Recherche

EDC de Alleria~1906

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Alleria~1906

Cacher

La Race Elfe

Convertir en livre
La Race Elfe

Par Alleria WINDRUNNER
SOMMAIRE
1) Histoire
2) Morphologie
3) Psychologie
4) Relations sociales
*****
HISTOIRE
La race elfe fut la troisième race viable créée par l'Impérium, juste après les orcs et les trolls vers l'an 30. Les recherches génétiques étaient menées alors pour atteindre deux objectifs: la puissance militaire et la longévité des humains.
Lors d'une expérience d'allongement chromosomique, une erreur de manipulation sur la partie codante d'une hormone secondaire de croissance entraina une cascade d'activation sur des parties de l'ADN jusqu'alors considérées comme inertes.
L'erreur ne fut pas détectée dans un premier temps et les chercheurs s'attendaient à voir naître un humain avec une croissance ralentie mais une bien plus grande longévité. A la place naquit la première Elfe nommée alors Singularitas-1.
Ce nouvel individu présentait selon les critères humains des spécificités morphologiques harmonieuses aussi on renouvela les expériences et très vite cette nouvelle race sut se faire accepter, obtenir un statut racial décent bien que toujours inférieur à celui des purs humains.
D'autres races mirent bien plus de temps à se faire accepter de la société humaine et on vit apparaitre une forme de jalousie tenace. Peu à peu celle ci se transforma en une forme de haine insidieuse dans l'affect de races aux traits moins gracieux, ressenti toujours présent actuellement même si les races concernées ont pu atteindre la même forme de reconnaissance d'existence et de dignité.
*****
MORPHOLOGIE
L'elfe est caractérisé dans les premières phases de son existence par le même rythme de croissance qu'un humain, mais une fois la vingtaine d'année atteinte, on observe un très net ralentissement.
Pendant de nombreuses années, l'elfe ne semble alors pas affecté physiquement par le temps.
Ce n'est que vers les cinquantes dernières années de sa vie que l'on observe les effets du vieillissement.
Selon les derniers rapports, on estime la longévité d'un elfe à environ 200 années impériales mais ces estimations n'ont pas encore pu être validées par statistique réelle étant donné que la race elfe n'existe que depuis 185 années à la rédaction de cet ouvrage.
Les elfes sont des créatures très semblables aux humains, généralement très grands et filiformes. Leurs traits sont plus anguleux mais restent très harmonieux, réhaussés de grands yeux aux couleurs généralement claires. Mais l'attribut le plus marquant reste des oreilles allongées et pointues repérables à distance.
Généralement frêles, les elfes compensent leur piètre force et résistance par des capacités sensorielles, ainsi qu'une coordination de mouvement hors du commun. En dehors de leur chevelure souvent longue et bien entretenue, les elfes sont intégralement imberbes, ce qui ne va pas sans alimenter les brimades sur la virilité des individus mâles.
Leur couleur de peau est généralement blanche mais il arrive de voir des teints plus cendrés voir même parfois bleutés.
*****
PSYCHOLOGIE
La psychologie elfe est intimement liée à la morphologie frêle précédemment abordée.
La véritable difficulté des elfes à leur apparition fut de ne représenter aucun intérêt direct pour l'Empire. Les elfes faisaient de piètres fantassins pour les combats rangés, n'étaient pas plus endurants à l'effort que les humains pour une masse musculaire moindre, et ils étaient très peu résistants à l'environnement, ce qui demanda de modifier certaines normes de renforcement métabolique lors de la maturation des jeunes individus.
En raison de ces désavantages, les elfes se tournèrent vers d'autres moyens pour se rendre utiles.
Leur incontestable beauté leur permit déjà d'attirer l'attention afin d'exister et ils purent prouver leur valeur dans des tâches plus cognitives ou plus sociales et furent reconnus pour leur empathie tout comme pour leurs capacités perceptives et leur précision au tir.
Dans l'esprit des dreadcastiens, un elfe est un être raffiné, beau, empathique et souvent socialement aisé, ce qui a pour conséquence de mettre les individus sous pression. En effet, un elfe qui ne serait pas représentatif de cette image stéréotypée serait considéré comme anormal. Là où un orc rustre et sale ne surprendrait pas, un elfe négligé, vulgaire et/ou au visage disgracieux serait considéré comme une erreur génétique.
Les elfes sont d'un naturel posé et patient. Ils disposent d'une très longue vie et savent prendre du temps pour chaque chose. Ils éprouvent quelques difficultés à suivre le rythme très soutenu de la vie à DreadCast, apprennent de façon très efficace mais y mettent un temps non négligeable.
Les elfes adorent les énigmes, les jeux de mots et autres subtilités du langage souvent appréciés de la Noblesse, mais ont du mal à appréhender l'humour gras des basses classes sociales. Enfin, et même s'ils ne sont pas des informaticiens d'exceptions, les elfes nourrissent une certaine fascination pour les gadgets technologiques et sont intrigués par les prouesses des intelligences artificielles.
*****
RELATIONS SOCIALES
La communauté elfique est assez disparate mais néanmoins aisée ou tournée vers le social. Comme ils comprennent relativement bien leur entourage, ils parviennent à s'intégrer dans bon nombre de milieux, mais éprouvant des difficultés pour les basses classes souvent haineuses à leur égard, ils privilégient des compagnies raffinées.
Les elfes ont vite tendance à se rapprocher les uns des autres pour les moments récréatifs, ayant du mal à faire comprendre leur ressentis raciaux à leur entourage sans paraître hautains.
On observe néanmoins quelques individus qui décident d'aller à contre courant et tentent de se fortifier physiquement pour acquérir une image volontairement travaillée pour être plus martiale afin de passer la barrière des vindictes machistes ou raciales, et s'intégrer dans des groupes sociaux modestes.
Les microcosmes elfes n'obéissent pas à des règles particulières hormis la bienséance et le grand respect des plus anciens. De façon naturelle les elfes prennent le temps de se poser des questions et développent une sorte de philosophie contemplative.
Ils devisent souvent de concepts métaphysiques qu'ils n'abordent qu'en présence exclusive d'autres elfes considérant que les autres races n'ont ni le recul, ni la longévité nécessaire pour avoir un discours construit et objectif pour ces sujets.
Là où d'autres races plus éphémères développent un instinct reproducteur et/ou familial important très tôt dans leur vie, les elfes eux, passent souvent de nombreuses années en célibat avant de ressentir ce besoin, sauf s'ils sont influencés et sans cesse relancés par une autre race.
On assiste actuellement aux premières morts de vieillesse dans la population elfe, ce qui a tendance à faire fourmiller les débats et les considérations métaphysiques.
Les quelques rares cas de morts ont été réglés par une ejection de la dernière enveloppe charnelle hors des murs de la ville au lieu d'être simplement recyclés. Cette excentricité n'est d'ailleurs pas passée inapperçue et est désapprouvée par l'opinion publique.
On ne sait toujours pas pourquoi les elfes proches des défunts ont usé de leur influence pour mettre en place ce rite mortuaire tout à fait inédit.

Informations sur l'article

Oeuvres
01 Mai 2012
1549√  11 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire