, et dans son âme, s'emportait-il, l'amour de la musique, et une vocation, un graal auto-imposé, et un genre qu'il allait dorénavant se donner - car personne ne lui avait encore donné d'identité jusque là, alors il s'en était choisi une: plutôt que soldat, capitaliste, pute de bas étage ou noble véreux, il serait l'artiste, un artiste de la pire espèce, un artiste talentueux et conscient de l'être, un artiste envié de tous, qui tiendrait des salons littéraires sur des petits coussins en velours rouge.
Dimanche eut à peine le temps de vivre un peu, juste un après-midi, que Kambei faisait son entrée, se propulsant en quelques phrases au rang de personnage principal; il était grand, plus que Dimanche, et vieux, beaucoup, beaucoup plus que Dimanche. Il avait tant vécu, tant fait, et il était si impressionant, que Dimanche était soudain homosexuel ; il parlait bien, avec une éloquence rare, se disait l'artiste - entre autres choses, car il se disait aussi: "Je veux travailler au Memento." Oui, avait dit Kambei, mais va apprendre la vie avant, et raconte moi tes aventures, et Dimanche se disait que oui, un voyage initiatique, c'était une bonne idée, après tout, il ne savait rien, encore, du secteur, à part les petits hologrammes explicatifs du CAI.

Dimanche était sorti de la douche. Il était nu dans la chambre d'amis, les pieds nus chatouillés par les poils du tapis, et priait pour ne pas trouver de caméra de surveillance l'observant tandis qu'il s'habillait. Il était fier de lui-même, car il bravait sa peur, il affrontait ses démons naissants: il allait être stagiaire, dans le fond de la ville, là ou les gens sont sales, les rues encore plus, là ou l'on mâche ses mots; au terrible septetrion, à l'école ou l'on apprend la vie.

Informations sur l'article

Dimanche
24 Juillet 2017
1233√  16 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Dimanche (122☆) Le 24 Juillet 2017
    Merci de ne pas utiliser les informations contenues dans cet article en roleplay.

    Merci aussi de me lire, et de me donner votre avis si vous voulez - ça me ferait plaisir - parce que je me jette plus ou moins dans l'inconnu avec ce genre de textes et que je suis incapable de juger mes propres productions.

  • Aislinn (166☆) Le 24 Juillet 2017
    J'aime beaucoup ce côté littéraire et poétique, voir même artistique en vérité. J'ai hâte de lire la suite.
  • Manerina (1403☆) Le 24 Juillet 2017
  • Solstice~51424 (156☆) Le 28 Juillet 2017
    C'est tellement beau ! J'envie la formulation de tes phrases, ce que tu y exprimes... wow.